Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 08:27
fleur-agastache-DSCF9410
fleur-agastache-DSCF9410

Chers amis de tous bords….

Je me suis engagée sur un toboggan savonneux et, comme le dit ma sage amie, « quand on ne sait pas on se tait… »

Mais si je ne suis certaine de rien dans mes déductions, si je ne porte pas de parole définitive, si je suis prête à m’incliner devant vos déductions, voire vos reproches, j’ai pourtant des idées qui me viennent et les partager me permettra peut-être de les mettre au clair, car c’est un sujet qui me touche particulièrement.

Je le fais cette fois et, promis, je n’en parle plus.

Je crois qu’on mélange tout :

-La laïcité

-Les religions

-La mode

-La guerre

-La sécurité

-La politique

-L’Hygiène

-Aider

Et tout cela tient…dans un foulard !!!

LA LAÏCITE :

Normalement, selon Aristide Briand Art 4 de la loi de 1905 si j’ai bien compris, explique que les POUVOIRS de l’Etat et des religions seront séparés mais implique la tolérance pour toute religion.

Cela va dans le Liberté-Egalité-Fraternité.
Qu’importe nos croyances, nous sommes frères et tolérant
s.

LES RELIGIONS :

Chacune s’occupe de ses écoles, de ses lieux de cultes, payés par les personnes pratiquant la religion concernée.

Si les monuments catholiques sont relativement pris en charge par l’Etat ce n’est pas pour cause de religion mais pour préserver notre patrimoine historique et artistique bâti. L’Etat n’intervient en rien à l’administration ni au financement des activités religieuses.

LA MODE :

Elle est vivante et change.

Le costume est symbole des époques, des métiers, des situations sociales et de chaque génération.

Elle est source de créations sans cesse renouvelées, de scandales puis d’acceptation par l’usage jusqu’au prochain changement.

Mes nourrices, instruites de la génération précédente, ne seraient jamais sorties « en cheveux » comme on disait, il fallait un chapeau ou un foulard et ne portaient pas de couleurs ! Uniquement du noir parfois imprimé de petits motifs blancs, droit aux cols, manchettes et corsages blancs. La seule couleur se retrouvait dans les tricots gris, bleu gris ou foncé, bruns. Seuls les jeunes avaient droit à quelques couleurs, mais le deuil frappait jeune et imposait le noir.

Pas question de déroger de cela sans être une « fille de mauvaise vie ! » et mise au ban de la société.

Moi-même je me faisais gronder adolescente pour ne pas porter de jupon.

Ma grand-mère fut dans les premières à se faire couper les cheveux : « Ô mon Dieu !!!! »

Voyez le chemin parcouru.

Heureusement, nous sommes libres de nous vêtir comme nous voulons…Parfois même de façon indécente ce que pourtant je ne recommande pas vraiment.

Nous approchons maintenant au cœur du problème…Voile, burka et autres….

Marque de religion… Oui.

Autant que la kippa des juifs, et autres costumes étrangers religieux ou non et doivent être tolérés selon la loi de laïcité.

LA GUERRE :

Là ça chauffe…

Ces vêtements nous rappellent que nous sommes dans une guerre sournoise et terriblement dangereuse. Hélas oui.

Les vêtements enveloppant intégralement sont suspects car on ne peut identifier la personne si elle est derrière une grille, et on ne peut savoir si c’est un homme ou une femme et quelle arme est cachée sous ce rideau.

C’est pourquoi je suis contre, sans aucune agressivité, je ne reprocherai pas à celle que je rencontrerais ainsi vêtue, j’ai plutôt pitié pour elle.

Mais je comprends que l’on veuille l’interdire.

Là il me faudrait des sous titres.

Tous les musulmans ne sont pas participants du même mouvement religieux.

Les salamistes ou salafistes sont revenant à des temps anciens, ces temps où l’on ne « sortait pas en cheveux » et où il fallait tout cacher.

Ce sont ceux –là qui posent problème.

Mais il y a en France beaucoup de musulmans qui pratiquent leur religion beaucoup plus discrètement, un simple foulard ou même rien, il ne faut pas tout confondre. La plupart des musulmans de France sont comme vous et moi, voudraient vivre dignement sans avoir à craindre pour leur vie et celles de leurs enfants. Ils sont nos amis.

Certains adolescents, musulmans ou catholiques et autres, et nous savons combien cet âge est difficile à toutes les générations et sous tous les horizons, choisissent souvent d’être à l’opposé de leurs parents pour se détacher d’eux et de leur tutelle. Certains se jettent dans le végétarisme rien que pour embêter la mère, ce n’est pas grave, certains arrêtent de manger et se retrouvent mourants d’anorexie ou se gavent et s’étouffent de boulimie, plus grave, certains se suicident, définitif, certains boivent ou se droguent et certains, et c’est là que je voulais en venir, s’engagent dans la religion salafiste afin de mourir en éclat, n’arrivant pas à trouver le courage de vivre sans un engagement dans une situation surchauffée. Cela va également avec drogue, c’est plus facile pour s’envoyer en l’air.

Ceux-ci choisissent de devenir musulmans pour de mauvais motifs, par forcément par conviction religieuse.

La véritable religion musulmane, le Coran, sont sources de bonnes intentions tout autant que la Bible. Ce sont les interprétations qui en sont faites par des meneurs de guerres, par des politiques qui faussent l’opinion générale à ce propos.

Maintenant il y a aussi des salafistes convaincues et portant les lourdes tentes et qui ne sont absolument pas dangereuses !

Les espions et les personnes chargées de fomenter les tueries doivent passer inaperçues pour mener leur plan à bien, et ceux-là sont habillés comme vous et moi ! Ils ne feront rien qui puisse les faire remarquer ! Logique !

POLITIQUE :

Nous vivons une époque de déclin. Le gouvernement a bien du mal à tenir ce pays en équilibre et ne sait trop sur quel pied danser.

Il y a une phrase pour cela :

« Diviser pour régner »

Exciter les populations et détourner leurs regards sur de faux problèmes…Pourquoi pas ?.

Montages de photos ou véritables photos prises sous un angle qui choque et voilà un super scoop ! « Le Buzz » est lancé ! Pendant que l’on s’égratigne autour de ce sujet, eux font ce qu’ils veulent ou ce qu’ils peuvent…

Un homme a eu un mot insultant pour des musulmanes, ai-je entendu à la télé.

Qui de nous n’a jamais proféré des phrases toutes faites sans réfléchir à son impacte ? Qui n’a jamais dit : « Oh celui-là c’est un vrai juif » en parlant d’une personne un peu pince-monnaie ?

Qui n’a jamais dit « Il est rentré soul comme un polonais » ?

Je ne sais ce qu’a dit ce monsieur, c’était une ânerie, il l’a regrettée, il s’est excusé auprès des filles, fermons la page ! Ce n’est pas SI grave !

Cela ne vaut pas de passer et repasser et encore sur les écrans de télé ! Monter les musulmans contre les français pour un mot maladroit qui échappa !

On n’est pas un « Con » parce quelqu’un nous l’a envoyé dans la figue dans un mouvement de colère ! C’est déplacé, cela ne devrait pas, j’en suis d’accord, mais ça arrive…On demande à être excusé et on n’en parle plus.

Alors pourquoi tout ce bruit ?

Pourquoi ces gendarmes autour de cette femme parce qu’elle a un foulard sur la tête et cet évènement qui passe et repasse en boucle ? (oui, on repasse le foulard) Pourquoi ces photos même? Qui les a prises ? Pourquoi ?

Mais à force de remuer tout cela, on garde les gens de tous bords dans une certaine confusion de renseignements et de sentiments, chacun s’inquiète de ses droits, de ses limites et tout d’un coup le troupeau qui tolérait la bergère sans problème jusqu’ici, se pose des questions et de peur se retourne en masse contre la malheureuse qui n’avait aucune mauvaise intention.

Ces dames en burkini…Convaincues ? Pas sûr. Provocantes ? Possible…

Elles ne vont pas rester longtemps avec leur combinaison de plongée très inconfortable ! Juste le temps de faire bouger les esprits, par provocation personnelle ou téléguidée ? Peut-être…

Et celle qui, réellement, avait tant envie de se baigner qu’elle consent à supporter cet accoutrement pour ne pas déplaire à son Dieu…ou à son mari, laissez là se baigner ainsi et plaignez-la, ayez pitié d’elle !

L'HYGIENE: :

Je me suis posée la question, je n’y avais pas encore pensé…

Mais en quoi serait-ce plus sale d’aller dans l’eau avec une combinaison qu’avec un maillot ?

Parce que l’on ne voit pas si elle a une maladie de peau ou non ? Mais on peut tout autant en cacher une sous un maillot une pièce !

Et au moins avec une combinaison, il lui sera difficile de descendre son slip pour faire ses besoins dans la mer comme je sais que certains font !

Dans les rivières et dans la mer toutes les saletés y vont et sont sans doute plus sales et plus dangereuses que celles d’une personne dont on ne voit pas la peau !

En piscine…Là peut-être étant donné que l’eau est en cercle fermé…Mais autant que je sache, on passe sous la douche et au pédiluve avant de sauter dans la piscine, donc, la momie sera lavée ?

AIDER :

Aider ces femmes soumises à l’homme.

Là je serais de tout cœur avec vous.

Mais encore.
Aimeriez-vous qu’une assistante sociale vienne vous faire la leçon pour savoir ce que vous devez ou ne devez pas accepter de votre mari
?

Si vous aimez être brutalisée pendant l’accouplement, menottée au lit, ne serait-ce pas votre droit ?

Si ces femmes vivent en France, elles savent qu’il y a des moyens de se faire protéger si elles veulent s’émanciper. OK. Je reconnais que c’est loin d’être facile. Mais ce n’est pas une LOI , un INTERDIT qui doit décider de leur vie !

Et là je remonte sur mon bourrin…

L’ENSEIGNEMENT :

Que l’on institue une religion musulmane qui s’accorde avec l’équilibre du pays et que ces femmes aient un contact avec des conseillers religieux convaincus du bien et intelligents qui leur apprennent ce qu’est véritablement l’enseignement du Coran et jusqu’où va le pouvoir des hommes sur les femmes ! Que ces Imams les aident, dans leurs propres expressions, à prendre au moins un minimum de liberté à laquelle elles ont droit.

Que les enfants comprennent les lois, les droits du pays dans lequel ils vivent, l’histoire religieux et historique de leur passé et les promesses de leur avenir commun. En toute égalité quelle que soit l’origine ou la religion.

Et puisque j’en parle…

Que l’on apprenne à toutes les filles et tous les garçons à vivre ensemble, à se respecter mutuellement, à connaître les avantages et les limites de chacun, que nous sommes complémentaires et non pas rivaux et les filles non soumises au mâle et que les rapports de force ne sont jamais constructifs, ni dans un sens…Ni dans l’autre, car il y a aussi des femmes qui frappent leur mari et des enfants qui frappent leurs parents et c’est aussi impardonnable…

Et je reprends pour finir et clore ce débat ma phrase d’hier :

LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE

J’aime tellement être en France, je ne veux pas le regretter.

Je vous envoie toutes mes amitiés, chères amies et amis de tous pays et quelle que soit votre façon de vous vêtir ou de prier, la seule chose qui m’importe c’est la qualité de votre cœur et c’est pourquoi je vous aime !

LN

L’Image est une agastache qui vient de je ne sais où, j’ai aussi une autre fleur que l’on voit dans les massifs de la ville, comment arrivent-elles sur mon terrain, mystère ! Mais elles sont les bienvenues et celle-ci, n’étant pas particulièrement spectaculaire, a l’avantage de sentir très bon et semble pouvoir être utilisée en cuisine. Pour le moment je n’en ai qu’un brin…à suivre.

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 08:24
_fleurs-campanula-globulata-11-07-08-04.
_fleurs-campanula-globulata-11-07-08-04.

Bonjour chers amis et amies !

Je n’y tiens plus :

La polémique autour du Burkini me semble absurde et les solutions proposées bien pires !

Un couturier a créé des burkinis « pour les femmes riches des états Islamistes »… Je ne sais s’il a mesuré ce qui arriverait, je pense que oui, mais je pense que c’était plus pour faire le « buzz » qu’autre chose, cette combinaison n’est pas tellement plus chaste une fois mouillée qu’un maillot de bain, les formes étant quelque peu révélées et bien suffisantes à éveiller l’intérêt, incontrôlable semble-t-il, de ces messieurs musulmans.

Les maillots de bain de tous temps ont été objet de scandale au moment où ils sortent !

Entre le bonnet jupe et pantalon long des premiers bains et les monokinis actuels voire pas de kini du tout, la marge est grande !

Chaque fois on a crié à l’indécence ou au ridicule et les maillots, et nous, avons survécus.

Ces femmes au moins n’attraperont pas de cancer de la peau et je serais surprise d’apprendre qu’elles portent cette chose par religion et non par provocation.

De plus avec la chaleur qu’il fait, elles en auront vite assez !

Certes, la véritable musulmane sera privée de bain de mer et cela me désole pour elle, mais le combat n’est pas dans ses vêtements mais dans ses habitudes et ses coutumes et seule l’éducation du Coran tel qu’il est écrit pourra venir à l’encontre de l’abus des mâles sur leur compagne.

A la limite, ça les regarde et en ce qui nous regarde nous c’est la sécurité de notre pays.

Car il ne reste là que le prétexte de la haine religieuse des uns et le racisme imbécile des autres, mais aussi la manipulation des masses par certains pour les mener là où ils veulent... C’est facile, tellement facile !

J’ai reçu cet extrait:

En fait, nous sommes bien en guerre contre l’islamisme radical. Alors appliquons simplement à leurs tenants les règles de la guerre ; dans ce cas, ils ne bénéficient plus des règles applicables aux citoyens.

Cela me donne à réfléchir aussi….Pourtant…

Et voici maintenant cette femme verbalisée parce qu’elle porte le voile sur la plage…

Je serais plutôt contre les burkas et autres enveloppes intégrales dont je ne me souviens pas des noms, parce que la femme est en danger dessous, (mais la civilisation n’est pas éteinte à cause de cela et bien moins que par la guerre !) et parce que n’importe qui peut s’y cacher avec une ceinture d’explosifs.

Parce que montrer ses mains et son visage est une sécurité pour tous.

Mais la personne au burkini ou sous le foulard aura bien du mal à y dissimuler une mitraillette !

Ce n’est qu’un foulard ! Ce n’est pas dangereux, ni pour elle, ni pour les autres !!!

-« C’est une « marque de religion » !

La belle affaire ! C’est son droit !

Mais depuis quand est-il interdit de porter une croix au cou, une main de Fatma, une étoile et que sais-je ?

Quel groupe n’a pas ses signes de reconnaissance, de ralliement et même sans être religieux pour cela?

On va interdire les pubs et les Mickeys sur les cartables ?

La femme qui s’est mis de l’huile sur les cheveux et va à la plage mais ne veut pas de sable dedans, ne pourra pas porter de foulard ?

« Ah mais non, là tu es de mauvaise foi, ce n’est pas pareil, le voile est noué d’une certaine façon qui en dit long ! »

-« Alors on interdit la cornette, les voiles et les jupes longues aux religieuses quand elles sortent ? Les juifs seront interdits de bouclettes et chapeau ? Et que dire des piercings, tatouages et poils mal rasés ? Ce ne sont pas aussi des marques de groupes et de catégories ? Religieuses, sociales etc… »

Il y a quelques années un couvreur n’aurait pas porté autre chose qu’un pantalon de velours côtelé pour bien être différencié d’un maçon ou d’un plombier, par exemple !

Le costume, la façon de nous habiller parle de nous, de nos choix, de notre position sociale, de notre engagement politique, de notre religion aussi, mais les musulmans, ah non, ils n’y auraient pas droit !?

-« Oui mais là,i Is sont chez nous et doivent faire comme chez nous… »

Je ne voyage pas beaucoup certes, mais je n’ai jamais entendu dire qu’en allant en Afrique du Nord il me faudrait mettre une burka, en Afrique du Sud un boubou (pourtant je le ferais certainement car je les trouve bien jolis) , en Inde le sari ( plus maintenant pour moi mais cela m’aurait plu aussi !) ou le hanfu en Chine etc….

Donc pourquoi les musulmans n’auraient pas, non, n’auraient PLUS le droit de s’habiller à leur façon tant que cela n’est dangereux pour personne ?

C’est alors que j’ai entendu, si je ne me trompe, Monsieur Sarkozy dire qu’il ferait une LOI pour obliger les gens à s’habiller selon notre mode occidentale…

Une loi ?

Ah oui ? Laquelle ? Et il se base sur quoi le gentil Président ????

Chaque année la mode change, et comme pour les maillots de bain cela fait du bruit ! Trop long ! Trop court ! Trop serré ! Trop coloré ! Hippie jupe longue et pieds nus ou mini-jupe et talons sur-compensés etc

J’ai aimé porter cette robe marocaine bleue et brodée offerte par Rhanou,une amie de là-bas… Et ce corsage style tzigane masculin, et les longues jupes à fleurs, et si, bien que pas trop mini ma jupe en jeans fut une fois courte portefeuille et une fois tout à fait longue et, et…Et heureusement personne n’est venu me le reprocher…Même si parfois les regards sur moi n’étaient pas forcément très tolérants…

Et puis tout le monde finit par accepter la nouveauté…

Ou alors revenir au costume régional fixé au moment de la révolution pour notre folklore ?

Mais Monsieur Sarkozy, votre projet supprime l’évolution de l’art ! Les trouvailles, les découvertes, l’imagination !!!

Plus de Haute Couture ! Plus d’originalité !

-« Mais la décence… » allez-vous me dire .

Je suis pour !

Mais elle est là où la mode la met ! Grand décolleté profond ou ligne appuyée collante, derrière rembourré ou chirurgie esthétique….Courte ou longue… Maillot de bain à col roulé sans manches ou robe dos nu jusqu’à la racine de la raie des fesses …caleçon ou string…

Et les hommes ont toujours été excités comme des puces, soit par une cheville qui dépasse d’un tas de chiffons, ou d’un friselis de cheveux que l’on fait dépasser d’un chignon très strict, tout autant que par des seins passant par-dessus bord d’un décolleté profond !

Tous les jeunes créent un costume de leur génération afin de se distinguer les adultes que leur âge refuse… Le tout poil, piercing et tatouage est-il plus séant et élégant ? Ne sont-ils pas eux aussi des marques de catégorie, d’époque ? D’engagement ? Et sont-ils la représentation définitive et idéale de notre chère classique civilisation judéo-chrétienne et laïque qu’il faut tout d’un coup sauver et protéger de la concurrence?

Je vois arriver comme pour les Mormons ou les Amishes, un costume unique et sobre, égalitaire…

Nos élèves refusent la blouse à tous semblables, faudra-t-il la généraliser à tous les français ?

Tiens, pour ne pas faire lever le « petit doigt » on pourrait tous porter une simple longue robe noire , genre…la burka ! Là c’est chaste !!!! Pudeur garantie ?

Même pas !

Mais c’est la mort de l’Art, de la liberté d’expression, de la liberté tout court !

Alors laissez donc cette femme tranquille avec son foulard et ces dames fortunées transpirer comme des bêtes dans leurs burkinis et nous…Portons donc ce que nous voulons ! Et surtout, surtout, ne nous laissons pas aveugler par la peur et la haine de notre prochain, l’ennemi ne portera pas de costume spécial pour être reconnu de nous, au contraire !

L’ennemi porte des jeans …comme chacun des français !

J’espère ne pas trop vous heurter en disant tout cela, je n’ai pas pour habitude de prendre parti dans les querelles, surtout politiques, mais…

…faut pas non plus me courir sur le l’ART !

LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE

J’aime tellement être en France, je ne veux pas le regretter.

Je vous envoie toutes mes amitiés, chères amies et amis de tous pays et quelle que soit votre façon de vous vêtir, la seule chose qui m’importe c’est la qualité de votre cœur et c’est pourquoi je vous aime !

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 08:26
medaille 2016
medaille 2016

Bonjour à tous !

Hier , il faisait trop chaud pour travailler sous le soleil aussi Michel est-il venu m’aider à rentrer le linge sec et à étendre la troisième tournée. Aider n’est peut-être pas trop le mot car, vous le savez mesdames, nous avons nos habitudes et nos techniques pour gagner du temps.

Mais quel plaisir !

Quel plaisir d’aller à deux sous les sapins, tenant chacun un côté de la corbeille et manquant tomber autant l’un que l’autre en glissant sur les aiguilles de pin, Michel à cause de ses chaussures d’appartement dont il n’a pas changé pour si peu et par ce temps si sec, et moi parce que je ne tiens plus sur mes orteils douloureux, aussi nous attrapions le fou rire avec des « ne t’en fais pas je te retiens –Mais non, c’est moi qui te tiens ! » chacun tirant sur la corbeille pour aider l’autre.

Lui, le sac à épingles autour du cou décrochait les linges secs et moi je prenais chaque pièce que je pliais sommairement pour que cela ne se froisse pas dans le panier.

-« Ah non , les culottes c’est moi et Schmitt ! » M’écriais-je..Rappelez-vous la publicité des cuisines…

En effet je les cueille dans l’ordre, à plat en les pinçant entre les jambes de ma main gauche quand la droite retire les épingles, je les entasse ainsi sans changer de main et je pose ce paquet de galettes bien ensemble sur le linge de la corbeille, je n’ai plus qu’à reprendre ce feuilleté pour le déposer dans le tiroir.

Nous allions remonter en patinant sur le sol si sec quand Michel me dit :

-« Attends, arrête ! Pose, pose, mets l’autre panier à l’envers dessus que les chats ne viennent pas faire pipi sur le linge (ô oui ils en sont capables !) et viens avec moi. »

Nous tenant par la main nous avons glissé le long du talus d’herbes grillées, moitié sur les talons moitié sur les fesses, pour rejoindre le palais des tomates de Michel, cabane couverte de feuille plastique où il fait pousser SES tomates cerises.

Pas beaucoup cette année et si tardives, mais il en a cueilli deux plus oranges que rouges mais…

C’était si joli cette petite boule parfaite, lisse et brillante, avec juste cette minuscule couronne verte du pédoncule, là au creux de nos mains… Mais malgré notre admiration et attendrissement elle n’y est pas restée longtemps et dans notre bouche…

Ce furent …les Délices !

Parfois on lit que la pomme au Paradis était une tomate, et là je serais prête à le croire sans hésitation et je ne peux blâmer Eve malgré tous les ennuis qui en ont découlés pour nous.

Tellement bon que nous nous en sommes fait un câlin de plaisir, debout sous le soleil en équilibre sur l’herbe qui glissait. … Chaste le câlin ! N’allez pas imaginer je ne sais quelles orgies!

Puis nous avons réussi à remonter jusqu’à la maison tant bien que mal et je suis allée ranger ce linge qui sent le soleil, refaire le lit tout propre et embaumé, pendant que Michel retournait à son mot-croisé en attendant que le soleil baisse la garde.

Voilà comment fêter dignement ce jour anniversaire de mariage et la nouvelle médaille de l’année.

Je n’en ai jamais eu d’aussi fine et délicate, une merveille, mais j’espère que notre vie et notre couple dureront plus longtemps qu’elle ! Elle me semble bien fragile pour un usage quotidien j’aurais dû réfléchir à cela avant de la choisir, mais j’en avais vraiment très envie…

C’est un attrape-rêves, les petites perles minuscules sont mauve pale, le tout est si fin, si délicat, le cœur ne fait même pas deux centimètres de haut, je l’adore ! Même la chaine est une merveille !

Pourvu que cela résiste et que je ne la perde pas ! Heureusement je garderai la photo ahahah

Et LA penstémon, la fleur du village, est vivace ! Youpie !!! J’espère la sauver !!!!

Je » ne sais ce que celle journée nous promets, de temps comme de surprises, mais c’est dimanche !

Alors bon dimanche et profitez de ce jour de congé pour vous détendre et vous rencontrer entre gens qui s’aiment !

Moi aussi je vous aime ! Alors gros baisers « sorternels » ! (Ben oui fraternels au féminin non ?;-)

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 08:20
fleurs
fleurs

Bonjour les amis !

Non, non ! Ne bougez pas ! Fait trop chaud pour cela, je vais m’asseoir à côté de vous ! Oui, je veux bien un verre d’eau, attendez, restez cool, je me sers ! Merci !

A la fin de la journée de Fête de St Salvy, les responsables des activités nous ont réunis pour nous parler des fleurs.

La commune nous avait, déjà les deux années passées, demandé de bien vouloir planter quelques fleurs près des maisons pour embellir les villages qui dépendent d’Ambrugeat.

Un monsieur horticulteur à la retraite s’offre à donner des rendez-vous de groupes pour leur enseigner divers soins de cultures des fleurs, arbustes et arbres fruitiers. Et très gentiment il fait pousser quelques plants pour les offrir aux gens afin d’aider à ce fleurissement général.

Mais cette année a été très mauvaise au point de vue climat et si je pensais que cela venait de notre emplacement, je suis rassurée, cela ne vient pas QUE d’ici au Rio. Tout le monde a souffert de voir les jardins mal démarrer et après avoir eu trop froid trop longtemps, se « faire griller le pétiole » comme dit ma rose ! Que d’autres aient les mêmes difficultés me désole mais me rassure un peu à propos de nos maigres capacités à faire pousser quoi que ce soit ici!

Du coup il n’y eut pas de grande distribution de fleurs par la commune.

Alors bien des personnes ont pris sur eux, tout naturellement, de faire l’effort.

Entre autres j’ai admiré une femme que j’apprends à connaitre et estime chaque fois un peu plus pour son courage et sa gentillesse.

C’est sur la route qui mène à Meymac.

Ce printemps elle a pris carrément la pelle et la pioche et a défoncé le talus de pierrailles recouvert de tas de détritus végétaux accumulés là depuis des années. Son mari, lui, est allé chercher de beaux gros quartz qu’ils repéraient lors de leurs promenades. La femme a pris de ses propres fleurs vivaces et en a aussi acheté de ses deniers pour faire une magnifique rocaille ! Ce fut un gros travail et j’ai admiré l’énergie de cette dame qui se donnait tant de mal entre son propre grand jardin potager et les nombreuses visites familiales et amicales qu’elle recevait avec tendresse.

Moi de mon côté, TRES modestement, j’avais entrepris le même projet, mais en petit !!! Juste un petit carré que j’avais ouvert un peu, du talus au pied du poteau, et y avais installé quelques vivaces de mon terrain auxquelles cette dame m’a offert des fleurettes roses à ajouter pour le printemps prochain.

Mon carré ayant beaucoup souffert du mauvais temps n’a presque pas fleuri.

Je l’ai entouré de morceaux de racines, ce qui gêne beaucoup Michel mais que je trouve joli-rustique. Lui préfèrerait bien sûr un petit muret bien propre et bien régulier, mais je défends mon jardinet, nah !

Tout ceci pour en revenir à la fête d’Ambrugeat où les responsables nous ont réunis pour parler de cela et, pour nous remercier de notre effort, nous ont gentiment offert la fleur qui illustre ce texte.

Si vous savez ce que c’est et si c’est vivace ou annuel, je serai heureuse de le savoir !

En tous cas elle est très jolie et comme vous pouvez le constater sur ce cliché, se serait très bien accordée avec nos volets nouvellement peints par Michel ! Mais je suis allée bien honnêtement la planter sur le talus.

J’ai l’intention cet automne de recommencer ce carré en demandant aux muscles de mon homme de défoncer un peu plus creux, à la pioche, car je ne le puis, il n’y a que des pierres là-dessous.

Tant qu’à faire, le faire bien !!!

Le plus dur n’est pas de préparer le jardinet, c’est remonter les arrosoirs pleins jusqu’à la route !!!! Mais profitons-en tant que je peux encore le faire !!!

Hier j’ai un peu paressé car Michel regardait un film que j’ai commencé à écouter de la cuisine, mais c’était si gentil et simple que je m’y suis « accrochée » et je suis restée sur le canapé contre Michel pour le regarder.

Ensuite j’ai congelé des courgettes en m’émerveillant que chaque année, dans un potager où l’on fait pousser différentes choses, si il y a des légumes qui ne poussent pas, il y en a toujours au moins un qui donne.

Les courgettes qui m’ont offert tant d’inquiétude au début, ne démarrant pas puis laissant pourrir les bébés courgettes, maintenant donnent pas mal du tout.

A couper mes courgettes pour en congeler, le jus a fait une sorte de croute sur ma main gauche qui les maintenait que je ne puis retirer complètement, même en grattant à l’Ajax javellisé et à l’éponge métallique ! J’ai la paume comme plastifiée !!!

Michel tourne avec l’ombre pour arracher l’herbe entre les pommes de terre. La récolte sera maigre car ce matin 5 pieds pour 600 gr, petites, et encore, en les épluchant il faut les creuser pour retirer autour des galeries de taupins !!!

Mais tout va bien, tout cela n’est pas grave !

J’espère que pour vous tout est cool également, c’est le moment d’utiliser cet anglicisme !

Je vous envoie mon affection par le prochain doux courant d’air, préparez-vous à réception !!!!

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 08:26
Atelier d'Ambrugeat
Atelier d'Ambrugeat

Coucou, c’est moi !

Quelle chaleur ! Heureusement j’ai réussi à cueillir mes haricots ce matin !

Quel malheur encore avec ce tremblement de terre en Italie ! Réellement la nature suffit bien à semer le malheur, je ne vois pas pourquoi les hommes s’ingénient à en rajouter !!!

Avez-vous une indigestion d’Ambrugeat ?

Allez courage ! Cela n’arrive qu’une fois l’an !

Aujourd’hui je vous présente l’Atelier du village. Ainsi vous pouvez constater que dans ce coin, il n’y a pas de « petits talents », tous font de très belles choses avec capacité et imagination !!!!

De plus ces Ateliers permettent aux gens de se réunir et c’est indispensable dans ces régions où souvent les maisons sont très éloignées les unes des autres.

Je n’y vais pas, faute de temps et d’âge qui me rendent paresseuse, mais je suis de tout cœur avec cette initiative, voire un peu envieuse, de ces activités en commun, et de ces personnes qui ont le plaisir de se retrouver régulièrement.

Mais on ne peut pas TOUT faire et ce sera mon plus gros regret de cette vie que je trouverai toujours bien trop courte quelle qu’en soit sa longueur!!!!

Je ne bavarde pas longtemps chers amis, il me faut aller travailler.

Mais je vous garde dans mes pensées !

Avec mon affection garantie !

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 08:07
expo peintures Ambrugeat
expo peintures Ambrugeat

Bonjour à tous !

Ah ! Vous êtes venus voir l’exposition de peinture d’Ambrugeat aujourd’hui, sur ce blog. Mais mon espace étant très juste, c’est par le trou de la serrure que vous verrez les tableaux !

Je vous prie de me pardonner, je ne puis faire mieux.

Je présente également toutes mes excuses aux artistes car leurs œuvres souffrent quelque peu de mes tentatives de photographie et de mise en place. Je n’ai plus l’outil pour corriger le parallélisme des clichés. Les proportions ne sont pas toujours parfaitement exactes non plus. Mais cela nous donne tout de même un aperçu de la qualité et diversité des talents locaux !

J’ai gardé cette image un peu lourde en espérant pouvoir la passer sur le blog tout de même afin que vous puissiez grossir chaque tableau et voir mieux, y compris le nom des auteurs qui est apposé sur chaque œuvre.

Les deux premiers sont à base de collages, le premier avec des tissus et représente le château de Beynat d’Ambrugeat, le second est fait de lames de papier déchirées et bouclées pour représenter des sortes de chrysanthèmes, vous vous doutez que j’aime cela aussi !

Cette sélection est très arbitraire et loin de tout ce qui pouvait être admiré, pardon à ceux que je n’ai pas représentés, j’ai essayé de prendre un de chaque très différent de technique ou d’expression et pas de faveur dans l’ordre de pose, je les ai installés, autant que possible, par ordre alphabétique !

Evidemment le choix étant le mien, certains d’entre vous regretteront que j’aie pris celui-ci plutôt que l’autre, mais il me fallait bien en mettre à l’écart et croyez bien que je le regrette.

Visiteurs, l’année prochaine…Essayez de venir voir par vous-mêmes ! La Corrèze est très accueillante et vous pourrez même vous baigner dans le lac si vous avez eu trop chaud !

Et hier ce fut le cas, quelle chaleur ! Je devais aller cueillir les haricots mais je me suis dégonflée et comme mes comptes attendaient, c’est ce que j’ai fait.

Je suis obligée de jongler entre deux paires de lunettes, une pour voir sur le bureau et une pour voir sur l’écran, ce qui est plutôt pénible. Mes lunettes sont récentes mais ma vue a changé soudainement.

Et quand j’ai eu fini, j’ai réussi à grossir les lettres des pages d’Excel ! J’avais essayé, j’avais trouvé où, mais cela se refusait et, POUF juste quand j’avais presque fini, cela fonctionnait. Ne me demandez surtout pas pourquoi !!!

Allez, je fonce pendant que je ne suis pas encore écrasée de chaleur !

Restez bien à l’ombre, protégez-vous ! La canicule nous est promise encore pour aujourd’hui !

Je vous envoie mes amitiés, mais si je vous les envoie fraiches, c’est pour votre confort, et non pas parce que je vous aime moins !

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 08:22
Expo-"chats alors!'
Expo-"chats alors!'

Bonjour à vous !

Quelle belle journée hier… Surtout à l’ombre !!!!

Cette fois nous arrivons à Ambrugeat, Fête de la St Salvy.

C’était une journée à l’esprit très sympathique de fête villageoise, intime.

Tout le monde se connait, s’embrasse, prend des nouvelles. Tout le monde s’amuse gentiment.

Je vous ai fait un montage pour vous parler d’une part de l’exposition créée par Mme Breuil, cette année le sujet en est : ‘CHATS ALORS ! »

Vous devinez combien cela nous touche, nous les amoureux des chats qui avons eu la folie d’en avoir jusqu’à 12 !!!!

Notre amie à tous, Dhel, était avec nous, aussi « fondue » que nous devant ces minous magnifiques.

Et Mme Breuil, qui ne fut pas enseignante par hasard, a un talent incroyable pour découvrir, réunir une documentation extraordinaire.

Nous étions accueillis par des chatons désespérés, un jouet a miaulement enregistré dès l’entrée.

Merci Mhel de m’avoir rappelé ce détail !

Il y avait même les portraits des chats d’Ambrugeat !

Chacun apporte sa pierre à l’édifice ce qui donne quelque chose de très proche, humain et très varié.

Mme Breuil a aussi l’idée géniale de préparer une feuille de questions afin de nous permettre de chercher avec plus d’attention qu’en survolant tous ces renseignements, et chaque année Michel et moi nous nous faisons un plaisir de chercher…

Seulement cette année, ni Michel ni moi n’avons d’assez bons yeux pour pouvoir lire les petits encarts imprimés étalés devant nous et il y en avait beaucoup trop, il était tard, il aurait fallu nous installer là pour quelques heures au moins ! Nous en étions un peu frustrés d’autant plus que les réponses nous auraient bien intéressés… et c’est alors que cette gentille dame est venue à notre secours et nous a offert…les solutions !

Ainsi je peux vous dire que :

Le chat a 250 os alors que l’humain n’en a que 206 !

Qu’un chat record de longévité, Waddy, a vécu 27 ans !

Que Louis XIV a interdit de jeter les chats dans le feu de ST Jean (Ô merci !!!)

Que le chat Egyptien antique, déesse de la lune s’appelait Bastet. (Un des rares modelages que j’avais particulièrement réussi et pu me garder de l’école mais qui a fini par s’effondrer en miettes…)

Que le chat « Maneki Neko » est un chat porte bonheur au Japon.

Et que Leonard de Vinci a dit : « Même le plus petit félin est un chef-d’œuvre » (et j’en suis bien d’accord.)

J’avais lu aussi qu’un chat peut sauter en longueur jusqu’à 1,80m ce qui explique comment du mur du jardin « Lasouris » atterrit sur le bord de la fenêtre de la chambre au premier étage quand nous commençons à nous endormir !

Il y en avait d’autres, je vous mets les plus « historiques », les autres ayant plutôt rapport au show bizz.

Sur cette même photo je vous ai collé, au sens exact du mot, une suggestion des jeux pour les enfants, jeux d’équilibre, et pour quelques adultes, jeu de boules !

La petite fille n’a naturellement pas une tête de chat (œuvre très réussie d’une personne d’Ambrugeat) mais je voulais garder toute discrétion au sujet des personnes que j’utilise et à qui je n’ai pas demandé permission de les montrer sur la toile.

Il y avait aussi beaucoup de petits animaux fabriqués avec des ballons gonflés et noués ensemble.

Il faisait bon, nous étions tous décontractés et contents.

Vous aurez la suite demain, mais en attendant je vous embrasse tous bien affectueusement !

LN

PS. Notre Mésange attentive a trouvé traces d’une Mme Gaume sur Internet qui pourrait bien être la nôtre, et qui ferait de très jolies choses bien plus élaborées que ce que j’ai vu à Meymac.

http://gaume.free.fr/

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 08:21
tableaux A-M.Gaume
tableaux A-M.Gaume

Bonjour à chacun de vous !

Je vais vous parler peinture…et ce n’est que le début car ensuite vous aurez droit à l’exposition d’Ambrugeat.

Si le sujet vous ennuie vous pourrez « zapper » ce sera indiqué dans le titre.

Mais n’oubliez pas de ramasser l’affection en fin de texte, votre part y est incluse !!!

Là, je vais vous parler d’une dame de Meymac, mais je n’ai su qu’elle était d’ici qu’une fois rentrée à la maison quand j’ai vu la carte qu’elle m’avait glissée dans la main.

Je ne sais pourquoi, sa peinture m’a touchée et je ne l’ai pas oubliée, j’y ai même repensé avant de m’endormir alors que j’en avais vu bien d’autres.…

Tout d’abord et avant d’aller plus loin, je veux vous redire ce que je précise chaque fois, je ne parle QUE de MON ressenti. C’est à chacun de se faire SON opinion selon SON propre goût avant tout !

Car en dehors des ARTISTES majuscules que je considère à part, il y a ceux que j’aime, les artistes amateurs, et ce nom d’amateur, à mes yeux, a une réelle valeur…Des artistes qui aiment…Qui cherchent à s’exprimer… qui avancent vers quelque chose de plus grand qu’eux….

J’ai bien aimé ces tableaux que je vous montre, faits de petites touches colorées et ils me permettent de parler de ce genre de peinture, pas toujours apprécié pour sa valeur.

Je vous entends, Madame la professeur, Monsieur le critique, vous qui êtes passé sans vous arrêter, vous allez me dire…

-« Oh oui, mais pour faire des petites taches, c’est facile…. »

Dans un sens vous avez raison. Mais on doit aller plus loin.

Imaginez que vous alliez acheter un pull-over. Celui-ci est trop foncé, celui –ci trop criard mais alors celui-là avec sa laine chinée c’est exactement ce que vous aimez et vous en avez terriblement envie.

Allez-vous refuser de le prendre, d’avouer l’aimer, parce que le tricot en est « facile » ? Il est tout droit, n’a ni côtes ni fioriture mais la couleur vous plait…

Cette couleur vous évoque quelque chose, un sentiment…

Le tableau de taches est du même ordre. Oui c’est « facile », pas d’engagement psychologique, pas de message risqué, pas de technique compliquée, cela fait mode et il ira si bien avec les doubles- rideaux du salon. Aucun risque à ce que l’on vous reproche d’avoir choisi ce sujet, rien de provoquant ou scabreux.

Mais il reste que cet ensemble de couleurs, si vous vous arrêtez suffisamment pour le regarder, va vous apporter… une émotion.

Ce n’est pas un hasard si Mme Gaume a choisi ce jour-là , ces couleurs là… Peut-être ne le sait-elle-même pas, peut-être était-ce inconscient ! Mais selon le tableau, celui-ci ou celui-là, vous recevrez des ondes différentes qui soulèveront en vous, et en vous seul car le spectateur d’à côté peut en ressentir quelque chose de complètement opposé selon son vécu et ses souvenirs enfouis, soulèveront des sentiments… de joie, de paix, de colère, de crainte etc.

C’est en cela que ces tableaux non figuratifs sont intéressants avant même d’aller chercher de grands discours.

L’artiste se laisse aller à son état d’esprit du moment, s’exprime librement sans contrainte et en échange le spectateur pourra trouver, lui aussi, la même relaxation sans chercher une raison, juste s’imprégner de l’atmosphère…Comme regarder un coucher de soleil….Une rivière qui coule… Des arbres qui frémissent….

Je pense même que nous devrions avoir des albums avec différents tableaux abstraits de ce genre, en points, taches, lignes comme vous voulez, mais qui ne cherchent pas à délivrer un message précis, juste nous mettre dans un bain de joie, de mélancolie, de colère ou de toute autre sensation qui pourrait nous aider à atteindre nos propres buts.

Méditation, relaxation sont à nouveau en tête de la liste des soins de l’âme et du corps et ce genre de création peut y aider.

Pour en revenir à Mme Gaume, j’ai vu d’autres choses d’elle et je ne pense pas trop me tromper en disant que cette personne se cherche encore dans d’autres techniques et cela me touche. Avoir l’humilité de ne se jamais sentir aboutie ! Mais je ne suis pas inquiète, elle a l’œil et la sensibilité et elle trouvera son chemin, son expression.

Merci Madame du courage que vous avez pris car il en faut pour se mettre face aux yeux des autres, et merci de nous permettre de comprendre que derrière les couleurs et la lumière il y a un autre monde…

Mais encore une fois c’est MON sentiment que je vous partage, ma passion, pas une critique sans appel ! Au contraire ! Car je suis certaine que cette personne avance…vers SA lumière….

Et là-dessus je vous laisse en espérant ne pas vous avoir complètement soulés avec mes débordements passionnés !

Bonne journée à tous et que la lumière reste en chacun de vous et en cette dame avec mes amitiés pour tous!

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 08:06
sculptures metal
sculptures metal

Bonjour à vous tous !!!!

Nous sommes lundi et je suis toujours avec mes souvenirs de la Foire Artisanale de Meymac.
Aujourd’hui je vais vous montrer les sculptures de métal. Elles sont gigantesques et impressionnantes et il faut un grand jardin pour adopter une de ces petites bestioles. Hélas je n’ai pas vu d’araignée, ni de grillons chinois ou français !!! ;
-)

Mais cette libellule et la ribambelle de fourmis m’ont fait naitre un sourire ! Il y avait aussi des oiseaux et d’autres insectes.

Hélas j’ai oublié de relever le nom de l’artiste, pardonnez-moi !

De plus ils cohabitaient fort bien avec les espaces jardins installés sur cette place depuis au moins l’année dernière, je vous en avais parlé et Mésange y fait allusion dans les commentaires. Mhel également.

Ce sont d’immenses espaces dans des grands plessis de bois (merci Mhel pour le nom de ces constructions) dans lesquels poussent des plantes potagères et condimentaires, un rappel aux jardins des religieux qui habitaient les bâtiments de l’abbaye il y a bien longtemps, je suppose.

Il y avait une courge de siam qui m’a rappelé bien des souvenirs, des cardes immenses sur-vitaminées, des menthes et autres et...Deux acanthes…

Un ami du bord du lac de Genève m’en avait offert un plant que j’ai soigneusement mis à l’abri face au soleil, contre le mur du Nord le protégeant du vent froid et dans l’angle de la serre. Chaque automne je prends soin de bien couvrir le pied de feuilles et de fougères.
Mais chaque printemps cette pauvre acanthe démarre trop vite et se fait geler les feuilles au moins deux fois, ce qui ne lui donne pas un courage extraordinaire, mettons-nous à sa place
!

Je l’ai depuis plusieurs années et une seule fois, à ma grande joie, elle avait fleuri, m’émerveillant d’une hampe de 40 cm de grosses fleurs roses…

Seulement en voyant celles de Meymac, j’ai compris combien ma plante était en souffrance comparée à ces hampes si hautes, si fortes et si garnies !

Je vais essayer de lui trouver une autre place d’autant plus que le kiwi d’à côté, qui ne donne pas de fruits parce que sa femelle ne repousse que cette année, mais prend une ampleur envahissante, commence à lui faire de l’ombre.
Seulement je me demande bien Où je pourrais trouver un coin protégé pour cette acanthe dans cet entonnoir battu par les courants d’airs glacés
?!

Il y a d’autres choses à refaire, mais je vous en reparlerai une autre fois ? Pas tout d’un coup !!!!

Mais tant que nous avons des projets, nous sommes vivants !!!!

Je vous souhaite une bonne journée chers amis, le soleil semble revenir malgré ce vent toujours froid.

Avec mon affection comme toujours et pour toujours…
LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 08:22
cartonnage
cartonnage

Bonjour chers amis !

Il a fait beau ! Il a fait suffisamment beau l’après- midi et nous avons pu, vendeurs, exposants, organisateurs de fêtes, badauds et nous, profiter des réjouissances !!!

J’ai pris des photos mais il faut que je les traite un peu. Hélas je ne pourrai vous remettre les tableaux d’équerre, je n’ai plus l’outil pour rectifier les parallélismes. Mais vous pourrez voir tout de même les talents locaux, et il y en a !!!!

Nous avons commencé par aller à la foire artisanale de Meymac et nous avons parcouru l’espace pour tout voir avant de nous décider… De l’ail pour l’année, une ceinture pour Michel, et la médaille anniversaire de mariage.

J’y ai vu ce que nous voyons chaque année plus ou moins, et plus ou moins série plus qu’artisanale parfois, mais beaucoup de bien jolies choses et deux en particulier m’ont interpellée :

De la passementerie qui se tenait raide, suffisamment pour faire des bijoux ou des bracelets même. C’est un art oublié et je suis contente de voir ressurgir ces broderies anciennes et de me souvenir de mes essais maladroits, sur le doigt avec un minuscule fuseau.

La personne crée ses dessins sur une toile spéciale et se sert d’une machine pour coudre la broderie. Ensuite le tissu brodé est plongé dans l’eau chaude qui fait fondre la toile support et « amidonne » en quelque sorte le travail de fil.

Il y en avait avec du fil d’or, si fin, qui est déjà raide de nature.

Je n’ai pas pris de photos.

Puis un monsieur qui fait des merveilles avec du carton, en utilisant les mouvements de papier interne des gros cartonnages comme décor.
Là je vais vous mettre l’imag
e.

Il ne découpe pas au laser, m’assure-t-il, mais avec une scie et un cutter.

Faut le faire, les effets sont très décoratifs. Il avait aussi des cartes découpées, mais là au laser. Reste que le sujet serait dessiné par quelqu'un des leurs.

C'est le MOULIN DU GOT

87400 ST LEONARD DE NOBLAT

www.moulindugot.com

Cela se visite et il y a plein d'animations autour du papier, de sa fabrication et de ce que l'on peut faire avec..

.Oh que j'aurais aimé y aller étant plus jeune!!!!

Je vais voir leur site sur Internet!

Belle journée,

L’ambiance était agréable, température juste comme il faut pour musarder tranquillement, voir même échanger pas mal de bisous avec des rencontres amicales. Entre autres une jeune Mésange parmi les chapeaux !

La médaille ? Il vous faudra attendre le 27 !!!

Mais j’aurai encore plein de choses à vous montrer.

Rentrés tard, il me fallait me précipiter pour les poules et la soupe du diner….

Alors bon dimanche à vous et toute mon amitié qui va vous préparer des images en pensant à vous!!!

LN

Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche