Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 10:23

Peinture acrylique du bout du doigts-110

 

Bonjour à tous !

Il fait frais les amis, va falloir se couvrir ! -2°C hier soir et ce matin gelée blanche mais je ne pense pas que cela soit pire.

Pas grand-chose à vous dire car je suis toujours loin de tout à l’intérieur de mes constructions de cartes… Mais pourtant je pensais à quelque chose…

 

Le racisme. Non. LES racismes. Je parle de tous les racismes, de tout ce qui fait peur parce que différent de soi.  Ce peut être la couleur de peau, oui, mais aussi la façon de penser, la façon, de prier, la façon de s’exprimer…ce peut être la façon de saluer, de marcher, de pleurer (oui, qui a entendu la voisine espagnole pleurer fait la différence !) la façon de s’habiller, la façon de parler, la façon de cuisiner …Ce peut être aussi le handicap, la maladie, la difformité… Voire même les goûts et tant d’autres détails qui font nos différences et notre diversité.

Mais nous savons qu’il ne  « faut pas être raciste » !

C’est quoi le contraire de raciste ? Pas raciste n’est pas un mot… Le seul qui me vienne à l’esprit c’est TOLERANCE et pourtant, il ne me plait pas du tout ! Oh non !

-Je te tolère mais tiens-toi tranquille que je ne te voies plus !

- Je ne tolère pas que tu fasses ceci !

Tolérer c’est s’obliger à accepter à contre cœur et demander à l’autre d’être humble devant l’honneur qu’on lui fait d’accepter qu’il respire le même air que soi ! C’est méprisant ou au « moins si pire » indifférent…

Ne pas être raciste ce n’est pas ne pas voir la différence ! Ce n’est pas nier par des circonvolutions linguistiques que l’Africain est noir, l’Asiatique est jaune, le monsieur à la kipa est juif, la dame dans son fauteuil roulant est handicapée, voire même qu’LN n’est pas futée !

Ce n’est pas prudemment regarder ailleurs pour éviter d’avoir à affronter cette différence, ce n’est pas ignorer l’existence de l’autre !

C’est regarder ces personnes pour ce qu’elles ont de bien, les aborder comme un ami possible tant qu’on n’a pas la preuve du contraire, ce qui peut arriver avec n’importe qui, quelle que soit sa différence ou sa ressemblance avec nous-même.

C’est VOIR la PERSONNE pour pouvoir la placer avant ses différences apparentes et parler avec elle pour apprendre comment cette personne peut penser différemment, agir différemment, vivre différemment et les pourquoi qui vont avec et alors nous pourrions beaucoup apprendre de ces personnes et de nous-mêmes, ajouter à nos propres expériences , à notre façon de penser…Ou rejeter bien évidemment ! Comme avec nos semblables ! Nous n’aimons pas tout le monde ! Même de notre propre clan familial !

Et pourtant, tout au fond, nous sommes faits de même, avec les mêmes frayeurs, les mêmes espérances, les mêmes douleurs et les mêmes joies…

Si nous n’avions regardé plus loin que nos habitudes, que de choses autour de nous n’existeraient pas et nous manqueraient ! Le plus évident c’est autour de la cuisine ! Qui ne mange jamais de couscous, de pizza, de soupe chinoise… Etant jeunes nous ne connaissions pas les poivrons et je ne me souviens pas de courgettes dans le jardin des vieilles nourrices… Mais les citrouilles, oui !

Alors approche personnage différent, et dis-moi ce que tu aimes, ce que tu vois, ce que tu penses, apprends-moi ta vie que j’enrichisse la mienne, et je partagerai la mienne avec toi !

Et peut-être même, je pourrais adresser ce texte à quelque animal que ce soit ! Serpent, araignée, chats, etc.  Animaux redoutés avant même d’être rencontrés, vous êtes intéressants également, même si je dois prendre des précautions pour vous aborder parce que vous pouvez m’être dangereux, je n’ai pas de moyens pour vous expliquer que je vous aime déjà !

Avec un grand sourire, Je vous souhaite une bonne journée, nous ce sera certainement supermarché, et je vous embrasse tous de bon cœur !

LN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Elantra 29/11/2016 20:13

Allô p'tite soeur,
Il y aura toujours du racisme dans tout les pays, pire est aux États-Unis dont ils n'accepte pas les noirs et qu'ils s'entretueront pour encore les prochains siècles. Je ne parlerai pas de ce qui s'est passé hier (lundi) quand un noir avec son véhicule en a tué comme ce qui s'est passé l'été passé à cette fête en France ou près de la France, si ce n'est en Belgique, je ne m'en souviens plus. Il a quand même été tué par les policiers. C'est bien d'avoir une maison comme toi, en campagne, loin de la ville et de ces fous.
Bisous et bonne soirée,
Ton p'tit frère qui t'aime bien.

LN 29/11/2016 20:32

C('est vrai, nous avons moins de risques ici et c'est bien agréable de pouvoir croire encore à la bonté des gens, nous sommes bien entourés. Pas des anges, ils sont humains avec leurs défauts et leurs qualités, il y a ceux que nous préférons et ceux avec les quels nous sommes moins accordés, mais tous sont raisonnables et sains!
Nous pouvons vivre plus décontractés que dans les grosses villes....
Je t'embrasse P'tit frère!!!
LN

mésange 29/11/2016 10:45

Vous avez dit tolérance !!!!

Mais, messieurs, ce n'est pas même la tolérance que je réclame; c'est la liberté. La tolérance! le support! le pardon! la clémence! idées souverainement injustes envers les dissidents, tant qu'il sera vrai que la différence de religion, que la différence d'opinion n'est pas un crime.

Rabaut Saint-Etienne, discours prononcé à l'occasion du vote de l'article 10 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789)


César : Il m'a répondu sans respect… Et même grossièrement.
Césariot : Il t'a injurié?
César : Pire que ça. Il m'a dit: «Je te croyais plus tolérant.»
Césariot : Et alors?
César : Alors, tu penses!
Césariot, étonné : Non, je ne pense pas du tout.
César : Comment: «Tolérant»? Maison de tolérance, voyons! Tolérant! Moi, tolérant! (Il prend une colère subite, comme si Marius était encore devant lui.) Et c'est à ton père que tu dis ça? Espèce de petit saligaud! […]
Césariot : Écoute-moi! Tolérant!…
César : Toi aussi?
Césariot : Tolérant, ça veut dire large d'esprit, plein d'indulgence, plein de bienveillance pour les fautes des autres.
César, inquiet : Allons donc, Je connais la langue française.
Césariot : Mal. Tu la connais mal.

Marcel Pagnol, César

J'ai aussitôt pensé à notre cher Pagnol et j'ai trouvé l'autre petit paragraphe !!!
Soyons tolérantes, mes amies et rions avec César.... On en a bien besoin par les temps qui courent où tout le monde a raison et tout le monde sait tout !!!!
Nous, nous savons que nous avons infiniment de respect les unes pour les autres et sur ce je vous souhaite une excellente journée !

LN 29/11/2016 10:56

Merci Mésange, je ne connaissais pas et ce texte ajoute à mon propre bavardage:
Césariot : Tolérant, ça veut dire large d'esprit, plein d'indulgence, plein de bienveillance pour les fautes des autres.
Et la différence n'est pas une FAUTE des autres!
Merci Jeannette de ce partage de vos connaissance, c'est vraiment chouette de bavarder avec vous!
Je vous embrasse bien fort et bonne journée à vous!
LN

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche