Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 08:41

4.176-MAC

Bonjour à tous !

Brouillard épais et gris à rester au fond du lit. D’autant plus que, allez savoir pourquoi, nous avons très mal dormi l’un comme l’autre. Que Michel soit fatigué ce ne serait pas étonnant étant donné qu’il a retourné du jardin. Mais moi hier je n’ai fait que des choses à la maison, ce qui ne demande généralement pas des efforts musculaires inhabituels ! Or, tous deux, nous avions mal partout. Du coup ce matin, j’ai encore mal partout et très sommeil !

Oh que le vent fut froid !!!! Après ces belles journées si chaudes quel changement, d’autant plus que j’avais lavé rangé les vêtements d’hiver ahahah

J’ai réussi à rattraper le retard des mails ! Cela fait vite à déborder ! Mais tout est tellement intéressant, et nous apprenons tant de choses les uns des autres…

Devinette :

Savez –vous s’il y a une différence entre une pelote de fibres animales et un couple de chevaux à Laon ?

Quand nous sommes en voiture, nous ne pouvons guère converser Michel et moi car avec le bruit du moteur, même de la grosse Dacia, nous avons du mal à nous entendre. Je parle des oreilles ! On ne se fait pas la tête !!!

Aussi il me reste à m’amuser avec moi-même et je suis bonne joueuse car d’une façon ou de l’autre, c’est moi qui gagne !

C’est ce qui m’a amené cette idée et je l’ai notée, sinon j’aurais oublié, pour vous soumettre cette devinette…

Il n’y a pas de différence, tous deux sont :

Les chevaux de l’Aisne et L’écheveau de laine !

Non,  arrêtez, cela ne vaut pas vos applaudissements tout de même, ne vous fichez pas de moi s’il vous plait, mais j’espère vous avoir fait sourire AVEC moi.

« J’suis descendue dans mon jardin… » non pour y trouver du romain mais du thym. A côté il y a une touffe maigrelette de jonquilles qui ont résisté par miracle. Et Ô ! colère et frustration ! Sur trois boutons l’un est coupé  à un demi-centimètre sous la fleur et le bouton, fermé dans son fourreau comme un parapluie au repos, pend lamentablement, ne tenant que par une fibre. Je sectionne et Michel me demande :

- « Qu’est-ce que tu vas en faire ?

-J’sais pas, le mettre dans l’eau ? Mais la section est toute sèche et le bouton est tout mou je ne pense pas que cela rendra quelque chose… »

Malgré tout j’ai coupé une mince tranche de la tige, calé ce bourgeon par son moignon dans un grillage posé au ras de l’eau d’un verre… Eh bien mes amis, Il commence à s’ouvrir !!!!!

Parlant de jonquilles, dans la montagne il y en a des sauvages. Non, elles ne mordent pas, rassurez-vous. D’ailleurs elles sont plus petites, plus fines et je les aime beaucoup… évidemment !

Et là, hier, Michel m’a dit :

« -As-tu vu qu’une jonquille sort dans le talus sous les clapiers ?

-Ah bon tu es sûr ?

-Oui je suis nul en fleurs mais les jonquilles je connais tout de même !

-Pourtant je n’en ai jamais mis par là et c’est bien loin de mes plates- bandes pour que les taupes aient trimbalé un oignon !

-Viens voir ! »

(Et c’est ainsi que l’on perd son temps !!! ;-)) Il me prend par la main et on dévale tous les deux, et là, une jonquille sauvage, toute délicate et seulette ! Vous imaginez ma joie ! Pourtant je n’en ai jamais vues à ce niveau, elles sont toutes bien plus haut dans les roches!!!!

-« Mes amis approchez, approchez ! Cadeau de la maison je vous offre aujourd’hui un trèfle ! Mais un trèfle, non pas à trois feuilles mesdames et non pas à quatre feuille messieurs, aujourd’hui chers amis, la maison vous offre un trèfle, même pas à 5 feuilles, mais à SIX feuilles !!!! » Voir photo !!! Vous pouvez compter !

trefle à 6 feuilles

En fait il y en a bien plus qu’on ne croit ! Quand j’étais vache et que je paissais j’en trouvais beaucoup… Mais c’était dans une autre vie, avant !!! ;-)

J’ai peut-être dit suffisamment de bêtises pour un dimanche ?

Alors je vous le souhaite joyeux, peut-être avec une agréable visite ? Qui sait ? En tous les cas vous avez, au pas de votre porte, d’invisibles baisers très doux, rien que pour vous !

LN

Illustration : collage de mercerie et autres. Dessins+ photos à l’ordinateur.

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

gi 19/03/2017 11:30

Oui tu as raison ce sont des narcisses !!! heureusement que tu es là... hi hi hi ...

LN 19/03/2017 15:07

Le parfum d'un champ mouillé couvert de narcisses est inoubliable!!!! Nous sommes bien d'accord!
Gros bisous
LN

gi 19/03/2017 09:42

J'espère que vos douleurs vont s'atténuer mais je pense qu'elles sont dues à ts ces changements de température.
J'aime beaucoup les jonquilles et ds une époque lointaine où la famille de mon filleul ne m'avait pas encore arnaqué !! j'allais à leur rencontre ds les champs où ils gardaient les moutons et je repartais tte joyeuse avec un gros bouquet de fleurs mais ça ne se voyait pas tellement il y en avait et que ça sentait bon !!!
Ce matin 14° mais du vent pas très chaud , et du soleil. Bon dimanche. Bisous. Gi

LN 19/03/2017 11:00

Bonjour GI! Je n'ai pas de souvenirs de masse de jonquilles, au contraire plutôt disparates, mais un souvenir de narcisses qui me laisse encore comme une douleur d'émerveillement au creux du plexus et des champs de marguerites! Pour les deux l'odeur que j'en garde est forte!!!
Mets toi au soleil et derrière une vitre pour prendre la chaleur sans le vent!!!!
Je t'embrasse Gi! Bonne journée à toi!
LN

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche