Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 08:49

07-11-48

07-11-48

Bonjour à tous !

Hier vent pluie et neige, cela n’a pas séché de la journée et cette fois nous y sommes, Bonjour Mars !

Je ne devrais jamais vous donner de date, j’ai du mal à m’en souvenir ! Et pourtant ce ne sont pas les calendriers qui me manquent, ordinateur, muraux fournis par poste et la pharmacie, programme télé, nos jeux mais ces derniers, étant donné que l’almanach date de 2011 il arrive que cela m’apporte plus de confusion que de soutien par rapport au jour !

 

Michel, hier, a gentiment glissé dans la conversation que nous étions Mardi gras. Pas question de refaire un déjeuner de crêpes c’était trop tard, trop long à préparer. Mais j’ai fait quelques beignets aux, non, à LA pomme, une a suffi, pour le goûter, d’autant plus que bien sûr Michel n’avait pas pensé à ses médicaments quand nous sommes allés faire les courses. Aussi a t-il dû y aller par ce temps affreux. Je prétends le soupçonner d’aller flirter avec nos gentilles pharmaciennes aussi était-il prudent que je prépare cet appât de friture pour me donner une chance qu’il rentre ahahah Vu le temps et bien que ce soit le Grand Carnaval, je n’irai pas jusqu’à me déguiser en femme fatale ou même en infirmière nue sous une courte blouse pour me donner des chances supplémentaires ! Ce sera nature ou rien !!! ;-)

Je vous rassure il est bien rentré!

 

J’ai lu un grand article sur  « Ca M’intéresse » au sujet des nouvelles vacheries. Non, je ne parle pas de la bataille entre candidats aux élections ! Je parle des usines à vaches robotisées.

ET je suis perplexe… ou plutôt mère-plexe. (Pardon cela m’a échappé)

Ces étables modernes sont à la fois magnifiquement organisées et même peut-être pour un mieux pour nos amies les vaches, ( Même si c’est toujours la Corrèze et les champs qui leur offrent le meilleur !) et un mieux pour les éleveurs que cela soulage de beaucoup de travail, mais je ne peux m’empêcher de penser à tous les emplois qui disparaissent une fois de plus ! Tous ces hommes et femmes sans qualification précise qui pouvaient gagner honorablement leur vie…. Que vont-ils devenir ?

Pour en revenir à l’étable moderne, c’est formidable techniquement parlant.

Les vaches sont libres de sortir ou de rentrer, elles vont toutes seules se faire traire par un robot trayeur quand elles en ont envie et du coup donnent plus et un meilleur lait, elles ont des distributeurs de 7 aliments différents selon leurs besoins qui circulent et servent à leur demande, le foin est également délivré au goût de chacune et il n’y a aucun reste qui moisisse au fond des mangeoires, le sol est raclé et nettoyé régulièrement par des robots et il y a même une « brosseuse » sous laquelle les animaux vont avec plaisir quand ils le désirent.

L’éleveur, lui, suit sur des écrans d’ordinateur et sur son téléphone portable, Iphone ou je ne sais quoi, comment chaque animal a mangé, déféqué, quantité, qualité, bougé, sorti, resté, le lait : qualité, quantité, composition…

etc…. Une merveille de technologie….

Par contre elles ne vaquent pas loin… Une même prairie une même étable à vie je suppose…

Nos vaches d’entant étaient changées de champs très souvent, elles marchaient pour y aller et pour revenir, c’était une petite aventure et de l’exercice, ça bougeait dans leur environnement, elles avaient des « copines » dans le champ d’à côté parfois ! Même les vaches à viande aux prés Corréziens sont souvent changées de prairie quand l’herbe y devient rare !

 

Evidemment je pense à Marguerite, à la Fleurie de mon enfance de la petite ferme d’à côté, l’affection, oui l’affection qui existait entre les fermiers, moi, et les vaches…. Là, cela disparait complètement. Mais de l’affection les éleveurs l’ont ailleurs et sans doute que les vaches se contentent pour cela entre elles ? Quand elles n’avaient que nous, il était bon de leur montrer notre intérêt, notre affection même ! Mais étant ensemble, je pense qu’elles n’ont pas besoin de nous. Et elles sont très nombreuses !!!!

Si les travailleurs agricoles n’ont plus d’emploi, par contre les techniciens en ont pour surveiller, réparer tous ces appareils ! Un appel au centre d’entretien doit être suivi d’effet dans les minutes qui suivent ! Une vache ne peut pas attendre longtemps d’être traite si elle est prête, et toute femme ayant allaité se souvient de la douleur que cela peut-être !

J’espère seulement que la vache devenue anonyme aux yeux du propriétaire ne sera pas un objet sans égards. Qu’au contraire elle sera tranquille et moins bousculée….Reste à moderniser les abattoirs également afin que l’animal ne soit pas stressé dans ses derniers instants comme cela se fait en ce moment. Pourquoi pas un camion abattoir qui tuerait la bête AVANT de la trimbaler ?

 

Le vent semble s’être calmé, il y eut encore quelques bonnes rafales cette nuit, mais là c’est calme, juste le brouillard et les traces de neige.

Je vous souhaite à tous une excellente journée quoi que vous fassiez ! En principe j’ai fini mes oiseaux, J’attends de savoir si l’auteur du poème aurait plaisir à y voir son texte, qui hélas serait coupé car je mettrais chaque strophe avec l’oiseau un par jour, sinon ce n’est pas un problème mes oiseaux se suffisent à eux-mêmes, ils sont tout simplement des études. Pour aujourd’hui il me reste un croquis supplémentaire qu’il me plairait de faire !

Je vous frotte le dos gentiment pour réchauffer le départ de cette journée et j’y ajoute toutes me amitiés !

LN

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

mésange 01/03/2017 09:18

Bonjour, Hélène !
Et ce matin, j'ai entendu que la cause animale est à l'ordre du jour notamment au salon de l' agriculture (c'est bien le mois !!!) et je me suis précipitée pour vous trouver cet article qui va vous ravir, j'espère bien !!! Vous pouvez aller sur Internet pour complément d'information... Mais quand même, des questions se posent....
Trois associés viennent de lancer une start-up pour construire des maisons de retraites pour les poules pondeuses.

C'est Ouest-France qui relate cette excellente initiative : les poules sont à l'honneur cette semaine au Salon de l'Agriculture, elles méritent bien que l'on s'intéresse à leurs conditions de vie et de travail !
Parce qu'aujourd'hui, malheureusement, on ne fait pas d'omelette sans casser des poules ! Les pondeuses sont en effet envoyées à l'abattoir à l'âge de 18 mois, c'est à dire dès qu'elles deviennent moins productives, ce qui est très injuste.

Sur le papier on est tous pour construire ces fermes pédagogiques où les vieilles poules coulent des jours heureux jusqu'à ce que les fondateurs de la start-up me disent que dans leur système les œufs coûteront six euros la boîte de six !
Ce n'est pas donné. Derrière, faut payer les mouillettes au beurre de baratte bio, ça finit par faire cher l'œuf à la coque !
Est-ce qu'on a vraiment envie de financer le régime de retraite des poules alors que déjà pour le nôtre ça s'annonce tendu ?

Au niveau cotisation, ça va être compliqué !

En plus la start-up s'appelle "PouleHouse" et "PoolHouse", on imagine les poules au bord de la piscine dans des transats, bien tranquilles.
Mais en vrai ça se passera pas comme ça, les poules à la retraite continueront à bosser déjà en pondant à leur rythme et aussi en défendant les ruches à miel contre les attaques de frelons asiatiques. Comme quoi les vieilles poules sont utiles ...;
Il paraît que tout le monde est prêt à payer un oeuf un euro pour assurer le bien-être des poules...Bon... Et quand il y aura 750 poules dans la maison de retraite, où iront les autres ?
Et moi qui suis horrible, je sais, j'ai dans ma petite idée de penser plutôt à tous ces petits vieux et petites vieilles dont on ne sait pas trop quoi faire quand on voit le prix des journées des maisons de retraite....
Té, je m'arrête ! Bonne journée sans soleil hélas !

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche