Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 08:45

08-07-19-169

08-07-19-169

Bonjour à tous !!!

 

Je suis un peu mieux réveillée ce matin mais on ne peut pas dire que je sois …lumineuse ahahah

Mais j’ai la chance d’avoir des amies qui le sont, elles… Et j’aime que l’on pense aux humbles, même quand il s’agit des  dites, bien à tort, « mauvaises herbes » …

Il n’y a pas de mauvaise herbe !Il y a celles que nous ne voulons pas pour de bonnes ou mauvaises raisons, mais toutes les herbes, même les plus simples, même celles dont on ne connait pas les noms, même celles si petites quelles sont pratiquement invisibles, elles ont chacune leur raison d’être et particulièrement pour NOTRE survie !

 

Merci Martine Goblet de penser à les honorer, et de partager avec nous !

 

Au royaume des mal-aimés

Toi, le cœur de printemps la saison des tourments

Vois petit brin d’herbe se dresser fièrement

Il a bien survécu à bel hiver sournois

Avance sur les sentiers et garde tes émois

 

Arraché, pollué, écrasé, rejeté,

Brin d’herbe silencieux à la saison nouvelle

Brille de toutes ses forces de survie au creux de sa faiblesse

Brûlé par le soleil d’été, inondé sous les pluies du printemps

Lui le mal-aimé vit tranquillement ignorant les accidents

Quand l’automne jette son arc en ciel de couleurs sur la terre

Il sourit paisiblement et flétrit doucement

L’hiver le plongera dans l’oubli

Mais sourire de la vie il reviendra pour nous enchanter

Pour l’espoir d’un nouveau départ

Pour la fraternité entre les plantes et les animaux

Brin d’herbe tu es ma saison d’espérance

 

Au-delà des saisons, humain garde ta force de vie…

Chaque pas te conduit vers la vérité hors du temps…

 

C’est joliment dit, n’est-ce pas ?

 

Et je vais vous avouer une faute que je fis….

Je suis contre le fait de ramasser des fleurs sauvages. Mon guide moral c’est : « imagine ce que cela deviendrait si tout le monde faisait ce que tu as envie de faire… ». Cueillir une fleur sauvage au long d’un chemin, cela ne fait aucun tort ! Mais si tout le monde se mettait à cueillir, ne serait-ce qu’une fleur, à chaque fois qu’ils passent, ou même si, nombreux, tous, une seule fois, le faisaient, tout serait détruit pour tous ! Donc habituellement je m’interdis  de le faire. Mais, je ne suis pas une sainte et j’ai des faiblesses même face à mes propres lois. Je me suis donc trouvée une excuse : « oui mais moi je ne la cueille pas, elle ne va pas mourir puisque c’est pour la planter, elle fera des bébés . » Cela pourrait en effet être une excellente excuse si ce n’étais moi qui la proférais car j’ai rarement les « doigts verts » !!

-« Mais qu’as-tu fais, enfin ? «

-L’âne de la fable « les animaux malades de la peste… »(La Fontaine)

J’ai déterré à l’aide de mon petit couteau qui ne me quitte pas, une anémone sauvage du talus de la Saulière. Tout le dessous du petit bois était constellé d’étoiles blanches qui reflétaient leur lumière dans l’ombre !

Et bien je ne regrette plus, et je me permets d’avouer en espérant échapper à ma propre condamnation, car non seulement elle n’est pas morte mais elle se multiplie pour mon émerveillement reconnaissant !

Photo jointe…N’est-ce pas ravissant ? Attendrissantes ? Si discrètes et si pures, si parfaites. Et quand vous aurez réussi à détacher vos yeux de leurs petits visages enfantins, regardez les feuilles ! Le contraste artistique total entre la simplicité de la corolle et la finesse de découpes de la verdure qui l’entoure….

anemones

Que la nature est belle !

J’espère que vous n’êtes pas trop débordés de tâches prenantes et indispensables et qu’il vous reste des instants pour aller vous réjouir des détails magiques qui nous entourent. Et pour vous qui ne pouvez pas aller jusque sous les bosquets de la Saulière, que cette photo vous en suggère la paisible beauté !

Et par-dessus tout cela, chère madame et cher monsieur je vous ajoute en prime les tout derniers créés de mes baisers rien que pour vous !

Bonne journée à tous !

LN

 

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

gi 05/04/2017 11:31

Comme je ne me connais pas en fleurs je n'ai pu contrarier personne par contre j'ai oublié de te dire combien est belle cette 1° image, splendide je te la prends mais si tu veux que je te rende ? il faudra bien courir elle est trop beeeeeeeeeeeelleeeeeeeeeeeee. Bisous. gi
DE même pour ton poème et si je trouve des images qui sont aussi belles, j'essaierais d'en faire 1 diaporama mais si tu es contre... faudra me le dire ma belle. Bisous. Gi

LN 05/04/2017 15:32

ah ah ah!!!Chère GI! Les images posées sur ce blog sont à qui veut s'en servir, pas de problème! Si je t'ai parfois refusé c'est parce que je gardais la primeur pour le blog, noraml. Mais une fois là, elles sont ouvertes et offertes de bon coeur je te l'ai déjà dit. Je l'ai, la même sur fond blanc si tu préfères. J'ai aussi des photos d'herbes, il faut que je les cherche mais si cela te fait plaisir, je le ferai, juste tu me laisseras un peu de temps pour les retrouver!!!
Je t'embrasse bien fort!
LN

mésange 05/04/2017 11:08

C'est moi qui ai fait une erreur ! Ce sont bien des anémones des bois
ou anémones Sylvie ! Excusez-moi !

LN 05/04/2017 15:29

Il n'y a pas d'erreur puisqu'elles font effectivement partie des renonculacées!
De toute façon, même connaissant leur nom propre, on a beau les appeler elles ne répondent pas, ne viennent pas! ahahh
Gros bisous
LN

gi 05/04/2017 10:04

Très beau poème de Martine.... merci ma belle, tu n'as jamais quitté mes souvenirs....

Belle photo de la renoncule des bois....

Le soleil est là mais le vent aussi !! il fait 12° et le ciel est bleu. Bonne journée. Bisous. gi

mésange 05/04/2017 09:40

bonjour, Hélène
Très beau le poème de Martine ! J'ai envie de dire "comme d'habitude" ! elle a le génie, la sensibilité de trouver le mot juste qui enchante et envoie vers une méditation....
Ne vous flagellez pas pour votre pied de renoncule des bois (ou renoncule Sylvie) arraché à son milieu naturel... Vous ne l'avez pas condamné à une mort lente, vous lui avez offert une nouvelle vie et il vous récompense en vous offrant un sous-bois illuminé de ses corolles d'un blanc extraordinaire... J'ai une fois rapporté un petit pied de "coucous" , sorte de primevères hautes sur tiges que j'aime beaucoup mais que je désespérais de vois chez nous ; je les ai trouvées dans un fossé et ça a été du sport pour l'arracher sans jouer les ravageurs... Mais bon, les coucous, ont "pris" et cohabitent avec les primevères, avec les anémones sauvages... Tout ce petit monde se raconte des histoire de printemps... Et je n'ai pas de remords ....
Bonne journée, peut-être aurons-nous du soleil !

LN 05/04/2017 10:46

Bonjour Mésange! Vous les appelez renoncules? Me suis-je trompée pu bien les anémones sont elles des renonculacées? Il va falloir que je vérifie cela plus tard... Je note pour ne pas oublier.
Les coucous!!! Les coucous a étroites corolles longues!? Je n'en vois jamais ici alors qu'en Berry nous en avions plein!!! Petits monstres que nous étions arrachions la corolle pour manger l'ovaire qui était légèrement sucré! J'ai un pied de coucous rouges! Pied donné par une grand mère et que j'ai trimbalé à chaque déplacement!
Souvenirs souvenirs!!!
Je vous embrasse bien fort Mésange et bonne journée à vous...deux!
LN

LN 05/04/2017 08:49

Pardon de vous interpeller deux fois, mais j'ai dû refaire la page un grand espace s'était installé sous la photo des anémones sans que je l'aie voulu! Impossible de corriger sans recommencer tout.
Bonne journée les amis!!!
LN

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche