Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 08:44

09-04-21-069-Non ce n'est pas le même j'en ai toute une série!!!

Bonjour à tous !

 

J’espère que vous allez bien et que vous êtes crus plutôt que cuits ! Moi je vous crois !;-)

 

Cela va être court encore aujourd’hui, le jardin m’attend  et je vais tenter de sauver ce qui pourrait encore l’être… Si possible ! J’ai tout arrosé hier, j’ai fignolé le désherbage que Michel avait si gentiment fini partout, j’ai  libéré les courges au plus près, retirant des touffes de céréales qui grandissaient dans la paille de protection des pieds  sans déraciner la courgette. Et je vais récolter les petites feuilles des radis qui refusent de grandir et montent déjà aux fleurs…

Il fait lourd ! En dehors des couvertures et oreillers qui sont à s’aérer sur le lit ouvert des invités, tout est en ordre, trois lessives lavées, séchées, pliées, rangées ! Ce temps est génial pour cela.

Par contre les fruits que nous avions achetés ont commencé à pourrir dès le lendemain, j’ai tenté de manger un peu de ce qui semblait sain, aucun goût au melon et aux pêches. J’ai cuit les restes de melon au sirop avec épices, j’ai ajouté de la semoule puis de la crème cela fera notre dessert, deux petits ramequins avec deux  melons c’est vous dire que j’en ai récupéré bien peu. Il faut dire qu’une fois poché il ne reste pas grand-chose non plus. Les pêches ont fini à la poubelle.

« Mangez des fruits » Oui, mais devant l’étal du commerçant, pas plus loin ! Mais nous verrions la déception des consommateurs, ils ne seraient pas près de les vendre !

 

Je vais juste vous raconter une petite chose :

J’ai vu une vidéo qui m’a enchantée :

C’est une famille qui n’a qu’une semaine de vacances et dès l’arrivée, pendant trois jours, il pleut des cordes sans discontinuer. Les gosses n’en peuvent plus et veulent voir la mer ! La mère n’en peut plus et ne peut plus voir les gosses ! Là, j’exagère, c’est juste pour le jeu de mots qui me fait sourire. (Mais encore !!!…)

Enfin, le ciel s’ouvre comme un rideau au théâtre et envoie les éclairages qui font vivre le paysage. La scène est en place…Le sol est à peine sec, les parents ouvrent la double porte et laissent échapper les enfants sous pression, qui se précipitent comme des bouchons de champagne sur la terrasse. Mais les parents suivent de près, trop contents de voir revenir le beau temps et de pouvoir libérer leurs enfants, fous comme des volailles trop longtemps enfermées…

Et c’est alors que l’un d’eux lance le cri : « Danse du soleil » et se met à gesticuler, Ô pardon, à danser voulais-je dire !!!! et du coup chacun l’un derrière l’autre se précipite au long de l’allée et c’est à celui qui se dandinera le mieux, lèvera les pattes plus haut, poussera des cris de joie, ou de guerrier Sioux, comme vous voulez…

Il y avait tant de joie et de pression, tant de défoulement à les voir si heureux que j’étais écroulée de rire et de bonheur à les regarder. On sentait tellement cette liberté qui les attendait !!!

C’est beau les vacances ! C’est beau la jeunesse ! C’est beau une famille complice….

 

Sur ce je file ! Mais j’aurai encore des choses à vous dire, comptez sur moi !!!

Ne prévoyez pas trop d’efforts, il fait très lourd, et je pense à ceux qui font les foins…Même si cela n’a plus rien à voir avec les méthodes manuelles, dos courbés sous le soleil pour ramasser les herbes odorantes en bottes au fur et à mesure après que l’homme se fut balancé au rythme de sa lourde faux pour les couper…

 

Avec toutes mes amitiés pour chacun de vous, amis, lecteurs et inconnus qui passez !

LN

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires