Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 08:34

Bonjour à tous !

 

Jeudi soir…

Bénis soient les jours ordinaires où il ne se passe rien car les autres…Quelle émotion !

 

Je vous rassure tout de suite, ça va.

Mais…

Vous savez combien je passe ma vie à craindre pour Michel, d’une part parce que j’y tiens, d’autre part parce qu’il est toujours ou presque dans des situations périlleuses, de par son métier, et de par ses goûts…Pour la provocation ! Si vous allez à la Roche de Beynat par exemple, il faut qu’il se tienne debout à l’extrèèème bord au-dessus du vide, par exemple !

Hier il était sur le toit, avant cela il se trouvait…Bref vous devinez combien je suis toujours plus ou moins en alerte, oreilles dressées à surveiller de loin sans qu’il s’en doute.

 

Mais aujourd’hui, point de gros travaux, j’étais tranquille à regarder quelques vidéos d’animaux envoyées par une amie, fenêtre ouverte sur la montagne ensoleillée, coooool… Quand j’ai entendu appeler « Loulou faut qu’tu descende… »

Pas bon ça, C’est l’augure de problèmes…

Et je retrouve mon mari tout déconfit, couvert des feuilles mortes et de boue éclaboussée !

-« Tu as pris un bain de boue ? » Je pensais qu’il avait glissé dans son cloaque !

Et d’une voix penaude et inquiète il me répond :

-« Pire que ça, je suis tombé et j’ai bien failli me tuer je ne sais pas comment j’ai pu m’en tirer ! »

La chance, uniquement la chance !

 

La photo du haut, c’est le raidillon pour descendre que nous fréquentons mille fois par jours. Le passage usé du milieu est une goulotte dans laquelle ne passe pratiquement qu’un seul pied. Alors pour faire plus vite, Michel a l’habitude de descendre en portant un pied sur le relevé de gauche puis l’autre sur le relevé de droite et ainsi de suite.

Vous pouvez d’ailleurs distinguer sur la gauche l’empreinte de son pied, là où il passe l’herbe ne repousse plus, c’est connu.

 

Mais aujourd’hui ce pied gauche alors qu’il descendait a glissé vers la goulotte, ce qui a déstabilisé Michel et l’a envoyé vers la gauche dans le trou de la photo du dessous. Il a roulé cul-par-dessus-tête dans cet étroit passage encombré de branches et de ronces, par-dessus ce tuyau à eau de la pompe actuelle, pour tomber entre la citerne, le rocher qui dépasse et la grille des kiwis avec ses bouts qui dépassent, 2,50 m plus bas à peu près. Evidemment dans une partie très humide etc…Ce qui n’est pas le plus grave.

Il a eu vraiment peur !

Résultat !

Une coupure spectaculaire à cause de son anticoagulant, mais sans gravité derrière le coude.

Des égratignures vers le menton mais cela ne l’empêchera pas d’être le plus beau, du moins pour moi.

Un froissement derrière la cuisse, assez sensible !

Mais surtout l’autre épaule a dérouillé et va lui faire mal un bon moment, la première, chute sur la glace cet hiver, commençait tout juste à lui faire un peu moins mal !

Mais ne nous plaignons pas, il est vivant et rien n’est cassé !!!! Et sa tête n’a pas cogné, on se demande d’ailleurs comment !!!

Il a eu droit à une infirmière aux petits soins, désinfectant et pansement sur la plaie qui saignait, arnica sur le reste et granules d’arnica sous la langue ! Et tout en faisant cela je remerciais notre chance !!!!

 

Par contre Madame Kiwi ne s’en remettra pas, le tronc est cassé ! Décidément elle n’a pas de chance, elle est restée morte quelques années et démarrait seulement maintenant, nous commencions à espérer pouvoir voir un jour des fruits !!!

Peut-être y aura-t-il une chance pour que la racine refasse un rejet ???

De toute façon Monsieur Kiwi risque lui de souffrir quand nous recevrons la cuve qui doit être glissée sous lui.

Il a grimpé jusqu’en haut du chêne et du Mai (Aubépine, en Berrichon), il va peut-être falloir prendre la décision de le maîtriser un peu et peut-être lui refaire un portique plus solide car il commence à peser sacrément lourd ! On ne pensait pas qu’il se développerait ainsi ! Il faut dire que lui a de l’eau !

Vive les jours où il ne se passe rien ! ahahah

 

Nouvelle de dernière heure :

Madame Kiwi est vivante ! Ce qui est cassé est l’ancien pied qui était DEJA mort. Mais la nouvelle pousse a résisté ! Tant mieux !

Je ferme il est tard mais je vous retrouverai demain matin !

Bonne nuit à tous !

 

Bonjour, bonjour !

J’espère que vous avez bien dormis !

Nous pas trop bien, inutile de vous le préciser, vous vous en doutez. Mais nous sommes debout.* Michel a mal bien sûr et je pense pour un bon moment, le choc fut rude, physiquement et psychologiquement. Heureusement qu’il ne pèse pas lourd ! Je n’arrêtais pas de penser à ce qui aurait pu se passer et je ne pouvais arrêter ma tête… Et comment j’aurais pu le chercher longtemps avant de le trouver là !!!!

Bon, ça va, tout cela n’est pas grave, nous en sommes quitte pour la peur et des semaines de « ça m’fait mal »… Et nous allons faire notre journée du mieux possible !

 

Faites bien attention à vous ! Bonne journée c’est vendredi et demain repos pour les travailleurs !

Je vous envoie toutes mes amitiés, heureuse de la chance que nous avons eue…et de vous avoir comme confidents compréhensifs !

LN

Tiens c’est une curiosité : Nous sommes couchés, nous sommes couchées tout va bien, mais nous sommes debout on ne met pas de s. (Ni elles sont deboutes!). Je le savais de fait et d’habitude,  mais j’ai tout de même eu la curiosité d’aller vérifier pourquoi… Debout est considéré comme adverbe avec ensemble qui ne s’accorde pas non plus. OK Mais cela ne me dit pas pourquoi ? Etre UN ensemble …Nous sommes un ensemble, là je peux comprendre  que ce soit sous-entendu et ne s’accorde donc pas. Mais on n’est pas un debout, il n’y a pas de « debout » en tant que nom …Bizarre…

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

DL 22/09/2017 12:04

Vous êtes bénis des dieux ! Nous en sommes ravies ! Mais, le jeune Michel se doit d'être plus prudent ... ses vingt ans ont été multipliés au moins par trois et même le chat perd de son agilité avec les années ! Ainsi est la vie ... Souhaitons que notre amicale affection soulage un peu ses maux, tes inquiétudes ...

LN 22/09/2017 14:33

Merci DL, merci à tous, je lui fais part de vos messages et de votre gentillesse...cela me fera pardonné pour les retards parce que je suis "toujours sur cet ordinateur" ahahah
Gros bisous Dl!!! Prends bien soin de toi!!!
LN

yo 22/09/2017 10:50

Cela vaut largement une bougie de remerciements... Mais attention, c'est aussi un avertissement... Il doit un peu se calmer le petit Michel !

LN 22/09/2017 14:32

Pour une fois ce n'est pas sa faute! Il était bien sage!!!
Mais ça l'a drôlement secoué le pauvre!
Je t'embrasse bien fort et prends bien soin de toi, c'est si vite arrivé...
Gros bisous!
LN

mésange 22/09/2017 09:29

Bonjour Hélène
Je suis bien contente que Michel s'en tire avec seulement des "égratignures" et pas trop de gros "bobos" ! On ne peut que souhaiter qu'il s'en tire aussi avec une belle leçon de prudence et surtout avec la révélation au plus profond de lui qu'il n'a plus 20 ans !!! et qu'il n'est plus le fringant jeune homme qui galopait sur les toits de Paris !!! Mais ça !!! Allez le faire admettre "EN VRAI" à un homme qui vous dira d'un air pénétré : "Mais bien sûr que je le sais ! Mais qu'est-ce que tu crois.. Je fais très attention... " Et c'est sans doute vrai, un peu,... Jusqu’au moment où il se dit : " Bah ! Là, ça passe ... là, j'ai l'habitude !!!"
L'habitude ! Notre pire ennemi, je crois.... On a l'habitude : pas besoin de réfléchir... Il faut avoir le courage de se dire que notre maître-mot, c'est : stop ! Qu'est-ce que je veux faire ? Comment je veux le faire ? Après tout j'ai le temps !
Trêve de philosophie : je dois descendre au jardin : téléphone dans la poche canne à la main... Je sais, ce n'est pas pratique... mais si je tombe, personne ne sera là pour m'aider... Cela me rassure d'abord, et au moins, je pourrai appeler au secours si c'est trop grave !
Bonne journée !

LN 22/09/2017 10:50

Bonjour Mésange! Vous avez raison mais là, pour une fois, réellement Michel ne prenait aucun risque! Il était tranquille descendant tranquillement un chemin que nous descendons sans cesse! Rien ne pouvait faire penser que le sol glisserait à cet endroit précis et l'enverrait valdinguer dans ce trou!
Et vous avez encore raison de prendre votre téléphone avec vous. J'ai d'ailleurs poussé mon amie, seule, à prendre le médaillon médical. C'est loin d'être idéal, mais c'est mieux que rien quand on est seul. Si on est mort, bon tant pis. Mais si on est blessé et qu'on ne peut appeler pour avoir de l'aide, c'est HORRIBLE!!!!
Je ne pense pas que ce soit grave pour Michel, mais cela va être très long et les hommes sont tellement dépendants, psychologiquement, de leur force physique que dès qu'ils ont quelque chose ils deviennent comme des enfants perdus. Mais c'est le temps qu'il prenne ses mesures de capacités, il est encore sous le choc....Et on a la chance d'être deux et on s'arrange!!!!
Je vous embrasse bien fort Mésange et Faites bien attention à vous!!!!!!!
LN

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche