Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 09:07

06-05-11-110

Bonjour à tous !

 

Grace à ma sœur et une amie j’ai appris des choses :

La première m’a envoyé lire la théorie de MILANKOVITCH qui explique les variations de climats et saisons. Evidemment je n’ai pas tout compris, mais cela me donne une idée en gros qui me confirme que tous ces changements sont naturels et ne viennent pas tous de nos péchés !

 

La deuxième m’a appris  que Lamartine était végétarien et m’a envoyé un poème qui n’est pas tendre envers les mangeurs de viande ! Extrait de La Chute d’un ange (1838) Je vous laisse trouver si cela vous intéresse, je n’ose vous le copier.

 

J’ai fait un plat délicieux hier midi avec des châtaignes que j’avais épluchées avec tant de mal et de patience.

-« Mmm c’est bon ! Qu’en penses-tu chéri ?

-Oh c’est bon ! Mais moi je les préfère grillées, là, boff !!!»

Bon sang de bois !!! Si c’est ça, pourquoi je m’emm…bête que j’en ai mal au dos !?

Oui mais, comme ça, les châtaignes ne se garderont pas ! J’ai déjà essayé ! Elles vont toutes noircir et devenir véreuses !!!! Je ne veux pas perdre ce que le Ciel me donne !

Bon, au moins, MOI, j’ai bien aimé. « Merci ma chérie ! » (On n’est jamais si bien servi que par soi-même :-D !)

Et je vais continuer à éplucher, malgré tout!!! ;-)

 

Ma Grande-petite-fille m’a dit quelque chose d’intéressant :

Ce n’est qu’en voyageant dans des endroits où l’on ne connait personne que l’on peut se sentir libre et soi-même. Les personnes qui nous connaissent nous influencent toujours, en positif ou en négatif et on ne peut être complètement soi-même…

Mais nous avons tant de facettes en nous, je pense que même l’étranger très vite devient partenaire-acteur également à partir du moment où on le « rencontre » ! Je pense seulement que l’on échappe au « jugement » tant qu’on n’a pas créé de liens amicaux, affectifs… Alors très vite on perd cet anonymat protecteur.

Mais c’est aussi cet anonymat « protecteur » qui permet les dérives… Tous ces problèmes dans les collèges, dans les écoles mêmes, ne pourraient exister à ce point si des liens existaient suffisamment proches. Dans les écoles plus petites les enfants et leurs parents, les enseignants et les surveillants, tous se connaissaient et cela servait tout de même de limites aux mauvaises actions… Enfin…Je crois…

 

Elle dit  aussi avec justesse que nous sommes les seuls maîtres de nos destins.

C’est vrai, «  mais pas que…comme les jeunes disent maintenant .Maître mais pas le seul. Il y a les impondérables qui viennent ficher la pagaille dans nos décisions et nos choix ! Influence des autres ? Oui bien sûr ! Mais pas seulement ! On peut se tromper d’une part. On peut être trompés d’autre part…

Sans même parler d’amour et de couple, je ne pense pas que l’on puisse planifier entièrement son destin sans penser que d’autres existent et interviennent dans notre parcours !

Et si remettre en question le chemin que l’on avait choisi est toujours possible, il entraîne forcément des conséquences, bonnes ou mauvaises, qui rebondissent sur les gens alentour…. Avec nos sentiments de vengeance, revanche ou nos remords et regrets …

Sommes-nous libres et capables d’être entièrement « nous-mêmes », je ne le pense pas possible.

 

Cassis a mangé un peu cette nuit… Et j’ai bien dormi et fait un rêve merveilleux. J’ai pris quelques notes car j’aimerais le partager avec vous, mais je ne sais si j’en retrouverai la magie car je n’aurai pas le temps de l’écrire aujourd’hui !

Une amie m’a dit que l’ « inspiration » venait aux poètes à 4h du matin ? Je pense aux écrivains sans doute aussi et voilà pourquoi je ne serai qu’une « gribouillarde », à 4h, JE DORS ! Et même si je ne dors pas je suis incapable de me lever pour écrire, engluée que je suis dans un corps qui refuse…  Sans compter que Michel n’approuverait pas du tout ! ahahah Mais qu’il se rassure, le problème ne se pose même pas !!!!

 

Bonne journée les amis, profitez des derniers beaux jours, il va me falloir me précipiter sur les dernières feuilles comestibles du jardin avant la neige annoncée pour le week- end, je n’arrive pas à croire que ce soit possible !

Je vous embrasse tous bien fort !!!

LN

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Bien sur que nous sommes libres de vivre comme nous le souhaitons, sans barrière... Mais voilà, nous avons toujours l'impression d'être attaché à quelqu'un, quelque chose... Ce que nous ne comprenons pas c'est qu nous nous attachons nous-mêmes. Tout chemin peut être changé... Arrivés à un carrefour, il nous suffit de choisir un autre chemin... Nous sommes libres.... si nous le voulons ! Nos attaches sont ce que nous acceptons, nous n'avons aucune contrainte si ce n'est celle que nous nous mettons en pensant qu'il nous faut être... comme la société nous veut !
Répondre
L
Je suis tout à fait d'accord et je dis toujours qu'en effet ce sont NOS choix. "Si je le fais...Si j'accepte ...c'est parce que je le veux bien , parce que c'est mieux pour moi que le contraire" Mais parfois ce choix peut-être le moins pire sans être le meilleur! Mais tu as raison on peut toujours changer de route ensuite...<br /> Il y a aussi l'éducation que l'on a reçu qui peut freiner nos décisions et il est difficile d'aller outre ce que l'on a appris jeune!<br /> Pour ma part, je choisis et n'ai jamais de regrets de ce que je fais ou accepte ou refuse. et cela donne certainement beaucoup de paix en soi.<br /> Je te remercie chère Yvonne et je t'embrasse bien fort!<br /> LN