Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2019 4 16 /05 /mai /2019 16:48

Bonjour à tous!

J'ai été longtemps interrompue par mon installation, il a fallu réinstaller une antenne pour atteindre un autre satellite, les arbres de la montagne ayant grandi irrespectueusement ont coupé le rayon qui alimentait mon ordinateur! Erreur de la part des fournisseurs plus délais, plus jours de fête, j'étais au bord du désespoir, mais j'ai survécu.

Il est vrai que je ne reviendrai plus régulièrement sur ce blog, faute de temps, l'âge ne m'aide pas à pouvoir tout assumer en 24h.

Je ne pense pas que vous attendiez de mes nouvelles avec impatience, mais plutôt celles de Cassis le lérot!

Après quelques 8 mois de sommeils entrecoupés de petits repas une nuit de temps en temps, installé dans la chambre d'amis non chauffée et non habitée, j'ai ramené Cassis dans mon bureau pour qu'il se réveille doucement aux bruits familiers de la maison et au chaud de ma pièce.

Bien qu'à une bonne température, mais limite pour lui, il sentait si le temps était clair et ensoleillé, alors il se réveillait un peu, si il pleuvait ou faisait froid dehors et malgré les 21°C de ma pièce, il continuait à dormir.

Mais c'était encore très aléatoire.

Depuis le 6-8 mai il est plus présent. Ne se réveille toujours pas régulièrement mais fait chaque jour des apparitions plus prolongées de quelques minutes.

Il refuse maintenant ce qu'il aimait auparavant: plus de petit-suisse confiture, par exemple, mais il aime toujours les soupes. Peut-être peur de me vexer étant donné que je me considère comme la championne des soupes! ;-)

Je n'avais pas cet hiver d'insectes à lui donner en dehors d'un pauvre errants perdu. Mais depuis j'ai remonté mes élevages de grillons et vers de farine. 

Mais:

Les grillons sont difficiles à attraper, cachéssous les cartons et j'en ai encore peu.

Les vers de farine  se sont bien deéveloppés, mais je n'ose en laisser dans la cage sans surveillance:

a- peur qu'ils se carapatent

b-peur qu'ils ne rongent les poils de Cassis quand ce dernier dort. C'est ce qui était arrivé à Suzy, voir parmi les premiers blogs posés les aventures de cette chauve-souris.

J'espérais donc compenser en protéine avec le fromage blanc qu'il acceptait.

Depuis deux trois jours Cassis se réveille quand la nuit est tombée. Il se balade un peu, maladroit.  Je lui ai tendu des vers mais il était terrorisé et tremblait à faire peur qu'il ne se claque le coeur. 

J'y suis donc allée très progressivement pour l'approcher et lui offrir des vers de farine. Mais combien faut-il lui en donner sans le faire mourir d'indigestion? Cela m'était arrivée avec un poussin que j'avais trop gâté de moustiques géants!

Je vais avec prudence, j'observe, je réfléchis... Cassis ne va pas normalement. Il traîne son gros derrière...

Est-il engourdi? N'est-il ...pas dégourdi?

Et tout en réfléchissant j'essaie de le toucher, ce que j'ai réussi à faire hier...

Le lérot est habituellement un gros pâté, un sac de fourrure plein de gelée. Il n'a pas grande forme! Mais quand j'ai touché il m'a semblé plus mou qu'avant. J'ai soupesé l'animal avec son nid et cela me semble bien léger...

J'en déduis que peut-être il n'a pas suffisamment mangé et il est TROP FAIBLE... Faible pour manger, faible pour se tenir sur ses pattes arrières, faible pour se défendre, d'où son agressivité....

Je lui ai donné 6 vers à la main mais j'en ai installé une dizaine dans son assiette après avoir, à mon coeur défendant, coupé les têtes pour qu'ils ne s'échappent pas, et ils avaient tous disparu au matin... Passant ma main sous son nid j'ai senti la chaleur et un petit mouvement, Cassis n'est pas mort d'indigestion! OUF!

Je vais donc continuer en ce sens pour l'engraisser en espérant que là seulement est le problème.

Il n'aime qu'un petit gâteau krambly noix de coco, ne mange en végétal que de l'orange, il mange les soupes, noisettes, et il a à nouveau grignoté une datte aujourd'hui!.

Les lérots sauvages dévorent les graines de tournesol installées sur le bord de ma fenêtre au long de la cage de Cassis, mais mon bébé n'en veut pas! Ni graines de courges que je lui ouvre avec mes dents!!!

Voilà où j'en suis. Mais pour le plaisir de vous mouiller les yeux, je vous raconte une minute tendre:

Quand Cassis a commencé à se réveiller, j'ai tout de suite sauté sur les vers de farine! Mais pour lui en offrir un il me fallait faire une gymnastique de souplesse quelque peu incompatible avec ma dignité, mais ça je m'en fiche, mais aussi de ma sécurité de femme âgée! D'autant plus qu'il m'arrachait le vers avec brutalité! J'ai tout de même continué pendant deux jours,acceptant de me faire grogner dessus comme un petit goret, mais le troisième jour je lui en ai donné trois et je lui ai dit fermement:

-Si tu en veux d'autres, tu viens les chercher!"

Je ne pense pas que mon vocabulaire ni mon ton d'autorité l'ait influencé, mais...

Je me suis installée donc plus loin que sa porte de sortie du nid et j'ai attendu, mon ver coincé entre deux doigts, ce qui n'est pas si facile, ces vers ont un sacré coup de reins pour se libérer, on les comprend!. Et j'ai attendu.

Au bout de quelques minutes Cassis s'est tourné face à moi à 30 cm environ de distance et s'est figé un temps. Moi bêtement je roucoulais des mots doux que je voulais encourageants. Alors il a traîné son derrière jusqu'à quelques centimètres de ma main. Je n'ai pas bougé. Il a redressé son buste et sa tête, il m'a regardé droit dans la figure, un long moment...Et alors.... Il a pris mes deux bouts de doigts très gentiment entre ses adorables petites mains, car il a des MAINS minuscules et merveilleuses, et tout doucement, il a pris le ver pour le manger.
J'en avais les larmes aux yeux...à presque 80 ans!

Voilà chers amis ce que je peux, et souhaitais vous écrire. Je vous donnerai des nouvelles de ce petit animal  si attachant, le problème c'est que nous n'avons pas les mêmes horaires, il vit la nuit quand je dors!!!!

Je vous assure de mes amitiés, et vous souhaite des joies et des amours maintenant que le soleil montre son nez, quant à moi je retourne au jardin!

LN

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires