Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 15:46

URGENCE FOR SICK SALAD!

 

I guess it happens to you too to have a salad that is « sad ». Not entirely dead but with leaves like cocker-spaniel ‘ears, not  yellow but faded.

Mauricette gave me, years ago, a way to save it then.

You put your salad in large bowl and you cover it with fresh water. That you knew perhaps, but perhaps you did not know to add a tablespoon of sugar in. Here is the trick.

Let the salad to swim a good hour or even a little more and you will see it jumping over the bowl to thank you.

OK. Perhaps I have too much imagination there, and that is to you to thank it as you have now a good salad to eat!

I tried once with carrots that were wrinkled like an old lady face and I had good results even if that was not as miraculous as on my salad.

For the garden I had bought the last bush of leeks to be planted in my vegetables beds. They were so dry and paper like! I had few hopes to see them living… But they were the last one, these or none, better to try!

I applied my recipe and…I have hope, but to be sure they grow, ask me again in autumn!

Yet, that is so satisfying that I am wondering if I will not put sugar in my bath, I could benefit of some “reviving”!!!

Good appétit !

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Nature
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 16:55

 

GRIMSLEY-fille des eaux (diminuée)-

 

LECTURE !

  

Ne vous attendez pas à une rubrique littéraire, mes connaissances sont extrêmement réduites et je suis incapable d’avoir un esprit critique.

Mais ceci ne m’empêche pas d’avoir une opinion, opinion que je partage avec vous mais que je n’impose en aucune façon et, si vous avez un avis contraire, il peut certainement m’intéresser.

Je ne vous parlerai pas de tous les livres que je lis …Pas beaucoup en fait car je profite du lit pour ce faire avant de m’endormir et, en général, la fatigue m’assomme très vite même si l’ouvrage ne le fait pas !

Pourtant certains livres vous frappent plus que d’autres et, comme je le faisais « dans le temps » par mails avec les livres de Daniel Arasse qui m’a tant passionnée, je reprends ce petit échange avec vous.

Mes auteurs préférés à ceux qui me le demanderont sans doute, sont Farley Mowat et Torey Hayden pour des raisons et des sujets très différents.

Quoi ? Mais ils ne sont pas français ! Eh ben non ! Désolée…

Pour ne pas perdre le peu d’anglais que j’ai acquis si difficilement, je lis surtout en Anglais grâce à la générosité de mes correspondantes et amies américaines.

Mais je lis AUSSI en français, des choses très diverses, et je vous signalerai quand quelque chose m’aura plus particulièrement interpellée.

 

Aujourd’hui c’est :

« L’enfant des eaux » de Jim Grimsley

Collection poche 10/18 domaine étranger N° 3312

 

Michel ayant lu ce livre avant moi m’a dit :

-« je n’ai pas aimé, c’est trop méchant »

Cela n’était pas fait pour m’encourager !

Et Michel n’avait pas tort d’une certaine façon.

L’histoire est narrée par une femme âgée, en Caroline du Nord, qui se souvient d’une enfance plutôt sordide il faut bien le dire.

Un père faible, une mère molle, qui ne peuvent sortir de leur misère, la maman pond des bébés comme les poules font des œufs, les ainés s’en occupent tant bien que mal. Les parents amers et peut être même honteux de leur incapacité à faire vivre décemment cette famille laissent tomber leur mauvaise humeur et souvent leur bêtise sur les enfants.

            Vous me connaissez, j’ai plutôt le reflexe de chasser de mon esprit tout ce qui peut être laid ou méchant et ne garder pour vivre que du merveilleux, aussi rien là n’était fait pour me plaire.

Et pourtant il y a des aspects qui m’ont beaucoup intéressée :

1-      La différence entre la misère morale  et la misère matérielle.

Ces parents là sont minables. D’autres autour d’eux sont aussi pauvres matériellement mais restent  décents et bons parents avec des familles dignes.

2-      Parmi  les enfants qui poussent dans cette noirceur, certains pourront s’en tirer  honorablement. Ce n’est donc pas une fatalité que d’être né, élevé dans la misère morale et matérielle, si on a quelque chose en soi on PEUT s’en sortir.

 

 Mais ce qui m’a le plus intéressée c’est la façon dont ce livre est écrit.

Il n’y a pas de longues descriptions sentimentales pour dire ce que la petite fille ou d’autres personnages éprouvent. Les phrases sont courtes et ce ne sont que des observations de faits qui nous permettent de comprendre. Un sens de l’observation sans pitié mais sans haine.

 De plus cette gamine ne se rebelle pas, c’est COMME ça ! Elle n’est pas vraiment triste ou effrayée, elle se gare pour se protéger, c’est tout. Jusqu’au jour où elle rencontrera une autre famille, un autre univers, mais déjà enfant, elle est différente des frères et sœurs qui l’entourent, avec des  sentiments et un courage touchants.

 

Et enfin ce que j’ai aimé également c’est toute une partie de l’imagination de l’enfant, un mélange de rêve, de souvenir inconscient, de création personnelle et c’est pourquoi je vous mets ces dessins qui ne sont pas sans rapport.

 

C’est un livre qu’on aime ou pas, mais qu’on ne peut oublier c’est certain.

Ce sera tout pour aujourd’hui, chèr(e)s ami(e)s, avec mes amitiés !

 

 

GRIMSLEY-l-enfant-du-lac--diminue-.JPG

 

BOOKS :

I am such a ignorant in literature and else, that I will certainly not open a reading column!

But to know nothing does not stop me to have opinions and feelings!

 

I will not speak about French books that you cannot have, but when that is an American one, I will do if the book was particularly interesting.

Most of what I read is in English to do not lose the few I could master of this language, and I can do it from the generosity of my dear American friends.

But exceptionally, the book I will speak about is from an American writer but was in French!                                                                     MY DROWNING

                                                                                       By Jim Grimsley.

Michel, who had read it before me said:

-“Oh I did not like it too much that was so wicked!”

You know me; I am the kind to be so utopist that, to survive, I only want to see the beautiful and the good!

Yet, I started this book. And I do not regret to have done.
Wicked sure it was, but there were something else in.

That is the story of a Carolina’s family that is very poor, missing money sure, but also poor in their souls. The father lazy, the mother without will, laying babies more than my hens does for eggs! The eldest kids are raising the youngest. Parents are not really wicked, they are mean, disgusted of themselves to cannot be able to make a good life, and that rancor is overflowing on these kids who continue to be born without parents can stop that… Making love together is the only thing they are able to enjoy.

The story is told by one of the little girls, not an eldest, not a youngest, Ellen.

She is hungry most of the time, broken with hard works to do, facing the bitterness and violent reactions of parents, and yet she is not revolted, hating or revengeful. That is “like that”. She just care to hide when she is feeling hurts would fall.

Till the day she could meet another family, as poor as they were in hers, and yet able to be kept decent and kind.

I loved the book because:

-1-It shows misery of childhood is not a fatality forever, not an excuse to miss our life. In the family some kids could escape this bad fate, the heroin too.

That any kid can be saved just because once he saw something different suiting him better than what he was raised in. All is depending of what the child has in his genetic luggage.

-2- The style of the writing impressed me very much.

The author never makes descriptions or speaks about feelings and sentiments. That is just short sentences, very sharp observations, without pity but without hate either. And from these facts seen, we feel what the little girl is living.

-3- The wonderful imagination, a mixture of unconscious memories and creation of her own, that this little Ellen had.

We have inside of each of us memories that were not understood and stayed there in the bottom of us in our dreams, nightmares, or coming out through the creations we can do later.

We can love or dislike this book, but we cannot  really forget it.

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Divers
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 19:18

muguet-G.P.JPG

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Compositions personnelles
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 14:29

Joyeuses-Paques.JPG

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Compositions personnelles
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 14:27

courage-le-printemps-est-en-marche.JPG

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Compositions personnelles
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 16:11

 Ma sœur fait de la grande cuisine.

Notre neveu François  n’a même plus à défendre sa réputation il est un excellent cuisinier réputé qui se déplace chez les gens pour organiser des repas sans aucun soucis pour la maîtresse de maison. Vous devez avoir son adresse sur le blog de Claire à droite de cette page, il est en Bretagne.

Et puis il y a moi.

Là, c’est surtout du bricolage, cela ressemble à mes dessins, tout et n’importe quoi, Je regarde ce que j’ai sous la main et je combine, mais en principe personne ne se plaint du résultat sauf les gens très traditionnels et peu aventureux peut-être ? Mais ils n’ont pas osé me le dire !

Rassurez-vous je ne vais pas vous conseiller une soupe de grillons ! Ah , je vous vois soupirer de soulagement !

Vous connaissez le MASCARPONE ? Il y a plusieurs marques la plupart onctueuses et douces et l’une l’est moins, j’aime moins. Comme j’ai Intermarché je prends la FLORINI qui est très bien.

C’est de la crème de lait pasteurisée et, oui, à 35% de matière grasse, ne nous le cachons pas.

Mais il n’est pas question non plus d’en manger sans cesse !

Ce mascarpone n’a pas de goût, ou si peu… Mais pour moi il a plusieurs avantages :

1-      Il se garde longtemps tant qu’il reste fermé. On peut donc le garder sous la main en cas de…

2-      Il me sert dans plusieurs recettes, en particulier une crème rapide et simple que j’avais envie de partager avec vous.

CREME DE MASCARPONE : Par personne !

1 grosse cuillerée à soupe de mascarpone

1 cuillerée à café de sucre en poudre, (je préfère la vergeoise qui se dissout parfaitement et colore la crème.)

Parfum au choix :

- Cacao

- Chocolat en poudre

- Sucre vanillé auquel cas vous mettez moins de sucre au départ ou vanille …

- Café soluble dissout dans un peu d’eau

         Vous pouvez aussi utiliser des purées de fruits , secs ou frais, avec ou sans arome d’amande amère, particulièrement avec la purée d’abricots secs ou frais.…

        Avec le cacao j’ajoute de l’orange confite coupée en morceaux minuscules, de la cardamome, de la cannelle, du clou de girofle etc. selon mon humeur !

         A vous et à votre imagination de choisir et d’inventer.

        Cela vous fait une pâte épaisse. Maintenant ajoutez avec discrétion et prudence un tout petit peu d’eau, mélangez, rajoutez de l’eau jusqu’à obtenir la consistance désirée.

A vous de décorer avec des amandes effilées grillées, ou de la noix de coco râpée grillée caramélisée etc. et de servir avec deux petits-beurre ou deux gaufrettes sèches…

Voici une crème faite en quelques minutes à peine et qui peut dépanner, même pour un invité surprise à qui l’on veut plaire !

                MIEUX :

Apprenez la recette à vos enfants, voilà qui les amusera et sans risque !!!

Enfin nous, on s’en régale !

ATTENTION : Je ne pense pas que cette crème puisse attendre, même au réfrigérateur ! Elle est à manger de suite !

 

 

11-03-25-A-TABLE-Creme-de-mascarpone.JPG

 

A TABLE !!! Dinner  is ready !


My sister is a great cook.

Our nephew is a great famous cook who goes in people houses to set a complete dinner, cleaning included. But he is in Bretagne, far from USA! Yet, you can see his blog passing by his wife, Claire, address on the right of this page.

And there is my own cooking.

Here, that is something very different and more adventurous. I am cooking like I am painting, anything and each time different, depending of what I have at hand and my mood.

Till now nobody complained…Or they are too gentle with me and did not dare to!

I do not know if you can find MASCARPONE in USA.

That is a milk cream very thick. OK. I know, 35% fat matter!!! A sin! But I do not tell you to eat only that nonstop either!!!

This mascarpone has about no taste. But, and that is why, I use it in many recipes.

Add that it can last a long time if the box is not open, so I can have some in the fridge for a day I need it.

 

Today I wish to share with you my recipe of :

Mascarpone cream :

For each person :

1 big table spoon of mascarpone

1 tea spoon of thin sugar that you will mix carefully till no grain left

Taste to your choice:

- Cocoa

- Chocolate powder

- Vanilla

- Coffee powder in a drop of water

                You can use too mashed fruits, dry or fresh, with or without bitter almond oil chiefly with apricots

                With cocoa I add tiny bites of candied orange skin, spices like cardamom, clove, cinnamon etc.

                Just your taste and what you have on your shelves!

                That gives you a thick paste well mixed. Now, very carefully add a drop of water, mix, add another one till you have the perfect texture for you.

You can top with roasted almond chips or coconut grilled and caramelized…

Serve with a biscuit or light cookies or thin dry waffle…

                That is done in very few minutes and can please even to a last hour guest you want to please!

Better:

You can teach your kids to do it, no danger for them!

Beware : I do not guess this cream, once mixed, likes to wait too long before be eaten, even in a fridge. (OK, not need for you to go into the fridge to eat it!!!)

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Divers
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 20:18
Ce n'est qu'une bûche sur la brouette de Michel, j'y ai juste ajouté un oeil, mais on dirait un petit chien !!!
chien-de-bois.JPG
 
Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Compositions personnelles
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 21:08

 

J’ai toujours rêvé de voir la mer en hiver.

Je l’ai trouvée dans une huître.

La prochaine fois que vous rencontrez une huître, regardez bien, je suis certaine que vous la verrez aussi !

 

IMAGE-La-mer-etait-dans-l-Huitre.JPG

THE SEA WAS IN THE OYSTER!


I always dreamed to see the sea in winter.

I saw it in an oyster!

The next time you’ll meet an oyster, look carefully, I am pretty sure you will see it too!

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Compositions personnelles
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 16:09

Nous sommes en pleine nature et il y a des manifestations locales intéressantes que j’aime à partager avec vous.

Normalement cela se passe en Février pour la première représentation, mais cette année, je ne sais pourquoi la date fut repoussée à ce week end de Mars.

Partout, autour de la maison, dans les bois, se forment des groupes de choristes qui vont ici ou là,  et ils chantent.

N’oubliez pas que nous sommes près d’Egletons ville des Troubadours !

Ils chantent le printemps, ils chantent l’Amour, ils chantent le plaisir de se sentir vivants et pleins d’ardeur. Ils ne s’accompagnent d’aucun instrument et tels les chanteurs Corses, même si le résultat en est un peu différent, ils entonnent  à plusieurs voix, de jour comme de nuit aussi.

Les filles ne sont pas loin, aucune ne leur résiste ! Elles sont à deux ou trois, épaule contre épaule, ou se disputant les plus beaux mâles du groupe, parfois elles les accompagnent de leurs voix plus légères mais non moins brûlantes.

Pour peu qu’il y ait pleine lune, les silhouettes de ces artistes passionnés se découpant sur le ciel et accompagnées de leurs longues mélopées est un plaisir sans pareil… Sans pareil…Sans pareil mais parfois…Nous nous en passerions bien !

D’autant plus que cela finit par des cris et des bagarres qui résonnent alentour et nous craignons toujours que nos propres chats soient blessés dans le chahut !

Ah oui, j’ai peut-être oublié de vous dire que c’étaient des chats !!! NOS chats !!!

 

11-03-13--Le-printemps-chante-a-cappella.JPG

 

Spring is singing à cappella !

We are living in the wild and here are certain customs I love to share with you.

Perhaps you remember we are nearby Egletons, the troubadours’s  town !

Usually this manifestation is done in February but, I do not know why, the date was pushed till this March week end. No matter !

They are singers groups, they come nearby the houses, or in the forest not far either, and they sing top of their lungs.

They sing spring sap, love, being alive and feeling it running in their blood…

Of course girls cannot resist to their calls and they stand there alone or by little groups, shoulder against shoulder, sometime fighting for the handsomest male there !

If we are lucky and the moon is full, the show they give, singing together, without instrument, just vocalizes from their voices, their silhouettes cut against the shy, that is wonderful and our hearts are overflowing with emotion.

Sometime girls are joining in voices too.

Alas soon that is turning to fight with violent scratching and shouting

And we are starting to be angry, anxious. They will be hurt ! How can we make these stupid cats to stop to fight and shut up !!!!

Oh yes, forgive me, I forgot to tell you they were cats!!! OUR cats!!!!

Friendly yours !


Amitiés !

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Les délires d'Hélène
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 16:06

abecedaire.jpg

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com - dans Diaporama
commenter cet article