Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 09:09

17-01-15-003

matin et brouillard ensoleillé..17-01-15-003

Bonjour à vous les amis !

BON  ANNIVERSAIRE MHel !!!!

Tout va bien, même s’il fait froid et neige doucement. La couche commence à être couette de luxe.

Mais je vais râler un coup tout de même :

Tous les films maintenant nous montrent des enfants qui reprochent à leurs parents, ensemble ou divorcés, d’être trop occupés par leur métier et de ne pas suffisamment s’occuper d’eux.

Au lieu de remercier leurs parents ou de les aider ces sales gosses exigent, insultent et fuguent ! Quelle ingratitude ! Et les parents tout malheureux demandent pardon !!!!

Ces films autorisent les enfants à cette rébellion. Ce n’est pas bien. Ils devraient au contraire pousser les enfants à prendre une part des tâches, à comprendre, à être reconnaissants et à faire équipe avec leurs parents ! Tout irait bien mieux.

J’ai fini mon dessin qui traîne depuis si longtemps mais n’en suis pas ravie. C’est dans l’idée de ce que je cherchais, toujours à  jouer de la lumière mais ce n’est pas très joli. Je vous le mets tout de même réclamant votre indulgence, ne comptez que mes efforts, les vains sont les plus lourds !…

Mais je vais me laisser porter par le texte poétique d’une amie, poésie pleine de charme et d’animaux et je partagerai avec vous. Je n’ose dire poésie maintenant qu’une grande poète m’a fait comprendre la rigueur absolue et mathématique de cela et son profond découragement quand elle voit cet art sacrifier à la facilité. Mais étant beaucoup moins instruite, je préfère le langage du cœur et des belles images, même si c’est un peu bancal ! Après tout, le flamant rose est-il moins gracieux quand il lui manque un pied ? ;-)

 

En voiture Simone !

C’est à cause de Simone-Louise de Pinet-de-Borde-des-Forest. (Je souriais au nom de La Fontaine-Soralo il y a quelques jours, celui-ci n’est pas mal non plus ! ) Simone, faisons simple, a 19 ans en 1929 quand elle obtient son permis de conduire et elle devient la première pilote française de rallyes automobiles. Elle enchaîne ses courses jusqu’en 1957 et fait l’admiration du champion Fangio dont on use encore du nom en parlant de capacités de conduite « eh tu te prends pour Fangio ou quoi ? »

Guy Lux qui présentait « Intervilles » à la télé avec Simone Garnier, pour rire, lui lança « En voiture Simone c’est moi qui conduis , c’est toi qui klaxonnes » et le slogan est resté.

Mort aux vaches :

(Mes pauvres chéries vous n’avez pas mérité ça !)

Cela commençait vers 1840, les policiers étaient appelés les vaches par les voyous à cause des coups de pieds qu’ils leur donnaient dans le derrière.

Mais peut-être s’y ajoute autre chose :

En 1870, après la guerre Franco-Prussienne et la perte  française de l’Alsace et une partie de la Lorraine, les guérites des soldats Allemands gardant la frontière portaient l’inscription »WACHE » c’est –à-dire GARDE. Ce terme pourrait avoir servi à se moquer de ces soldats et se venger de l’humiliation se transformant en français « Mort aux vaches ».

Et la semaine commence avec la deuxième moitié du mois de janvier.

Alors bon courage et pensez que chaque pas vous rapproche…Ben non pas près de la mort ! Quelle idée !!! Mais du printemps !!!! Du printemps joli où dépouillés de toutes vos épaisseurs vous retrouverez les élans de la jeunesse et de la liberté !!! En attendant vous voudriez jouer à l’ours et roulez-vous le nez entre vos fesses près du feu ou au fond des édredons ? Moi oui ! Que non ! Il y a à faire !  

Alors allons y les amis et chantons pour nous donner du cœur !

Avec ma main dans la vôtre et en nous moquant gentiment de nous-même, en toute amité !

LN

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 09:32

glaçon

Bonjour les amis !!!

Samedi soir :

J’ai froid. Je pense que la fatigue d’être mal fichue n’arrange pas les choses car dans mon bureau la température n’est pas mal, je n’ai même plus les grillons pour m’en supprimer une partie avec leurs couvertures.

Je n’arrive pas à me concentrer sur mes projets, je ne trouve pas le temps nécessaire, je me noie.

               Du coup j’ai cherché quelques photos d’hiver dans mes stocks, j’en ai de pas vilaines, en attendant de nouveaux dessins pleins d’INSpiration, mais pour cela il faut que je rétablisse d’abord ma RESpiration.

J’ai bien pensé à prendre l’escabeau d’alu, me mettre à plat ventre sur la marche du haut et faire pendre mon buste pour préparer la soupe et le reste, taper à la machine compris, cela pourrait peut-être vider tout ce qui m’encombre, mais je trouve que la situation manquerait quelque peu de dignité !

Fatigue, rhume ou médicaments, entre les dents et tout ce que la dentiste m’a fourré dedans et les antibiotiques dont il m’a fallut doubler la dose et dont je n’ai pas l’habitude je ne sais, semblent déclencher des points au foie, peut-être du sable qui a du mal à passer, le « marchand de sable » m’en jette toujours plus que je n’aie le temps d’user et cela n’est pas agréable du tout, ça fait peur ! Heureusement je connais et j’ai toujours des granules contre cela, j’essaie d’enrayer le plus vite possible.

Alors je vous demande pardon et vais vous laisser dimanche avec juste les deux expressions, et essayer de faire se reposer cette machine en panne que je suis.

Faire ripaille :

Venant de riper-gratter- gratter le fond de la casserole, on comprend facilement. Mais il pourrait bien y avoir une autre origine moins simple et plus historique :

En 1422, Amédée VIII duc de Savoie, s’installe dans un prieuré sur les bords du Lac de Léman, pour une retraite après la mort de son épouse. Ce n’est pas parce qu’on est triste qu’il faut renoncer à se soigner la panse et la cuisine y est savoureuse et le vin y est excellent. Entouré de sa cour, Amédée organise fêtes et banquets, sans doute pour oublier son chagrin ! Or cette place s’appelle… RIPAILLE !  C’est le nom du lieu et Amédée VIII y a fait construire un château en 1434 qui porte encore son nom aujourd’hui !

Se faire appeler Arthur !

Se faire houspiller !

On n’est pas certain-certain de l’origine, mais moi cela me plait assez !

A cette époque de l’occupation Allemande les enfants parisiens se font houspiller pour rentrer chez eux vite fait avant le couvre-feu. Les soldats allemands qu’ils croisent leur crient « Acht Uhr ! » (8heures) pour leur rappeler l’heure limite. Qu’avec les oreilles des enfants ce se soit transformé en Arthur, cela ne m’étonnerait pas du tout ! Combien de mots déformés ou non avons-nous gardés de l’occupation allemande dans nos mémoires !

Gi pense à tes granules !

 

Vous croyiez en avoir fini ?

Eh bien pas du tout !

Nous sommes dimanche. C’est le bouquet !

Je ne pense pas au pire, au bouquet qui va cramer avec la caisse et la bonne femme !  Non, mais au bouquet final, celui qu’on pose sur la maison une fois terminée, celui offert au champion, celui du feu d‘artifice !

Il gèle, il a neigé un peu. ET JE NE SUIS PAS MORTE.

A vrai dire je n’avais pas de craintes car je connais. Mais il n’empêche que les coliques hépatiques n’ont rien d’épatantes ni de sympathiques. Une barre de douleur lourde du côté droit qui part de sous les côtes et remonte vers l’épaule presque jusqu’à la mâchoire ! La première fois vous vous posez la question « Est-ce qu’on a bien vérifié que mon cœur est à gauche ? » A 75 ans qui passent, cela se saurait ! La pauvre chose ne peut plus respirer qu’à minima en se roulant sur elle-même, compressant son foie. Auto-contrôle : massages respiratoires. Je ne sais si c’est utile mais pendant que je fais cela, je pense faire quelque chose et c’est mieux que d’être victime passive. Mais surtout j’ai mes granules de chélidonium et Bryonia, toujours dans mon sac à main. La bête semble lâcher prise, seulement secousses préalables. La grosse crise arrivera plus ou moins vite après plus ou moins de petites, et c’est là où  vous pensez votre vie terminée. N’ayez crainte, c’est faux ! Mais ne pas se trouver mal, descendre l’escalier au milieu du vertige et du froid glacial qui vous envahit  pour rejoindre les toilettes, prêt à toute évacuation possible, et là l’apothéose du malaise, sueur froide qui vous couvre entièrement, sensation de mort imminente… Après cette joyeuse aventure, qui cette fois n’aurait pas eu besoin de toilettes… Vidée de toute énergie… remontée vers le lit et LA CHALEUR de l’homme inquiet qui attend… Cela peut durer une à plusieurs heures de plusieurs crises successives plus ou moins fortes… Cette fois une petite alerte légère plus tard mais dans un demi-sommeil.

Et ce matin, je suis fraîche comme un gardon. Mon rhume n’est pas terminé mais je respire, ne tousse plus, respiration dégagée, pas mal aux dents, ai bien dormi et….

TOUT VA BIEN !!!!

Vous savez je me sens comme ces anciens réveils qui parfois se coinçaient quand on les remontait et alors il fallait décoincer et ziiiip le ressort se déroulait d’un coup et …Il était comme neuf.

Bonne journée à tous et la vie est belle, il ne faut jamais désespérer !!!

 

Que votre journée soit aussi vivifiante que l’air glacé qui pose ses glaçons au bord de la gouttière devant moi !!! Regardez, on devine le paysage à l’envers en haut !

Bonne journée à tous et plein de gros bisous sans microbes !

LN

glaçon

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 09:05

03-133

03-133

Bonjour les amis !

Tout va bien !

Ma sœur a récupéré son homme, elle n’aura pas besoin d’affronter les routes de neige et pourra le cajoler tout son saoul !

Mon rhume lève le siège de mes neurones. Encore quelques troupes d’occupation autour du nez et de la gorge, mais je compte sur les natifs du coin qui m’accompagnent depuis 75 ans pour nettoyer la zone et l’empêcher de tomber sur les bronches. Je pense pouvoir survivre ! ;-)

Pour la première fois maman ne m’a pas reconnue au téléphone. Mais elle a des excuses, comment l’aurait-elle pu avec la voix de mêlécasse que j’aie ! C’était vraiment la pub de la télé sauf que moi je ne suis pas allée faire des mouvements de hanches ensuite. Faut dire que je n’avais pas pris le sirop qui assouplit les vertèbres en même temps que la gorge. Vous avez certainement vu cette publicité de la fille qui craint l’agression téléphonique à la vilaine voix de la maman enrhumée ? La maman prend le sirop et hop elle peut faire sa gymnastique toute souple ! Des fois nous avons beaucoup de mal à comprendre le rapport entre les images et le produit !

Là j’ai un rhume, mais je peux me plier et même remuer mes fesses, ce que je devrais faire au lieu de dire des bêtises, peut-être !

De la neige au sol…Toutes traces sont recouvertes. Et comme il gèle, cela ne fondra pas facilement…

Je suis toujours avec mon idée de dessin mais il me reste trop peu de temps chaque jour pour avancer dans mes calculs, pour l’instant ce n’est pas la révélation ! Et aujourd’hui c’est jour des pains…

Patapouf était de retour hier soir et il est revenu ce matin. Si seulement il pouvait raconter ce qu’il a vu, vécu !!! Non, il rentre pour MANGER et MANGER et réclamer car il a ENCORE FAIM et quand il a fini, il NOUS mange ! J’ai fini par le « jeter » dans le couloir et fermer la porte de mon bureau. Au bout de quelques minutes j’ai rouvert pour communiquer avec Michel, et il était là, immobile contre la porte et dans les mêmes intentions. Là, j’ai réussi à le calmer sur la chaise…IL fait sa toilette. Qu’il est beau ce chat !

Entre Lasouris et lui nous avons vraiment les deux opposés : la grâce et la féminité distinguée de l’une et la force …j’allais dire obtuse et ce n’était pas gentil pour les mâles, pardon, c’est à cause de Patapouf je ne généralise pas !!! la force musclée, têtue des mâles.

 Les expressions :

C’est un vrai fort Chabrol :

Qui exprime un siège qui n’en finit pas.

Pendant l’affaire Dreyfus, un des chefs du gouvernement, Pierre Waldeck-Rousseau (non, pas celui qui a peint la forêt vierge et ses animaux) veut prévenir les mouvements de l’extrême droite. Encore eux. Et le 12 août 1899 il va pour arrêter un des chefs, Jules Guérin. Celui-ci se retranche avec ses amis au 51, rue de Chabrol à Paris et ils résistent en se faisant ravitailler par les toits. Le siège prit fin le 20 septembre, c’est-à-dire 38 jours plus tard. Fin de leur faim.

Se mettre en rangs d’oignons :

Comme dit « Ca M »Intéresse » pourquoi pas en rang de carottes ou de navets ?

L’explication que je préfère est celle du Littré dans son dictionnaire  de 1870.

François 1er avait un maître de cérémonie du nom de Artus de La Fontaine-Solaro (cela ne s’invente pas un nom pareil et une fois entré à l’école il savait déjà l’alphabet !;-D) et il était baron d’un petit village de l’Oise appelé... OGNON.( Donc je précise, je vous présente « monsieur Artus de La Fontaine-Soralo, baron d’Ognon » Le temps de dire son nom il n’est déjà plus là ?) Pardon, j’en reviens à mon sujet…L’une de ses fonctions était de placer les convives royaux par ordre d’importance autour des tables et cela aurait donné à la façon du Baron d’Ognon « mettre en rang d’Ognon » transformé ensuite en oignons.

 

Je viens d’appeler maman, je ne l’ai pas eue car la jeune femme lui faisait sa toilette. Maman va être contente car je suis certaine que c’est celle qu’elle aime bien.  C’est curieux comme les sympathies se font à la voix. Je tombe toujours sur des femmes charmantes, patientes et obligeantes, je n’ai ABSOLUMENT rien à reprocher au service de qui que ce soit. Et pourtant rien qu’à la voix il y a celles que j’aime et celles qui ne me touchent pas. Et maman a également des personnes qu’elle préfère à d’autres sans pourtant avoir à se plaindre de qui que ce soit. J’ai une amie qui doit en passer par les services sociaux et a du personnel à domicile, et elle dit de même, il y a parmi ces gens, tous de bonne volonté et de gentillesse, une femme qui est adorable et prévenante qu’ils ATTENDENT comme on attend l’amour !!!!

C’est d’ailleurs pourquoi les soignants sont toujours en groupes et/ou interchangeables afin d’éviter les fixations affectives qui peuvent devenir embarrassantes !

 

Bon, je crois avoir dit suffisamment de bêtises pour ce matin, mais aujourd’hui j’ai une excuse, c’est le rhume ! lalala !!! Quand je tousse mon pauvre neurone dégagé de la boue des mucus se cogne comme un grelot contre les parois de mon crâne ! ding ding ! dingue, dingue oui !

Allez, à suivre…mais de loin !!!!

Mais il me reste quelque chose de fort et de solide…Mon affection pour chacun de vous ! Bonne journée !!!!

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 08:44

07-11-13-204

07-11-13-204

Bonjour à Tous !!!

 

« Sale temps ». Quand j’étais jeunette (non pas avant J.C !!!) en face de chez nos grand parents était une famille avec trois enfants. La maman était une femme très gentille qui laissait venir tous les gosses sans chercher à savoir qui, et m’a rendu un très grand service un jour. Et la famille avait cette expression, dès que quelque chose n’allait pas c’était « Oh sale temps » sans rapport aucun avec la météo !

Je leur envoie une pensée reconnaissante au passage.

Mais cela ne retire rien à mon appréciation météo du jour : Sale temps ! Il a fait un grand vent hier soir qui faisait sauter le courant et j’ai dû éteindre ordinateur box et téléphone sans fil en espérant que le reste résisterait aux coupures intempestives.

Et ce matin un peu de neige au sol. J’espère qu’il n’a pas neigé aussi en Seine et Marne, ma sœur a son mari à l’hôpital, il ne faudrait pas que cela lui pose des problèmes pour le rejoindre !!! Elle a à traverser un plateau que je connais bien et qui n’est pas un cadeau en cas d’intempérie. Nous avons tous, dans la famille, des souvenirs d’angoisses à traverser cet endroit plat, battu par les vents et le premier encombré de brouillards épais, de verglas ou de neige gelée. Je pense à toi petite sœur.

 

Oui Gi, je me soigne. Mais le rhume me soigne encore plus. Il profite de la faiblesse offerte par cette dent en dégradation pour s’installer dans tout le quartier et vous savez à quelle vitesse cette race de microbes peut se multiplier ! Il          a installé tous ses descendants dans tous les sinus à ma gauche : nez, oreille, mâchoire, front et gorge…Je me demande même si ce n’est pas cela qui me fait mal au pied…gauche bien sûr ? ahahah

Heureusement Michel est à peu près réparé et me fait un bon feu, mais malgré cela je suis gelée, j’ai une brique sous les pieds, mes « noyaux » dans le dos, il y a 21°C dans ma pièce et je suis gelée. Vous me direz que je n’ai pas besoin d’un rhume pour être frigorifiée, c’est hélas dans ma nature. A croire que mon cœur a pris toute la chaleur ! Mais là-dedans, Oh ça brûle de passions !!!! Vous devez le savoir puisque vous y êtes !

 

Alors donc, aujourd’hui je vais vous parler d’un phénomène qui me rend extrêmement jalouse, ce n’est pas juste que certains aient tout et d’autres rien !

A la télé nous regardons « Les 12 coups de Midi » une émission de questions auxquelles nous tentons, souvent vainement, de répondre. L’atmosphère en est sympathique, nous regardons en déjeunant.

Les questions sont très variées sur des sujets très différents. Cela nous donne une chance de temps en temps sur un sujet que nous connaissons.

Et le candidat actuel est déjà là depuis plus de 190 jours ! Personne n’a jamais tenu aussi longtemps et c’est à se demander même si  il peut choir tant il sait TOUT sur TOUT !!!

Quelques fois nous nous demandons si le jeu n’est pas triché. Mais le succès de cet homme me fait penser que non, sa longévité a des risques de décourager les autres candidats et de faire mourir l’émission !

Cet homme, fort gentil en plus, était dans la mouise, maintenant il a gagné tant d’argent qu’il peut facilement vivre de ses rentes jusqu’à la fin de sa vie !

Je veux bien croire qu’il y ait des gens qui se préparent à ce genre d’émission en apprenant pas cœur des listes. Mais lui ce n’est pas cela ! Il connait tous les tenants et aboutissants à propos de la question et nous explique les réponses! Il a vu tous les films, lu tous les livres, entendu toutes les chansons, Il les chante même ! Il est au courant de TOUT !!!

Pour moi qui ai tant de problèmes avec ma tête, vous devinez combien je crève de jalousie ! Je n’en demande même pas tant !!!! Et je ne dis pas cela pour l’argent, ça je m’en fiche. Mais SAVOIR !!! Savoir tant de choses !!!!

Autre point :

Nous savons que les émissions gagnent pas mal d’argent avec les numéros de téléphone auxquels ils incitent les spectateurs à appeler pour gagner un lot. Ici c’est la cagnotte gagnée par le candidat, la moitié va au spectateur qui a appelé et dont le numéro a été tiré au sort. Comment savoir si quelqu’un gagne vraiment, un nom et un département ne permet pas tant de savoir.

Mais là il y a 1500 euros à gagner par MOIS pendant 1 an !!!!

Tant de gens ne les gagnent pas en travaillant comme des bêtes ! Je trouve cela indécent. J’espère qu’il y a bien quelqu’un qui en a vraiment besoin qui va les récupérer mais… Est-ce vraiment distribué ou seulement un attrape nigaud ?

 

Les expressions :

Une lapalissade :

I semblerait que M. Bush ait dit « Toutes nos importations viennent de l’étranger » ben woui ! C’est une Lapalissade.

M. Hollande en a dites aussi mais je ne me souviens plus lesquelles. On en fait évidemment les gorges chaudes quand ce sont des gens connus, mais c’est normal, tout le monde en fait un jour ou l’autre et comme ils parlent beaucoup ils ont plus de risques.

Mais cette expression vient d’une transmission erronée :

En 1525 mortellement blessé à la bataille de Pavie, un soldat aurait déclamé :

« Un quart d’heure avant sa mort, Monsieur de La Palice faisait encore envie » Voulant dire qu’il était en pleine forme. Et ce fut transformé en :

« Un quart d’heure avant sa mort Monsieur de La Palice était encore en vie »

Il y a aussi :

 « Il mourut le vendredi

Le dernier jour de son âge,

S’il fut mort le samedi

 Il eut vécu d’avantage. »

 

Tirer à boulets rouges :

C’est-à-dire s’en prendre à quelqu’un avec des mots bien sentis, par exemple.
                 C’est Frédéric-Guillaume 1er, roi de Prusse au XVIIIe siècle qui eut l’idée de rendre les boulets de canon plus efficaces en les chauffant au rouge avant de les lancer sur le camp adverse. Charmante attention !

 

Et voilà, ce sera tout pour aujourd’hui. Nous sommes vendredi, jour de poisson, au moins je n’aurai pas à ma casser la tête pour savoir que faire à manger ce midi. Encore qu’il faut penser lequel et avec quoi mais comme j’aime les idées me viennent plus facilement que quand c’est viande !

Je vous souhaite à tous une bonne journée et faites un détour si vous voyez quelqu’un se moucher ! Le rhume n’est pas mortel mais il est encombrant !!!

Je vous envoie toutes mes amitiés soigneusement aseptisées !

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 08:36

17-01-11-002

17-01-11-002

 

Bonjour tout le monde !

 

CE N’EST PAS NOUS !!! Je m’en doutais bien un peu mais ce n’est pas nous !

Dans les films à la télé, nous avons du mal à entendre parler les personnages… « Qu’est-ce qu’il a dit ? » -« qu’il aimait les rad……ah zut tu m’as fait perdre la phrase suivante !... »

Mais pourquoi toujours ce fond bruyant de rue ou atelier ou autre ou de musique ?

-« Ce devait être ainsi et on ne s’en souvient pas parce que nos oreilles étaient meilleures… »  répond LN qui cherche toujours une excuse à tous et tout.. (Toussez tout , ce n’est pas le jour pour ce jeu de mots…Bon, passons.)

-« Les films sont inintéressants pour beaucoup ! C’est…vide… »

- « Oui mais c’est aussi parce que nous sommes horriblement gâtés et nous voudrions un film intelligent et nouveau chaque soir ! Nous ne voulons ni sexe ni violence…

-Ben oui, et la plupart sont uniquement ça…

-Faut croire que les gens aiment ça ! »

 

Et puis nous sommes tombés (sans nous faire aucun mal rassurez-vous) sur « la bonne année » avec Lino Ventura.

Nous n’avons pas eu besoin de monter le son, ni de mettre les sous titres ! Il n’y avait aucun bruit de fond ! Même pas de musique ! Cela laissait toute la place au visage de cet excellent comédien. D’excellentes photos et des expressions parfaitement justes…

Et plus encore !

Le texte ! Chaque phrase a une chute plus ou moins astucieuse. Pas de choses pour se rouler par terre en se tenant les tripes ! Non, juste de quoi faire :ah ! » de surprise et d’admiration d’avoir trouvé ce mot, cette répartie…

Exemple : « La psychologie c’est l’art de posséder les gens avant qu’ils nous possèdent » J’ai pris celle-ci au vol, mais il y en avait plein…

Je n’ai pas pu voir la fin du film, j’avais rendez-vous avec vous, mais j’étais rassurée, nos faiblesses ne viennent pas seulement de nous, les choses ont changé ! Maintenant pourquoi ont-elles changé en pire ?

Et j’en reviens au « Théâtre ce soir » avec des pièces qui étaient vraiment drôles, pleines de réparties et d’astuces. Aurions-nous perdu notre humour ?

 

Les expressions :

Faire la tournée des Grands Ducs :

C’est chouette mais aucun rapport avec les hiboux ! Les parents de la famille royale sous les Tsar Russes étaient appelés les grands Ducs. Ils étaient très riches et en 1900 aimaient à venir à Paris, à la « Belle Epoque » pour faire la fête dans les grands cabarets et y dépenser de l’argent sans compter. Je me souviens que mes parents nous avaient emmenés au « Palais Royal » le cinéma de Nogent sur Marne pour voir « la Tournée des Grands Ducs ». Etant toute petite à l’époque, je ne me souviens de rien, sauf du titre qui me plaisait, allez savoir pourquoi ? D’autant plus que je n’avais pas encore commencé ma passion pour les rapaces nocturnes, c’était avant de partir à la campagne.

 

On n’est pas sortis de l’auberge :

Ce qui laisse entendre que les ennuis commencent seulement mais…

Au XIX siècle les voyous appelaient la prison « l’auberge », raison suffisante pour dire qu’ils rêvaient d’en sortir !

Mais il y a peut-être une autre explication !

En 1830 Pierre et Marie Martin ont été accusés d’avoir assassiné des voyageurs et ont été guillotinés. Je pense que c’est l’origine de l’ « Auberge Rouge », film également. Il semble que depuis ils aient été déculpabilisés de ces faits épouvantables…Mais on n’a pas recollé leurs têtes !!! Atroce !

 

Nos chats depuis quelques 30 -35 ans ont une passion pour nos pieds de table. Heureusement que ce n’était pas du Boulle ou de l’Empire !!! !  Voyez le résultat ! Nous attendons le jour où la table va se coucher !!!

 

A vrai dire, moi j’y retournerais bien…me coucher !!!! Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un rhume, là je rattrape mon retard ! Je ne suis jamais brillante au lever mais là je bas les records, c’est l’abrutissement total ! Je vais donc vous épargner un peu de ce spectacle affligeant et vous laisser aller à vos occupations.

Mais attendez une seconde, que je vous fasse plein de baisers virtuels ! Bonne journée les amis !!!!

LN

PS. Le "coffre" du montage d'hier est une toute petite boite en bois que j'avais décorée pour ranger mes verres de contact quand j'avais encore des vélléités de coquetterie!

et voici les pieds de la table sculptés par les chats!!!!! J'avais oublié de mettre la photo, pardon!

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 10:19

06-06-17-136

06-06-17-136

Bonjour les amis !

Ne m’approchez pas, ne me touchez pas, je ne suis que pestilence ! Heureusement par Internet seuls les virus informatiques passent !

Entre les dents en soin et les rhumes, c’est la fête au Rio ! Les mouchoirs flottent joyeusement sur la corde à linge comme des fanions de kermesse ! Nos têtes sont des canons chargés de fonte !

Mais tout va bien, ce n’est qu’un rhume ! Mais les p’tits vieux ne sont pas frais !

Hier nous sommes sortis de chez la dentiste il était 7 heures dépassées !!! Longue longue attente. Rentrés à 8h, gros vermicelle vite fait avec un « bouillon chinois » Royco pour le goût, pas la peine de faire des frais de cuisine, tout a le goût de papier mâché.

Continuer un peu plus longtemps les antibiotiques pour moi. Retour pour jouer avec la dame dans une semaine.  Mon exploit : je ne l’ai ni mordue, ni pincée quand elle m’a enfoncé je ne sais quoi de pointu dans la dent que j’ai bien cru que cela allait ressortir sous l’œil !!! « Ca va faire un petit peu mal, respirez, respirez » me disait-elle…M’est revenue l’expression « menteur comme un arracheur de dents » ! Mais justement, cette dentiste n’arrache pas, elle SOIGNE et bien.

J’ai appris qu’il y avait d’autres docteurs à Bugeat que celui de cette maison de santé. Il doit y en avoir deux de plus, des anciens. Il est vrai qu’il y a une pharmacie aussi à Bugeat, une maison de retraite et surtout le grand centre sportif. Le cœur de la ville semble un tout petit village, c’est l’impression qu’il donne, mais ce n’est pas juste. Je ne crois pas qu’il y ait de supermarché en dehors des deux superettes. Mais je ne connais pas beaucoup cette petite ville en dehors de son vétérinaire…et de sa dentiste. Ce n’est pas la même personne, ne vous trompez pas !!!

Les expressions : (Une minute, je me mouche ! Excusez-moi !)

Tourner casaque :

Retourner sa veste ça chacun de nous comprend. Ce serait  né du Duc de Savoie Charles-Emmanuel 1er, connu au XVI pour sa casaque réversible…autant que ses alliances politiques…Côté blanc pour le roi de France et côté rouge pour celui d’Espagne.

Le coup de Jarnac :

Nous savons que c’est un coup que l’on n’a pas vu venir. Mais de quand ?

C’est en 1547 le roi Henri II et le jeune baron de Jarnac s’affrontent en duel. Le roi n’a pas le droit de se battre aussi envoie-t-il son meilleur manieur d’épée, François de Vivonne. Mais Jarnac s’était préparé à ce duel avec un maître Italien qui lui avait enseigné un petit coup sournois infaillible sous le genou. Il en avait le droit mais c’est resté dans l’idée d’un geste déloyal de mauvais perdant.

Pour ce matin je ne vous en dirai pas plus, j’espère même que ce sera à peu près lisible et correct car je ne puis répondre de rien dans la purée de pois où je me sens à peine exister ! Et dehors c’est pareil… Pas très froid, humide et plein de brouillard…

Je vous embrasse tous, de loin soyez sans crainte, et surtout prenez bien soin de vous, les rhumes ne sont pas graves mais tellement inconfortables !!!

Bonne journée à tous !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 08:37

08-03-07-042

08-83-07-042

Bonjour les amis !

Pas de neige chez vous ?

Il a tout de même fait froid avec plus de degrés, les nuages devaient nous toucher ! Nous nous sommes réchauffés, en dépit d’un bon feu, à force tisanes de thym au miel !

J’ai reçu ce lien et je vous le soumets car j’aime beaucoup ça. Je suis évidemment admirative de ces peintures en grande surface moi qui suis myope comme une chaufferette et ne fait que des formats ridiculement petits. Mais ce que j’admire encore plus, c’est le fait que ces artistes aient vu ce qu’ils pouvaient tirer de ces endroits ! Penser qu’un lampadaire pourrait faire une branche de lunettes !

Celui que je préfère c’est peut-être celui qui calculé avec la lumière du réverbère sème ses étoiles !!!! Il aurait peut-être même pu faire les étoiles phosphorescentes ? Calculer les proportions pour que la petite fille puisse arroser l’arbre qui semble ridicule au point que l’on ne le voit plus en tant qu’arbre et c’est le panneau de circulation qui nous souffle à l’oreille : « mais si regarde à côté du poteau, c’est un arbre véritable ! »

http://www.boredpanda.com/street-art-interacts-with-surroundings/

J’ai essayé de dessiner un peu, une idée de brouillard que j’avais gardée, mais c’est trop loin maintenant et n’ayant pas dessiné depuis un bon moment, il faut rattraper le bout du cordon technique. Résultat minable, juste une « chauffe ». Je n’ai plus peur, je sais que cela revient quand je démarre à nouveau. Avant, quand je devais reprendre après un long temps d’arrêt, je paniquais de ne plus savoir rien faire, je craignais d’avoir perdu la magie de ma tête mais je me suis aperçue qu’il faut juste la réveiller. Je pense que cela vous fait pareil en couture, en tricot, en bricolage ou mécanique !

Les expressions :

Se bousculer au portillon :

Ceux qui ont travaillé à Paris dans leur jeunesse ont certainement sauté au souvenir. Vous avez raison, c’est ce fameux portillon du métro. Comme je m’en souviens ! Pour arriver sur le quai il y avait un poinçonneur qui faisait un joli trou rond dans le ticket jaune du métro pour prouver que nous avions payé le droit d’être transportés. Il n’y avait pas que « le poinçonneur des Lilas » comme dans la chanson, toutes les stations avaient le leur !Mais avant d’arriver à lui, afin d’éviter les accidents et réguler la foule de ceux qui allaient envahir les wagons, il y avait un portillon automatique, une lourde porte haute jusqu’à notre nez qui se fermait lentement mais inexorablement à l’arrivée du train. Aussi quand on descendait l’escalier et que l’on voyait le portillon se mettre en branle, c’est à qui dévalait le plus vite afin de se glisser à temps par le reste d’ouverture et nous arrivions parfois à plusieurs à se pousser pour passer en vitesse. Sinon il nous fallait attendre derrière cette porte que le métro se soit rempli des passagers du quai et soit reparti pour la station suivante. D’un sens cela mettait moins de gens à se pousser les uns contre les autres aux heures de pointe dans les voitures.

Tonnerre de Brest :

C’est évidemment un juron familier. A Brest matin et soir le canon annonçait l’ouverture et la fermeture de l’arsenal construit au XVIe siècle. Sans doute ce bruit en a agacé plus d’un ! Mais il y a une autre explication possible : Un coup de canon était tiré chaque fois qu’un prisonnier s’évadait du bagne local. C’était pour la population l’annonce de troubles, opérations de police dans la ville et sans doute agacement tout autant.

Ce soir dentiste s’il n’y a pas trop de neige entre temps pour sortir et  pour rouler…

 

A tous, je vous souhaite une bonne journée, tranquille, avec un bon chauffage et une bonne soupe chaude, je vais aller manger la mienne avec plaisir, cela va peut-être adoucir ma gorge ! Michel tourne au rhume maintenant. Bonne journée à tous et mon affection pour vous accompagner!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 08:44

La SaulièreLa Saulière-Montage 03-0096.

Bonjour à tous !

Bon anniversaire Gi ! C’était hier, pardon, j’ai oublié !!! Mais mes vœux de bon anniversaire sont valables pour toute l’année tout de même !!!!

Ce froid humide est pire pour moi, je n’arrivais pas à me réchauffer mais j’ai su pourquoi le soir, il tombait une petite neige. Oh trois fois rien ! Mais cela veut dire que nous étions enveloppés par ce nuage froid et humide, pénétrant, et malgré le feu qui ronfle et l’épaisseur des murs d’ici, cela se sent !

Ce matin, réveil lourd et un peu grognon. Mal de gorge pour les deux ours de cette maison. Dehors sol légèrement poudré, léger. Rassurez-vous, tout ira bien, la mauvaise humeur ne dure jamais dans cette maison. J’irai cueillir du thym tout à l’heure pour une bonne tisane. Patapouf mène une vie de Patachon et nous « lassote » les jambes, il a faim ! Lasouris discrète observe, avec un peu de mépris, ce lourdaud mal élevé et exigeant alors que ce rôle lui était réservé exclusivement jusqu’ici.

La journée commence…..

Encore beaucoup de courrier et de rangements hier mais j’avance tout de même. Il me faut encore défragmenter mon ordinateur et trier dans mes matériaux de dessins les morceaux et croquis qui peuvent m’être utiles encore et jeter le reste. J’ai aussi un nombre incalculable de photos à trier et titrer mais je n’entreprends pas ce travail maintenant ! Colossal.

Je n’oublie pas les expressions : d’après « Ca M’Intéresse »

Avoir l’esprit frondeur

Caractère facilement reconnu aux français, c’est-à-dire se rebeller facilement contre l’autorité.

C’est Mazarin qui s’est moqué des révoltés entre 1648 et 1653 alors qu’Anne d’Autriche assurait la régence pour son fils Louis XIV encore enfant, en les comparant à des gosses inoffensifs s’amusant avec des frondes, des lance-pierres.

Mais les révoltés s’emparent du mot rappelant le combat de David contre Goliath et en 1649 la régente est obligée de fuir Paris et ses barricades avec le futur roi-Soleil… que ma fille, rentrant de l’école, m’a appelé le roi xiv avec les lettres ! Trop mignon !

Le correcteur d’orthographe est traître ! Il cherche à me faire faire des fautes alors que je suis tout à fait capable de les faire moi-même ! Pourquoi tient-il à me faire mettre un S à Comparant ??? (En deux mots j’aurais compris et là, si parfois le sens est juste, côté orthographe c’eût été plus grave ! ;-)

Un que j’aime bien :  Payer en monnaie de singe.

Sous le règne de Louis IX, St Louis, vers 1250 il fallait DEJA payer un péage pour entrer dans Paris. Et oui !  Les  seuls qui étaient exemptés de cette taxe étaient les forains, jongleurs etc. Pour être certains que les gens ne fraudent pas en se présentant comme bateleurs alors qu’ils ne faisaient que tricher pour ne pas payer, les gardiens du Pont de la Cité leur demandaient de faire un petit numéro, et comme souvent ces gens avaient un petit singe, c’est ce dernier qui faisait des pirouettes et des tours, leur façon de payer le passage.

J’ai l’intention de me faire cadeau d’un peu de temps pour dessiner, on verra si j’y arrive !

En attendant faites bien attention à vous, les microbes attaquent ! Cette arrière-saison si douce les a mis sous pression ! Et le plus drôle c’est que ce sont les vœux de bonne santé à domicile qui nous les distribuent ! Vive les cartes virtuelles ;-)

Je vous souhaite à tous une voix claire, des chansons, j’ai mis hier les disques de Barbra Streisand, et Gershwin avec Barbara Hendricks, quel plaisir !!!! Je viens de m’apercevoir qu’il y a deux Barbara, non je ne fais pas une fixation sur ce prénom, c’est le hasard.

Bonne journée et, même faux, chantons, nous sommes vivants, rien que cela c’est à louer !

Avec mon amitié et des baisers désinfectés pour chacun de vous !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 08:41

couverture livre Borzeixcouverture livre Borzeix

Bon dimanche les amis !

Une grande joie dans nos petites misères, comme quoi tout peut changer d’une minute à l’autre.

Je viens de recevoir un livre avec des illustrations faites par moi !!!

Mais un livre auquel je ne m’attendais plus depuis bien longtemps !!!

Il y a 30 ans peut-être ou même plus, je ne sais plus, Monsieur Borzeix m’avait fait un peu travailler, tableaux, couverture de livre.  Ce monsieur a écrit et publié pas mal de livres sur la Corrèze, le Limousin, et des livres pour les jeunes. Il est enseignant et il connaît les enfants.

Et il m’avait demandé de lui faire quelques illustrations pour un livre sur les effraies. Vous connaissez mon amour des chouettes, ce fut donc un double plaisir.

Et puis vous savez ce qu’il en est des projets, celui-ci est tombé à l’eau et depuis 30 ou 35 ans j’avais complètement oublié les chouettes…Mais pas le monsieur que j’ai d’ailleurs croisé une fois à l’exposition du Livres de Brive . Et cet après-midi, Michel m’apporte le courrier et …OH LE CHOC !!!

LE LIVRE avec ma chouette bien étalée sur la couverture !!!!

A ce moment-là j’avais complètement oublié mon mal aux dents, le croirez-vous ? ahahah

Incroyable, c’est le deuxième livre illustré en quelques mois, le hasard total qui arrive ainsi, je suis tellement contente ! Et les deux fois sur mes sujets préférés, les animaux !

En plus, le livre est bien fait, bien présenté. L’histoire est charmante, très explicite sur la vie des Effraies dans une atmosphère tendre pour les enfants.

Merci M.Borzeix, et merci la vie de ce magnifique cadeau !

Nos petits problèmes semblent aller au mieux, les antibiotiques ont pris nos vies en charge, je dégonfle et je n’ai pratiquement plus mal et Michel tousse moins et ne se porte pas mal, même s’il ne pourra chanter à l’Opéra, voix rauque… Nous devrions survivre… En tous cas je l’espère, je suis certaine que nous avons encore des tas d’aventures à partager !!!

Je vous avais parlé des expressions expliquées dans Ca M’Interesse. Il y en a dont nous connaissons l’origine, mais souvent nous CROYONS la connaître, et elle s’avère toute autre. Certaines que je ne connaissais pas du tout.

Voici la première :

Tombé dans les oubliettes.

Je me suis dit, comme vous j’en suis certaine, « bon ben c’est évident, pas besoin d’un dessin ! » Vous avez raison, mais là où vous serez surpris c’est que les horribles oubliettes dont on nous a parlé, ces trous où l’on enfermait les prisonniers, coupables ou non d’ailleurs,  cela n’existait pas ! Non, l’histoire a voulu faire croire au Moyen Âge cruel et barbare mais ce n’est que pure invention. Les trous dans les murs retrouvés n’étaient que des réserves pour aliments, caves, silos…ou latrines !

Par contre la cruauté revient dans l’ordalie.

Rester en travers de la gorge :

Au Moyen Age on soumettait un coupable à l’ « ordalie »  c’est-à-dire au jugement de Dieu. C’était surtout dans les cas de péché ou de blasphème. L’Eglise de la charité chrétienne n’était pas tendre !

Il y avait le choix : marcher sur des braises incandescentes, être plongé dans de l’eau glacée et bien d’autres tortures, l’imagination humaine n’a pas de limite ! Et, entre autres donc, on bourrait la bouche du supplicié avec du pain et du fromage… De ces supplices de tous genres, si le condamné mourrait c’est qu’il était coupable. S’il survivait il était blanchi…

Avec ce dernier moyen d’étouffer quelqu’un avec du pain jusqu’à… plus faim, nous est restée cette expression d’injustice : « ça m’est resté dans la gorge… » Et c’est ST Louis en 1258 qui a interdit la cruauté de ces jugements, OUF !

Patapouf est un mâle infidèle…et bien intéressé… Il peut rester deux trois jours sans venir , et quand il rentre il réclame à manger, encore à manger, encore à manger, essaie de nous arracher quelques lambeaux de peau, puis va dormir comme un plomb avant de repartir.

Là, comme je me méfie et ne le caresse pas suffisamment à son goût il est couché sur mon bureau et tente de semer la panique dans ce texte en tapant sur le clavier à ma place !

Je pense qu’il est temps que j’arrête cette page avant qu’il m’ait tout fichu en l’air !

Bon dimanche chers amis, Gi pense à tes granules et vous aussi, prenez bien soin de vous ! Bonne journée à tous avec mon affection autour !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 08:51

07-07-08-169

07-07-08-169

Bonjour les amis !

Je vous ai entendues…Si si, mesdames, je vous ai entendu dire, avec un gentil sourire de pitié « Mon Dieu qu’elle est têtue cette LN avec ses médicaments homéopathiques ! »

Eh bien vous vous êtes trompées ! Je reviens avec les antibiotiques, nah !!! Non, pas pour décorer le sapin (Que j’ai d’ailleurs rangé) ! J’ai déjà pris un comprimé hier soir et un ce matin.

En effet hier l’infection remontait et j’ai pensé plus prudent de passer par la médecine chimique, d’autant plus que ma dentiste n’est pas là pour quelques jours ! Elle m’avait bien dit de « rouvrir la dent au besoin », mais vous parlez d’un pratique ! Il n’y a pas de fermeture éclair !

Ceci ne remet pas en question le traitement homéopathique pour autant, mais les évènements ne m’ont par permis de le prendre comme il faut. Quand cela avait fonctionné, j’avais pris les granules AVANT d’aller me faire soigner si bien que le dentiste a travaillé sur un emplacement sain et propre. Alors que là, à cause des fêtes et qu’il fallait commander les granules 1- l’infection était déjà bien installée dans les sinus 2- et le travail de guérison était en mauvais environnement. 3- j’avais encore une dose à prendre mais j’avais peur que l’infection s’étale de trop maintenant que la dent était fermée, et j’ai déjà eu une sinusite qui a duré des années, je n’avais pas envie de prendre ce risque.

Ah, que je n’oublie pas :

La dentiste nous a expliqué quelque chose qui me semble tout à fait raisonnable :-Ne jamais se rincer la bouche avec un désinfectant, ces lotions vendues pour avoir l’haleine fraîche. En effet cela détruit la flore buccale les mauvais microbes mais aussi toutes les bonnes bactéries qui du coup ne feront plus leur ouvrage. Il en est de même de tous ces produits et lingettes désinfectantes, c’est d’ailleurs expliqué aussi dans le livre sur l’intestin dont je vous ai déjà parlé, faire travailler les bonnes bactéries à nous protéger les renforcent !

Faisons confiance à notre corps ! La nature est bien faite en dehors de cas… accidentels !

Et pour Michel qui a toussé toute la nuit d’avant, zou…Docteur. Ce n’était pas le nôtre mais une remplaçante qui de suite a déclaré que c’était une bronchite et Hop…Antibiotiques ! Nous étions bien fatigués hier, même si Michel a pu dormir un peu sur le canapé dans la journée, mais nous avons rattrapé cela cette nuit. Michel a toussé par tranches de nuit mais si je l’ai entendu, cela m’a moins dérangée car il a fait attention de ne pas venir le faire directement dans mes oreilles.

Comme nous étions dans la médecine, j’en ai profité pour ranger mes tubes de granules, j’en avais plein de périmés, que l’on achète pour en avoir sous la main en cas de besoin  et dont on ne s’est pas servis.

Je n’ai pas eu le temps de vous dire qu’avant hier j’ai été très émue en recevant des enfants et de leurs parents de jolies cartes PERSONNALISEES. Des empreintes de doigts de chacun transformées en tête de renne au nez rouge et un ADORABLE petit pied de bébé qui fait une grosse tête du même Rudolph, personnage de Noël. Génial !!! Et j’avais déjà reçu plein de photos !!!! MERCI les enfants !

Avec tout ça, inutile de vous dire que je n’ai pas répondu à tout le monde pardonnez-moi s’il vous plait, j’espère me rattraper aujourd’hui ! Mais taper à la machine tout en maintenant un cataplasme d’argile sur la figure, ce n’est pas pratique. Ben oui ? Comment mettre une bande pour le tenir ? ahahah

Ah pourquoi l’argile ?

Si la plaie a une ouverture, cela peut « tirer » l’infection et l’aider à sortir. Mais là ce n’est pas le cas, il faut que mon corps se débrouille en interne et l’argile ne peut rien.
Par contre le cataplasme d’argile, froide en l’occurrence, calme l’inflammation, c’est-à-dire la manifestation chaude extérieure. Il ne faut pas en abuser car cette chaleur procurée par le combat de nos défenseurs naturels ne leur est pas forcément nocive, mais par contre, pour le patient, cela calme un peu la douleur et donne un peu de confort.

 

Et puis Ça M’Intéresse m’a donné une mine d’explications sur les expressions usuelles, je vous en communiquerai et en cela, je ferai concurrence à ma petite sœur ! Nous n’irons pas à la galette du village demain, il serait méchant d’aller répandre la bronchite à nos gentils voisins !

Le froid est là, -6°C cette nuit,  un bon froid sec et sain et le soleil qui pointe son nez rose au-dessus de la montagne ! Couvrez-vous bien, rentrez du bois et ne bougez plus du coin de l’âtre ! Dommage il n’y a plus de châtaignes cela ferait un beau tableau rétro ! Je vous envoie mes chaleureuses amitiés, sans virus d’aucune sorte, les nôtres ne passent pas par les ondes Internet … et j’espère bien que les virtuels sont gelés !

Bonne journée à tous !

LN

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article