Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 08:34

17-10-02-065- Roses "Stéflodies".

Bonjour à tous !

 

Une journée calme comme je les aime. Bien qu’ayant bien dormi nous étions encore un peu fatigués et le temps ne se prêtait pas aux réalisations grandioses. Michel va mieux mais reste fatigué du fait qu’il est freiné dans ses élans, et puis je pense que son corps à des réparations à faire, même si cela ne se voit pas !

Alors journée tranquille dans le brouillard qui nous enveloppait nous avons tenté d’oublier Las Végas, Marseille et la méchanceté du Monde….

 

Pas envie de faire quelque chose de nécessaire, je me suis mise à dessiner ces roses du rosier « Stéflodie » que les enfants nous ont offert il y a des années maintenant, comme le temps passe !!!! Ce rosier avait sérieusement gelé. Il n’a pas été beau, beaucoup de feuilles déformées, un peu malades malgré mes traitements, et pourtant, courageusement en fin de saison, il a fait s’ouvrir quelques jolies roses. Il méritait que je le remercie à ma façon, et voilà ce que j’en ai fait. C’est nettement moins bien que ce que LUI fait, mais je n’étais pas mécontente pourtant du résultat, je me demandais si je saurais encore faire quelque chose depuis le temps….

 

Et je vais vous mettre la suite de l’histoire !

 

LE COCU 4-/6

 

Mon cher compagnon…

 

Cela fait plusieurs semaines que je n’écris pas, trop occupée à rencontrer Oriane avec laquelle je suis de plus en plus complice.

Elle partage très gentiment son temps avec ce qu’elle veut et doit faire et avec plus d’une heure d’enseignement pour moi. Elle me permet de m’exercer sur sa machine. Au début j’étais morte de peur de ficher la pagaille dans sa boîte à malice, mais elle sait très bien réparer les erreurs que je puis y faire et j’ai de plus en plus confiance.

Et …Vous l’avez deviné, j’ai de plus en plus envie d’avoir un ordinateur à moi !!!!

Aussi j’ai demandé à mon fils, qui gère ma modeste fortune, de bien vouloir m’acheter le même modèle afin de n’être pas désorientée.

Mais Jean n’a pas du tout apprécié ma demande !

Remarquez que cela me valut une visite, c’était déjà un miracle !

-« Mais Maman ! (que je n’aime pas quand il prend ce ton là, étonnement outré !) Mais Maman que veux-tu faire avec ça ?

-Déjà au lieu d’embêter les filles du standard je pourrais t’avoir au téléphone ou par mails…

-Si tu veux je t’achète un téléphone portable !

-Non, je veux aussi aller sur Internet et tout !

-Tu vas vite en être trop fatiguée ma pauvre maman ! Voyons, sois raisonnable ! C’est un caprice, c’est tout ! Amuse-toi avec ton amie…

-Mais je lui prends de son temps et elle a des choses à faire aussi !

-Non, mais tu te rends compte du prix du modèle que tu veux ?

- Oui et ce n’est pas tout ! Car j’ai vu qu’on pouvait dessiner aussi… Alors je voudrais un disque dur externe ou des clé USB, je ne sais encore à moins que j’installe cela sur un blog, je verrai…parce que je manquerai vite de mémoire, mais cela peut attendre un peu…

-Attends ! tu vas encore perdre la mémoire ? Mais comment ce truc peut-il t’en donner ?                 

-Mais non, c’est pour l’ordinateur ! Ecoute je t’expliquerai après… Mais pour l’instant l’ordinateur ce serait déjà bien…

-Maman , Tu m’affoles complètement, je ne comprends rien à ton charabia, de clé, de truc dur de…et puis c’est trop cher pour ce que tu peux faire ! Tu vas jouer deux fois avec et ensuite tu seras trop fatiguée, dégoûtée, il parait que cela tombe toujours en panne ces machines…

-Ecoute Jean. Je sais que tu vas vendre  « La Maison Rouge »  parce que mes économies et la retraite vont s’épuiser et ne suffiront pas pour payer pendant des siècles.  Mais si je meurs vite tu pourras, en plus,  revendre l’ordinateur  au « tournant ? »…heu non, au « bon coin » ! Pardon. Mais j’ai retrouvé ma tête et je sais que la vente et le reste couvriront largement mes frais pour pas mal d’années, tous les deux vous avez chacun une bonne profession qui vous rapporte de quoi vivre bien, vous n’attendez pas l’héritage pour manger !

ET  l’ordinateur c’est UNE fois et ensuite je serai tranquille… Et vous aussi….

-Ecoute maman, je vais en parler avec Odile … On en reparlera…

-Mais dépêche toi mon fils et je te rappelle que j’ai toujours la signature sur mon compte même si c’est toi qui veille dessus ! Alors apporte- moi mon carnet de chèques quand tu viendras, ce sera gentil ! »

Alors cher ami…J’attends la suite…

 

Vous aussi ? Alors…à suivre !

 

Quel temps fera-t-il ? C’est toujours la deuxième question que l’on se pose au réveil. Quelle est la première question ? Mais « Sommes-nous encore vivants » !!! Ah la première question je réponds oui, tout va bien, à la deuxième c’est déjà plus difficile, je ne sais pas… C’est dans la brume et le chat a été obligé, le « pôoovre » des venir s’essuyer sa fourrure trempée sur mes jambes nues toute chaudes de lit ! Ce qui lui valu une « Bonjour saleté de bestiole » plein de tendresse...néanmoins !

 

Il me reste à vous souhaiter à tous une bonne sinon belle journée ! Moi je vais peut-être me mettre à mes comptes…Boooou ! J’espère que vous vous trouverez des occupations plus amusantes !

Je vous envoie tout mon stock de baisers, ils sont tout frais et il y en a plein, et ne vous inquiétez pas, la provision sera refaite pour demain !

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 08:40

10-08-05-103

Bonjour à vous, les amis !

 

J’espère que vous avez passé un bon dimanche !

Peut-être êtes-vous allés chercher des champignons ? Il y en a peu ici parait-il mais ailleurs ça pousse bien ! C’est le moment de remplir le congélateur !

Avec Michel et ses peines, même si nous savons que ce n’est pas grave, nous n’osons pas nous aventurer dans la jungle sapinière pour l’instant. Il va se cogner dans les branches basses et cela ne va pas aider sa convalescence.

Il y avait deux ou trois « mounes » (coulemelles) au fond du terrain, mais déjà trop détrempées pour être utilisables et de plus Michel avait jeté pas mal de saletés y compris crottes de chats dans le coin, pas la peine de rajouter du goûts, les champignons en ont suffisamment.

Par ce temps tristounet nous nous sommes consolés en mangeant des coulemelles offertes par mon amie puis en passant la journée aussi calme que possible. L’ennui c’est que Michel ne se fatiguant pas ne va pas bien dormir et s’il ne dort pas…il me réveille !!!! Et du coup je ne puis retrouver le sommeil et je commence à être bien fatiguée.

Si les tiques se calment un peu, les moustiques ne dorment pas, eux non plus !!! Mais je crois que je suis plus piquée le jour que la nuit, eux ne m’empêchent pas de dormir…

Mais cette nuit ce fut parfait et nous avons roupillé tous les deux notre nuit.

 

Et voici la suite de l’histoire si elle vous intéresse :

 

LE COCU 3-/6

 

Bonjour l’ami !

J’ai du mal à me réveiller le matin, mes idées sont un peu embrouillées de « que fais-je-où suis-je et dans quel état j’erre »  comme disait …Coluche ? je crois…

Mais très vite s’est imposé le souvenir d’hier !

Oui !!! J’avais quelqu’un à rencontrer, j’avais un but aujourd’hui…Une raison d’exister ! ENFIN !!!! Chouette ! Vite Je n’ai même pas attendu la jeune fille pour m’aider à faire ma toilette, je peux bien la faire toute seule !

La matinée a passé relativement vite avec les occupations nécessaires et diverses et quand tout fut rangé dans la grande salle, j’ai vu Oriane glisser sans bruit sur ses grandes roues pour s’installer à une table. Elle m’a cherchée des yeux, m’a vue, m’a fait un signe et je me suis levée avec mon attirail pour aller m’asseoir à côté d’elle car elle a eu vite fait d’attraper une chaise, de se la mettre en travers des genoux et de la poser pour moi à côté d’elle ! Embarrassée de mon déambulateur, je n’aurais pas pu en faire autant si vite !!!!

Après les questions sur la qualité de nos sommeils respectifs, nous avons un peu parlé de nous…

J’avais raison  Oriane est juste un peu plus âgée que moi, mais cela ne se voit pas du tout, elle semble bien plus jeune que sa carte d’identité ! Elle est veuve, elle a une fille qui vit en Australie, le pays d’origine d’Oriane, elle a eu un accident ce qui explique le fauteuil. C’est dans cet accident qu’elle a perdu son mari alors que sa fille était encore jeunette, elle l’a élevée seule malgré son handicap. Elle était enseignante en littérature.

Je me sentais très humble à ses côtés car je n’ai pas une culture autre que celle acquise par mes lectures très diversifiées. Elle était dans une grosse ville, avait voyagé, alors que j’étais restée à élever mon fils dans une petite ferme de province avec jardin et petits animaux, mon mari était maçon et partit très jeune… avec une autre encore plus jeune !

Mais Oriane sut tout de suite me mettre à l’aise et je ne sentis aucune condescendance de sa part.

Ensuite elle m’expliqua ce qu’était son ordinateur. C’était un « dernier cri » très perfectionné ! Il avait trois parties articulées qui pouvaient se positionner différemment, ensemble ou pas, à plat ou en pyramide pour voir un film par exemple !

Oriane me montra donc qu’elle pouvait taper un texte comme sur une machine à écrire, envoyer et recevoir des messages, aller sur Internet…

« -Mais c’est quoi au juste cet Internet ?

-Comment vous dire, c’est un espace d’informations, des pires comme des meilleurs. Vous pouvez y trouver plein de renseignements, y compris des faux ! C’est pourquoi il faut être très prudent dans cet usage et de toujours croiser les informations et y apporter beaucoup de jugeote également ! Mais vous pouvez apprendre des choses, voir des spectacles, lire des ouvrages, échanger des images, retrouver de vieilles chansons… Vous pouvez installer dans votre ordinateur des souvenirs, des photos, des textes…

Tenez, voyez c’est  Mayleen, ma fille sur la plage de Biarritz il y a 5 ans…

-Elle est bien jolie !

-Mesdames ! C’est l’heure de ranger vos joujoux on va prendre vos tables !

Déjà !!!! Pire que quand je bavarde avec toi ! Je n’avais pas vu passer l’après-midi ! Et quand je l’ai dit à Oriane elle m’a répondu la même chose et nous nous sommes promis de nous revoir le lendemain…

Bonsoir mon ami de toujours !

 

A suivre…. Seulement si cela vous intéresse…

 

Le brouillard nous occulte la montagne et la Saulière, notre terrain est limité par la haute barrière noire des sapins sur fond de brume.

Nous sommes lundi, la semaine commence et les jours à venir vont être très occupés de rendez-vous divers. Il me faut rester vigilante dans mon organisation et ne pas oublier…

Mais en attendant je nous souhaite à tous une bonne journée, besogneuse pour nous sentir utiles et capables, mais pas trop pour ne pas nous sentir débordés. Nous allons éviter de prendre les nouvelles du Monde trop à cœur sinon nous ne pourrons que nous recoucher ou nous suicider, ce serait trop bête ! Alors soyons très égoïstes et quand nous ne pouvons rien changer, acceptons et remercions notre chance de ne pas être dans les tourmentes…

Avec toute ma tendresse pour vous !…

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 08:31

photo-2009-09-170026

Bonjour à vous tous !

 

Et nous sommes dimanche, Gi et ceux qui se protègent via l’homéothérapie pensez à vos granules anti-grippe !

1er octobre… C’est drôle je n’ai pas réussi à me sentir concernée par les rentrées en septembre que j’ai pourtant vécues avec ma fille et les siennes ! J’ai lu…entendu…Que nos souvenirs de vie n’étaient nets que de l’époque de notre enfance, mais qu’ensuite ce dont on se souvient est plutôt flou. C’est peut-être vrai…

Je ne me rappelle pas tant de choses de mon enfance, m’étant toujours appliquée au contraire à oublier. Mais par contre ce qui me reste est en effet très net avec les détails, chose que je ne retrouve pas aussi facilement durant mes heureuses années suivantes.

Et le 1er octobre pour moi, et certainement pour beaucoup d’entre  vous, c’est la rentrée des classes… L’angoisse, c’est certain, a fortement contribué à marquer notre mémoire. L’odeur de l’automne, le bruit de nos pas dans les feuilles mortes, le poids du sac et le confort de la cape, le bruit dans les rangs et dans la cour des piaillements d’enfants, la nouvelle maîtresse, l’odeur de la classe, tout est là rangé dans une petite case de mon cerveau qui ne s’ouvre pratiquement que le 1er octobre.

Ceci vous confirme que je n’ai pas toutes mes cases vides !!!!

Ce jour-là nous recevions nos cahiers neufs aux pages luisantes, nos livres usagés qui nous étaient confiés avec recommandations insistantes pour que nous ne les abimions pas, nous étions conscients de cette responsabilité de passage à d’autres l’année suivante…

L’ardoise était notre « tablette » avec la craie ou le crayon d’ardoise, la petite boîte à pilules et le chiffon humide en boule dedans pour essuyer la surface ensuite… Plus tard, bien plus tard, nous avons eu des boîtes avec une petite éponge…

A propos de rentrée des classes j’ai vu sur Internet un Pacte de l’institutrice dans les années 23 je crois. Elle devait promettre de ne pas se marier, ne pas fréquenter de garçon, ne pas sortir entre 8h et7h ou le contraire en fin de journée, ne pas monter dans une carriole à cheval conduite par un homme en dehors du père ou d’un frère …sous peine d’être radiée de l’enseignement… Je ne sais si c’est vrai mais cela a ouvert une fenêtre dans mon cerveau :

Ma chère Institutrice s’est mariée quand elle a été à la retraite et me répondant qu’elle avait attendu tout ce temps pour ne pas porter préjudice à ses élèves…Mais peut-être était-elle sous ce contrat ! Je ne sais si cela était encore valable mais même si cela ne l’était plus elle a pu en être intimement convaincue malgré tout….

Mésange pourrait peut-être nous renseigner là-dessus…. Bien que je vous rassure, elle n’est pas si âgée d’avoir vécu cela ! Mais elle sait tant de choses ou alors, elle sait les trouver…

Foin de souvenirs, je vais vous « coller » la suite de l’histoire !

 

LE COCU 2-/6

 

Bonjour à toi ami fidèle…

Hier je n’ai pas pu aller voir ce que faisait cette dame, une animation s’est mise en place, des messieurs sont venus chanter de vieilles chansons que nous avons reprises en chœur, c’était très sympathique !

 

Mais je me suis installée aujourd’hui dans le même coin, juste un peu plus loin car quelqu’un avait pris « ma »place. (On prend vite des habitudes !!!) et je l’ai vue…

Elle attire le regard car elle a un grand châle riche en couleurs avec de longues franges qu’elle semble ne jamais quitter. Ses cheveux gris sont longs et elle en a encore suffisamment pour se faire une natte qu’elle porte sur le côté. Elle doit avoir quelques 70-75 ans comme moi je pense…. Et un problème de jambes pire que le mien car elle se déplace en fauteuil alors que je peux encore me servir seulement du déambulateur.

Discrètement je me suis approchée derrière elle et j’ai fini par voir ce qui la tenait tellement impliquée… Elle se servait d’une de ces machines électronique comme on en voit à la télévision !!!

Je n’y connais rien, je ne sais si c’est un ordinateur ou quoi, ce n’est pas très grand mais pas tout petit non plus. Il y a un clavier tout plat…

Elle a senti que j’étais là et s’est retournée brusquement, et je me suis sentie très gênée, très indiscrète !

J’ai bredouillé :

« -Excusez-moi madame, je n’ai pas regardé ce que vous faisiez, j’ai juste vu que vous étiez sur une de ces machines électroniques et cela m’a intriguée, mais je vous laisse, pardonnez-moi je vous prie… » et je m’apprêtais à tourner les talons avec mon support, maladroitement, mais elle m’a fait un gentil sourire en se redressant et d’une voix douce m’a rappelée :

-« Mais non, mais non, ne vous sauvez pas, ce n’est pas grave, vous ne me dérangez pas, restez ! Attendez je vais vous demander une chaise !

Elle leva la main, comme à l’école et :

-« Gaby ? Vous seriez gentille de bien vouloir approcher une chaise pour que madame se mette à côté de moi !

-J’arrive ! »

Et me voilà assise à côté de cette gentille dame, et du bon côté afin que mon oreille valide soit dans sa direction, face à cette plaque lumineuse.

« -Je m’appelle Oriane !

-Et moi Odette, enchantée ! » 

Et nous nous sommes serrées la main avec une cérémonie feinte en souriant.

-Vous connaissez ? Vous étiez vous-même sur ordinateur ?

-Pas du tout ! J’en ai vu dans les boutiques, mais je n’en ai jamais vu de près. Mon fils et sa femme n’en ont pas, autant que je sache, et comme ils n’ont pas d’enfants… Je n’en ai donc jamais approchés de près.

-Voulez-vous que je vous montre ?

-Oh avec grand plaisir, je suis très curieuse ! Mais je ne vous promets pas de comprendre ! Répondis-je avec un sourire d’excuses.

-Ce n’est pas difficile en soi, c’est juste un peu complexe de se souvenir de toutes les applications. Je ne vous apprendrai pas TOUT sur l’ordinateur car je n’en connais qu’une petite partie pour ce qui m’intéresse, mais je peux déjà vous initier à cela si cela vous amuse !

Ah mais je vois que ces dames vont prendre les tables pour installer le couvert du diner.

Ecoutez, si vous le voulez, retrouvons nous ici demain ?

-Avec grand plaisir…Oriane !... et je vous remercie infiniment !

-De rien, on a besoin de compagnie ici !

-Ah vous avez raison ! »

Et Toutes deux nous avons éclaté de rire, Oh que cela fait du bien !Je suis contente de me trouver de la compagnie.

Bonsoir à toi, je vais éteindre et me coucher, contente…

 A suivre…. (Mais ce n’est pas un ordre !

 

Bonne journée chers amis ! Que le soleil brille ou non, que vous alliez aux champignons et restiez au creux du fauteuil devant la télévision, que vous receviez vos amis et finissiez l’après-midi autour d’un Scrabble ou que vous bavardiez autour d’un gâteau, je vous souhaite une bonne journée, tranquille et décontractée !                              

Avec Mille baisers et plus qui s’envolent vers chacun de vous !!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
30 septembre 2017 6 30 /09 /septembre /2017 08:29

10-08-04-097

Bonjour les amis !

 

3h de sommeil, c’est un peu juste pour moi. Mais Michel ne voulant pas contrarier sa si précieuse petite chatte ne l’a pas mise au dortoir, si bien qu’à 3h elle hurlait derrière la porte de la chambre. J’ai eu pitié de mon bonhomme qui n’est tout de même pas au mieux de sa forme et j’ai accompagné la chatte au dortoir sans tendresse. Seulement je ne me suis pas rendormie…juste quelques vagues ouatinées qui me laissent un peu vaseuse.

Parlant chat j’ai réussi à mettre la pipette anti-puce à Patapouf mais pas question avec Lasouris. J’ai laissé le bébé et l’eau du bain à Michel, elle se sauve moins de lui, il a réussi à lui verser, mal, pendant qu’elle mangeait, mais c’est plus sur le poil que sur la peau et cela a moins d’effet alors que c’est elle qui en a  le plus besoin en ce moment. Ce n’est pas facile les chats !

 

Il a fait si beau hier  Nous avons même mangé notre glace dehors au soleil ! ! Ce n’est pas le cas ce matin ! Il fait encore sombre et il pleut.

Mais j’étais vite rentrée, j’avais à écrire une grande lettre à ma Grande Petite-fille qui m’avait si gentiment envoyé un mail très sensible.

Et je voulais finir mon histoire…

A vrai dire je commençais à me dire que c’était stupide et ridicule,  il était temps que je la finisse en me disant que, de toute façon, ce n’était pas grave, que si cela ne vous amusait pas vous pouviez la zapper et que cela ne pouvait en aucun cas vous faire de tort ! Et à moi non plus….

 

LE COCU…1/6

 

Bonjour mon cher ami,

-« Qu’est-ce que c’est long, qu’est-ce que je m’em…bête !!! , Je suis restée assise dans mon fauteuil, près de la fenêtre comme si j’avais une chance de pouvoir m’échapper…

« Bon, je ne vais pas me plaindre c’est mieux qu’il y a quinze jours ! Je crois que quelques journées de plus et je devenais aussi folledingue que ces pauvres gens ! Les malheureux, je ne les méprise pas, je sais que je n’ai pas été loin d’être comme eux, et c’est horrible…Cette femme qui sans cesse appelait comme une prière : «  Madame, s’il vous plait, écoutez-moi », répété , répété à longueur de temps…* Et sa plainte restait sans réponse car elle ne nous entendait pas …

J’ai honte d’avoir craqué ainsi, devant tout le monde, mais en fin de compte, cela m’a bien servi…

Le psy aurait peut-être pu faire son travail plus tôt, mais il a bien vu que j’étais sortie d’affaire ! Je ne me souvenais pas d’avoir perdu la tête pendant quelques temps… Après ce cancer qui m’avait tant fatiguée… Mon fils a eu peur de me savoir toute seule, il m’a fait entrer dans cette maison et cela me peine de ne pas être chez moi, mais il ne pouvait pas faire autrement, c’est certain…

Heureusement cette maison est bien organisée, il y a deux pavillons différents, un pour ceux qui perdent la tête, et un pour ceux qui ont encore un peu de jugement. Et le psy a vu que j’avais bien suivi les cours qui sont enseignés de l’autre côté, pour la mémoire, la parole etc…et que j’étais maintenant tout à fait lucide.

Seulement je n’ai pas encore eu le temps de me faire des relations parmi les éclopés de la vie que nous sommes.

J’ai perdu une oreille, celle atteinte par ce cancer, qui ne sert plus du tout et l’autre n’est pas très efficace, mais je me débrouille, seulement mal entendre ne m’aide pas pour les contacts, comment faire toujours répéter aux gens ce qu’ils viennent de vous dire ? J’ai quand même encore un peu d’amour propre et de dignité…

Je voudrais rentrer chez moi si je n’avais pas ces jambes si lourdes que je traine et Jean à raison, je ne peux plus rester seule et entretenir ma maison et moi-même…

Non, il me faut me faire à cette idée, je dois vivre ici et y prendre mes habitudes…  Et il faut que je me bouge car les choses ne viendront pas toutes seules. Seulement, comment puis-je faire ?....

La plupart sont endormis dans leur fauteuil… Il y en a qui jouent aux cartes ou aux dominos… Il y en a qui, comme moi, lisent ou font des mots croisés, mais ils sont déjà dans leur monde, dans leur groupe… et je n’ai jamais, même à l’école, été bien douée pour me faire accepter….

Pas loin de moi, il y a une femme très impliquée dans ce qu’elle fait et qui m’intrigue…

Mais, cher ami, je te dirai cela demain !...........

 

Je reprends la parole moi-même :

*Cette femme existe hélas dans la maison où ma maman vit. Je l’entends derrière quand je téléphone. Et elle appelle sans arrêt, sans arrêt… Parfois maman coupe la conversation et lui demande « Vous voulez quoi madame ?... » mais l’autre n’entend pas, ne voit pas, et elle continue… C’est insupportable !!!!! Pauvre femme quel drame vit elle ainsi en permanence ? Dans cette pension, il n’y a pas de séparation entre les lucides et les non lucides, hélas.

 

Malgré le mauvais temps je vous souhaite une bonne journée. Nous sommes samedi, vous n’aurez peut-être pas besoin de sortir, et une journée au repos tranquille chez soi, accompagnés ou non, c’est aussi quelque chose qui peut être très agréable !

Et moi je vais essayer de me réveiller ahahah !!!

Avec toutes mes amitiés comme toujours !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 09:13

Coulemelles

Bonjour à tous !!!

Le blog va être court aujourd’hui car nous sommes rentés très tard hier.

Nous sommes allés au supermarché et c’est même Michel qui a conduit d’une main et demi. « Non, non, laisse, ça va très bien comme ça… » Et ç’a été très bien.

Le supermarché a doublé de surface, de rayons et de produits. J’étais perdue. Avant je connaissais le magasin aussi ma liste était faite dans le sens des étalages, je n’avais qu’à suivre.

Là, avec l’aide de Michel que j’envoyais de temps à autres « essaie de me trouver où ils ont mis les petits suisses » par exemple, il nous fallait aller et revenir même en barrant consciencieusement sur ma liste quand je rencontrais un produit dont j’avais besoin. Une dame m’a regardée, hébétée, et m’a dit « Ca me soule ! »

Non seulement les rayons ne sont plus à la même place mais même à l’intérieur des rayons les choses ne sont plus rangées pareil, retrouver mes «  petits bruns » (gâteux secs) m’a demandé des efforts considérables avant que je les reconnaisse avec un autre emballage perché tout au sommet d’un l’étalage, par exemple !!!

Et malgré ce grand magasin je n’ai trouvé que 5 paquets de farine Bio alors qu’il m’en fallait 8…

Mais à part mes Chavroux pour mes petits déjeuners que j’ai oubliés, on s’en est sortis !

Ensuite nous sommes allés commander les granules d’influenzinum 30 CH car la cure antigrippe commence avec octobre et c’est bientôt ! Tu y penses Gi !!! Et j’ai acheté 4 pipettes anti-puces et anti-tiques pour les chats. Maintenant reste le problème de leur écraser le jus dans le cou, pour Patapouf J’y suis arrivée mais pour Lasouris c’est un autre sports. !

Et sur le retour nous nous sommes arrêtés chez nos « voisins ». Je ne veux pas dire leur nom je ne sais si cela leur plairait de se savoir à la UNE d’un journal aussi « important » que le mien (humhum !!!) Il va falloir que je leur trouve un pseudo  plus facile.

Comme toujours nous avons été reçus avec grande gentillesse et invités à entrer et à boire quelque chose…Heureusement elle est très attentive, tolérante, et n’insiste pas pour que j’avale quoi que ce soit, elle sait que je ne bois rien… Nous avons bavardé de la région et dans la conversation est venu le sujet des champignons.

Michel ou moi avons dit :

-Il semble qu’il y en ait bien peu –sous-entendu des cèpes- mais sur le côté de la route Il y avait un petit camion qui roulait presque à l’arrêt et tenait la route en zigzagant lentement. Nous avons attendu un moment puis Michel a donné un petit coup de klaxon et le camion surpris a fait une embardée sur le côté. En le doublant nous nous sommes arrêtés à ses flancs, et nous avons ouvert la fenêtre pour leur demander :

-« Ca va ? Vous avez un problème ?

-Non, non, nous regardions le talus… » Et ils riaient…

Nous sommes donc repartis… Plus loin nous nous sommes arrêtés brusquement au bord du talus de gauche et Michel a reculé…

-Qu’est-ce qu’il y a ? Qu’as-tu vu ?

                -4 coulemelles.

Nous nous étions arrêtés prêts à les cueillir et nous avons réfléchi que c’était trop près des pots d’échappements.

Pour ceux qui ne le sauraient, les champignons sont de véritables éponges et absorbent alors tous les toxiques…

A ce moment nous avons compris l’attitude du camion qui avait des marques qui n’étaient en aucun cas en rapport avec l’entretien des voies ! Il nous a d’ailleurs doublé au moment des coulemelles et s’est arrêté plus loin une autre fois. »

Et c’est à ce moment de notre histoire  que « le voisin » s’est levé et a dit :

-Vous mangez les coulemelles ! Mais il y en a plein là-haut !

Et avant même que nous protestions il avait pris un panier et nous avait quittés. Il est revenu quelques minutes plus tard avec ce que vous voyez sur la photo et il nous a TOUT donné !!!!

Ne sont-ils pas adorables ??? Je parlais des voisins, adorables ! Pas des champignons bien que nous les ayons accueillis avec grande joie !

C’est drôle, ici champignons ne signifie QUE cèpes. Les gens mangent rarement les coulemelles et parfois même pas les girolles et encore moins les pieds de mouton !

 

Du coup après avoir tout rangé du super marché, congelé mes champignons « à cru », j’ai fait une soupe maigre avec deux coulemelles, 5 ou 6 petites pommes de terre, un talon de courgette qui me restait, deux petites carottes, des oignons ( non grillés) et du sel. J’ai mouliné en demi cuisson et ajouté une grosse poignée de vermicelle pour épaissir et c’était absolument délicieux ! Je n’avais pas faim, j’étais trop fatiguée, mais j’ai mangé toute ma soupe avec plaisir quand même.

Et il nous en reste, bien entendu pour le petit déjeuner qui m‘attend !

 

Et j’ai eu la bonne surprise de recevoir un long mail, intelligent et attentif de notre grande petite fille. Ça fait bien plaisir !!!!

 

Là-dessus je vous abandonne du clavier, mais pas de la pensée soyez en certains et j’essaierai de finir l’histoire en cours…. Si je peux !

 

Recevez, chers amis mes plus courtoises et néanmoins affectueuses pensées ! Oh là là !!!!

Avec le sourire, Bonne journée à tous !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 08:35

Automne! 10-09-20-122

Bonjour à tous !

 

« Il faisait un temps superbe

Pour un déjeuner sur l’herbe

Aussitôt fait sitôt dit

Le couvert fut bientôt mis ! »

Mais non, c’est juste la chanson ! Il faisait très beau certes, mais nous avons mangé chez nous, devant la télé, tranquilou ! Sardines en boîte, grillées à la poêle et petits légumes.

Il parait qu’il y a plein de champignons …Ailleurs… Mais pas la queue d’un ici… Mais ça peut encore venir ! Pour nous de toute façon je ne pense pas qu’il serait malin d’aller prendre des risques dans la crapahute avec le bras de Michel ! (Sans ce serait pire ! Mon Dieu quelle horreur je puis dire juste pour faire sourire !)

Mon linge a séché dehors ! Bon, il ne craque pas quand je l’ai rentré mais il est sec… Bon à repasser…Mais qui va le repasser ? Pas moi ! J’attendrai qu’il soit prêt et je plierai soigneusement et hop ! Il n’y a rien qui craigne, ce sont surtout nos sous-vêtements et les tee-shirts de travail en coton. Beaucoup de nos textiles ne demandent plus de repassage et c’est tant mieux.

 

Il y a quelques jours j’avais bien nettoyé chez les poules, et ramassé toutes les plumes qui volaient au vent et jonchaient le sol. Eh bien c’est comme si je n’avais rien fait ! Il y en a à nouveau suffisamment pour habiller les troupes du Crazy Horse et du Lido !!! Vous me direz que leurs vêtements sont courts ! Oui, mais touffus ! Pourtant la mue semblait s’être arrêtée. (Celle de mes poules, pas de celles du Lido, pardon des dames du Lido !) … Cela les fatigue, mes poules (je vais m’en sortir !) car d’un coup je n’ai pratiquement plus d’œufs. Je leur pardonne car à 6 j’en suis à 644 depuis le début de l’année !!! On ne se rend pas compte en fait d’une telle production ! Non, nous n’avons pas mangé TOUT CA ! J’en ai donné autour de moi, nous n’en mangeons que deux fois par semaine. Mais 8 x 52, ça fait quoi ? Attendez, je prends ma calculette solaire : ah ça fait 416 tout de même !!! J’en suis toute surprise ! Va falloir que je dise cela à Michel…

Merci mes petites poules,  « vou’êtes ben gentes » comme on dit cheu nous !

Je regrette de ne pouvoir mettre de PPS  et partager avec vous mon enchantement…

Maman faisait collection d’hippopotames et ses amis en sont fous…J’ai une amie qui prend une crise de passion chaque fois qu’elle rencontre un poids lourd… Tout ceci, aussi intéressant que cela puisse être, ne me met pas dans tous mes états.

Mais côté poids lourd, je reconnais une tendresse certaine pour les éléphants. Tout ce que je lis sur eux me les rend sympathiques. Entre eux, dans leurs propres règles de société ou avec leurs cornacs, avec les personnes autour d’eux, tout est intelligent et gentil. De plus certains ont appris à PEINDRE ! Bien sûr ils ne font pas de la création artistique ! Les cornacs leur ont appris à dessiner un certain croquis d’éléphant ou de deux ou trois éléphants sur une toile, peut-être même le croquis est-il déjà au crayon sur la toile. Mais ils savent tenir un pinceau avec leur trompe et suivre, de mémoire ou de copie, les traits qu’on leur a enseignés pour dessiner ce qu’on leur a appris !  Sans doute un singe peut le faire, encore que je n’ai jamais vu mais je ne connais pas d’autres animaux….Ah si l’âne d’Aliboron ! Mais ça c’est triché ! Comme les chats dont on enduit les pattes de peinture et, en agitant un pompon au –dessus d’une toile, on les fait se jeter et griffer sur le support et les couleurs s’y déposent en composition artistiques moderne ! Le hasard faisant bien les choses il y en a d’aussi réussi que des œuvres de peintres connus et reconnus !

Pour en revenir à mes pachydermes, j’ai vu des câlins de bébés éléphants avec des GENS à rendre jalouse n’importe quelle maman !!!! Un peu rude quand ils se précipitent pour être cajolés et renversent la personne qui les attend, mais c’est vraiment de la tendresse et il en est un qui s’était même endormi dans le giron de sa protectrice c’était touchant. Il s'appelle SLUNE 123...Je ne sais si vous pouvez le trouver!

 

Je n’ai pas eu le temps de terminer la petite histoire, eh oui, ça recommence à traîner…. Mais le plus gros est fait, j’espère pouvoir la terminer…Un jour tu verras… Autre chanson…Dommage que je n’ai pas de caractère pour poser des notes de musique, cela me servirait bien !

De toute façon Michel parle d’aller faire un super marché. Moi j’avais envie de passer par le DRIVE, mais c’est NON. Michel n’aime pas changer ses habitudes, et encore moins…renoncer…

Bon, ben allons-y !

 

Je vous souhaite à tous une bonne journée, chantez si le courage est en berne, allez sur :

 http://gauterdo.com/ref/index.html

Vous y trouverez plein de chansons de notre jeunesse et avec les paroles ce qui est loin d’être inutile !!!! Merci Mésange pour cette indication !

Je vous ferais bien un gros câlin d’éléphant, mais je ne veux tout de même pas vous rouler par terre, alors imaginez le seulement mais tout aussi chaleureux !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 08:43

photo dans le fenestron.

 

Bonjour à tous !!!

 

Encore des émotions !

Hier matin je posais mon blog sans difficultés autres que de faire attention à ma propre sottise, tout allait bien. Mais quand je suis allée vérifier en ligne ce qui était posé, j’avais les images et le texte et puis la publicité des cuves s’installait et zooup, non pas le texte mais TOUS les textes devenaient transparents, on ne pouvait pas lire !!!!

J’ai vérifié et re- vérifié qu’elle ânerie j’avais pu inventer. Je ne voyais pas…

Ma sœur m’assura qu’en ligne elle n’avait pas de problème, j’en conclus donc que vous non plus donc tout allait bien.

Mais comme j’avais eu un ennui, de saturation je pense, la veille avec mon dessin, je me suis mise à avoir les plus grosses craintes que ce soit de chez moi que vienne l’erreur… Ce qui laissait penser qu’il allait falloir aller le faire réparer … Nooooon !

J’ai donc tout nettoyé, défragmenté, vidé la poubelle …. Ce qui ne me mit pas en avance pour mon boulot.

Au cours de la journée j’ai vérifié et comme cela n’était toujours pas revenu, j’ai mis un mail à Over-Blog. Ils sont vraiment bien car on reçoit tout de suite, automatiquement, un accusé de réception de la plainte dans les mails, on sait que notre demande est reçue…

Et puis je suis allée faire mon travail de femme …ensuite je vous ai préparé une humble petite surprise, un texte auquel je pensais depuis quelques jours, et avant que cela s’envole avec les précédents, faute de temps. Il pleuviotait c’était le moment d’en profiter.

Et vers 7h je suis allée voir le blog, tout était redevenu stable et correct, toujours d’ailleurs avec la publicité des cuves ! On se sent tellement espionnés de partout avec Internet…. Il y a des mots qu’il va falloir faire attention d’éviter afin de n’être pas suspectés pour un double sens… Imaginez que je fasse une grosse fiesta et utilise le mot qui commence par « faire la… » je me retrouve au commissariat vite fait, mon bureau mis à sac, et avec tout ce qui est coincé dans les étagères je ne me vois pas remettre tout cela en ordre ! ahahahah

 

Michel va mieux mais son épaule est légèrement enflée et la plaque rouge est bien visible. Un autre bleu est sorti sur l’autre côté. Sa jambe est ce qui s’est le plus vite rétabli, sensible mais ça va. Il ne peut pas complètement lever le bras ni de face, ni de côté, exactement comme pour l’autre bras cet hiver.

Et je pense que c’est par sympathie que mon épaule du même bras me fait particulièrement mal aujourd’hui, changement de temps sur reliquat de zona je suppose.

Mais tout cela fonctionne, c’est le principal ! TOUT VA BIEN.

 

J’ai fait un Parmentier au pâté Breton.  Ne Hurlez pas ! Ne Vomissez pas, c’était très bon et Michel a bien aimé et bien mangé.

Nous ne mangeons plus de pâtés mais nous en achetons quand nous allons avoir des invités pour rallonger une entrée par exemple. Et là c’est une boîte qui restait depuis longtemps. Je sais que cela se garde bien plus que la date ne le dit, mais comme c’est pour les invités, je ne veux pas leur faire peur non plus. Donc j’avais ouvert et nous en avions mangé un petit bout avant l’accident. Je gardais le reste pour les « quatre-heures à six heures » de Michel. Seulement avec ses mésaventures il n’avait plus faim et le pâté ne pouvait attendre indéfiniment alors qu’il était ouvert. Je sais que chats et poules pouvaient faire preuve de bonne volonté pour résoudre le problème ! Mais, j’ai pensé à ça… Et j’ai fait un Parmentier au Pâté Breton et c’était très bon !

 

Je n’ai pas de place, de meuble pour mettre des fleurs. Mon seul endroit est le fenestron au-dessus de l’évier. J’y  ai planté quelques plantes vertes et au milieu j’ai fait un trou et planté un petit bocal et je fais des mini bouquets quand j’ai des fleurs. Voici celui du jour… Je les photographie parfois dans l’espoir d’avoir le temps d’en faire des dessins…Quand je serai à la retraite peut-être…

 

Comme j’ai commencé une petite histoire, je n’ai pas eu le temps de penser à grand-chose d’autre et n’ai pas plus à vous dire ce matin…
Sinon que je pense bien à vous avec affection !

Alors bonne journée à tous, les amis, et il y a une chance que le soleil montre son nez !!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 08:48

09-09-24-208 (On reconnait la richesse des outils de Painter 6!!!) sniff...

Bonjour à tous !!!

 

Il a plu, comme le travail ne m’appelait pas trop fort et, soit dit entre nous, je n’avais pas envie de faire les comptes par exemple, j’ai commencé un dessin. Michel dormait, puis il a regardé la télévision, j’étais donc tranquille là-haut bien appliquée à faire un paysage à base de morceaux d’ « à plat » que je découpais. J’ai fait bien attention cette fois à bien enregistrer souvent entre deux plans afin de ne pas tout perdre en cas de problème.

J’ai ainsi travaillé, les yeux collés-éblouis sur l’écran et vers 6.30 ça y est, j’avais fini, juste mettre la signature…

Ah ben zut, ça ne veut pas !!!

Qu’à cela ne tienne ! Je vais enregistrer sans, je la mettrai après !

Pas question « une anomalie a perturbé le système » !

Je ne vous écrirai pas le mot que j’ai dit, mais vous m’entendez !

Bon, ce n’est pas grave, je vais perdre la dernière phase, mais j’ai tout enregistré, je n’aurai qu’à reprendre la fin du travail.

Eh ben non ! TOUT avait disparu !!! Les enregistrements précédents, tout est parti ; il y avait l’emplacement de l’image mais Blanche, vierge, bonne à recommencer !

GRRRRRRRRRRRRRRRRRRR 3heures de travail pour rien !!!!

Bon. Ce n’est pas grave, y a pas mort d’homme, même pas de bras retourné ! Je recommencerai, foi d’animal têtu !!!

Mais cette fois je mettrai moins de surface. Ces ordinateurs n’ont jamais assez de mémoire pour le dessin, cela m’arrivait déjà avant. Mais avec moins de surface et moins de pixels, c’est moins beau et je ne peux mettre autant de petits détails… OK. Je m’adapterai et un jour…  « Je saurai et je l’aurai ! » ahahah

 

Michel ? Il a « canapouillé » comme nous disons, pas beaucoup mangé, mais il doit avoir eu moins mal car il est moins triste. Avec l’écharpe le bras tire moins ! Nous verrons cette nuit…

Pour l’instant la soupe doit être cuite, à base des restes de midi que Michel n’a pas mangés ! Mais les soupes de restes sont les meilleures !!!!

Bonne nuit à tous et à demain matin !!! Bisous !

 

Mardi matin…

J’avais raison, la soupe était délicieuse et Michel a bien mangé. Puis nous avons bien dormi, enfin aussi bien que nous pouvions le faire vues les circonstances et notre âge car le sommeil de bébé est loin !

Là nous sommes encore un peu abrutis, au point que je m’étonnais de n’avoir pas envie de faire pipi et que Michel dû m’assurer que c’était normal puisqu’il m’avait vue y aller… « Pas fraîche la vieille ! Ca s’aggrave ! Si elle ne se sent plus pisser !!! »

 Mais Michel semble ne pas avoir « trop » mal. J’espère qu’il voudra bien garder le bras en écharpe et ne va pas vouloir aller trop vite… à suivre. Et moi j’ai fini les médicaments, fini la torture d’avaler de l’eau pour les cachets et d’amuser des grenouilles dans mon estomac !

Le temps est brumeux. Il ne semble pas avoir plu…Le chat noir est assis au milieu du chemin en herbe sous la voute sombre du noisetier. Je le vois de ma fenêtre. Les croquettes, les boulettes et le lait tiède c’est bien, mais s’il pouvait ajouter un oiseau ou un écureuil, ce serait encore mieux pour commencer sa journée !

La journée commence, pour vous peut-être est-elle-même bien démarrée car il est plus tard encore que d’habitude !

Bon courage à vous et je vous embrasse tous !!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 08:43

d'après une photo de Julien et Clément Pappalardo dans "le P'Tit Corrézien."

 

Bonjour les amis ! Dimanche soir…

 

Je ne sais ce que vous en pensez vous-mêmes, mais cela m’est venu en tête…

La perfection, si tant est qu’elle existe, est admirable mais rarement aimable….

On admire une œuvre, vraiment, aussi proche de la perfection que possible, mais je ne crois pas que nous soyons aussi touchés que par une autre œuvre moins parfaite….Plus humaine….
La perfection a quelque chose d’intimidant…

 Bon, c’est comme ça, c’est peut-être idiot, mais c’est une idée qui m’a traversée la tête alors que je pétrissais mon pain….

Et puis comme c’était dimanche et que Michel a beaucoup dormi, car si sa cuisse semble mieux par contre il a bien plus mal à son bras, j’ai eu du temps pour finir un dessin commencé quand j’avais reçu « Le P’Tit Corrézien »  cet été, avec une photo du pont des gorges du Chavanon de Julien et Clément Pappalardo.

En fait j’ai un peu loupé l’arcure du pont qui est plus étirée en vérité. Mais je ne voulais pas recommencer, je l’ai terminé ainsi, je ne pense pas que le pont se vexera !

Le Chavanon cela me fait penser à Rémi de « Sans famille » d’Hector Malo. Cet ouvrage nous a tous émus dans notre jeunesse et la mère Barbarin habitait le village de Chavanon !

Ce qui est curieux c’est qu’autant est connu « Sans Famille » autant est négligé « En famille » du même auteur et pourtant c’est un livre que j’ai énormément aimé, différemment mais bien autant que l’aventure de Rémi.

J’étais intéressée et me sentais proche de cette gamine qui se retrouve seule à la recherche de son grand-père, vit comme elle peut au long de sa route, se fait des sandales de joncs et mange des œufs d’oiseaux, et sa rencontre pleine de délicatesse avec le grand-père aveugle quand elle ferme les yeux pour comprendre ce que ressent cet homme qui ne voit plus….

Nous avions de jolies lectures que je regrette pour les jeunes actuels. Leurs goûts sont formés différemment et je comprends bien qu’ils préfèrent les mangas et autres mais « la tendresse, bordel ! » c’était chouette aussi !!! Les bons sentiments de nos dictées, la plupart du temps une petite leçon cachée de morale et de générosité, de fierté, et d’apprendre à vivre ensemble…Oh pardon , j’ai dit ensemble, quel gros mot ! Maintenant seul compte l’individu !

Enfin…Pas pour tous… La preuve : le besoin des contacts en ligne, même si ce ne sont pas les mêmes que du « vivant » c’est tout de même un échange, un partage, un besoin d’être avec d’autres….

Mais il est temps de fermer le bureau et retourner à la cuisine pour la soupe…chinoise, non… Thaï améliorée…Et je vous retrouverai demain matin !

Bonne nuit à tous et un bisou sur vos fronts !

 

Lundi matin…L’empereur, sa femme, et leurs petits chats…

 

Nuit blanche. Michel a mal. Il ne peut s’endormir malgré le « Doliprane ». Il fait la baleine emportant draps et couvertures en se retournant, il gémit comme le vent, c’est le bruit et l’agitation rythmée du large. Je n’ose bouger, je souffre pour lui, je suis sur la vigie, je guette… Je réussis à conserver 20 cm de surface de matelas et pas plus du drap, tout le reste est roulé à ma droite, je ne bouge pas, j’espère et souhaite que la tempête s’apaise… Ça tombe au bien mauvais moment, bien entendu, la cuve va arriver, l’homme ne pourra pas tout seul la déposer où il faut, comment fera Michel seul plus tard sans leur machine ? Et… On verra. A chaque jour suffit sa peine et là, il a son compte et moi avec…à suivre. Il dormira peu et moi encore moins.

Nous sommes debout tous les deux et Michel reprend doucement les gestes du quotidien comme il peut. J’ai enfin réussi à obtenir qu’il attache son bras en écharpe ! Je pense qu’il est mieux de laisser ce bras se reposer autant que possible et ceci pour tout le monde.

Je vais aller aider sans trop me faire grogner dessus, et nous allons faire de notre mieux !

Je vous embrasse tous très affectueusement, je vous sais comprendre et être à nos côtés par la pensée et cela me fait beaucoup de bien, je vous assure. Merci à vous.

Bonne journée, regardez bien où vous mettez vos pieds et que votre journée soit calme et détendue !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 08:33

potimarron 2017

Bonjour les amis !!!

 

Tout va bien !

Il a fait très beau hier, une belle douce journée.

Michel qui avait mieux dormi, avait mangé normalement le midi, et même la glace à goûter, c’est redémarré…. Le moral reprend le dessus. Il gère mieux ses douleurs et fait ce qu’il peut et j’essaie de ne pas aller au-devant trop facilement pour ne pas le diminuer. Ce n’est pas facile toujours d’être à la fois présent et discret, prêt à intervenir sans prendre la place…. Ne pas obliger l’autre à demander, lui laisser faire les efforts pour être autant autonome qu’il peut l’être, mais être là pour faire quand l’autre ne le peut pas, et sans le froisser…. Quand ça frotte un peu trop par maladresse ou excès de zèle sur l’amour propre, on plaisante, un peu jaune d’abord parce qu’il y a « égratignure » puis tout de suite joyeusement parce qu’il y a tendresse.

Le soir quand il a pris sa douche, il a emporté la trompe faite d’une corne de vache, afin de m’appeler s’il avait besoin d’un coup de main, pas d’appel il s’est débrouillé comme un grand..

 

Il a ainsi tant bien que mal coupé du bois (sur la scie électrique) et trimbalé sa brouette à petites charges… « Il faut que je me bouge ! »

Ce que je ne comprends pas c’est qu’il ne prépare jamais de bois, à la taille ou de petit bois pour allumer, afin d’en avoir d’avance en cas de besoin. Si bien que maladroit avec ses douleurs il se croit obligé de tenir sa bûche debout en équilibre pour poser la hache et de la main valide taper comme un sourd avec une masse sur la hache pour fendre le bois qui refuse de s’ouvrir !

Je vous rassure, en cas de besoin :

1- il y a la chaudière.

2- je sais couper le bois. Pour en faire du petit c’est à la hache aussi mais je coupe des petits tronçons ! Pas folle la guêpe !

 

Et je suis allée récolter mes potimarrons, plus tôt que nécessaire, car les chevreuils ont attaqué le terrain, mangeant les feuilles. De jolies petites billes noires et luisantes sont recueillies au creux de quelques feuilles larges, découpées et magnifiques, présentées comme des offrandes ! C’est tentant mais ce sont des crottes !  Des autres feuillages il ne reste que la tige droite et décapitée. Une courge a des traces qui pourraient bien être des essais de morsure. Mieux vaut tenir que courir, j’ai tout rentré sauf deux petites encore jaunes… Vous pouvez prendre des paris pour savoir si elles survivront à ces animaux !

La récolte est tout juste honorable puisqu’il y avait 10 plants cela fait pratiquement une par plant et la plupart ne font même pas 1 kilo. Mais cela pourrait être pire ! Alors on est contents ! Là elles se sèchent un peu et je les poserai sur l’étagère en les surveillant, dès qu’elles menaceront de s’abimer, car il va faire chaud dans la maison bientôt, je les éplucherai, les couperai en morceaux et les congèlerai, ça marche très bien.

 

Je viens de recevoir un message avisé qui pourrait s’avérer exact et poser problème pour nous au sujet du service ophtalmo de l’hôpital. Ce pourrait n’être que le dépistage de la DLMA et que le patient est ensuite envoyé à Brive, Limoges ou ailleurs… Pourtant j’ai parlé de cataracte… Je me renseigne et je vous dis….. Lundi….

 

Car on est Dimanche, relâche, on oublie toutes les corvées et on prend son temps…Enfin, autant qu’on le peut !...Et on ne peut pas toujours n’est-ce pas cher Vous ! Mais tout de même, ce n’est pas un jour comme les autres….

Alors, aussi bon dimanche que vous le pouvez, je ne sais si ce sera avec soleil, il n’est pas encore sorti du lit, mais…C’est dimanche !!!! Il fait peut-être la grasse matinée ?

Avec toutes mes amitiés optimistes !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche