Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 08:51

Digitals MHel

Digitales Photo MHel

Bonjour les amis !

Notre amie MHel nous offre cette belle photo de digitales !!!! J’ai modestement remisées les miennes, cette photo étant bien plus jolie !!!!Merci !

LA LETTRE…

La feuille qu’il tenait échappa de ses doigts, flottant doucement jusqu’au sol où elle se coucha alors que ses genoux se plièrent  et que le garçon glissa lentement sur lui-même, les mains écrasées sur les oreilles et le visage entre les genoux.

Le bruit avait éclaté avec une violence inouïe, explosion de son cerveau qui le gardait sourd à tout ce qui l’entourait. Devant ses paupières closes le monde s’écroulait dans un fracas de fin du monde. Il sentait la poudre, le souffle des explosions, le tremblement de la terre sous lui. Son cœur battait à tout rompre, il se mourrait ! Tout volait en éclats, ses souvenirs, son avenir, sa vie…

Il resta un long moment ainsi, écrasé dans le silence lourd qui revenait doucement autour de lui… C’était fini, tout était fini, il ne restait rien…

Il bascula en arrière pour se retrouver assis sur le sol. Il écarta les mains avec une lente prudence et ajusta son regard vague devant lui, la porte était grande ouverte et la poussière qui descendait mollement devant ses yeux attrapait les rayons du soleil et jouait des transparences tout en éclaircissant progressivement le haut de l’arbre à mesure qu’elle descendait…

L’arbre. L’arbre de tous les jours était là, immobile, impassible…L’arbre de tous les matins dans la lumière de l’aube en partant travailler, l’arbre des femmes réunies là par les beaux après-midi, épluchant ou tricotant en parlant des enfants, l’arbre  des palabres des hommes dans la fraicheur retrouvée des soirs d’été, l’arbre des anciens qui venaient se rappeler du bon vieux temps…L’arbre était là. Le souffle léger de cette belle journée faisait frémir doucement quelques feuilles.

Il se leva, s’approcha de l’ouverture, les jambes tremblantes, il claquait des dents… Le village était toujours là, petit à petit les cris des enfants qui jouaient l’atteignirent, s’enflant progressivement, les femmes étaient là qui riaient, rien n’avait bougé… Tout était à sa place…

Lui seul avait tout perdu… Et la vie continuait, imperturbablement….Comme d’habitude….

Hélène Porcher 17-06-14

C’est une impression que j’ai rencontrée souvent, pensant à d’autres ou à moi-même, tout s’écroule en nous,  dans notre vie et, autour de nous, rien n’a changé. Nous serons transformés à jamais par ce qui vient de nous arriver, nous sommes là, déboussolés ne sachant où aller, et le monde suit son traintrain, indifférant… Le soleil brille et chantent les oiseaux…

Mais rassurez-vous, ce n’est qu’un texte ! Je ne suis pas dans cet état ! Tout va bien ! Ou presque… Même si mon amie est définitivement partie cette nuit… Son fils est adorable et m’a envoyé un mail immédiatement….

Mais il me reste des vivants qui vont devoir subir des épreuves difficiles et je dois penser à eux de toute la force de mon affection…Pas le temps de pleurnicher !

Ce fut encore une journée pesante. C’est pourquoi après avoir nettoyé les fraisiers il faisait bon d’écrire dans mon bureau !

Pas de nouvelle souris dans la nasse. Et celle de la cage se porte bien en dehors de sa queue qui n’est pas jolie-jolie. Je vais essayer de garder ma prisonnière pour la montrer à une petite fille de 2 ans qui va venir chez nous semaine prochaine !

Avis aux Corréziens et touristes !

Je reçois aujourd’hui les avis de parution du blog de 10 juin et des commentaires !!! Tout arrive à qui sait attendre, mais ne pensez jamais avoir averti quelqu’un par un mail, pensez à téléphoner jusqu’à entendre la voix de votre interlocuteur pour être certain que le message est arrivé à bon port.

C’est ainsi que ma sœur a été trahie, ne recevant pas un mail lui annonçant l’accident de son petit fils et sa fille fâchée de tant d’indifférence ! Au moment où l’on a le plus besoin l’un de l’autre, c’est dur !!!!

 

Je file, mais je pense bien fort à tous et ma tendresse déborde !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 09:23

geraniums

Nos Geraniums....

Bonjour les amis !

 

Ô que ce temps lourd et poisseux est désagréable à vivre…Si encore il avait plu et arrosé, on aurait pu lui pardonner ! Mais non…

Et arroser quoi ? La terre est encore humide au fond et pourtant les courges et les courgettes végètent, je crois qu’au lieu de pousser elles « dépoussent » !! J’ai vu sur l’une de ces minuscules plantes jaunissantes une courgette jaune de 3 millimètres de long sans espoir… Nous avons mis 10 + 6 plantes ! Grosse perte ! J’ai tout de même arrosé…

Les pommes de terre sont belles…de feuilles ! Mais les feuilles ne se mangent pas.  AU moins elles nous laissent de l’espoir.

Les haricots vont bien… Les pois seront plus rares…Le reste en suspense.

Sur la route les fleurs de la ville qui étaient des impatiens n’ont pas l’air d’aimer le soleil qui pourtant ne dure pas trop longtemps à cet endroit. Ce sont des fleurs d’ombre et c’est pourquoi le monsieur, avec sagesse et connaissance, avait choisi cela pour cet endroit. Mais si court soit le moment où la chaleur passe sur eux, c’est déjà trop pour leur résistance et ceci malgré mes arrosages. Les pétunias tiennent le coup…

 

Le zona revient en force par crises. Au début je me suis demandé, inquiète et en colère : « C’est quoi en plus !? » Ben oui, j’ai beau fanfaronner, je n’ai pas l’humeur débordante d’optimisme au fond de moi… Et puis voyant le calendrier pour autre chose j’ai vu que nous arrivions aux dates « anniversaire » de Monsieur Z. et on m’avait prévenue qu’il risquait de revenir plus fort à ces dates-là. Du coup, cela m’a rassurée, ce n’est peut-être pas…Je ne vous fait pas la liste des craintes et catastrophes possibles qui peuvent nous traverser quand le moral est en baisse !

Aussi mieux vaut parler des souris. La blessée de la queue est toujours en cage. Elle est très calme, beaucoup plus que Gabert, souvenez-vous de l’autre que j’avais gardée un temps, qui sautait d’un côté à l’autre de son enclos.

 Et dans la trappe….Il n’y avait personne. C’est donc bien la preuve que ma gourmande était l’habituée, et prenant le risque, pour manger sa friandise, de devoir attendre les heures d’ouverture et de promenade pour retrouver sa liberté…. Si cela se trouve elle est calme parce qu’elle continue d’attendre gentiment le moment d’être libérée, elle SAIT. Elle a confiance…Je voudrais bien que sa queue guérisse elle n’est pas bien belle !.

 

Michel coupe l’herbe à la faux à bretelle dans cette étuve, il me fait peur … Mais le priver de la liberté de faire ce qu’il veut serait aussi dangereux pour lui, il a besoin de se sentir capable et je le comprends.

 

Beaucoup de courrier en ce moment, mes amies, comme nous, ont chaud et restent facilement tranquilles auprès de leur clavier… Je peux donc vous imaginer facilement, le verre d’eau près de vous, attention pas trop près du clavier ! (Moi je case ma tasse dans une boîte à gâteau, haute et en métal ! c’est plus sûr !) et le mouchoir  à portée de main pour vous éponger.

Ce qui est curieux c’est que dès que l’on arrive dans les  pièces du bas nous sommes obligés de courir chercher un petit gilet tant, en comparaison, il y fait froid malgré les fenêtres grandes ouvertes ! Le sol commence à transpirer et l’eau remplir les joints du carrelage. En fait on se croirait au mois d’Août.

 

Je ne suis pas très intéressante, je vous en demande pardon, mais je suis un peu dans le goudron fondu en ce moment physiquement et mentalement. Mais je fais des efforts !

Et puis semaine prochaine nous aurons les petits enfants et leurs parents et ce sera de la vie et de la jeunesse, cela m’aidera à oublier le reste…

 

Allez tout va bien, la vie est là, prenons là à pleins bras ! Et tentons de la retenir avec des rires !!! Restez au frais !

Je vous embrasse mes chers amis et j’espère trouver plus intéressant pour la prochaine fois !

LN

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:41

00-31 COLLONGES LA ROUGE

00-31 COLLONGES LA ROUGE-Corrèze

Bonjour les amis !!!

J’espère que vous allez tous bien ! La journée d’hier  fut un peu lourde mais agréable. J’ai profité de la non pluie et du pas trop de soleil pour soigner, traiter et nourrir mes rosiers dont les feuilles sont toutes de dentelles brunes….

Suite de la saga des souris :

Le matin, la preuve est là, c’est bien la même souris avec ses deux blessures à la queue…leu-leu… et pas une de plus car j’avais mis une madeleine toute entière et il en restait la moitié.

OK. Maintenant à savoir si elle est la seule et toujours la même ?
Auquel cas je ne vais peut-être pas continuer à la nourrir et la promener, elle se débrouillera avec le maïs des poules !!!

Seulement comment savoir ? Si elle revient dans la nasse il y a peu de chances que d’autres approchent !

Alors j’ai mis celle-ci en cage avec tout ce qu’il lui faut en dehors de télévision et mots croisés. Et j’ai rechargé la nasse, on verra s‘il y aura du monde ce matin. (J’écris avant de sortir !) Je la relâcherai dans quelques jours…

 

J’ai lu les projets de téléassistance pour les personnes âgées dans l’avenir. Fini les rapports par téléphone qui avertissent quelqu’un en appuyant sur un bouton du bracelet ou du médaillon. Il n’y aura plus de téléphone. Tout sera électronique, bien sûr ! Pensent-ils vraiment que nous serons tous couverts un jour par Internet ???

Ainsi les réfrigérateurs seront connectés afin que l’on puisse contrôler si les personnes se nourrissent convenablement…Il y aura des détecteurs de mouvements pour être sûr que la personne bouge… Des bracelets qui pourront contrôler ses battements de cœur, si elle fait sa gymnastique régulièrement (je suppose que pour le lui rappeler ils enverront une bonne décharge électrique !) …Détecteur GPS pour savoir si elle sort de sa maison…Détecteur de chute qui ne fonctionne que pour les chutes brutales, glisser le long d’un mur par exemple ne sera pas pris en compte… Des détecteurs dans le lit pour contrôler son sommeil, à quelle heure elle se lève, si elle se lève, et se couche…Evidemment des détecteurs d’incendie et j’en passe…Je n’ai pas vu s’il y avait des détecteurs de W.C. pour voir combien de fois, qualité et densité des selles, ils ont dû oublier de l’inscrire sur le texte… Et s’il y a le moindre incident, un secours sera envoyé immédiatement ! C’est-à-dire…. un robot construit pour savoir ce qu’il doit faire et comment….Maman, j’ai peur !!!!

Je comprends bien que c’est lourd une personne âgée, mais toute cette technicité ne peut remplacer le contact humain !!!! Cette surveillance de tout et du plus intime me semble épouvantable ! Il est vrai que les maisons de retraites reviennent très cher et beaucoup d’entre nous ne peuvent s’offrir ce luxe mais ne pourrait-on trouver quelque chose de plus humain ?

J’y pensais en revenant de voter car nous sommes passés par une autre route. (Nous y avons vu des digitales en quantité ! ) Et je notais au passage que la plupart des maisons sont en haut des pentes et pour y parvenir, c’est la plupart du temps par un bien méchant raidillon. Quand nos anciens habitaient là et étaient plus ou moins en difficultés physiques, comment faisaient-ils pour faire leurs provisions ? Je pense qu’il y avait de plus alertes bien dévoués qui venaient les ravitailler et voir « Alors Papi, ça va ce matin ? » et c’était tellement mieux !

Oui il arrivait que l’on meure seul… Mais cela change quoi d’avoir des spectateurs ?

J’ai entendu dire que les facteurs auraient la charge de passer au moins une fois par jour pour voir ceux qui le demanderaient.

Je sais qu’un chien c’est une charge. Mais je me demande tout de même si ce ne serait pas la meilleure solution…Le chien a faim, le chien veut faire pipi dehors, on tire ses rhumatismes et on fait ce qu’il faut. Un chien c’est de la compagnie, du partage = de la vie. En cas de danger le chien peut avoir  appris à aller chercher de l’aide et il peut aboyer pour alerter. Et un chien c’est un échange d’amour et, après tout…N’est-ce pas ce dont nous avons le plus besoin ?

 

J’avais  dans la tête Malbrough s’en va en guerre …Il ne me restait que les deux premiers couplets… J’ai eu la curiosité d’aller chercher mon livre pour voir ce que cela disait ensuite…Savez-vous combien de couplets a cette chanson ? 18 !!! et elle finit avec humour… « Je n’en dis pas d’avantage, car en voilà z’assez ! »

Et bien c’est comme le blog de ce matin, je vous z’ai z’assez ennuyés !

Bonne journée à tous et à chacun et même si tout ne tourne pas aussi rond que vous aimeriez, cherchez hardiment le moindre prétexte pour sourire et pour chanter…

Je vous embrasse tous !!!

LN

Collonges la Rouge, magnifique village de Corrèze devenu l’été musée pour touristes, mais on peut aussi y aller hors saison !

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 08:51

05-0098

05-0098

Bonjour à tous !

A voté !

C’est vrai qu’il m’arrive des choses extraordinaires…

Quand j’avais vu Crézancy sur Internet, j’avais été prise par une avalanche de souvenirs et du coup, je les avais écrits…(Tiens ? Comment ça se fait ?;-))  Et puis comme il y a dedans une atmosphère de moyen-âge alors que Crézancy est tout à fait au goût du jour à ne pas s’y reconnaître, j’ai eu l’idée de partager cela avec ces jeunes qui n’ont pas connu les citernes d’eau avec crapauds et roseaux, ni les carreaux remplacés par des fonds de boîte à gâteaux. Pour dire aussi, ne pleurez pas, avec moins on peut encore être heureux !!! Et hop j’avais envoyé à la mairie… Comme ça…

J’avais un tout petit-petit espoir que les deux ou trois noms de camarades de classe puissent atteindre quelqu’un et m’apporter un petit signe  mais sans plus. Et j’ai oublié…

Et hier matin un mail me donnant un numéro de téléphone et m’invitant à prendre contact.

J’ai appelé, vous pensez bien ! Et je me suis retrouvée avec une personne adorable et enthousiaste qui habite dans mon petit hameau devenu grand et dont le mari représente la troisième ou quatrième génération de sa famille dans ce même endroit !

Et spontanément la dame m’offre de m’envoyer des plans et descriptions du village actuel, des noms, peut-être même un contact avec une de mes camarades, l’autre hélas étant décédée… N’est-ce pas gentil !!!!?

Nous avons essayé de localiser « mon » endroit, mais les choses ont tellement changé, même depuis la fois où nous avions traversé à toute vitesse ce village il y a quelques 25 ans, que la dame n’arrive pas à situer.

Cette personne fait des recherches en généalogie aussi est-elle passionnée par ces détails et elle est contente que je puisse donner quelques souvenirs à tout cela également.

N’est-ce pas formidable ?

Comme quoi, il faut toujours oser, même si on n’y croit pas, du moment que cela ne risque pas de faire de peine à qui que ce soit !

Et puis comme je ne savais pas quoi faire, cela va m’occuper ! ahahah

 

Les souris :

On en apprend tous les jours…

Je vous ai confié le doute que j’avais à ce que les souris lâchées dans la montagne pouvaient bien revenir chaque soir au restau-souris.

Eh bien OUI !

Avant-hier la souris avait une blessure à la queue ! Hourra, celle-ci au moins on pourra la reconnaître !

Hier matin la souris avait cette blessure à la queue et une autre toute neuve.

Donc ce sont bien les mêmes qui reviennent.

Mais pourquoi ces blessures à la queue ?

Je mets dans la trappe un morceau de madeleine. Petit, gros cela dépend de comment elle se casse.

De plus les souris n’ont pas forcément la même heure de service restaurant !

Si bien que si elle vient plutôt dans la nuit que le matin, si bien que si le morceau de gâteau est plus petit ou plus gros, elle aura plus ou moins suffisamment à manger.

Une souris c’est comme un oiseau, cela mange pratiquement en permanence et cela ne peut se passer de manger.

Et je crains fort que ma souris ait commencé à être affamée.

Jusqu’à se manger la queue ?

OUI, cela ne me surprend pas.
Une fois j’avais oublié de relever le piège et il y avait trois souris, un cadavre dévoré, un bien entamé et une survivante grassouillette. A la guerre comme à la guerre, point de sentiment quand il est question de survie !

Or, hier matin en relevant cette dernière prise à deux blessures, j’ai eu l’idée d’aller chercher de la madeleine que j’ai glissé dans la trappe de l’affolée. Et malgré sa frayeur la souris s’est jetée dessus et s’est mise à manger !

Nous sommes donc allés la relâcher dans la montagne et j’ai remis la trappe avec une grosse madeleine entière et j’espère qu’elle viendra confirmer mes doutes…

 

Je parle souvent des chevreuils qui deviennent bien embarrassants, mon amie en plein petit village a son jardin envahi par un spécimen, ils ont à la hâte installé des barrières comme ils ont pu avec les moyens du bord, le chevreuil passe par-dessus, et ces amis des bêtes depuis toujours commencent à rêver de carabine… Cela devient difficile…

 

Je ne sais pourquoi certains de mes dessins enregistrés, tous de même façon, qui sortent sur le bureau, refusent de s’enregistrer une fois diminués. Encore un mystère !

Allez, on s’en fiche, la journée nous attend avec la soupe ou le petit café pour bien la démarrer !

Je vous envoie plein de joyeux bisous, « Là ! Attrapez !!! Bravo vous êtes souple »

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 08:14

00-26-MAC

00-26-MAC

Bonjour les amis !

Tout va bien. Il fait un temps magnifique et nous, nous sommes vivants, et nous pouvons continuer notre route, emportant dans nos bagages nos souvenirs chargés d’amours et de chagrins.

Chose curieuse, avant de m’endormir hier et sans le vouloir, à demi dans le sommeil, j’ai fait le chemin à l’envers de ces 50 années partagées quotidiennement avec Judy… Cela n’arrive pas seulement à ceux qui partent… L’ai-je accompagnée quelque part ? Allez savoir… Mais que je sache elle est encore parmi nous, même si sa tête de répond pas.

Et quelqu’un que j’aime envisage sa troisième opération en quelques semaines, vous ajoutez tous les examens annexes et contrôles pendant ces mêmes semaines et vous devinez la vie que ce couple mène ! Je pense à eux avec tendresse…Pas le choix… Dur dur…

 

Parlons d’autre chose et de la VIE. Ces choses tellement importantes, capitales, qui méritent d’être racontées jour après jour, comme par exemple :

-Les chevrettes ont mangé les géraniums naturels de mon jardinet au bord de la route…

Ca c’est important ! Dérision… Et pourtant ce sont ces détails qui remplissent nos vies…

Il y a déjà des années, une grande ronce grimpait dans le sureau. Je la coupais pour passer jusqu’au jour où je me suis aperçue que ce n’était pas une ronce mais un églantier ! Souvenir des haies berrichonnes, Ô joie, un églantier !

Chaque année Michel rouspète que cet arceau plein d’épines le gêne,  que cela fait sale et qu’il faut le couper.

-« Non ! Laisse, c’est une églantine, elle va fleurir un jour, laisse le temps que j’aie des photos… »

Il ronchonne mais il est gentil et me laisse la  liane agressive qui croise son chemin.

Je surveille, j’attends de voir s’il y a des boutons, non pas sur Michel qui évite tout de même de se prendre dedans, mais sur cette courbe souple qui balance ses petits bouquets vert tendre…

-Viens, viens on va voir si il va y avoir des églantines… »

Il n’y en aura pas, les chevreuils ont consciencieusement brouté tous les frais bouquets de feuilles ne laissant que les feuilles anciennes.

Quand je vous dis que j’ai plus de chances de me faire un jardin fleuri en le dessinant qu’en le cultivant!!!!

 

J’ai reçu près de 30 photos d’une adorable petite fille de deux ans. C’est une petite merveille cette gamine. Elle respire la joie de vivre.

Mais de plus je suis effarée du nombre de photos qui sont prises ! Evidemment avec nos nouvelles possibilités on peut mitrailler allègrement pour pas trop cher ! A l’époque de notre fille, bébé je l’avais prise en image une fois par semaine le premier mois, puis une fois par mois pendant la première année (ensuite au hasard et beaucoup pour l’époque puisque nous avions monté un labo photos.) et c’était déjà énorme comparé aux photos que nous avons de ma sœur et moi, par exemple.

En plus des photos, cette gosse fait des quantités de choses avec ses parents. Non. Je rectifie. Et en plus ces parents font énormément de choses avec leur gamine. Notre fille était avec moi tout le temps, mais elle me suivait dans MES occupations et MON travail même si je lui consacrais des espaces temps à deux ! Mais je n’avais pas suffisamment d’heures libres pour  jouer avec elle, entreprendre des activités sportives et diverses…Me déplacer et visiter non plus…. Petites nous étions autour des parents, mais nous n’avions pas réellement de temps de jeux avec eux… C’est toute une vie différente qui se déroule sous mes yeux, et c’est le bonheur filmé jour après jour ou presque qu’ils ont la gentillesse de partager avec nous. Merci à eux ! Cela m‘a fait grand bien.

Demain il faut aller voter. Nous ferons de notre mieux bien qu’il soit bien difficile de savoir ce qu’ils feront là-haut de nos choix !!!  Nous sommes débordés d’informations qui nous soulèvent un peu l’estomac, des sommes d’argent que nous ne saurions même pas lire, et tout est fait afin de nous décourager, de nous dégoûter de tout cela. Mais il faut continuer à y mettre le peu de voix que nous avons, le vote est notre seule possibilité… Alors votons.

Je vous laisse donc faire votre devoir et passer un bon dimanche, tranquilles, à l’ombre du grand chêne !!!

Avec mon affection toujours tellement vivante…

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 08:54

08-03-23-064

08-03-23-064

Bonjour les amis !

Je ne vais pas vous écrire longuement, j’ai trop de peine et je ne veux pas vous affliger, c’est contraire à mes projets.

Rassurez-vous je reviendrai bien vite, je suis forte et positive, mais là, le morceau est coincé dans ma gorge et m’empêche même de penser correctement.

Ce que je peux vous dire c’est que vieillir pendant longtemps était pour moi devenir flasque et laide et d’avoir plein de douleurs… Il n’en est rien… Vieillir c’est rester sur le quai et voir partir un à un ceux que l’on aime le plus.

Je n‘ai pas d’espoir que mon amie se remettre, encéphalogramme presque plat, les docteurs ne proposent aucune chance hors peut-être une survie végétale dans un établissement spécialisé pendant un certain temps, mais jamais elle ne rentrera dans sa nouvelle maison.

Cette non vie, c’est la chose que nous redoutions le plus ! ET je lui offre tout mon chagrin à mains ouvertes et mon déséquilibre de vie pour qu’elle s’en aille sans connaître cette humiliation, elle si forte et si fière, combattante de l’ombre comme tant de femmes dévouées à leurs enfants, abandonnées par leur mari et qui doivent seules tout affronter dans une société qui s’acharne à détourner les enfants de la morale et de la sécurité.

Voilà, je l’ai dit. N’en parlons plus….

Nous avons fait les courses, la vie continue et dès que j’aurai digéré un peu tout ça je reviendrai avec quelques bêtises sucrées pour faire avaler les pilules amères…

Pardonnez-moi cette défaillance, les amis, ce ne sera pas long , c’est promis.

Avec ma tendresse et surtout SURTOUT…Prenez bien soin de vous !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 08:56

12-03-02-012

12-03-02-012

Mes chers amis…

 

Je suis sous le coup d’une mauvaise nouvelle, mon amie de cœur depuis 50 années vient d’avoir une attaque cérébrale.  Mon amie a traversé des années horribles de difficultés sentimentales et matérielles avec ses enfants. Et ENFIN le bout du tunnel s’éclairait ! Ils avaient enfin une maison décente où ses enfants pouvaient l’accompagner dans ses difficultés de santé. Avec tendresse et courage ils avaient tout nettoyé, préparé, installé pour elle une sorte d’appartement dans cette maison pour qu’elle soit avec eux et pourtant chez elle. Son fils était enfin sous promesse d’avoir un travail fixe et un salaire régulier et honorable, sa fille allait mieux et reprenait sa vie en main, en contact tous les trois, ils viennent d’emménager et… Mon amie a eu une attaque….

Je ne peux avoir de nouvelles que si ses enfants sont assez gentils pour bien vouloir m’en donner mais ils vont être bien débordés de leur côté…

C’n’est pas juste !!!! C’est vraiment ce qui tinte en mon cœur !

 

Du coup, pour l’instant, tout ce que je voulais vous raconter semble si dérisoire… Mais il ne faut pas…C ‘est comme ça, il faut espérer, espérer qu’elle s’en tire et ne garde aucune séquelle….

Parlons d’autre chose…

 

Avec ce soleil j’ai bien travaillé au jardin et c’est tout biné !

Mon linge a bien séché, il est plié, rangé.

Michel a coupé de l’herbe jusqu’à ce que sa faux à bretelle casse, il va être bien embêté.  Nous irons sans doute faire les courses à Ussel pour voir s’il peut trouver une solution…

 

Le chevreuil aboie. Mais comment s’exprime la femelle ? Le savez-vous ? Nous n’entendons que LUI. Michel a réussi, caché derrière le noisetier, à s’approcher à près de 2m à peine avant d’être découvert et le faire s’envoler au-dessus des talus !

 

« 7 repas gratuits pour maigrir », j’aimerais bien savoir où est le piège de cette gratuité !

 

Vous savez certainement que notre clavier azerty a été construit ainsi, plutôt que dans l’ordre de l’alphabet, pour que les dactylos puissent taper plus vite sans emmêler les tiges des touches des machines à écrire avec les caractères les plus fréquents. Mais ils vont changer cela pour de nouveaux claviers puisque le problème ne se pose plus afin de faire un clavier « plus facile »…Mais il ne sera toujours pas dans l’ordre alphabétique !!! Alors pourquoi changer ? J’attends d’en savoir plus mais j’espère que celui-ci nous restera suffisamment longtemps car je ne me vois pas réapprendre à taper, moi qui ne sais toujours pas le faire sans regarder mes doigts et sans me tromper !!!!

De plus, après nous avoir dit que ce changement était projeté pour protéger notre langue nationale, le français, ces messieurs regrettaient de ne pas avoir d’accent sur les majuscules de nos claviers. Mais j’ai toujours appris qu’en Français, justement, on ne mettait pas d’accent sur les majuscules !!! (Seulement cela ne facilite pas la lecture aux mauvais élèves) …Ils prétendaient également que l’on ne pouvait mettre de tréma sur le Y de Laÿ les Roses, je prouve le contraire !

 

Je pense  que c’est la conséquence de Crézancy retrouvé mais j’ai fait un rêve long, net d’images et étrange… Quelqu’un cherchait à me retenir pour se faire reconnaître en douceur, Michel avait une idée, moi je disais non mais j’avais envie de savoir… Après un long temps où cet homme âgé me monte des films et vidéos qui le concernent je commence à être ébranlée… A ce moment arrivent quatre personnes dont deux hommes qui se ressemblent mais pas de la même génération, là j’ai un coup à l’estomac et au même moment le monsieur qui me retenait crie un prénom, et fait un geste. Le nouveau veut s’enfuir. Ah non ! je me précipite décidée au bord de la colère et je dis « non, tu ne vas pas encore filer ! » et je sais que ce dernier est mon père biologique qui est parti quand j’avais 3 ou 4 ans et le premier son père à lui, qu’il n’a jamais connu et moi encore moins, si je puis dire ! Etrange !!! D’autant plus qu’ils ne m’ont pas manqués ni l’un, ni l’autre….

Je pense que retrouver Crézancy est la source de ce rêve… Mais si je pars dans mes souvenirs, là, je vais un peu trop loin dans l’inconnu !!!!

 

Pour l’instant j’attends des nouvelles des USA et de mon amie, j’espère qu’elle va s’en tirer sans dégâts….. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ???????????????????????????

 

Prenez bien soin de vous mes amis !!! Attention aux orages prévus…

Je vous envoie le souffle de mon cœur gros comme ça !!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:54

10-08-03-094

10-08-03-094 à l'image de ces jours passés!

Bonjour à vous et à toi !!!

Je n’ai plus à m’inquiéter des errants, les trois français disparus, hélas, sont morts avec les autres…Toutes ces jeunesses perdues…Toutes ces familles endeuillées…. Et pourquoi ??????...Pensons à autre chose…

Le monde est plus petit que jamais…

Ma correspondante Vietnamienne qui ne connait rien de mon enfance m’a envoyé l’information de « crops-circles » découverts dans un champ dans le département du Cher.

Vous savez, ce sont ces dessins géométriques faits dans une culture et dont personne ne connait l’origine…Enfin quand je dis personne, je ne crois pas aux extraterrestres et je pense que quelques personnes savent très bien. Je pense que même les responsables de cet endroit savent très bien, et c’est une excellente publicité pour la commune et cela attire du touriste, c’est le bon moment. J’espère que le cultivateur est dédommagé de la perte de ses produits soit pas l’assurance, soit pas les commanditaires de l’œuvre d’art. Car même si les cercles dessinés ici sont simples, c’est tout de même, quel qu’en soit le moyen pour y parvenir, un exploit mathématique et artistique !

Donc ces traces déjà vues ailleurs ne m’auraient pas interpelée autant si…Ce n’avait été dans la petite ville de Crézancy en Sancerre !

Mes seuls bons souvenirs de mes premières 19 années, jusqu’à ce que je rencontre Michel, sont dans les deux ans où j’ai vécu chez les vieilles dames, juste à côté de Crézancy, où je suis allée à l’école primaire avec une institutrice qui a dévoué sa vie à ses élèves avec une qualité exceptionnelle.

C’est curieux car tout cela était pour moi comme dans une boule, vous savez ces boules de verre que l’on secoue pour faire tomber la neige… Une boule merveilleuse et scintillante de tendresse simple, hermétiquement fermée dans laquelle plus rien ne peut rentrer pour souiller quoi que ce soit et dont rien ne peut plus s’échapper non plus… Plus de lien, pour moi rien n’a bougé en dehors de ce qui est dans ma précieuse boule de verre….

Et voilà, je suis allée sur le site, j’y étais déjà allée une fois maladroitement mais je n’avais pas trouvé le bon endroit, et là j’ai découvert un autre monde ! En comparaison j’ai l’impression que ma boule est un souvenir du moyen âge alors qu’eux sont en plein dans notre temps…Evidemment!

Quand je pense à ma jeunesse, je ne me rappelle que de détails en noir et blanc, et Le Briou, nom du hameau où nous étions ma sœur et moi, est en couleurs et ensoleillé ! Et j’ai là une somme de détails époustouflants pour moi qui me plains de n’avoir pas de mémoire !

Mais avouez que c’est tout de même curieux que ces souvenirs soient réveillés par un mail du Vietnam !!!!

Pour en revenir aux cercles, je ne crois pas aux extraterrestres. Mais j’aimerais tout de même bien savoir comment « ils » font cela en une seule nuit et SANS BRUIT !!!! Il a été suggéré que ce soit fait avec des ficelles tirées et des râteaux pour coucher les tiges, le moyen me semble possible, mais ce sont des hectares, il faudrait beaucoup de monde où CHACUN garderait le secret aussi hermétiquement ? Difficile à croire…

Par air, quel que soit l’appareil, cela ferait du bruit…Quoique, un petit avion un peu loin du village quand tout le monde dort, cela ne doit pas attirer l’attention… Un drone ? Ces dessins étaient déjà connus avant qu’ils n’existent…Mystère….

 

Les souris…Pensez-vous, comme moi, que les souris soient capables de se souvenir d’un endroit de nourriture une fois relâchées à quelques centaines de mètres de là dans la montagne ? Je suis presque sûre que ce sont les mêmes que je ramasse tous les jours !

Je pense que dans la confrérie des souris il y a chaque soir un tirage au sort à qui aura le ticket gratuit au restau-souris et que la désignée est toute heureuse de venir manger de la madeleine, parfois avec sa petite fille. Chaque matin elles savent parfaitement où est la sortie de la cage, ne cherchent jamais de l’autre côté alors que rien ne l’indique particulièrement. Michel et moi faisons notre marche quotidienne sur la route maintenant pour les accompagner…100 mètres plus loin ! Les souris attendent avec impatience que j’abaisse le portillon et sans attendre filent droit sous les galeries de racines d’un sapin, ou plus haut dans la montagne. J’adore les voir s’enfuir ainsi, joyeuses, je suis certaine qu’elles rient !!! Mais à ce rythme je ne suis pas prête de m’en débarrasser !

 

Il va faire beau. Je mets une machine en marche, croisez les doigts pour qu’un gros nuage en colère ne vienne cacher le soleil et pleurer sur cette pauvre humanité désorientée…et sur mon linge !

Et cette fois, j’irai désherber…enfin un peu ! ahahah

Je suis meilleure jardinière sur mon ordinateur que dans le jardin et j’ai «semé» hier des clématites qu’il me tarde de faire « pousser » ! Une amie américaine est allée dans un jardin découvrir plus ou moins 25 sortes différentes de ces fleurs. Elle m’a envoyé une photo, je n’ai pu résister, je les trouve si élégantes les clématites !!! Mais ce sera un travail de plusieurs jours alors…Patience !

Je vous souhaite à tous une excellente journée, chaude et pas trop, ensoleillée comme il faut et de la joie pour chacun de vous !

Avec mon affection bien entendu !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 08:54

03-345

03-345

Bonjour les amis !

 

Nous avons eu une surprise de taille hier :

Encore des histoires d’eau. Le ballon  fonctionnait bien mais…Michel était dans la cave, moi chez les poules et…il se tirait une grande quantité d’eau régulièrement à la pompe ! Comment était-ce possible ??? QUI tirait de l’eau ?

Après cogitations profondes la seule solution c’est une fuite quelque part, mais où, à ce débit cela devrait se voir. Nous faisons le tour du jardin et un robinet est grand ouvert et coule à flot…

QUI a pu ouvrir ce robinet ?

Ce n’est pas nous, c’est certain, d’abord il pleut et en plus nous utilisons la récupération d’eau pour arroser…

Nous avons fait appel à la mémoire de Sherlock Holmes et Michel a trouvé…C’est le vent !!!!

En effet le vent était très fort. Mais vous allez vous demander comment il peut tourner un robinet et vous aurez raison.

Mais quand je vous dirai que ce n’est pas un robinet mais une manette de vanne, c’est déjà plus possible, et quand elle est au milieu des branches du noisetier bousculé par les vents, vous aurez tout compris, la branche venait dans la manette et en se retirant, ouvrait le robinet, tout simplement !!!

Michel a coupé les branches et comme il adore ça et qu’il avait un bon prétexte, il en a coupé quelques autres en plus…

 

Comme il pleuvait et qu‘il faisait un vent épouvantable, ne pouvant travailler au jardin, Michel a décidé de nettoyer la grille de la hotte au-dessus de la gazinière. Je déteste cette hotte assourdissante. Mais si peu que je m’en serve elle attrape, malgré tout, les vapeurs grasses. On ne s’en rend pas compte, mais il s’en envole une quantité alors que j’utilise si peu d’huile, mais mes lunettes me le prouvent! Chaque fois je suis étonnée qu’une goutte d’huile dans la poêle ait pu faire autant de buée grasse sur mes carreaux.

Faisant cela bien sûr il a nettoyé aussi le mur autour !

Et puis il a eu la bonne idée de tirer la gazinière…. Pas de commentaires, cela laisserait une réputation douteuse sur mes capacités ménagères…Mais merci Michel de s’être chargé de ce travail !!!!

 

Avez-vous entendu parler du « projet HAART » ? Des recherches américaines qui commencent à faire parler et comme chaque fois qu’il y a des recherches secrètes scientifiques de l’armée, nous allons entrer dans toutes les suppositions de complots contre l’humanité. Chaque fois que quelque chose est inventé certaines personnes s’empressent de crier à la fin de civilisation et du monde… Cela me fait penser que l’on ne parle plus des OVNI ! Alors qu’à une période on ne parlait que de cela et que de craintes ! De personnes enlevées par des lumières qui les faisaient disparaître dans la nuit ! De personnes revenues tellement bizarres…Cela s’est calmé maintenant que nous allons dans la lune et que Monsieur Pesquet en revient sain sauf et souriant !!!!

 

Les deux français disparus en Angleterre, cela me fait mal… Pourquoi ? Non, pourquoi cela me fait mal, mais pourquoi sont-ils disparus ? Il y avait d’autres tueurs, ont-ils été enlevés ? Assassinés ? Mais surtout je les imagine morts de peur, cervelle lavée de panique, d’horreur, errants, courant droit devant eux sans but ou cachés quelque part, seuls avec leur panique… Je me demande si on arrive à se remettre un jour et à avoir une vie normale après de telles expériences….

 

Le temps est toujours aussi sauvage ce matin au Rio, mais heureusement nous avons la chance d’être protégés et d’avoir une vie calme. Notre seul ennemi est Patapouf qui a fait le geste de me mordre mais je suis contente, il  n’a pas serré, je lui ai mis une petite tape sèche avec un NON ferme en restant la main levée et en le regardant droit dans les yeux, et lui qui ne regarde que rarement a planté ses grands yeux d’or dans les miens, nous avons tenu ainsi, sans colère, juste fermement et il a détourné la tête et s’est couché. Je pense qu’il comprend. J’ai attendu qu’il soit calmé en le laissant seul dans mon bureau, il en a profité pour occuper ma chaise ! Quelques minutes plus tard je suis remontée dans ma pièce, il était bien détendu, j’ai pu l’éplucher de ses tiques. On va arriver à en faire un chat civilisé !!!!

 

Bonne journée AU CHAUD les amis, rallumez les poêles et les chaudières et pensez à cuisiner de bons plats roboratifs !

Et puis j’ajoute à tout cela la chaleur de mes sentiments pour vous, et ce ne sera pas trop, ce n’est jamais trop….

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 09:18

17-06-05-040

17-06-05-040

Bonjour les amis !

 

Le vent de la paresse vous a-t-il aussi étourdis hier ?

Oh je sais, pas vous qui avez des obligations d’urgences et de soins et devez, coûte que coûte rester au combat quotidien…

Mais parmi mes compagnes nous sommes plusieurs à avoir succombé aux insistances du farniente ! Nous pourrions penser que c’est le temps maussade et froid de l’après midi qui nous avait découragés ! Mais cela allait bien plus loin puisque mes correspondantes étrangères étaient grosso modo dans la même humeur !

J’avais projeté, raisonnablement, d’aller nettoyer les mauvaises herbes du potager mais mon travail de maison fini, au moment de sortir, il faisait si froid…

Et puis, bon je vous dis tout n’est-ce pas ?

Pendant que je faisais la vaisselle, le rangement de cuisine, enfin ça je n’ai pas besoin de vous expliquer, vous connaissez trop bien ! Pendant ce temps Michel suivait un film à la télévision. Donc de la cuisine je tendais mon reste d’ouïe pour écouter l’histoire qui me prenait sérieusement au coeur… Déjà une voiture entièrement conçue haute protection électronique, ça me taquine la curiosité. Ensuite une jeune maman et son bébé. Et à cause d’une cigarette fumée dans la voiture par une maman fatiguée énervée, voilà que la voiture se rebelle et prend les commandes. Et alors tout déraille et cela finit par la maman dehors dans un désert de soleil et de roches et le bébé enfermé dans la cocotte-minute inviolable que devient la voiture…

Mettez-vous à ma place ! Je ne pouvais pas laisser cette pauvre femme désespérée regarder mourir son bébé dans la voiture et lui tourner le dos pour aller gratter trois malheureuses plantules…qui n’empêcheront pas mes haricots bien sortis de pourrir si ça continue, de toute façon !!!

Et puis, il est bon de savoir comment ils peuvent s’en sortir, de leur donner des conseils et d’en prendre, si jamais cela nous arrivait !!!

Donc ce n’est pas par faiblesse, mais non, qu’alliez-vous penser ! C’est pas nécessité, un imprévu auquel je devais faire face !

Alors une fois mon torchon mouillé et ma vaisselle sèche et rangée, je suis allée m’asseoir, du bout des fesses, sur le canapé à côté de mon mari.

Nous étions inquiets pour les personnages du film, nous avions froid, alors petit à petit, je ne sais comment c’est arrivé, mais j’ai glissé progressivement…Peut-être ai-je même été un peu incitée ? Je crois bien avoir senti de grandes mains… Bref, je me suis retrouvée lovée dans un homme tout chaud et accueillant, protégée, mais terriblement inquiète pour le bébé « tu crois qu’il est mort ? » et admirative de l’énergie du désespoir de la maman et venant à son secours de nos alarmes bruyantes : « mets une pierre, mets une pierre derrière la roue, la voiture va glisser ! ah ça y est elle a entendu… »… »Attention le gros chien arrive, non pas sous la voiture !!! »

Et voilà, ils ont réussi, ils sont sauvés…Générique de fin. Publicité.

Oh se relever du canapé-soporifique et perdre la chaleur de l’autre…Le ciel est devenu gris vert, le vent souffle, il fait froid…

Michel va mettre la chaudière en marche une petite heure…

Je ne suis pas allée au jardin. Que vais-je faire ? « C’est pas ma faute ! » (Ni celle de Macron mais la phrase reste !) alors je suis montée dans mon bureau, j’ai allumé mon tableau de bord et je me suis embarquée dans mon aventure préférée et j’ai peint ces marguerites…

Jusqu’au moment des gaufres vers 6h30 et là j’ai repris le licou de la bonne ménagère et bonne camarade pour le reste de la journée mais Impossible de répondre aux commentaires du blog qui sont parvenus sans avis de réception, ni au courrier, cela ne fonctionnait pas…

Après tout c’était lundi de Pentecôte et férié !

Quelle chance de pouvoir en profiter…

 

Aujourd’hui ce n’est même pas la peine d’y penser, il pleut, tout est trempé… Vais-je être « obligée » de rester à peindre ? Chutttt !!!!! On verra bien ! Ne vous inquiétez pas j’ai des tiroirs regorgeants de projets et Michel vient de dire qu’il allait rallumer la cuisinière !

Et vous chers tous ! Je suis certaine que vous avez également plein de choses qui attendent sans que vous ayez jamais le temps de tout faire, je parle de ceux qui ont encore le choix de leur temps, pas hélas ceux qui sont pris par les soins pour un être cher…ou des obligations d’urgence… A ces derniers j’offre ma compassion sincère et je suis très consciente de notre chance…

 

Alors à chacun de vous, quel que soit votre emploi du temps, je vous souhaite une bonne journée et je vous envoie des torrents d’affections !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article