Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 08:29

Denise MALRIEU

Bonjour à tous…
 

Une image m’est venue… Nous sommes comme des marionnettes et pour vivre et avancer nous avons des fils, des fils tenus, tendus ou non, par les gens qui entrent dans nos vies… Quelques fils « charpente », la famille, de naissance et construite en couple, mais aussi les amis, de courte ou de longue durée qui font des fils de différentes longueurs. Tous ces fils sensibles entrent en mouvement au rythme de nos contacts, ceux qui nous font nous mouvoir avec harmonie, ceux qui nous rendent brusques, ceux qui nous ralentissent… ET puis il y a les brutaux qui cassent ces cordons quand d’autres en rattachent de nouveaux avec soin et tendresse, et ainsi nous avançons dans la vie pas à pas, plus ou moins adroitement grâce ou à cause d’eux.

Sans ces contacts, sans ces fils, nous retombons comme des pantins, avachis et repliés sur nous-mêmes, inutiles et désabusés.

Tout au long de notre vie il nous est intéressant, important d’avoir le plus de ficelles, donc d’amis, pour tenir debout, fièrement, avancer gaillardement, réussir et s’entraider, mais aussi de bien choisir ceux qui nous accompagnent, ces liens sont fragiles, si peu les rouille, déglingue l’équilibre de tout l’ensemble.

Et puis la marionnette avance en âge, elle grince, les ficelles une à une lâchent, d’usure et de fatigue, parfois le Pierrot tient encore grâce aux cordes maitresses mais petit à petit il s’affaisse, se replie et ne cherche plus à refaire de nouvelles attaches.

Ce n’est pas parce que nous sommes âgés et voyons partir ceux que nous aimons qu’il faille renoncer à rencontrer d’autres gens et prendre le risque de les aimer, de nous tromper ou de les perdre. Au contraire, plus que jamais nous avons besoin de ficelles amis. Merci à vous tous !

 

 

Et voici les œuvres de Denise MALRIEU.

 

J’ai mis tout le panneau, au lieu de sélectionner arbitrairement un qui m’accroche plus que d’autres dans toute une production, parce que je n’ai pas pu choisir !

Des recherches différentes, de l’imagination tant technique que de sujets, une artiste qui cherche, se cherche peut-être, invente ou réinvente….

Regardez ce que je pense pourrait être son autoportrait, mais aussi une personne disparue quand je vois le deuxième tableau… (n’oubliez pas que je ne connais pratiquement aucune de ces personnes),  traité de façons différentes, celle de gauche état de fait au plus sobre, celle de droite avec des recherches techniques d’effets et de matière, mais peut-être aussi une recherche symbolique dans ce fond  bois incorporé, je ne connais pas le mot pour « pétrification en bois »…cercueil ?… ou effet de dégoulinure exprimant un regret… Une tristesse…L’âge venant ?

Les deux tableaux au-dessus se suivent et ont un message, mais lequel ?

Même teintes, même feuillage à gauche qui dissimule le fond au regard du voyeur que nous sommes, et ce même bâtiment avec sa fenêtre morte, encore quand dans le deuxième on peut deviner ce qui pourrait être quelqu’un…

Quelle est cette forme en premier plan du numéro1 ? Un poisson dans un aquarium ? Je ne pense pourtant pas… ET cette forme presque semblable est relevée, verticale à droite et représente une femme sans l’ombre d’un doute…

Elle révèle le vide, l’absence du premier tableau en  quittant son refuge et en venant se planter ouvertement à observer la fenêtre qui, elle aussi devient vivante. Elle fait réellement face, face à la fenêtre, face à son histoire, alors qu’à gauche la fenêtre est de profil…

Comme j’aimerais que cette artiste me raconte ce qu’elle a voulu exprimer là !!!

Je peux bien sûr imaginer l’histoire de l’adolescente qui regardait avec intérêt mais timidité chez le voisin et un jour a osé se révéler à lui avec ses meilleurs sentiments !?

Si je trouvais quelle est cette forme du premier tableau, cela m’aiderait…Peut-être…

Avez-vous une idée ?

Descendons dans un univers différent, le voyage… Ses Origines ? Ses vacances ? A-t-elle habité dans des pays d’Afrique et d’Asie? Ou peut-être rêve-t-elle seulement d’y aller ? J’aime ces peintures de chaque côté et entre les portraits. Quant au vendeur d’oiseaux, plutôt asiatique, il a un certain flou de souvenir vécu et retrouvé…, il pourrait être un travail de mémoire….

Tout cet ensemble nous fait penser que cette artiste aurait bien des choses à nous raconter, mais peut-être avec un peu de mélancolie quand je note les teintes employées !!!!

 

Je vous laisse imaginer, rêver, raconter l’histoire à votre façon grâce aux peintures de cette personne….

Et je vous souhaite un excellent dimanche entre soleil et pluie tour à tour !

Bonne journée à tous et toutes mes amitiés !

L N

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 08:31

Muriel FIOCCO

Bonjour à tous !

 

Samedi, repos pour la plupart, certains avec des gamins excités qui vous racontent comment s’est passé la rentrée ! C’est curieux comme tout à coup ces petits ont grandi, vous ne trouvez pas ? Une journée d’école et ils reviennent la tête plus droite et l’allure plus indépendante, non ? Un peu excités aussi peut-être…

 

On nous rebat les oreilles avec la 4G.
J’avais deviné « 4e génération », mais déjà, la troisième, tout le monde ne la voit pas ! De plus cette 4e génération serait instable car quand la première génération s’en va, la deuxième prend la place et la quatrième vient derrière comme les petites poules sur un mur de la comptine.

Bon alors ce ne sont pas de NOS générations dont il est question…

Je suis donc allée chercher une explication et j’ai trouvé ceci…

 

Une des particularités de la 4G est d'avoir un « cœur de réseau » basé sur IP et de ne plus offrir de mode commuté (établissement d'un circuit pour transmettre un appel « voix »), ce qui signifie que les communications téléphoniques utilisent la voix sur IP (en mode paquet).

 

« Ah mais bien sûr » ! Dirais- je comme je ne sais plus qui…

Mais entre nous, je vous le confie, je ne suis pas plus avancée, je n’ai RIEN compris.

Enfin si. Que c’est de la vitesse de téléphone, encore que je trouve déjà que les gens parlent trop vite, si en plus le téléphone lui aussi…Ah non, cela n’a pas de rapport ? OK. Pardon.

Mais j’ai reçu un  jour la proposition d’aller voir en ligne des images qui, sauf erreur, se vantaient d’être en 4G… Je ne vois pas le rapport avec les téléphones ?

En admettant que ce soit comme le système TNT mais amélioré, je ne vois pas non plus l’utilité...sauf si cela nous force à changer nos appareils ! Je vois tout de suite à qui cela profite.

Nous avons la TNT (de force) Je ne sais pas vous, mais nous, nous n’avons vu aucune différence de qualité d’image ! Donc, même si cela devait être encore mieux, cela semble ridicule quand on ne peut même pas trouver un ophtalmo !!!

-« Ah mais ce n’est pas pour les personnes âgées !!! »

-« Ah boooon ! »

 

Vendredi gris-automne et soudain…
Michel qui était allé chercher son tuyau et a renoncé au ciment est revenu avec un cageot de pommes et m’a retrouvée en train de faire une soupe de potimarron, poireaux, châtaignes et comme la pomme entamée était verte, je l’ai cuite avec des fruits secs. On y est dans l’automne !

J’ai cuit toutes les épluchures, pomme, potimarron et pépins, j’ai mouliné et les poules aussi auront la joie de saluer la « 3S »..heu pardon, la « troisième saison » !!!!

 

Et voici le tableau du jour de Muriel FIOCCO.

Du tachisme à nouveau… Laissez-vous prendre par la sensation de l’ensemble… Chacun de vous aura certainement un avis et pas forcément le même…. La Porte ! Qui a laissé les portes ouvertes ?  Moi je sens un courant d’air et j’ai réenfilé ma veste !  Ça vole de partout …Petits papiers ? Feuilles ? Attendez que je regarde mieux…j’y vois même des oiseaux, des insectes ! Quel coup de vent !!! Est-ce une ville claire que je vois en bas au loin ? Ou de la neige ? Ceci dans la lueur d’un dernier rayon de soleil triste …

Amusez-vous !!! Merci Muriel Fiocco pour ce moment de jeu !

 

Je n’ai pas encore eut l’occasion de vous en parler, mais j’ai en ce moment un gros chat gris qui me regarde ! » Trop mignon ! » comme disent les enfants… Je vous raconterai mais j’attends la fin de l’exposition et vous en aurez encore 11 à voir, et de toutes sortes !

Voilà qui vous change un peu de mes éternels petits dessins de cartes postales !

 

Je vous souhaite une bonne journée, avec un pull-over je pense et un imperméable, le ciel est bien gris. Mais par contre, je ne sais pas vous, mais moi j’ai bien mieux dormi ! Vous aussi ? Eh bien cela me fait plaisir car c’est nécessaire pour être bien réveillés!

Avec des milliers de bisous à vous partager !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 08:08

Josette DESSAPT

Bonjour à tous !

Il a fait bon ! Petite pluie le matin pour arroser un peu, fraîcheur raisonnable et gentil soleil l’après-midi, temps idéal à mon point de vue !

J’ai essayé de rattraper le retard de mails mais j’avais aussi les pains à pétrir et quelques autres préparations, aussi ne suis-je pas au bout…

 

Mais je vais préparer ce blog tout de suite pour ne pas être prise de court car j’ai des choses à partager avec vous !

 

Mes bêtises : Les yaourts….

Je cherchais d’où venait le problème. Tout était bien branché, tout avait été fait correctement, le minuteur marquait bien qu’il avait tourné ses 7 h donc… pas de coupure non plus !

Et puis brusquement, en faisant des essais j’ai compris ! Stupide moi !

Le compte minute coupe-à-temps ne dépend pas de l’électricité LUI ! Il est mécanique, il a fait son boulot….Même si l’électricité elle, n’a pas fait le sien ! C’est le courant qui a été coupé cette nuit-là et un bon moment si j’en juge par le résultat ! Et comme par peur des orages nous avions débranché la télévision qui contient la seule pendule branchée, nous ne nous sommes aperçus de rien !

Tout va bien !

 

Ses bêtises ; le ciment.

Nous sommes allés spécialement chercher du ciment noir à Ussel. C’est un ciment qui prend pratiquement instantanément. Bien qu’il porte le même nom, celui que le monsieur lui a vendu (25 kg) n’a rien à voir avec cela, Michel l’a fait il y a plus d’une heure et il est toujours frais ! Il va falloir courir ailleurs pour en trouver de ce ciment noir ! Mon mari ne peut sceller autour de la source vive et stopper l’eau pendant des heures ! Ce serait même le risque de la voir filer ailleurs, elle n’a pas assez de force pour rester fidèle à son chemin. D’où encore des journées perdues… sans compter les frais, mais ça c’est moins grave que le temps ! ahahah.

 

Eh puis j’ai des choses à vous faire voir :

LA BUZZANCE à voir sur Internet https://www.facebook.com/labuzzance/videos/537475506589836/

Une bonne idée de dessins surprises, fallait y penser ! Et cette façon de filmer accélérée est impressionnante !

 

 http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/questionnaires/2015/mythes-orages-foudre/index.html

Là c’est une « interro » sur vos connaissances de l’orage. J’ai répondu tout bon, mais je suis une intime de la foudre, si vous vous souvenez car j’ai dû le raconter. Ce n’est pas mal de se rappeler les précautions et ce qui est vrai ou faux des idées que l’on en a.

 

 

Et un nouveau tableau, d’une grande délicatesse :

 de Josette DESSAPT.

C’est vraiment très beau, tout en douceur, des primeurs ça c’est certain ! Une belle pratique de l’aquarelle, avec toute mon admiration ! Je ne sais si les modèles viennent de son jardin ? Mais on en mangerait !!! Bravo Madame !

 

Je laisse ce blog dormir jusqu’à demain matin et je viendrai alors vous réveiller en même temps que le mois de septembre qui commence !!!

Bonne soirée et bonne nuit les amis !!! A demain !

 

Et nous voilà au premier septembre, Bonjour à tous !

J’espère que vous avez bien dormis, avec cette fraîcheur revenue notre sommeil est bien meilleur ! Et le soleil se lève…

Je vous souhaite donc a tous une belle et bonne journée et plein de gentilles choses pour vous la rendre agréable !

Avec toutes mes amitiés, bien sûr !

LN

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:09

D.DECAD.JANOUEIX

Bonjour les amis !

 

Ah ça va mal ! Mais rassurez-vous rien de grave !

Les petits ennuis s’accumulent entravant le bon départ d’une journée.

Levés une demie heure plus tard, fatigués de notre journée d’hier.

La yaourtière n’a pas fonctionné convenablement hier. Est-ce que cela vient du coupe-à-temps ? D’une coupure de courant ? De la yaourtière ? J’ai remis le tout à se faire, il y a une anomalie dans le temps marqué du coupe-à-temps. Pourquoi ? Est-ce cela ? essais avec un petit pot d’eau à suivre… Temps perdu.

 

Hier, courses pour trouver du matériel, pas de tuyau en ciment, cela ne se fait plus. Pour la source nous n’avons pas envie de plastique mais il semble que ce soit la seule chose que l’on puise trouver. Michel essaiera de poser des pierres cimentées…à suivre.

On voulait retrouver la vis qui manque à mon pied d’appareil photo.

-« C’est quelle marque ?

-Il n’y a pas de marque, seulement « made in France ».
               -Oh alors aucune chance ! On ne fait plus de made in France depuis bien longtemps ! Les modèles sont à têtes interchangeables ! »

Michel essaiera de me fileter une petite vis au bout d’une grosse pour avoir les deux diamètres. A suivre…

Mais le « on ne fait plus de made in France » nous reste sur l’estomac quelque part.

 

On aura le temps de faire nos courses au supermarché de Meymac.

On s’amuse d’ans la voiture en passant dans St Angel, je surveille les panneaux en ville car il est difficile de s’ »y retrouver entre les 40-45- ou 50 des passages de villages. Nous roulons à 46 le panneau est vert, c’est bien mon chéri ! On rit.

Le village de St Angel dépassé, c’est la grand route et Michel reprend la vitesse de croisière. Première délaissée à gauche, les gendarmes nous font des signes désespérés. Ont-ils eu un accident ? Là je ris.. Non, mais que nous veulent-ils ?…

Nous offrir des « prunes » ! Cette partie est encore considérée comme faisant partie du village, nous roulions trop vite ! Deux points et une amende à attendre. Sas compter presque une demi-heure de contrôles jusqu’à lui demander dans quel arrondissement Michel avait passé son permis ? Comme s »il pouvait s’en souvenir ?

Cet endroit est « piégeux » d’ailleurs nous ne nous sommes pas sentis seuls !!!! Il n’y a qu’en s’étant fait prendre une fois que l’on peut y penser !

Aurons-nous encore le temps d’aller au supermarché ?

Oui, sans dépasser les limites de vitesse ! C’est juste mais on speed dans les allées.

On regarde tout de même les prix, je pense que l’amende va équivaloir à un marché de quinze jours ! GRRR

Pour nous, OK, on peut encore payer. Mais pensez à une mère de famille sans mari et sans travail, elle fait comment ?

ATTENTION ! Ben oui et j’en suis bien d’accord, mais cela devrait être signalé mieux plutôt que de tenter de nous coincer !

 

Et le téléphone sans fil s’est déchargé quand trop vite j’ai ouvert le téléphone avant de remettre la prise. Obligée de couper mon écriture de ce blog en tranches minces pour descendre appeler Maman et attendre LOOONguement que la standardiste accepte de s’asseoir à son poste pour me répondre que « n’ayant pas le droit de bouger » elle doit attendre de voir passer quelqu’un pour raccrocher le téléphone de maman. D’où pour moi recommencer, encore et encore avant que maman soient dans les couloirs !

 

Et évidemment je n’ai pas eu le temps d’écrire mon courrier et de préparer ce blog hier soir, d’où bousculade du matin. Mais tout cela n’est pas grave, on va s’en sortir !

 

Quelque chose de positif hier ? Mais oui !

TEMPS IDEAL pour faire les courses, il ne faisait RIEN. Ni soleil, ni pluie, ni chaud, ni froid, ni vent, Parfait !

 

Et passons maintenant à des choses plus intéressantes et plus réjouissantes, les aquarelles de D.DECAD JANOUEIX

 

Je suis certaine que la plupart d’entre vous, y compris ma petite sœur, allez aimer cette citrouille ! SUPERBE !

Les oiseaux sont tout aussi beaux et gracieux et si j’ai une retenue c’est qu’ils sont tellement inspirés japonais que je ne suis pas certaine que ce ne soit pas une copie.

Cela ne retire rien au talent de cette personne, le travail est très joli. Et je n’ai rien contre les copies quand elles sont entre nous. Mais dans une exposition il faut des originaux ou alors le stipuler honnêtement.

Maintenant je présente toutes mes excuses à cette personne, homme ou femme, car si ce sont des originaux, ces oiseaux sont vraiment bien jolis et je suis amoureuse des dessins japonais et mettez mes doutes sur le compte de ma jalousie de ne pas avoir su en faire autant !..

 

J’entends la télévision démarrer, cela veut dire que Michel va être prêt avec le petit déjeuner. Je vais donc devoir remettre la parution de ce texte à plus tard, désolée, mais je sais que vous comprendrez mes efforts et me pardonnerez de vous faire attendre des nouvelles TELLEMENT CAPITALES ahahahah !!!

Non, les nouvelles et mes textes ne sont pas importants, souvent même sont-ils dérisoires, ils ne sont que des prétextes….Des prétextes pour vous dire que nous ne sommes pas seuls, nous sommes attachés par un fil invisible, nous avons de l’affection les uns et pour les autres et il est bien agréable voire confortable de le savoir !

Alors n’oubliez pas que ce qui compte le plus c’est mon affection pour vous !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 08:26

Michel COUSIN.

Bonjour les amis !

 

Ce fut encore une très chaude journée, mais je n’ai pas fait de gros efforts aujourd’hui.

J’avais du retard de courrier et la cordée épistolaire était enfin arrivée. Vous vous souvenez sans doute, c’est une correspondance à plusieurs personnes handicapées ou non. Elle avait pris des chemins de vacances et les personnes qui s’en occupent  avaient été obligées de partir en enquête pour la retrouver, sans doute les pieds dans l’eau. J’y réponds immédiatement car je ne peux jamais garantir qu’elle partira le lendemain, cela dépend du passage du facteur.

Aujourd’hui je vous montre l’œuvre du mari, je pense, de Chantal Cousin, Michel Cousin.

Ce monsieur fait un travail techniquement assez particulier. Ce sont des monotypes. Il peint (en général cela se fait à la peinture à l’huile qui ne sèche pas trop vite, seuls des sujets très spontanés sont faits à l’acrylique, parfois avec du « retardateur ») sur une plaque de verre ou de plexiglass. Ensuite l’artiste applique son papier, passe un rouleau …ou ses mains selon la technique et ce qu’en attend l’artiste pour que la plaque s’imprime, tout, ou plus ou moins, sur le canson, blanc ou de couleur. Cela donne une aventure, néanmoins contrôlée plus ou moins, au résultat et apporte ainsi une certaine texture à l’ensemble. La difficulté majeure étant de se souvenir que le dessin sera retourné, la gauche sera à droite ! De plus si on fait plusieurs glacis les uns sur les autres celui qui sera sur le définitif sera celui qui a été posé dessous, et non pas une « correction » qui aurait été amenée ensuite !

 En général l’artiste ne tire qu’une copie, deux au maximum, la deuxième n’ayant pas exactement le même aspect que la première et souvent imprimée sur un fond de différente couleur ce qui permet de proposer deux « originaux » d’un même dessin.

Sans vouloir nier la qualité du travail de Monsieur Cousin, je ne suis pas enthousiasmée par ses résultats. Mais cela ne regarde QUE MOI, la preuve c’est que je crois qu’il a une certaine notoriété il est considéré dans le milieu des artistes je pense. N’oubliez pas que je ne suis qu’un amateur sans culture, je ne parle donc que de mon propre goût !

Par contre j’ai été enthousiasmée par son idée sur cet ouvrage ! J'y retrouve tout ce que j'aime! Et dessins et couleurs se justifient parfaitement à mes yeux.

Il faut vous dire que je suis une « fan » de carnets de voyage. Vous savez, ces carnets où les voyageurs notent ce qu’ils ont vu, vécu d’important, font des croquis rapides, spontanés, parfois quelques touches de couleurs, au sujet de la journée qu’ils viennent de vivre et leurs émotions. J’aime beaucoup ça, c’est vivant, sans prétention…. Je reçois quelques feuilles d’un américain en promenade le long de la route de Compostelle, c’est très chouette ! Il est d’ailleurs passé près de Meymac !

Donc pour en revenir à Monsieur Cousin, cet homme a eu l’excellente idée de faire une sorte de journal, bande dessinée, de ses vacances. Il n’y a pas particulièrement de notes, nous ne saurons pas Où il a passé ses congés, bien que certains détails seraient révélateurs comme la maison avec son obélisque, le calvaire, et n’est-ce pas la vierge noire de l‘église de Meymac que je vois vers le bas ? mais pour lui, il a placé des petits coups d’œil de ce qu’il a vu, aimé, voulu garder en souvenir.  ! Je trouve excellent d’y avoir pensé !

 

J’ai reçu une carte de vacances : « Bon souvenirs du zona ». Depuis hier toute la journée et cette nuit m’empêchant de dormir, une crise comme cela fait bien longtemps que je n’en avais plus, ne gardant que des inconvénients de temps en temps en cours de journée, est revenue flamboyante. Pas étonnant que j’aie été si fatiguée à me traîner ! Décidément cette saleté ne va jamais me lâcher… Au moins ce n’est pas dangereux pour ma vie, attendez, je vais chercher à retrouver cette phrase que l’on entend, HELAS, sans cesse avec toutes ces catastrophes… « Cela n’engage pas mon processus vital » C’est ça ? Cela me console !

 

Ce sera tout pour aujourd’hui car nous devons aller chercher du matériel et des matériaux pour le travail de Michel. Au retour nous ferons sans doute un super marché. Non, je n’ai pas eu le temps d’aller voir sur Internet pour le Drive, ce sera pour une autre fois… Les jours sont définitivement trop courts !

 

Alors chers amis, passez une bonne journée et gardez pour vous, tous les baisers que je dépose et qui accompagnent cette page !

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 08:35

Chantal COUSIN

Bonjour à tous !

 

Quelle chaleur ! Travailler par ce temps est difficile et je me traîne. Pendant ce temps Michel tape comme un sourd avec une masse et un pic pour casser des pierres grosses comme des pierres d’églises, seul moyen pour les arracher de la montagne. Il me fait peur ! Je pense à tous ces hommes qui travaillent sur les chantiers…

Mais j’ai tout de même bien rempli ma journée et il me reste bien peu de temps pour préparer ce blog pour demain !

 

Voici le travail de Chantal Cousin. Je suis perplexe...

Cette dame fait surtout, habituellement, de très belles photos de voyages… Là je ne saurais vous dire quelle est l’inspiration…Est-ce une copie ? Une photo? Une reproduction? Une création dans le style d’une époque moyenâgeuse peut-être ? Peut-être y avait-il une explication, mais hélas mes yeux ne me permettent plus de lire facilement…

Alors je laisse libre, à votre choix, de conclure et de vous faire votre opinion sur cette touchante fresque de maternité. Les autres tableaux étaient dans le même style. Je regrette vraiment de ne pas en savoir plus…. Mais entre les saints des autres tableaux et les seins de cette maman, ce sont ceux-ci que j’ai préférés !

 

Aujourd’hui notre journée a été endeuillée par la perte d’un ami, un TRES CHER ami. C’est ce qui m’est le plus pénible dans le fait de vieillir, voir descendre du train, un à un, nos amis, nos parents, ceux que nous aimons et chaque fois nous rappeler qu’à la prochaine, d’une seconde à l’autre, c’est peut-être nous qui allons descendre alors que l’on fait tout habituellement pour ne pas y penser.

Je pense à sa femme qui s’est battue depuis des années à ses côtés pour l’aider et le soigner et qui se retrouve complètement désarçonnée, les mains vides, sans plus d’objectif pour avancer… reconstruire autre chose parce que la vie continue ? Oui, mais avec quoi quand on est âgée, que les yeux, les oreilles, les jambes ne sont plus suffisants pour nous permettre d’être efficace en quoique ce soit ? J’ai mal pour cette Dame….Cela va devenir si difficile… Si vide….C’était un vieux couple très aimant.

Cet ami, c’est celui qui a changé ma vie en me permettant de démarrer sur son ordinateur ! Que serais-je sans lui, s’il n’avait pas eue la gentillesse de penser à moi quand il a bazardé son matériel ? Je lui en serai toujours reconnaissante, de cela, et de sa gentillesse tendre avec un sourire si doux !

Bon, je ne veux pas non plus vous noyer dans mes larmes ! C’est ainsi et nul ne peut rien y changer, et pour lui c’est une bonne chose d’être parti, il souffrait depuis longtemps…TROP ! Paix à vous Monsieur ! Et nous resterons aux côtés de Madame en espérant la réconforter un peu…si peu hélas….

 

La soupe doit être cuite, je vais m’occuper du diner, nous avons la chance d’être bien vivants encore et de pouvoir nous réjouir d’un bon repas, je cours m’y appliquer ! Tétragone et pommes de terre, me voilà !

Bonne soirée et bonne nuit à vous, prenez bien soin de vous, je tiens à chacun de vous ! Et je vous embrasse !

 A demain !

Bonjour !!!

J’espère que vous avez bien dormi ! Contrairement à la nuit précédente, là j’ai écrasé du sommeil jusqu’au matin !

Evidemment mes pensées vont vers mes amis qui s’en vont, mais heureusement je puis tout de suite me rattraper sur vous qui êtes là, au bout de mes pensées, ce fil invisible qui nous relie et nous permet d’échanger nos idées et nos sentiments.

La médecine a fait beaucoup pour nous permettre de vivre plus longtemps, c’est vrai. Mais je crois que l’ordinateur, quand il ne nous rend pas fous avec ses complications multiples et ses pannes, est également un instrument merveilleux pour nous garder en vie et alertes. Au lieu de nous ratatiner sur nous-mêmes sans possibilité d’échanges, sans nouvelles de nos jeunes qui sont trop actifs pour s’occuper de nous, et sans les culpabiliser par nos jérémiades, nous sommes gardés attentifs, à l’écoute, usant notre mémoire pour penser à dire à untel ceci, lu quelque part. Nous ne nous contentons plus du peu qu’il nous reste…Nous allons chercher sur l’ordinateur pour « ne pas mourir idiot ». Et si la nostalgie approche avec ses cheveux devant les yeux, vite nous la repoussons d’une main vive dont deux doigts restent parfaitement capables de taper sur les touches et nous allons raconter notre peine, ou au contraire l’oublier d’une blague reçue ce matin, l’expédier à un ami de l’autre côté de la terre, ou même à une voisine sans pour cela la déranger…

 

Et c’est ainsi que je puis vous souhaiter à tous une excellente journée. Elle risque d’être encore très chaude, aussi construisez vos projets en fonction de cela, si vous le pouvez, afin de rester au frais le plus possible.

Avec toute mon affection, comme toujours…

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 08:29

Denise Cherbonneix.

Bonjour les amis !

Ça va vous n’êtes pas tous cuits et recuits ? Qui l’eut cru ? Quelle chaleur il fit hier !!! Alors que la météo nous promettait de l’eau. Les trois jours qui viennent sont sous promesse de soleil, allons-nous pouvoir supporter ?

Mais après avoir hésité le matin, j’ai osé faire une lessive, ce qui était donc presque un peu tard, et bien m’en a pris tout de même car cela a bien séché !!! Je ferai la deuxième ce matin après que le pain soit cuit, les deux ensemble font sauter le compteur..

 

J’ai cueilli les derniers haricots, une poignée pour la soupe, et arraché les pieds desséchés, il n’y a plus d’espoir, c’est…la fin des haricots.

J’ai arrosé les poireaux et les betteraves rouges ainsi que les radis ressemés… Pas bien gros tout ça mais ils ont encore du temps devant eux.

J’ai regardé les châtaignes, le haut de l’arbre est mort d’un seul coup sans que nous sachions pourquoi (la foudre ?) mais les branches du bas sont vertes et il y a des boules piquantes mais très petites. Grossiront-elles ? Auront-elles des fruits comestibles ? à suivre….

Quel suspense le jardin !!!!

 

Et voici l’œuvre du jour : Constater combien les travaux sont variés dans cette exposition!!!

Denise Cherbonneix en est l’auteur. Travail style un peu dans l’esprit du NaÎf. Attention : ne prenez pas Naïf comme un diminutif de qualité et capacités artistiques. On aime ou on n’aime pas,  ça c’est à nous, chacun, de savoir, mais c’est un art reconnu et à part entière…

Ne passez pas si vite, regardez mieux, oui plus près… Tous ces petits détails sont des DECOUPAGES ! Quelle précision et quelle patience !!! Cela me fait penser à ces cartes que je reçois de Tam, mon amie au Vietnam, et les travaux chinois que l’on admire sur les PPS en circulation…. Oui, regardez mieux…N’est-ce pas ?

Non les petites lumières ne sont pas prévues au tableau de gauche, ce sont les reflets des candélabres de l’église ! Mais je trouve qu’elles se trouvent très bien là !!!

Je vous laisse admirer et je vais préparer la suite avec ma breloque d’anniversaire de mariage :

A tout de suite !

 

Et voici le pendentif de l’année 2017 qui marque une année supplémentaire de notre vie ensemble Michel et moi.

Vous avez le nom et l’adresse de l’artiste qui les fabrique.

Ce jeune garçon aux admirables yeux verts…Eh oui, on peut être encore amoureuse de son mari après 57 ans de vie commune, avoir la vue qui baisse à cause de l’âge et pourtant remarquer avec plaisir les beaux yeux d’un jeune homme ! Donc ce monsieur travaille aussi bien le verre filé que le verre soufflé. Ce verre soufflé à proximité duquel je m’arrête de respirer tant c’est beau, fragile et que ma maladresse habituelle me fait craindre de détruire en un instant d’un geste maladroit!

Samuel, puisque c’est son nom, vous expliquerait tout ce que vous voulez savoir, du verre qu’il travaille avec une passion communicative, des minuscules explosions qu’il provoque pour obtenir ces spires dans le noyau du verre, et je vous ai photographié le secret du verso, des petites bulles bien disposées autour et une au milieu. Grossissez votre page pour voir, c’est si délicat !

Nous avons choisi le pendentif  ensemble, donc j’avais LONGUEMEEEENT hésité parmi tous les modèles présentés, tous plus beaux et plus mystérieux les uns que les autres. Et pendant que Michel payait  les quelques euros, le verrier emballait le bijou dans un joli petit sachet bien présenté que je vous ai photographié également. Mais j’ai eu une surprise supplémentaire en ouvrant le matin car je n’avais pas vu le cordon ! Regardez en bas !!! Le cordon fait une boucle et c’est une jolie perle de verre qui passe dedans et sert de fermoir ! JOLI !!!

C’est en verre donc, ne pas laisser tomber car c’est cassable surtout si cela chute sur le carrelage par exemple. Je vais donc devoir surveiller l’état du cordon régulièrement, mais le garçon a dit que si j’en voulais un autre je pouvais le commander chez lui directement !

 

Et maintenant chers amis, je vous laisse entamer cette dernière semaine du mois d’août, profitez-en au mieux, elle ne reviendra pas !!!!

Avec mon sourire, ma joie et mes amitiés les plus enthousiastes toujours. BONNE JOURNEE A TOUS !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
27 août 2017 7 27 /08 /août /2017 08:27

Michèle BREGEON.

 

 

Bonjour à tous !

 

Ô que la soirée fut pénible hier ! Il faisait si lourd !

Je suppose qu’il va pleuvoir maintenant ! Cela fait plusieurs jours que je me retiens d’aller arroser en me disant qu’il va sans doute faire des orages, mais de pluie, point ! Alors hier ce fut arrosage général, et au bord de la route il était même urgent d’intervenir, les impatiences s’impatientaient et beaucoup de leurs fleurs étaient fanées.

Et il y a des indices qui ne trompent pas, nous allons changer de saison :

Je me suis prise une urgence absolue de laver toutes les portes des placards de la cuisine….Et Michel m’a demandé, séance tenante au milieu de mes nettoyages, de lui couper les cheveux ! (Cela me fait peine chaque fois, il a une si belle toison, j’aimerais tant en avoir de semblable !)

Mais ces urgences de nettoyage et de rangement, de mises en place, ce sont des signes qui ne trompent pas ! ahahah ! L’instinct animal n’est jamais loin…

Et les écureuils et rongeurs non plus ne s’y trompent pas en cueillant les noisettes déjà mûres !

 

Mais trêve de matérialisme pensons à l’esprit, à l’art !

Voici l’œuvre de Madame Michèle Bregeon.

A elle également je présente mes excuses pour le mauvais cliché, il était à côté de ceux d’hier sur un même panneau donc une même photo = mêmes problèmes.

Quand je dis cela il n’y a aucune critique quant à l’installation ! C’est au contraire très bien disposé et on voit les œuvres de près mieux que dans une galerie ! J’aime ça ! C’est ma faute et ma très grande faute d’avoir pris le panneau entier au lieu de chaque œuvre. Tête de linotte que je suis !

Cette peinture, qu’elle plaise ou non, est intéressante par l’utilisation que cette dame fait du noir et du gris. Car ce n’est pas mon mauvais cliché qui fait cela, ou pas seulement, la couleur en dégradés de gris au noir est très présente et l'ensemble est légèrement flouté avant mes maladresses.. Personnellement je n’utilise pas de noir en peinture, seulement en déco. Le noir enfonce le regard, éteint l’ensemble. Je conseille plutôt, habituellement d’assombrir la couleur par la teinte opposée. Mais ceci n’est que MON opinion et tout compte fait Mme Bregeon en a fait quelque chose qui accroche le regard dans une atmosphère un peu mélancolique. Des regrets ? Peut-être… Le travail est subtil car il est bien difficile de travailler dans l’ombre, de laisser deviner ce que l’on ne peut pas voir …Que l’on ne doit pas voir ?... La lumière est de l’autre côté, on la devine derrière les fleurs, et avec elle peut-être le bruit, l’agitation des autres…mais le peintre est secret, caché dans l’ombre, dans la fraicheur de ce recoin…Attend-elle ? Ou simplement profite-t-elle d’une pose à l’ombre ? Rêve-t-elle à l’abri du tumulte des autres, de la vie ?

A vous d’imaginer à partir de ces suppositions et de celles que vous pouvez faire vous-même.

N’est-ce pas magique d’entrer dans un tableau et d’y vivre toute une histoire ????Si j’avais des élèves en Français, je leur demanderais des histoires à partir d’images et ce serait passionnant de lire les interprétations différentes et peut-être même la psychanalyse de l’auteur qui en ressortirait !!!

 

Le temps est incertain ce matin mais c’est un jour important, la remise de ma médaille, enfin : breloque ! Car médaille fait penser à «  récompense pour bons et loyaux services » ce n’est pas « l’esprit » de cette tradition… C’est notre anniversaire de mariage, il faisait très beau ce jour-là, il y a longtemps de cela si j’en juge par le poids de ma petite boîte qui se remplit des souvenirs passés et pourtant… c’était hier… Vous verrez la nouvelle demain, promis !

 

Bonne journée chers amis, c’est dimanche ! Soyez paresseux et détendus autant que vous le pouvez, vous y avez droit ! Hélas, ce n’est pas permis à tout le monde, alors une pensée spéciale pour tous ceux qui sont coincés dans de lourdes obligations, mais pour tous sans exception, mes amitiés les plus sincères !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 11:04

Jacques Bonneau.

 

Bonjour à tous et à toutes !

 

Je commence par vous demander pardon pour ce retard, ce matin c’est la pagaille totale !

Hier j’ai travaillé « à pression » parce que je voulais ABSOLUMENT en finir avec une petite histoire illustrée qui me trottait dans la tête depuis trop longtemps. Quand ça traine je finis par m’en dégoûter et ne plus  rien faire de bon, je ne peux travailler et me plaire que dans la passion du moment.

J’ai voulu installer du texte et des images sur des pages Word, c’était bien ! Mais, j’aurais dû demander à Mésange, elle fait de belles mises en page, elle ! Quand j’ai voulu enregistrer, toute la présentation à deux colonnes s’est rangée en ligne verticale désordonnée. En plus la copie que j’en avais faite était de bien mauvaise qualité. Mais nous étions déjà proches de l’heure de diner, Michel allait crier qu’il avait faim, le pauvre ! Mais j’ai tout repris complètement sous pression pour mettre en « dessin ». D’où…Je n’avais rien préparé pour le blog !

Cela arrive.
Mais comble de malchance, je me suis emmêlée les touches ce matin et j’avais perdu la photo que je voulais mettre !  D’où la refaire et en plus sans satisfaction de résultat parce que mon cliché n’est pas bon…Et c’était déjà l’heure du «  pauvre chéri qui a faim », le petit déjeuner, longue cérémonie dont il  faut observer tous les rites.

Eh oui,,. qu’est-ce qu’on perd comme temps pour simplement MANGER ! Mais non seulement c’est nécessaire, mais en plus, c’est plutôt agréable ! Faut pas rechigner non plus!!!

 

Et là maintenant je dois présenter mes excuses au peintre du jour Jacques Bonneau, car malgré mon application je n’ai pas un rendu fameux de ma photo, l’ayant prise en biais à cause de l’espace restreint car j’avais photographié tout le panneau avec les œuvres dont vous verrez un autre exemplaire demain… à moins que ma tête n’explose, sait-on jamais.

Monsieur Bonneau avait donc présenté trois aquarelles, j’ai évidemment choisi celle que je préférais mais je ne lui rends guère grâce, j’en suis désolée. J’ai mal calculé la perte que j’aurais en les découpant ensuite….Je dois me souvenir de prendre chaque cliché un à un.

Technique classique, trait spontané, la neige, toujours agréable à l’œil… Une promenade solitaire sous les arbres…  «Attendez-moi, je secoue ma chaussure ! De la neige est rentrée dedans ! »  Pas de bruit, l’eau est immobile… Juste le crissement de nos pas… Calme, mais j’en reçois moins de douceur que dans l’aquarelle précédente. Il y a dans le trait ici une énergie différente…

 

Je voulais mettre la deuxième œuvre qui était sur le même panneau mais d’un autre auteur, seulement comme le blog ne va pas me prendre tout en une fois, qu’il va falloir jongler, je crois que j’ai pris suffisamment de risques…et de retard pour ce matin !

Faudrait pas surestimer mes compétences qui sont toujours très très TRES éloignées de mes ambitions et de mes passions ! ahahah

 

Aussi il me reste à vous souhaiter une excellente journée, nous sommes samedi je viens de le vérifier, c’était plus sûr !

Avec toute ma bonne volonté maladroite mais ma débordante et enthousiaste affection !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
25 août 2017 5 25 /08 /août /2017 08:10

Philomène Benazec

Bonjour les amis !!!!

Voici aujourd’hui le tableau de Philomène Bénazech :

C’est à nouveau une aquarelle mais voyez comme l’utilisation d’un même matériau peut donner des effets totalement différents, d’un papier à l’autre, d’une technique à l’autre, d’une personne à l’autre !

La douceur d’un  flou, un matin de brume, juste quelques touches légères et voici deux petites poules qui partent aux champs en bavardant… Vous vous doutez bien que je ne pouvais y rester insensible ! Ah les petites poules !!! N’est-ce pas Marie !!! L’attitude est incroyablement réaliste on dirait presque deux braves femmes discutant en allant chercher les gosses ! Ah que j’aimerais savoir faire cela ! Quelle légèreté ! Bon, je ne vais pas regretter d’y voir trop clair non plus, mais les détails m’accrochent toujours trop ! Bravo Madame !

 

Réveillés ce matin en alerte par l’orage, vite s’arracher du sommeil lourd pour aller débrancher les sensibles : téléphone et ordinateur ! Dur dur et je justifiais à moi seule la plaisanterie de « se réveiller en cerceau ! » Pour l’instant cela s’est calmé et peu d’eau…à suivre…

 

Nous avons décidément un climat différent au rio !

Ma « voisine » me dit qu’elle va cueillir ses mûres pour faire des confitures.

Ah me dis-je, il faut que je regarde les miennes !

L’année dernière on en a eu pas mal et de bonnes ! Je me précipite au mur de mûres (qui ne murmure pas pour autant) et je ne trouve que des fruits verts et même les quelques-unes qui noircissent sont de petites boules dures de pépins à peine couvert d’une mince peau sèche.

Quand il s’agit du jardin, bon c’est peut-être nous qui sommes nuls au jardinage, erreur d’engrais, manque de soins que sais-je (sinon je ferais autrement ! ;-))…

Mais là ce sont les mêmes fruits sauvages et spontanés, mon mur comme le sien est face au soleil, que pourrais-je faire de plus que ma voisine aurait fait et moi pas ? Rien.

Nous subissons le même climat, il pleut et fait soleil à peu près aux mêmes moments pour l’une comme pour l’autre !

Est-ce parce que c’est en pente et la terre est lavée ? Est-ce un courant d’air avec cette dégringolade jusqu’à la voie ferrée et la rivière ? Est-ce un courant tellurique ? Est-ce que les sapins, pourtant pas contre ces endroits cultivés, agissent de loin à empoisonner le terrain ?

Je n’en sais rien et ce n’est pas vital pour nous, cela aurait tendance à plutôt me consoler, « c’est pas not’ faute ». Alors si c’est le destin, va ! Ce n’est pas le plus grave de ce qui peut nous arriver, il faut bien que nous ayons quelques inconvénients ! C’est D’accord.

 

Mes pains ne sont pas réguliers, je fais tout « au pif ». Et je voulais savoir combien un pain perdait de poids en cuisant. J’ai donc pesé avant et après et, vous connaissez mes incapacités de calcul, je me suis bien appliquée pour faire les pourcentages de pertes… Eh bien ils perdent tous 12% de leur poids à la cuisson. Je ne pense pas que cela change grand-chose dans votre existence, pas plus que dans la mienne d’ailleurs, mais peut-être aurez-vous tout de même un dixième de seconde d’admiration pour mon effort mathématique ! Et puis maintenant vous savez pourquoi je n’ai jamais le temps de rien…. !!!

Et pourtant il m’en faut gagner encore car ça y est, je tricote ! Je fais une écharpe ! Maillon dérisoire pour les 79 kilomètres ! Je ne sais si j’en ferai deux mais au moins je fais un effort et en deux couleurs. Mais du coup j’ai rangé les mots croisés du café d’après déjeuner, c’est tricot.

 

Je vous laisse avant que l’orage ne revienne couper mes élans et mes bavardages ! Nous sommes vendredi, c’n’est pas moi mais l’ordi qui le dit ! Un dernier coup de collier pour les salariés, courage le week end est derrière la nuit !

A tous bonne journée et plein de gros baisers amicaux pour chacun !

LN

 

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche