Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 08:24

16-11-27-083

16-11-27-083

Bonjour les amis !

Hier journée de courses. Avec ce beau temps, plaisir de sortir même si je laisse derrière moi mon retard s’installer ! Mais pour rouler ce fut difficile, nous recevions le soleil en plein dans les yeux à chaque virage, entre chaque arbre de la route, dangereux et soulant ! Pour rentrer pas de problème, il faisait nuit, mais l’horizon était en feu !

Nous sommes allés jusqu’à Egletons, Michel avait besoin d’un agenda pour 2017, nous voulions UNE éphéméride (oui, j’ai beaucoup de mal à me souvenir que c’est féminin) dit prétentieusement humoristique, la plupart du temps stupide, mais tellement pratique pour chaque jour prendre note de la date où l’on est et pour me dire quels chiffres marquer sur mon œuf frais trouvé sous la grosse poule-vorace. J’ai essayé d’avoir de l’encre pour l’ordinateur mais il faut la commander. J’ai trouvé des cartouches d’encre noires, pas si facile que cela, ce sont toujours des bleues que l’on a dans les supermarchés. Je suppose qu’à l’école les bleues sont préférées…Ensuite nous sommes allés acheter des vrilles pour les bricolages de Michel et j’ai expédié par la poste mon tout petit colis pour les USA qui m’a couté bien plus que ce qu’il contenait. Mais mon amie n’ayant rien, je pense que ce petit plus lui fera bien plaisir.

J’avais envoyé un petit paquet à maman, avec juste quelques friandises, mais elle ne se rappelle pas avoir reçu quoi que ce soit. J’ai fini par me demander s’il était bien arrivé, ce que le secrétariat m’a confirmé. Pauvre maman…Elle a oublié aussitôt que reçu…

Sur le chemin de retour j’ai pris 50 photos, complètement à l’aveuglette, des lumières de phares sur le bord de la route tout en roulant, sachant fort bien que cela ne me donnerait pas de bons clichés, mais espérant avoir des idées de lumières et de mouvements. J’ai regardé hier soir : en travaillant, je devrais pouvoir en tirer quelque chose… Dès que j’aurai du temps…

« Mais le temps, j’en n’ai pas et j’aimerais savoir où y en a

A Bahia, Au Pérou, mais pour aller au Pérou ben faut des sous ! »

En fait, même avec des sous, je n’ai aucune envie d’aller si loin ! Ma tête me suffit pour voyager et sans difficultés !

A Egletons j’ai vu un truc pas bête que je vous partage …Pour l’année prochaine:

Pour faire des décorations extérieures qui ne craignent rien, ne coûtent rien même si on se les fait chaparder, à accrocher à une branche de sapin, ils ont découpé le haut d’une bouteille plastique au tiers de la bouteille, coupé le bas en lanières qu’ils ont roulées-bouclées comme ils ont pu, puis ils ont enfilé deux ou trois de ces éléments pour les suspendre. Je ne sais où ils ont trouvé des bouteilles de couleur. Reste qu’avec une bombe de peinture on doit pouvoir faire la même chose ! Ce n’est pas prévu pour être admiré de près, mais de loin cela fait son petit effet. Je vous ai pris un gros plan.

décor Egletons

Et voici une nouvelle journée qui s’allume en rose dans cette fin de nuit. Je vous la souhaite paisible et joyeuse, voire reposante avant l’assaut de fin d’année !!!

Avec de gros baisers plein d’affection !

LN

 

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 08:33

16-11-21-07416-11-21-074

Bonjour les amis !!!

Oh la la ma tête hier soir !

J’ai tenté de mettre de l’ordre dans la liste des adresses de messages. Ma boîte à courrier prend, soi-disant, automatiquement les adresses. Je m’aperçois qu’elle prend celles qu’elle veut ! Pas toutes ! Et pourtant il y en a pour lesquelles j’ai l’impression d’avoir juste mis le nom et que l’adresse est venue tout de même…Peut-être qu’il y en a des cachées ailleurs ?

Impossible d’enregistrer les adresses listées pour les copier ensuite sur papier par exemple. Je n’ai pas trouvé de moyen. Le seul procédé était « ?card », si bien que c’est un tas, comme un jeu de cartes sur le « bureau » de cartons d’identités qui s’ouvrent l’un après l’autre, sans retour en  arrière et sans moyen d’arrêter autrement qu’en défilant jusqu’à la 106 e adresse (ma dernière dont le nom commence par un Z que quelqu’un va reconnaitre !)  pour qu’alors enfin, le fichier accepte de se fermer.

Mes adresses sont maintenant sur deux volets différents, les enregistrées automatiquement dont j’ai extrait les intrus et y en avait ! Et celles que j’ai enregistrées moi-même dites »personnelles ». Mais les deux volets ne communiquent pas. Même en faisant autant attention, au point d’avoir des neurones qui se chevauchent, je ne suis pas certaine de ne pas avoir des doubles! De plus j’avais des adresses côté automatique, j’étais certaine de les avoir vues. Pour ne pas l’inscrire en double dans les « personnelles » je vais vérifier que celle-ci était bien de l’autre côté et…certaines avaient disparu… Bon sang, ce n’est pas simple ! Je regrette de ne pouvoir enregistrer mon « oiseau du tonnerre », (Thunderbird) il était mieux que cela ! Mais quand je veux le télécharger il m’oblige à mettre d’autres choses et je crains que cela soit incompatible avec des machins en place et que je doive retourner faire mettre tout cela en état à Egletons, je vous avoue que j’en ai marre de ces déplacements et de ces fuites monétaires ! (Au passage vous remarquerez la richesse de mon vocabulaire informatique entre chose, truc et machin !)

Bon, j’aurai fait de mon mieux et j’espère que cela tiendra.

Ensuite j’ai fait des essais d’envois pour ne pas avoir la même mésaventure qu’à Noël. J’ai fait plusieurs essais que je me suis envoyée à moi-même et cela marche très bien. Alors je ne comprends pas pourquoi certains n’ont pas eu l’image et d’autre ont eu le texte pollué de messages codés !

Et tout ça m’a pris la journée, enfin je veux dire ma partie de journée personnelle. Que de temps perdu quand j’aurais pu créer une œuvre magistrale qui aurait fait le tour du monde ! ahahah

Je vais vous partager une image qui est dans ma tête :

Il y a du brouillard mais il ne fait pas très froid. Au loin il y a un lac, plat et gris qui semble fumer à cause de la brume.

Au bord du lac, sur un banc, deux personnes sont assises côte à côte, juste silhouettes grises estompées par l’épaisseur de brouillard.Je ne sais si ce sont des hommes, des femmes, un couple, jeunes, vieux……Et je pense qu’à partir de là, si nous pouvions écrire chacun ce que nous pouvons imaginer, il y aurait des quantités d’histoires qui pourraient naître et très différentes les unes des autres. Alors si cela vous dit, n’oubliez pas que cet espace est à NOUS TOUS! Envoyez moi vos textes et je les « posterai » !!!! Cela pourrait être très amusant!

Maintenant je repars dans mon coin faire du courrier plus que jamais !Nous n’avons pas encore tous un ordinateur ! ahahah

Je vous souhaite une chouette journée et je vous envoie toutes mes amitiés !!!

LN

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 08:25

16-11-26-08016-11-26-080

Bonjour les amis !

J’espère que Noël s’est bien passé pour chacun  de vous et ne vous laisse aucun regret, que tous vos efforts ont été récompensés par le plaisir et la tendresse de ceux qui vous entouraient.

Peut-être un peu de fatigue si vous étiez beaucoup à vous réunir pour ce jour de fête ! Mais vous avez une semaine pour préparer l’assaut du 1er de l’an ! Et là vous gagnez le temps des décorations puisqu’elles sont installées !

Et puis beaucoup de gens sortent au spectacle ou au restaurant ces jours-là, ce qui fait moins de travail que les grandes tablées familiales de Noël.

Pour les plus âgés, cela revient souvent au même, tranquille chez soi… Juste à entendre les pétards et feux d’artifices au loin, il y en avait la nuit de noël autour de chez nous !

 

Tout s’est bien passé ici, comme prévu, le soir la soupe de poisson à l’aide d’une boîte de maquereaux nature était DELICIEUSE ! La tourte de coquilles St Jacques plutôt ordinaire mais bonne.

Le jour de Noël poulet acheté (et le lundi les poulets étaient toujours vivants dirait Robert Lamoureux , nous n’avons toujours pas pu sacrifier les nôtres !) mais avec châtaignes de chez nous, champignons de chez nous, pommes de terre et courgette du jardin ! Nous achetons l’ordinaire mais produisons les produits de luxe ahahah !!! Délicieux.

Dessert une, pardon, deux tranches de cake au chocolat avec de la crème anglaise.

Et vers 6h notre petit goûter !Chacun le « panettone » individuel  offert par notre amie, avec un chocolat chaud.

Inutile de vous dire que nous n’étions pas morts de faim pour le diner.

Et le tout baignés dans deux ou trois films de Noël de la télé que nous avions déjà vus multiples fois d’année en année, mais cela ne fait rien. Ce n’était pas le jour de la culture, juste du câlin-canapé.

 

Puisque nous parlions cuisine, je tiens à vous montrer mes efforts !

Bien que loin de tout il peut arriver que les modes m’effleurent via la télévision. Sans compter les répétitions comme quoi il faut manger des légumes frais. Donc j’ai préparé une entrée digne des grands restaurants, ceux qui calculent en quantité inversement proportionnelle nourriture et prix. Plus c’est cher, moins y’en a. Mais c’est joli ! Une rondelle de je ne sais quoi, un friselis de persil, trois petites gouttes de sauce comme si la cuillère les avait laissées s’échapper par mégarde et…. Voici que j’ai fait pareil !

à la mode...

 

 

 

 

Bon c’était juste pour rire !

 1-C’était gratuit

2- C’était pour mettre en valeur, sur soucoupe à café, notre dernière tomate, grosse comme une cerise, mûrie dans la chambre d’amis et partagée équitablement !

 

A propos de culture mon cher « Ca M’Intéresse » semble changer. Il se voulait très sain, peu de publicité, prudent et je le passais au collège après lecture. Mais ils ont besoin d’argent, ben eux aussi, oui ! Alors il y a eu de plus en plus de publicités. Maintenant c’est une dizaine de pleines pages pour des réclames franchement reconnues et des articles qui, mine de rien, en sont aussi. Bon, il faut comprendre. Ce n’est pas facile pour eux non plus !

Au début il n’était pas question de publicité d’alcool. Puis il y eut la bière « Oh mais il y a peu d’alcool dans la bière ce n’est pas méchant » ont-ils répondu , sauf que je connais pas mal d’ados qui ont commencé ainsi !

Et là c’est une pleine double page de japonais fêtant le Beaujolais nouveau, se baignant entièrement dans la vinasse et au premier plan une petite fille de 8 ans environ dans le vin jusqu’au-dessus des épaules tenant haut son verre plein de vin ! Je vous avoue que là, ça m’a choquée. Aucun commentaire du journal pour désapprouver, au contraire, cela vous affirme le bienfait de ces bains grâce aux polyphénols et « resvératrols » des pépins de raisin (et déraison) qui retardent le vieillissement… A moins que la gamine soit une vieille femme ayant déjà bénéficié de ces soins auquel cas je vais peut-être y réfléchir !

 

Gi avais-tu pensé à tes granules j’ai oublié de te le rappeler.

Et là-dessus je vous laisse retrouver votre quotidien, refaire un peu de ménage sans doute, voire quelques lessives, et oui, les lendemains de fêtes sont souvent bien lourds mesdames ! Je vous souhaite bon courage et j’évite de vous cracher dans les mains, d’ici, « ça va pas l’faire » ! ahahah

Avec le sourire et mes amitiés toujours !

LN

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 08:18

16-11-16-07016-11-16-070

Pour ne pas vous sentir seul le jour de Noël… Ni les suivants !

Une histoire un peu absurde pour sourire et un joli conte.

Chers amis !

En ce jour de noël je pense bien fort à vous tous !

A vous qui entourez des enfants, rallumez vos flammes à la lumière émerveillée de leurs yeux et vous serez récompensés de tous vos efforts…

A vous jeunes juste libérés des liens familiaux, « éclatez »-vous avec cette nouvelle famille, les copains, les amis et soyez prudents pour préserver cette vie longue et belle devant vous.

A vous, entre adultes avec parents et amis de longue date, réchauffez-vous de souvenirs partagés et que votre chaleur ne rallume aucun vieux compte mal soldé exalté par un petit verre de trop.

A vous qui êtes en couple mais trop âgé et fatigué pour aller faire la fête, rappelez –vous les Noëls passés et retrouvez votre tendresse l’un pour l’autre.

A vous qui êtes malade, alité, que la douleur vous laisse en paix cette nuit, au moins cette nuit, pour vous permettre de retrouver le souvenir du bon temps et le sourire.

A vous qui êtes seule, seul, pensez que ce n’est que pour cette nuit car tout le monde demain reprendra le chemin du quotidien et vous retrouverez le monde tel qu’il vous rassure…

A vous TOUS, chers amis, sachez que je pense fort à vous avec tendresse et que j’espère bien que nous serons de ce quotidien pour continuer la route ensemble !

 

BON NOËL A TOUS !!!!  Et voici une petite histoire pas sérieuse du tout pour faire sourire les solitaires !

RODOLPHE LA TAUPE…

Pas de mystère, pas de problème de titre, la taupe, c’est clair nous allons parler de taupes.

 

On croit souvent que les taupes sont de petits mammifères aveugles et stupides, bouloteurs de vers de terre et qui s’enfouissent dans le seul but de détruire l’harmonie des gazons.

C’est ce qu’ils voudraient nous faire croire ! Mais moi, ce n’est pas une taupe qui m’a fait le nez rouge !

Il y a là-dessous tout un peuple mystérieux et détenteur des secrets du monde, et vous pensez bien qu’ils me fascinent !

Bien que détenteurs de tous les codes et adresses relevés des ondes aériennes, comme les liens de familles que les Mormons ont accumulés au fil des temps, ils restent discrètement silencieux avant de pouvoir se servir de tout cela comme d’une arme. Une arme de paix ? Une arme de guerre ? Une arme de progrès ? Pas plus que quand les Mormons ont commencé à collectionner toutes les lignées familiales, ils ne savent à quoi cela servira, mais ils savent que cela servira un jour.

Comme dans toute société, même aussi savante que celle-ci, il y a des « numéros spéciaux » nous allons dire, des « originaux » ou des « erreurs » selon votre point de vue.

Rodolphe est différent. Dès sa naissance ses parents ont su que cela ne serait pas facile pour lui, car il a un ENORME nez rouge. Toutes les taupes ont un phare rutilant devant eux pour les croisements dans les galeries ! Mais Rodolphe, c’est autre chose, ce n’est pas un phare, ni une péninsule (tiens cela me dit quelque chose ?!) mais une montgolfière enflammée.

C’est pourquoi ils l’on appelé Rodolphe, en pensant à « Rudolf the red nosed reindeer » de la chanson de Noël, renne qui était moqué par ses pairs et devint une star à guider le chariot du père Noël une nuit de brouillard intense.

Mais les taupes sont des savants et ne croient pas au Père Noël, donc aucun espoir pour Rodolphe de pouvoir un jour guider le traineau de Santa Clause !

Rodolphe grandit dans la tendresse désespérée de ses parents et sous les rebuffades et moqueries des petits camarades. Je dis camarades, mais il n’en avait point ! Il était toujours seul et malgré la lueur de son appendice, la lumière ne lui venait pas de ce que son futur allait devenir.

Un jour qu’il creusait une nouvelle galerie, comme c’est le devoir de tout apprenti-taupiste, il rêvassait et avançait complètement dans la gaine. Ah je vous vois sursauter… Les taupes ne sont pas dans la lune ! Regardant toujours le sol, elles sont dans la « graine », nom donné au noyau interne de la terre. Ce n’est pas moi qui l’invente, c’est le nom scientifique chez les humains. Les taupes l’ont adopté pour clarifier les échanges terminologiques.

Donc Rodolphe avance dans ses pensées plutôt sinistres, mais ne voit pas le temps passer, et ne fait pas plus attention à son trajet.

Laissons-le là à son labeur laboureur.

 

Au-dessus existe un chat, ou plus exactement une chatte que ses écervelés de propriétaires ont trouvé moyen de nommer Lasouris afin que l’on ne sache jamais de quoi nous parlons, du chasseur ou du chassé !

La souris musarde, oui comme la musaraigne bien entendu. Elle va souple et délicate sur ses minuscules petits chaussons gris, regarde autour d’elle, lève son minuscule petit nez rose pour renifler les senteurs exquises reconnues d’elle seule et soudain s’arrête, se fige les quatre pattes plantés raides, le nez vers le sol. Immobile elle analyse. Oui, les chats analysent beaucoup, mais ne comptez pas sur eux pour votre analyse d’urine. D’ailleurs, ne comptez jamais sur un chat. Un chat c’est libre et cela fait ce que cela veut et plutôt le contraire de ce que vous auriez souhaité. Appelez-le et il se détourne de son chemin pour s’éloigner de vous. Chassez-le et il revient obstinément. Voulez-vous le nourrir ? Il renifle et fi ! vous refuse le plat. Il attendra que vous soyez très impliqué dans un ouvrage, les mains embarrassées pour venir réclamer par des miaulements continus jusqu’à ce que vous soyez au bord de la crise de nerfs et que le seul moyen de sauver votre cerveau est de tout abandonner pour aller lui chauffer du lait, ni trop, ni trop peu, au centième de degré près.

Donc Lasouris-qui-est-une-chatte observe, ses petites oreilles pointues largement ouvertes en cornets acoustiques. Elle bouge légèrement et se met à suivre une ligne invisible mais précise. Elle va très lentement, avec une précision concentrée, à pas légers à peine posés sur le sol et sans mouvoir un seul brin d’herbe. Là, stop… et elle attend….Elle se  couche très lentement comme si elle pliait un train d’atterrissage.  Elle attend… Je ne vous mettrai pas tous les « elle attend » car cela peut durer TRES longtemps. Et soudain venez voir vous-même sans faire de bruit…Approchez… Chut, pas de bruit….

Ses épaules frémissent, les poils de son cou se redressent doucement, ses pattes se tendent mais elle ne se relève pas complètement…

Devant elle les herbes s’agitent, la terre se craquelle, s’entrouvre, se bouscule…

Lasouris se relève doucement sur ses pattes, très lentement, tendue…

La terre commence à rouler autour du trou qui se forme, là, une lueur rouge s’entrevoit, Lasouris tremble d’impatience, la boule rouge sort et HOP !

Le chat qui joue au chat et à la souris, pardon, à la taupe, pense avoir gagné ! Mais ce nez !!! C’est quoi ce nez ? Elle lève les pattes Lasouris et elle recule dans un énorme éclat de rire ! Peut-être l’avez-vous même entendu de chez vous ? Ah oui, ben,c’était bien ça !

La chatte se renverse en arrière sur le dos, le ventre en l’air les pattes croisées sur le ventre, elle se tord de rire, jamais de sa vie elle n’avait vu cela.

 

Rodolphe sort pratiquement aveugle de sa galerie, ébloui par la lumière, sans trop avoir compris ce qui se passait et l’hilarité de cet animal le subjugue et le laisse coît. (Quoi ! coît !... Maman t’expliquera !)

Du coup notre taupe-mâle ne pense nullement à se sauver, et même très vexé se demande si cet être vivant aurait besoin que l’on appelle des infirmiers psychiatriques ! Il a bien entendu son GPS et téléphone portable sur lui, ce serait vite fait !

Mais Lasouris reprend son souffle, et roulant sur elle-même se retrouve en position normale et digne de Bastet, son ancêtre lointain et vénéré.

-« Mais tu n’es pas vrai !? Jamais je n’ai vu une souris avec un nez pareil

-D’abord je ne suis ni une souris, ni même un rat, je suis une taupe…

-J’en ai entendu parler mais jamais d’une lanterne semblable devant la figure !

-Eh bien disons que je suis un prototype spécial de l’armée secrète, se vante un peu notre animal vexé !

(Non mais !)

-Ecoute pardonne-moi, réplique gentiment Lasouris, je ne voulais pas te froisser, la surprise m’a prise de court, je te prie d’excuser mes vilaines manières, ce n’est pas dans mes habitudes, et pour te dire la vérité, maintenant que je te regarde, je te trouve plutôt sympathique. Et comme je travaille souvent de nuit, je pense que nous pourrions être complices…

-Je ne pense pas, car je dois vivre caché dans la mine taupière, c’est la loi du groupe.

-Quel dommage. ..Mais j’y pense…Ce soir c’est Noël et avec Patapouf …

-Tu es mariée ?

-Ah non. C’est un copain, c’est tout. Et la chenille redémarre ! Pardon  excuse-moi, c’est une chanson que je répète pour le réveillon. Mais si tu voulais rester avec nous, on inviterait quelques amis, il y en a plein tout autour, tu aurais du succès et à moi la gloire de t’avoir découvert !

-Mais ce serait bien trop dangereux pour moi car vous ne m’épargnez guère, vous, vos bergers et vos chiens, il faut que je me …Ô pardon ! Un rot mnémotechnique, cela m’arrive parfois surtout quand on est à côté de La Fontaine…mais c’est là une histoire d’LN, je ne crains rien ! N’est-ce pas ?

-Je te promets la vie sauve !

-Alors c’est d’accord, je viendrai à votre petite assemblée. »

Et c’est ainsi que la chatte-Lasouris, le chat Patapouf et la taupe mâle Rodolphe firent une fête lumineuse pour ce Noël 2016 !

(Sérieux s’abstenir !)

Hélène PORCHER 16-12-18-

 

Et je vous ajoute un conte adorable envoyé par une amie !

(d’après un conte russe)

Il était une fois une grand-mère qui habitait seule dans la forêt.
La grand-mère était triste ce soir-là : c’était la nuit de Noël et ce n’est pas bien gai de passer un Noël seule.
Pour passer le temps, la grand-mère se mit au piano.
Ce que la grand-mère ignorait, c’est qu’elle n’était pas seule dans la forêt ce soir-là.
Elle entendit frapper :
- Toc, toc, toc
- Qui est là, dit la grand-mère ?
Quelqu’un répondit :

- Grand-mère, grand-mère, ouvre-moi ta porte, ce n’est pas un temps à laisser un cheval dehors !
La grand-mère ouvrit la porte, le cheval entra. Pauvre cheval !
Il était tout mouillé, il avait froid, il avait faim. La grand-mère le sécha avec une couverture,
elle lui donna à manger du foin, et une fois bien sec, bien repus, le cheval se coucha non loin de la cheminée.
La grand-mère se dit : Je vais pouvoir rejouer du piano.
Non, non, non. Elle entendit frapper de nouveau :
- Toc, toc, toc
- Qui est là, dit la grand-mère ?
Quelqu’un répondit :

- Grand-mère, grand-mère, ouvre-moi ta porte, ce n’est pas un temps à laisser un cochon dehors !
La grand-mère ouvrit la porte, le cochon entra.
Pauvre cochon ! Il était tout mouillé, il avait froid, il avait faim.
La grand-mère le sécha avec une serviette, elle lui donna à manger des glands et des pommes de terre,
et une fois bien sec, une fois bien repus, le cochon se coucha non loin de la cheminée, à côté du cheval.
La grand-mère se dit :
- Je vais pouvoir rejouer du piano.
Non, non, non. Elle entendit frapper de nouveau :
- Toc, toc, toc
- Qui est là, dit la grand-mère ?
Quelqu’un répondit :

- Grand-mère, grand-mère, ouvre-moi ta porte, ce n’est pas un temps à laisser un chien dehors !
La grand-mère ouvrit la porte, le chien entra. Pauvre chien !
Il était tout mouillé, il avait froid, il avait faim. La grand-mère le sécha avec une serviette,
elle lui donna à ronger un os, et une fois bien sec, bien repus,
le chien se coucha non loin de la cheminée, à côté du cheval et du cochon.
La grand-mère se dit :
- Je vais pouvoir rejouer du piano.
Non, non, non. Elle entendit frapper de nouveau :
- Toc, toc, toc
- Qui est là, dit la grand-mère ?
Quelqu’un répondit :

- Grand-mère, grand-mère, ouvre-moi ta porte, ce n’est pas un temps à laisser un chat dehors !
La grand-mère ouvrit la porte, le chat entra. Pauvre chat !
Il était tout mouillé, il avait froid, il avait faim. La grand-mère le sécha avec une serviette,
elle lui donna un peu de lait, du poisson, et une fois bien sec, bien repus,
le chat se coucha non loin de la cheminée, à côté du cheval, du cochon et du chien.
La grand-mère se dit :
- Je vais pouvoir rejouer du piano.
Mais les animaux soupiraient !
- Que vous arrive-t-il, dit la grand-mère ?
Je vous ai ouvert ma porte, je vous ai séchés, je vous ai donné à manger, vous avez un coin de cheminée pour passer la nuit, vous êtes bien ingrats !
- C’est que, dirent les animaux, c’est Noël, on voudrait bien qu’il se passe quelque chose d’autre !
La grand-mère réfléchit, puis elle chanta un chant de Noël.

Le père Noël apparut. Il avait fini sa tournée et il ne lui restait rien pour les animaux.
Mais il a soufflé sur le cheval, et le cheval s’est endormi.
Il a rêvé du pays des chevaux, un pays où l’herbe vous arrive jusqu’au cou, de l’herbe odorante, savoureuse, et des rivières parfumées où caracoler !
Le père Noël a soufflé sur le cochon, et le cochon s’est endormi.
Il a rêvé du pays des cochons, un pays avec de la boue partout, et des glands gros comme des œufs,
et des champignons délicieux qu’on appelle des truffes, tellement nombreux qu’on marchait dessus.
Le père Noël a soufflé sur le chien, et le chien s’est endormi.
Il a rêvé du pays des chiens, un pays où il y a des arbres à os,
il suffit de tendre le cou pour en attraper autant qu’on en veut, et des buissons à croquettes.
Le père Noël a soufflé sur le chat, et le chat s’est endormi.
Il a rêvé du pays des chats, un pays où les souris sont si nombreuses qu’elles se jettent dans vos pattes,
et les rivières, ce n’est pas de l’eau qui coule, non, non, non, c’est du lait !

Le père Noël est reparti, et la grand-mère se dit :
- Je vais pouvoir rejouer du piano.
Non, non, non. Elle entendit frapper de nouveau :
- Toc, toc, toc
- Qui est là, dit la grand-mère ?
Quelqu’un répondit :

- Grand-mère, grand-mère, ouvre-moi ta porte, ce n’est pas un temps à laisser, un grand-père dehors !
La grand-mère ouvrit la porte, le vieux de la forêt entra. Pauvre vieux !
Il était tout mouillé, il avait froid, il avait faim.
La grand-mère lui donna une serviette pour se sécher, elle lui offrit un bol de soupe.

Ils se regardèrent. Ils se plurent. Ils se marièrent.
Ils n’eurent pas d’enfants, ils étaient trop vieux pour ça, mais ils eurent plein d’animaux :
des chevaux, des vaches, des chèvres, des moutons, des cochons, des chats, des chiens, des hamsters.

Et ils ne passèrent plus jamais un Noël seuls !

N’est-ce pas adorable Bon Noël à vous tous !

Je vous aime !

LN

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 08:26

16-11-16-06916-11-16-069-

Bonjour les amis !!!

« Tant crie-t-on Noël qu’à la fin il vient ! »

 

Hier les pains, les lessives, le gâteau, journée très occupée, et mon courrier en souffre. Le sapin est coupé je le décorerai aujourd’hui. Je fais habituellement un grand ménage avant Noël, là les araignées seront contentes je ne les ai pas trop dérangées !

Maman est mieux physiquement même si sa tête est un peu brouillée, mais cela m’a rajeunie, elle m’a demandé si j’étais toujours chez les nourrices ! Remise à l’heure, en douceur et bonne humeur. Ça va.

https://www.youtube.com/watch?v=KbhLiFycnPM&feature=youtu.be

J'espère que je vous ai bien pris la bonne adresse.   

Ce garçon a été mon premier mari. C'est lui qui l'avait décidé mais j'étais déjà une « cougar », j'avais au moins 6 ou 7 ans et lui 2 ou 3!!! Il faut dire qu'étant sage et entrainée par la surveillance envers ma petite soeur, la voisine me faisait confiance jusqu'à m'appeler quand le petit allait sur le pot car je devais lui tenir la main! Partie de la maison à 9 ans je vous rassure nos relations intimes ne sont pas allées plus loin ! Nous avions, sans le savoir, la même passion de sauver les animaux ! Il avait des rêves qu’il a atteints, il est parti en Afrique pendant des années et il a tourné des films qu’il monte maintenant en vidéo. Maintenant il vit en France et fait des vidéos sympas de son jardin, de la récolte du miel, des courses de moto-cross de son jeune fils etc…

Là, c’est quand il a nourri des lionceaux. C’est très mignon. Mais je ne peux m’empêcher d’être jalouse, car j’aurais bien aimé nourrir ces animaux, mais aussi de me demander comment il faisait pour ne pas finir pas en franges !!! Avec un chat gentil et civilisé, si vous voyiez mon bras droit et toutes mes cicatrices de griffes et de crocs !!!!

Ce soir ça y est, c’est Noël ! Je souhaite une joyeuse soirée et nuit pour ceux qui sont en bonne compagnie, et une douce et paisible soirée et nuit sans aucun regret pour ceux qui seront seuls avec leurs souvenirs. Pour ces derniers, vous aurez une petite histoire pas sérieuse du tout demain. Pour les gens en fête, ne pleurez pas, vous pourrez la lire plus tard !

Mais seuls ou accompagnés, sachez que j’aurai toujours de belles pensées pour vous…Jusqu’à m’endormir moi-même !

 

Avec toute mon affection pour chacun de vous !

LN

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 09:08

16-11-15-06416-11-15-064

Bonjour à tous !

Course sur les dernières longueurs ! Pas d’affolement vous y arriverez ! Vous y êtes toujours arrivés, souvenez-vous !

J’ai fait mes petits gâteaux habituels mais… Ils e sont pas si bons que d’habitude. Après réflexion, je pense que c’est à cause du beurre.

J’ai fait bien attention de ne pas prendre de la margarine, c’étaient bien des paquets de beurre. Il faut dire que je n’en achète plus depuis des années sauf pour mes chers invités qui, de racine bretonne, préfèrent le demi-sel. Mais faisant comme toujours des mêmes proportions, ma pâte était moins souple, je dirai moins grasse et pour preuve, j’ai fini par renoncer à me servir de ma presse à gâteaux qui en fait de si jolis, parce que la pâte avait tendance à coller, c’était si dur à pousser que Michel est venu à mon aide à un moment. Si j’avais eu du beurre en plus je l’aurais ajouté, mais je n’avais pris que la quantité nécessaire…Du coup, j’ai étalé la pâte et découpé comme avec de la pâte sablée, mais… Ils sont plus farineux…plus secs…C’est pourquoi je pense que c’est à cause du beurre. J’ai vu des beurres à tartiner et je m’en suis méfiée, là c’était beurre doux…Peut-être est-ce là l’erreur ? Tant pis. Michel m’en a déjà « volé » au moins une demi-douzaine !

Je lisais-regardais aux toilettes mon Ca M’Interesse avec sa double page de photos de parures de peuples primitifs, des plumes, des os, des dents d’animaux, et c’est fort joli. Ce n’est pas n‘importe quoi de ramassé, c’est construit dans de réelles recherches d’équilibre et d’harmonie. Et j’ai pensé que si le rire, la parole sont le propre de l’homme, l’art également.

Aussi loin que l’on remonte dans les civilisations anciennes il y a des présentations ou représentations artistiques, ce que l’on ne trouve pas chez les animaux.

Vous allez m’objecter que certains oiseaux, comme le paradisier je crois, installe pour sa femelle un tapis de trouvailles des plus colorées ou brillantes qu’il puisse trouver, je crois que certains poissons font des « dessins » dans le sable, l’oiseau tisserin fait un véritable tissage pour son nid. Mais c’est « pratique », récolte de trouvailles, hasard de mouvements de nageoires…(Comme nous faisons des anges dans la neige !)… Mais je ne me souviens pas d’art pensé, construit pour représenter quelque chose, ou une harmonie régulière ou géométrique décidée… Si vous avez exemple du contraire, partagez avec nous les amis !

Parlant d’art et décoration, Michel a coupé le petit sapin qu’il avait gardé pour Noël. Je le décorerai demain.

Aujourd’hui chargé : lessives, gâteau de table, envois mail car beaucoup de courrier en ce moment ! Et coups de téléphone à maman bien sûr. J’ai eu l’infirmière et « la » docteur qui trouvent tout à fait normal l’épuisement de maman entre bronchite et antibiotiques et même si elle divague un petit peu, rien de grave…(Ce n’est pas leur maman !)…Et elle serait allée à « l’animation » dans l’après-midi c’est pourquoi je n’ai pas pu l’avoir au téléphone…. J’espère qu’elle ne s’est pas sentie « forcée » et qu’elle ne s’est pas épuisée….

Je vais l’appeler juste après avoir fini ce blog pour vous, avec vous.

Donc, bonne journée à vous tous, n’en faites pas trop tout de même, vous qui n’êtes plus si jeunes, vos invités vous pardonnerons et vous aiderons ! Ils vous aiment !

Et moi aussi ! Avec mille baisers de toutes les couleurs !

LN

PS :le blog ne pouvant partir j’ai appelé maman avant d’envoyer et il y a du mieux ! OUF !!!

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 08:59

16-11-05-062

16-11-05-062

Bonjour les amis !

« Dépêche-toi, on est en retard, je ne me suis pas réveillé et il est 8h ! »

Il faut DEJA courir !!! Pitié !!!!

Et prendre le chat dans les bras est une sécurité, normalement il y reste sage.Ca y est, il a mangé. On se le passe pour pouvoir nous déplacer sans cette entrave dans les jambes tout en préparant, Michel, le petit déjeuner et le feu, moi, petite toilette et remontée pour venir vous saluer. Donc je ramasse le chat en espérant qu’il acceptera de rester dans mon bureau et laissera Michel tranquille. Il est bien dans mes bras, il ronronne et je lui parle, et…Il me mord le bras, 4 trous qui saignent ! Je l’ai jeté par terre (gentiment tout de même) et comme il est redescendu, Michel l’a mis dehors. Mais pourquoi fait-il ça ????

Hier le paysage était magique !

Au Rio tout était clair, il y avait même eu du soleil dans la matinée et nous avions pu voir fumer le toit, le jardin et la montagne avec la différence de chaleur de la terre gelée et du soleil qui chauffait. Puis toute cette « fumée » s’est épaissie en face et nous a complètement occulté le versant opposé, nous avions l’impression d’être au-dessus du bout du monde. Mais nous il faisait encore beau et clair.

Nous sommes partis pour faire les courses et à mesure que nous avancions sur la route, nous nous émerveillions de voir le ravin tellement plein de brume blanche qu’on aurait dit que la neige recouvrait le versant de l’autre côté de la vallée et forêt de la Cubesse. Mais plus nous allions vers Meymac et plus la brume se dévoilait autour de nous, petit à petit nous nous enfoncions dans la nuée de plus en plus opaque.

Arrivés sur le plateau du Las, avant d’arriver plus bas à Meymac, le soleil s’infiltrait au travers du voile blanc et tout devenait ombres chinoises atténuées, douces et malgré tout lumineuses. C’était MAGNIFIQUE! J’aurais voulu prendre des photos mais il fallait se dépêcher…Bien sûr !

Meymac était plongé dans la brume.

En remontant quelques heures plus tard nous avons eu le spectacle inverse, pas de magie lumineuse, mais le brouillard s’atténuait au fur et à mesure que nous remontions nous avons retrouvé notre maison dans son virage installée en pleine lumière, sans aucune vapeur !

 

Nous sommes parés pour Noël. Michel n’avait envie de rien de spécial et m’a dit :

-« Prends un poulet pour le jour de Noël, on aime cela tous les deux, pour le soir on va prendre un congelé, pas la peine de faire des chichis tu es assez fatiguée comme ça. »

Je ne savais pas qu’il me trouvait fatiguée !!!

Nous avons donc choisi une tourte aux coquilles St Jacques et je ferai une soupe de poisson à ma façon, j’ai même une sauce rouille mise de côté que ma sœur m’avait envoyée, qui la fera présente à notre réveillon.

Pour le chocolat nous préférons nos tablettes, donc pas de problème.

J’essaierai de faire des petits gâteaux et peut être un gros, j’ai gardé des œufs et acheté du beurre, il est si gourmand (pas le beurre ! Michel !) que cela lui fera plaisir et cela donnera des odeurs de fête. Mais il a pris ses précautions et s’est choisi un 4/4 et un pain d’épices. Il en mange facilement à son goûter quand je ne fais pas de gaufres… rarement maintenant car le gaufrier c’est pratique et donc en service régulier quasi quotidien.

Nous avons des boîtes pour les chats, donc la neige peut tomber, nous sommes parés.

 

Je suis malgré tout inquiète à cause de maman. A 2h elle était complètement épuisée. Je lui ai dit de demander à la dame de l’aider à aller se coucher. N’est-ce pas le meilleur moyen de se reposer, de détendre le corps et de laisser nos intérieurs faire leur boulot sans ajouter la fatigue des positions, même assise dans un bon siège ? Mais elle n’a pas dû demander, ou la jeune fille occupée a dit « je reviendrai » et l’a oubliée,  en tous cas à 5.30 maman pleurait d’épuisement. Elle était au salon, elle est restée  dans son fauteuil, sans doute à somnoler mais cela ne repose pas autant qu’un lit, déshabillée et allongée ! Il était trop tard pour faire quoi que ce soit c’était l’heure de se préparer pour diner et les filles n’ont à ces moments-là aucune minute à elles ! Et je suis certaine que dans l’état où était maman elle n’aura pas mangé, incapable d’avaler !

Aujourd’hui si maman est en aussi mauvais état, j’appellerai le standard pour demander moi-même à ce qu’ils recouchent maman !

Pourtant le matin elle était bien et toussait beaucoup moins. Mais elle n’a plus de réserve. C’est dur….

PS: je viens d'appeler maman, ça va mais sa tête est fatiguée et du coup pas très sure de savoir où elle en est. Elle tousse tellement!

Voilà comment les joies, les merveilles, les horreurs et la tristesse peuvent se succéder dans une journée. Il faut tout prendre, tout accepter, on ne peut rien changer à ce qui se passe, juste le VIVRE…

Je vous souhaite une journée calme, avec des joies et sans gros soucis !Et je pense fort à chacun de vous, tour à tour ou ensemble, vous être une famille de cœur et j’aimerais croire que nous pouvons partager cette chaleur du cœur que je ressens en pensant à vous !

A demain les amis !Bon courage !

LN

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 08:51

08-11-30-23308-11-30-233

Bonjour à tous

Il va nous falloir aller gratter dans les tréfonds de notre optimisme pour trouver quelques parcelles de joie en ce moment avec tout ce qui dégringole autour de nous. Bien que nous soyons à peu près protégés, je n’ai pas assez d’égoïsme pour ne pas être entamée par les évènements actuels.

Pourtant il nous faut avancer.
J’aimerais m’enliser la tête dans le sable et ne rien savoir pour garder mes rêves et mes images cérébrales intactes, mais j’ai bien du mal…. D’autant plus qu’avec les fêtes qui approchent, il me faut penser aux jours à venir, si peu que ce soit.

Et puis hier j’ai reçu la carte d’une petite fille de talent, un montage de photos des têtes sa famille avec des déguisements qu’elle a peints, et c’est précis, propre, plein de détails, et tellement gentil ! ah ça fait du bien !!!!

Alors pour cette petite fille et les autres, on s’accroche !

Pour les personnes de la région :

Le café des artistes à EGLETONS –www.café-des-artistes.org semble très bien marcher. Je n’y suis pas allée moi-même, mais j’en ai des échos de personnes enchantées. Simple, convivial, intéressant etc.Il y a des ateliers de lecture écriture animés par Dominique Bonin.Lecture à haute voix, écriture, partage autour des mots, activités créatives et ludiques.

« Qu’on se le dise ! » Roulement de tambour, comme dans le temps quand le garde champêtre venait dans les villages faire les annonces !

Nous avons reçu le droit, est-ce gentil ! de payer tous les mois l’estimation de notre facture d’électricité. Avec une seule facture en fin d’année où la rectification des erreurs se fera à ce moment-là. Il est possible de voir sur son compte si il y a une erreur flagrante, mais sinon, même si je ne doute pas d’être remboursée du trop payé au bout de 12 mois, « qui c’est-y qui gagne » ? Tiens, je n’ai même pas pensé que cela puisse être un manque à payer, pourquoi ? Oh que j’ai mauvais esprit !

J’ai de la chance, j’ai encore deux poules qui se dévouent , un jour sur deux,et j’aurai des œufs pour noël !(Mais j’en ai des congelés). Juste assez pour faire un gâteau ! Peut-être pas une bûche ! Mais j’en ai ramassé une belle ce matin en me prenant les pieds dans un tapis en voulant caresser Lasouris qui s’y refusait ! Rien de grave, juste les genoux et les poignets en ont pris un coup, mais tout va bien.
 

J’ai commencé à lire « Les mille et une nuits » et cela me plait beaucoup ! TROP ! Car c’est terriblement addictif, chaque histoire de deux pages environ vous laisse en plein suspense et on n’a qu’une hâte que de lire la suite ! Je devine que la princesse Shahrazade a vécu longtemps ! Si vous voulez que je vous les envoie, dites-le moi et je vous les fait parvenir ! Il faut aimer les contes, mais moi j’adore ça ! Contrairement aux comptes !!!

Une légère couleur chauffe le sommet des arbres au loin…Tiens ? Peut-être du soleil pour aujourd’hui ?

Jour difficile pour vous deux qui avez une journée de visite à l’hôpital, joyeuse pour vous qui voyez rentrer vos filles au bercail pour les vacances… Je pense à vous et à tous…

Peut-être irons –nous faire les courses ? Et vous ? C’est fait ? Braves gens !

Allons-y et que votre journée soit satisfaisante avec plus de positif que de négatif, mais penser à bien regarder tous les détails !

Que vos oreilles se réchauffent du crépitement léger de mes baisers invisibles, non ce ne sont pas des acouphènes !

LN

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 10:30

07-03-30_08607-03-30-086

Bonjour les amis !

Je reprends ce texte, ne vous inquiétez pas, tout va bien. Mais l’épais brouillard blanc a, du même coup, embrumé la connexion et ma maman. Impossible d’avoir l’un ou l’autre en les appelant tout à tour. Pour maman heureusement la personne du standard m’a gentiment dit qu’elle était réveillée, (mal), enrhumée (beaucoup), mais vivante, ouf… Je vais donc continuer à essayer d’envoyer ce blog et d’appeler maman. La journée va être difficile, je sens que cela ne va pas me mettre en avance pour le déjeuner !!!

Entre tout cela j’ai eu le temps d’être au courant de l’horreur du Marché de Noël à Berlin, vous conviendrez qu’à côté de ces horribles actes et de leurs conséquences épouvantables, tout devient bien dérisoire !

Allez, chers amis je vais, je cours, je vole !!! et vous laisse en vous espérant plus au calme !

Voici donc le texte prêt…avant !

Attendez, je vais commencer par essayer de me mettre à jour, à l’heure…Que dit l’Ordi ?... Mardi 20 décembre ! Et il est 8h24… Il fait presque nuit dehors…Le ciel est uni blanchâtre… Le sol aussi…Il a neigé hier soir mais il ne reste presque plus rien, que de la poudre dans les creux…Et du sable dans mes yeux !

             Les deux chats sont rentrés, nourris.  Lachouette ne l’est pas et nous commençons à penser qu’elle ne le fera plus, ne le sera plus…Maintenant cela fait longtemps que nous ne l’avons revue. Diables de chats !

Patapouf a déjà réussi à me griffer le pied, j’ai échappé à la morsure de justesse. Et il est redescendu « rapporter » à son père que je n’étais pas marrante parce que je ne savais pas jouer et que j’étais douillette!

Tout va bien, tout est normal, la vie continue…

C’est drôle comme avec l’âge nous aimons que tout soit « normal » !

J’ai souri hier en entendant parler de la neige des stations. Il ne faut plus dire « neige artificielle », cela ne fait pas naturel, c’est rébarbatif…Peut-être même que certains n’osent pas venir si c’est de la neige artificielle…Confusion avec la neige carbonique peut-être…Il faut dire que pour les personnes attentives à la nature, tant d’eau utilisée pour se casser une jambe à plaisir, ça peut faire grincer alors que ce précieux liquide commence à tant manquer dans le monde !

Alors faut-il arrêter la neige artificielle ?

Ah que nenni ! Diable, vous êtes fou !? Vous savez ce que cela rapporte aux stations ? Je n’aurai pas le mauvais goût de vous parler des marchands de plâtre chirurgical qui se frottent les mains, c’est de l’humour grinçant déplacé je vous l’accorde.

Alors on a inventé une nouvelle neige ! La neige de CULTURE ! Je ne sais où sont les paysans qui sèment des graines de neige et veillent à les faire pousser, mais cette neige-là, c’est de la bonne, ne vous y trompez pas !

A quand la neige BIO ?

Je pense que nous devrions sortir, mais je ne sais ce que Michel a décidé en définitive. Pas d’importance, nous avons l’essentiel et en cas de manque…Nous pourrons toujours manger Patapouf ! Mais non! ;-)

Il faudrait que Michel aille couper un petit sapin, il en a repéré un il y a longtemps sur notre terrain, qui pousse à un endroit gênant, que nous fassions tout de même un minimum de décoration mais je vous avoue que nous nous sentons bien loin de tout cela et je ne dis pas cela tristement du tout ! Au contraire… Loin de tous ces tracas qui commencent à déborder nos capacités ! C’est curieux comme les pages se tournent tout naturellement… Je n’aurais pas imaginé quelques années plus tôt, ne pas me sentir la nécessité d’entretenir la fête et toute la fièvre des préparatifs. Si j’avais rencontré une personne âgée sans guirlandes et sans odeurs de pâtisseries j’aurais été triste pour cette personne que j’aurais imaginée malade, sans courage et dépressive au point d’abandonner, alors que, pas du tout…Elle était peut-être bien heureuse de ne pas avoir à affronter tant d’efforts qui la déborderaient, joyeuse d’y échapper et d’avoir la paix !

En attendant je vais aller préparer la journée et ça, ce n’est pas un problème, cela rentre dans notre cadre !

Je vous souhaite donc à tous la joie et la paix à la mesure de vos besoins physiques et psychologiques, que ce soit en courses contre la montre pour le dernier cadeau à trouver ou les victuailles à stocker, que ce soit juste accrocher une étoile et une branche de houx pour sourire et accueillir quelque visite surprise, ou que ce soit avec un soupir d’aise et la tendresse de vos souvenirs !

Je vous envoie toutes mes chaudes amitiés, bonne journée à tous !

LN

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 08:33

218

218.

Bonjour à tous !

Oh lala ! Le grand jour approche !!! ça va ? Pas de panique ?

Hier journée MA-GNI-FIQUE !

 

J’ai plein de choses à vous dire.
D’abord une, merci ma sœur :

Nous ne savons pas si c’est un hoax ou non. » Hoaxbuster » n’en parle pas. Je pense que c’en est un, sinon qui irait acheter une clé USB, ce n’est pas tellement bon marché, juste pour aller ficher en l’air un ordinateur inconnu ? Mais, à tout hasard, je vous en parle.

L’article dit que l’on peut trouver une clé USB dans sa boîte à lettres et en la mettant dans l’ordinateur cela vous détruit le système ou vous vole vos informations je ne sais plus, mais bref  cela vous cause des ennuis sérieux.

Donc à tout hasard… Vous savez ce que vous ne devez pas faire !

 

Une autre ombre au tableau, je suis inquiète pour ma maman qui a attrapé un rhume. Oh un simple rhume, mais elle est déjà si faible, elle n’a pas mangé, je n’ai pas pu l’avoir au téléphone, ma sœur s’est dévouée malgré tous ses problèmes personnels pour y aller et elle est revenue bien démoralisée…. En ce  moment ma petite sœur en a vraiment lourd sur le dos…

 

Passons à plus gai puisque de toute façon nous ne pouvons rien changer.

 

Tam m’avait parlé de livres que l’on peut télécharger. J’ai partagé l’info avec mon amie Judy qui est la majeure partie de ses jours et de ses nuits au lit et fauchée comme les blés pour avoir dépensé toutes ses économies pour sauver son fils. Acheter un livre lui est quasi impossible, alors elle relit sans cesse les mêmes, les seuls sauvés lors de son déménagement. Elle va pouvoir chercher à télécharger des livres gratuits. Elle savait que cela existe pour les liseuses électroniques mais pas qu’on pouvait en télécharger sur l’ordinateur ! Grâce au miracle de « Mille et une Nuits » envoyé par Tam, la porte magique s’est ouverte. Nous n’avons pas encore exploré. J’ai jeté un œil sur plusieurs adresses mais n’ai trouvé que des essais, et vieilles lettres, des anciens textes d’études pour des recherches ou des préparations de thèses et choses comme cela. Nous cherchons bien sûr en anglais mais je pense que cela s’équivaut dans toutes les langues.

Gutenberg propose des milliers de livres mais je vois sans cesse défiler des ouvrages de La Fontaine, ou bien il était vraiment très prolifique ou ce sont les mêmes, il y en a à profusion ! Sinon à quoi cela sert d’en avoir inscrit en plusieurs endroits ? Il faudrait que je regarde de plus près.

Judy, comme moi et malgré sa culture plus riche que la mienne, n’a plus le goût de lire des choses pour s’instruire, elle a envie de simples romans qui malgré ce nom ont bien des choses à mous apprendre dans un contexte moins rébarbatif. J’espère qu’elle va trouver et je vais chercher aussi, dès que j’aurai un peu de temps. Pensez-y pour vous-mêmes, les livres coûtent si chers !

 

Et puis…peut-être des projets et une nouvelle aventure matérielle pour cet été…Mais ça, c’est à voir. En tous cas un grand plaisir que quelques-uns que j’aime beaucoup aient pensé à m’y faire participer, que cela se réalise ou non, la proposition seule me fait chaud au cœur.

 

Et je vous mets ce poème, je voudrais en illustrer chaque strophe tellement c’est imagé et joli…

Guy de MAUPASSANT (1850-1893)

Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d'un bois.

Plus de chansons dans l'air, sous nos pieds plus de chaumes.
L'hiver s'est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l'horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu'elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s'empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu'elle darde,
Fantastiques lueurs qu'elle s'en va semant ;
Et la neige s'éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n'ayant plus l'asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu'au jour la nuit qui ne vient pas.

Cadeau de ma sœur ! Merci !

 

C’est assez comme dirait la baleine ! (Cétacé pour ceux qui n’auraient pas encore été au courant…marin !) je vous laisse commencer cette nouvelle semaine très chargée !

Mais n’oubliez pas que je pense à vous avec affection !!!

LN

L’illustration une façon très simple pour la nouvelle année et ses promesses !

 

Partager cet article
Repost0