Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 08:25
montage aquarelles Ambrugeat
montage aquarelles Ambrugeat

Bonjour chers amis,

J’espère ne pas vous ennuyer avec ces visites d’expositions locales, mais elles sont tellement importantes pour nos petites communes, laissant à chacun la possibilité de s’exprimer et de voir et attirant également un peu de touristes jusqu’ici.

De plus cela nous permet de discuter ensemble de ce que nous voyons et aimons...ou non.

Encore une fois, chacun son goût.

L’aquarelle qui parait si simple n’est pas un travail si facile, loin de là.

Je n’y suis pas très adroite et c’est pourquoi j’apprécie d’autant plus !

Il faut faire vite, sans tellement de corrections. Il faut vraiment savoir ce que l’on fait avant même de poser le pinceau et savoir dessiner car c’est rarement abstrait !

Par contre c’est toujours plaisant, frais, clair grâce aux transparences de la peinture, léger et je crois que tout le monde ou presque aime ce genre de matière, moi aussi.

Pourtant vous reconnaitrez avec moi que bien souvent les aquarelles, toute plaisantes qu’elles soient, non pas beaucoup de personnalité. Il est difficile de deviner qui a peint ce tableau et nous choisissons plus le sujet que la patte de l’artiste !

C’est que souvent les artistes comptent plus sur les transparences et oublient que même par temps clair il y a des ombres et des lumières et qu’ils ne les ont pas accentuées, comptant sur la couleur et n’osant trop charger ce qui est rédhibitoire. Si bien que fort jolies, souvent ces aquarelles semblent un peu plates et sans vie.

C’est pourquoi je vous ai sélectionné ces trois ci qui me semblent plus intéressantes, soient par leur technique, soit par les reliefs d’expression.

La juste suggestion de Mme Monéger dans le mouvement de sa dégringolade de maisons…

Les différents plans de lumière donnant une profondeur de champ (visuel !) et son éclaboussement dans le mouvement des fleurs de S.Mercier.

Et ce chat au regard lourd …de réflexion bien sûr … exprimé si succinctement de quelques larges taches de M.C.Gasparoux.

Et que vient faire cette huile dans les aquarelles ? allez-vous protester !

C’est parce que cette huile est de l’aquarelliste, Yves Poirier, dont j’ai noté les œuvres les années passées. Cette année ce peintre s’est mis à l’huile et il a traité ce tableau comme il a traité ses aquarelles, j’y retrouve la même force spontanée, la même vie dans ses ombres et ses lumières, les détails de la matière… et j’aime beaucoup ça….

Je vous rappelle que vous avez tout à fait le droit de ne pas être d’accord avec moi et même de me le dire ! Vos avis m’intéressent et intéresseraient les auteurs de ces œuvres tout autant car c’est en en discutant que l’on remarque des choses que l’on n’a peut-être pas vues soi-même, ou faites instinctivement sans le savoir…. Le subconscient n’est jamais bien loin !

Je prie les autres aquarellistes, peintres et autres artistes de me pardonner de n’avoir pas relevé leurs œuvres dans ce blog, cela n’a rien de méprisant, c’est que je ne peux tout montrer, mais j’invite le plus de monde possible à venir voir l’exposition car tout y est beau d’une manière ou de l’autre, il y en a pour tous les goûts!

Je vous laisse aller pêcher le poisson pour midi, nous sommes vendredi ! Plus simplement j’ai acheté des filets de harengs, cela ira avec des pommes de terre bien sûr et j’ai deux tomates dans la serre qui seront mûres à point pour accompagner. L’est pas belle la vie ?

Bonne journée à tous et je vous envoie mille étincelles d’amitié pour faire briller vos yeux !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 08:22
sculptures bois Georges Clement
sculptures bois Georges Clement

Bonsoir à tous!

Je prépare ce blog mercredi soir en rentrant d’Egletons où nous avons passé l’après-midi pour obtenir notre peinture. Il est 20h10 je n’aurai pas le temps de finir avant l’heure de la soupe, mais j’ai préparé le montage photos.

Je vous demande pardon, je ne peux corriger la parallaxe, c’est-à-dire mettre les formes géométriques, cadres par exemple, d’équerre et de face, je n’ai plus les outils capables de m’y aider.

Mais je compte sur votre indulgence et votre imagination pour faire les corrections nécessaires, merci à vous.

Voici le travail d’un monsieur que je ne connais pas du tout, Georges Clément, et le spectacle m’a enchantée.

J’aime le bois, vous le savez par certains de mes tableaux et le travail de ce monsieur est si adroit, dans ce bois si beau, si doré, si doux, à l’œil comme au…Non ! Je n’ai pas touché, mon respect pour les œuvres m’a retenue, mais ce fut très difficile de résister !!!

Et non seulement ce monsieur est habile et connait bien son travail, mais en plus…Il a de l’humour et des trouvailles ! Cette veste sur son valet, quelle bonne idée et quelle facilité de l’utiliser en décoration dans une maison, cette sculpture prend sa place tout naturellement !

Admirez la dentelle du lutrin et il y a même une petite chouette toute mignonne pour les amoureuses de cet oiseau et j’aime bien la fleur dans le cadre !!! Et ce moulin à café d’un autre âge, n’est-il pas charmant ? !

Bravo Monsieur Clément.

Je dois vous quitter pour ce soir aussi je vous souhaite à tous une bonne nuit de sommeil doux et réparateur et je reviendrai finir ceci demain matin !

Un baiser sur vos rêves !

Bonjour nous sommes jeudi !

Et déjà le soleil luit ...

Sur ma chemise de nuit ! ;-)

Mon sommeil ne fut pas si bon que le précédent, mais ce ne peut être toujours Byzance ! Je savais bien hier soir que ce n’était pas une page tournée définitivement.
Mais aujourd’hui est tout neuf et nous verrons bien ce qu’il en sortira
!

En principe nous avons deux jours maison car samedi ce seront à nouveau les festivités. Quelle vie mondaine nous avons !!!! Il va y avoir la St Salvy au village d’ambrugeat. Oui, je vous raconterai !

Aujourd’hui je vais vous préparer le blog de demain, du moins les photos, sur les aquarelles !!!

Je pense toujours à vous chers amis et je vous souhaite le meilleur pour ce jour !

Avec toutes mes amitiés…comme toujours !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 08:52
tableaux 2015 .M.Breuil
tableaux 2015 .M.Breuil

Bonjour à tous!

Nous voici à l’exposition de peintures d’Ambrugeat.

Tous les travaux exposés mériteraient d’être montrés car chacun a fait du beau travail, avec son cœur et son talent. Mais il m’a bien fallu sélectionner, je ne puis éditer un catalogue !

Aussi gens qui êtes dans la région, je vous invite à venir voir pas vous-mêmes ce sera tellement mieux.

Donc aujourd’hui, « à tout seigneur tout honneur », je vais vous montrer le travail de Monsieur Breuil, notre Maître en Art Contemporain et Moderne.

Pourquoi LUI ?

D’abord c’est un monsieur très gentil qui fait beaucoup de choses, avec sa femme et quelques amis, pour animer la commune, organiser les fêtes et autres activités.

Ensuite parce que j’aime sa façon de…chercher… S’amuser !

Il ne se contente pas de peindre au mieux la si belle nature qui nous entoure, mais chaque fois, il cherche une nouvelle idée pour s’exprimer de façon plus ou moins surprenante, souvenez-vous de ses œuvres des années passées.

Enfin parce qu’une fois de plus il y a des choses qui me plaisent et particulièrement la silhouette, qu’il a choisie pour affiche d’ailleurs, au milieu du panneau et les trois de gauche.

Corps de femmes découverts en ombres chinoises comme au travers d’un rideau, comme cela, par inadvertance, en passant, sans esprit malsain qui voudrait fouiller le détail excitant, juste le plaisir d’admirer quelque chose de naturel, tout simplement, exprimé si simplement.

Et comme je veux être honnête, je n’aime pas les deux de droite, ce n’est que mon opinion sans jugement, vous pourrez ainsi vous rassurer, ce n’est pas par flatterie que je parle de ce monsieur.

Mais je vous laisse regarder et votre goût, quel qu’il soit, sera tout aussi respectable que le mien, car chacun de nous a des émotions révélées par la peinture qui n’appartiennent qu’à nous-mêmes !

Je ne sais s’il fut mis ensuite ou si nous ne pouvions le voir, je ne le retrouve nulle part sur mes photos, mais il semble qu’il y ait un panneau explicatif pour les plantes de la place de l’Eglise à Meymac.

Seulement aller et venir des plantes au panneau, vice et versa et recommencer est un peu difficile, je pense qu’il serait mieux de marquer chaque plante à son pied avec une étiquette ou une ardoise.

Merci à MHel de nous avoir signalé ce détail.

Et je vais mieux. C’est net. Cela aura duré un mois et demi!

Non seulement j’ai moins de désagréments en profondeur des endroits touchés, mais même les surfaces sont moins sensibles. De temps en temps je sursaute sous un pincement ou j’ai le besoin instinctif de passer doucement ma main sur les places atteintes pour calmer quelques vibrations mais ce n’est plus rien en comparaison de ce que j’ai vécu.

Et surtout…

Je ne suis plus SI FATIGUEE ! Je ne me traîne plus ! Je reprends ma marche normale, voire même cavaleuse de pentes, je ne dors plus dans la journée , même si je me repose un peu pour prendre le café-carré de chocolat tranquille après le déjeuner dans la chaleur de mon bonhomme et parfois d’un chat sur le canapé.

Et ma tête recommence à fonctionner. La pauvre déjà si vite perdue, avait bien du mal à se rappeler d’une seule chose à la fois ! Là, sans être brillante, ça j’ai renoncé, j’arrive tout de même à « penser » un peu, fonction proche de l’avant zona.

Je remange normalement et non plus comme un ogre, mais je garde les gaufres du goûter !

J’ai pris ce matin une douche normale, ce qui veut dire pression et température normales, sensible sur les traces mais supportable.

ET J’AI DORMI TOUTE LA NUIT !!!!! Alors ça c’est bon !

Comme je voudrais que mes amies puissent avoir cette même satisfaction !!!!

Il me reste que j’ai froid, toujours froid quoique je mette sur mon dos, et le soir j’ai hâte de retrouver le lit.

Mais le progrès est net et s’est déclenché en quelques jours à peine.

Mardi fut peu éclairé, gris et venteux, pas très chaud. Si je veux que mes haricots « remontent », c’est-à-dire tentent une deuxième floraison, il faudrait bien que le soleil vienne maintenant les réchauffer. Mais… C’est peut-être déjà trop tard… Aujourd’hui il est tôt pour des prédictions météorologiques, mais il ne pleut pas, un rayon de soleil éclaire La Saulière, on peut au moins espérer une journée agréable.

C’est ce que je vous souhaite à tous, une belle journée, agréable en température et pleine de belles surprises ! Regardez bien autour de vous, c’est comme trouver des œufs de Pâques !!! Des fois, faut bien chercher !!!!

Et vous sentirez autour de vous comme une tendre aura, comme un voile de douceur joyeuse…Ce sera ma tendre pensée allant vers vous !!!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 08:35
Foire de Meymac 2
Foire de Meymac 2

Le bonjour du Mardi!

Non pas qu’il soit spécial et différent des autres jours, mais voilà, aujourd’hui c’est mardi… C’est venu comme ça et je veux croire que c’est lui qui m’a soufflé cette précision, lassé d’être parmi les jours et jamais notifié spécialement en dehors de quand il est gras.

Lundi c’est le début de la semaine, souvent le jour de la lessive, mercredi jour des gosses, jeudi le nôtre, à nous les anciens, on s’en souvient, vendredi jour du poisson, samedi le départ du week-end et Dimanche le jour du seigneur. Et mardi dans tout ça ? Alors le voilà et nous somme Mardi. Gloire à lui.

Aujourd’hui je vous montre un tout petit aperçu des produits de l’exposition artisanale, ce serait bien trop long de tout vous montrer, il vous faut venir !

D’abord les chapeaux. Eh oui, il y a des gens qui travaillent « du chapeau » et des gens fort bien qui le font fort bien.

Il y a plusieurs fabricants de chapeaux sur la foire et si je vous mets celui–ci particulièrement c’est à cause de son nom d’une part, mais surtout parce que la Petite Mésange y travaille avec plaisir.

La première fois, j’ai été surprise de voir ces chapeliers et modistes, je n’avais pas remarqué que les femmes recommençaient à porter des chapeaux. Et pourtant ! Et puis Chéri-Bibi travaille pour de grandes maisons de Haute Couture je crois.

Cela me plairait d’avoir un chapeau, mais je ne saurais absolument pas le porter. Il faut avoir une certaine élégance, un certain port de tête !

En plus, rien ne tient sur mon chef, ni foulard, ni bandeau, ni barrette, ni serre-tête…ni idées hélas !!! ET même les bonnets bien enfoncés ont tendance à s’évader… C’est pourquoi je préfère de loin la capuche de mes manteaux, toujours présente dans mon dos, ce qui ne l’empêche, une fois sur mon crâne, de glisser et s’échapper laissant l’unique rafale du moment me noyer la tête !

La deuxième image c’est une parmi tant d’autres, peut-être un peu plus amusante pour m’accrocher, résumant toutes ces échoppes de bijoux fantaisie, de pâte à modeler, de résine, d’émaux, de bois, d’or et d’argent, de verre, de coquillage et de nacre, de perles et j’en oublie… Beaucoup sont plus amusantes et originales que celle que j’ai choisie pour moi et que vous verrez plus tard, mais la plupart ne résistent pas à un an de douches quotidiennes !

La troisième image est un stand spécial qui revient chaque année, qui me fascine et m’effraie un peu…

Ce sont des personnages de légendes, c’est un beau travail artistique, mais je les trouve un peu effrayants. Sorciers et sortilèges… Pourtant chaque fois je m’arrête pour les admirer et la propriétaire du stand m’a laissée les photographier.

Beaucoup d’autres m’ont demandé de ne pas faire de photos, certains souriants et courtois, certains autres énergiques et presque agressifs.

Je comprends que des gens faisant des objets originaux craignent de voir leurs œuvres se retrouver sur « facebook » ou autres et copiés.

Mais une dame avait des patchworks. Rien d’original ou de nouveau et le dessin n’y était pas différent de tant d’autres. Je voulais juste photographier parce que c’est une vieille coutume américaine qui se perpétue là-bas et je voulais montrer à mes amies d’outre-océan que cela se retrouvait maintenant parmi les brodeuses-couturières en France aussi.

Mais la personne, alors que je n’ai nullement insisté et au contraire m’excusant, s’est même levée de son siège prête à me chasser à coup de torchon comme une vilaine mouche ! Ô qu’elle était vilaine et fâchée! ahahah

Voilà comment j’ai risqué ma vie pour vous avoir des images ! ahahah

Demain je vous emmènerai à l’exposition d’Ambrugeat, si vous le voulez bien !!!!

Là vous devez être fatigués de votre balade dans les rues de Meymac, je vous laisse vous reposer !

Mais vous n’allez pas rester là toute la journée !?

Alors je vous souhaite bon courage et je vous quitte en vous embrassant comme cela se fait maintenant si couramment, un peu top couramment à mon goût, mais pour vous, très sincèrement !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 08:37
La foire à Meymac
La foire à Meymac

Bonjour les amis!

Vous voulez venir faire un petit tour à Meymac?

Suivez-moi, cela ne sera pas long…

Meymac est une jolie petite ville, avec de vieilles pierres souvent sculptées et d’anciennes rues, parfois ruelles, des toits et des dizaines de clochers d’ardoises, mais aussi beaucoup de clarté et de projets modernes, entre autres son musée d’Arts Contemporains.

Je vous recommande aussi sa magnifique librairie « Vivre d’art » et son petit Musée Vazeille à propos des trésors du passé de cette ville, dessus et dessous.

Mais aujourd’hui l’atmosphère est spéciale car c’est la grande foire Artisanale !

Elle est installée sur la place de l’église comme cette image le montre mais aussi tout au long de la rue principale qui grimpe d’un bout à l’autre de la cité.

Une balade facile, nous montons à droite pour voir tout ce qui est en démonstration de ce côté et nous redescendons en regardant l’autre côté de cette exposition animée.

Oui, ça grimpe un peu, mais pas trop, rassurez-vous, et il y a toujours un marchand de fromages, un ou deux marchands de miel et de myrtilles et un marchand de crêpes, sans compter la buvette à mi-chemin et le bistrot dans lequel vous pouvez trouver à boire et à manger, regardez-le, en bas à droite de mon montage, très bien peint par Monique Langlois .

Ce tableau est exposé à Ambrugeat, dans l’église.

Et cette année la ville a installé ces grands carrés de jardin, rondins de bois autour, terre couverte de paille dedans et y sont installées des plantes condimentaires parfois mal connues. Je regrette de n’avoir pas trouvé d’étiquettes explicatives, la ville a sans doute surestimé nos connaissances !

En regardant bien, vous devinez tout autour de cette place, des paillottes abritant les artisans et leurs créations multiples et variées.

Et aussi de grandes affiches et peintures sur les murs des maisons, photo N°3.

Dimanche calme, même moi.

Une poignée de haricots violets cueillis et congelés.

Deux lessives qui ont séché.

Les chats ont défoncé la trappe en plastique que Michel a dû réparer alors qu’il croyait avoir fini sa journée de peinture des volets, il était content !

Je l’ai consolé avec deux gaufres …

Nous recommençons une nouvelle semaine, le soleil revient, les vacances touchent à leur fin mais il y a encore de beaux jours pour en profiter !

Alors allons-y !

Bonne journée à tous et toutes mes amitiés joyeuses !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 08:32
encre d'après Greeley-271
encre d'après Greeley-271

Bonjour bonjour!!!

Le ciel fut assez bon hier pour envoyer du soleil sur la foire artisanale de Meymac.

Nous y sommes allés, nous avons acheté notre ail pour l’année et la breloque marquant l’année 2015, pour mon cou , rouge comme zona. Mais vous ne la verrez qu’à la bonne date, là c’est comme si je n’avais rien vu, elle est cachée dans le sac de Michel !

Ensuite nous sommes passés à l’exposition de peinture de Meymac où j’ai pu bavarder un peu avec un peintre dont j’avais déjà remarqué et aimé les œuvres les années passées. Ce me fut agréable de parler peinture et technique pour une fois, cela faisait longtemps que cela ne m’était pas arrivé.

J’ai pris quelques photos sur la foire et à l’exposition mais il me faut les traiter, et cela va me prendre un peu de temps.

En rentrant nous sommes allés chercher un pain de seigle. Je le coupe en tranches et congèle, ainsi quand je suis juste entre deux fournées, j’en sors une tranche ou deux et cela nous fait un petit changement.

Là, ce pain n’était pas cuit dedans. Ils ne le sont jamais beaucoup mais là c’est une masse épaisse et collante qui tombe en morceaux et pourtant il est refroidi. Je ne sais ce que je vais faire de « ça ».

Ah je regrette l’ancien pain de seigle « gris vert » des anciennes boulangères. Celui-ci est noir et le goût est bon, différent...mais collant.

Et nous avons du même coup choisi deux gâteaux (un chacun). Deux Paris-Brest histoire de partir nous aussi en vacances !

Cela fait des années que nous n’avions pas acheté de gâteau pâtissier ! Cela faisait un peu la fête !

Ils étaient gros !

Une fois rentrés, vers 6h, nous avons eu la grosse déception d’avoir manqué des amis qui sont JUSTEMENT passés le jour où nous n’étions pas là !

C’est toujours comme ça !

Nous nous sommes consolés en installant nos gâteaux sur la petite table et notre GRAND verre d’eau.

Ils étaient délicieux ! Pas les verres d’eau, mais les Paris-Brest !

Seulement ils étaient un peu trop gros pour nous. Mais on ne va pas gâcher ! On a tout mangé quand même ! Et…On était un petit peu barbouillés ensuite, si bien qu’au diner nous n’avions guère faim et Michel a reproché ma soupe ahahah !

Aussi je ne vous en mets pas plus long aujourd’hui pour prendre ce temps afin de préparer la suite et les photos. Vous voulez bien ?

Je vous remercie de votre patience et je vous envoie plein d’amitiés pour tous !BON DIMANCHE A TOUS !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 10:24
peinture ordinateur:06-11-18-238
peinture ordinateur:06-11-18-238

Bonjour à Tous!

Fera-t-il beau? La question est importante localement du moins car ce sont les jours de

LA GRANDE FOIRE ARTISANALE DE MEYMAC.

Nous y allons chaque année pour voir ce que les artisans nous proposent en tous genres, les nouvelles créations, y acheter de l’ail, et souvent ma médaille annuelle que Michel m’offre pour chaque anniversaire de mariage.

Mais très souvent, étant donné la date de cette manifestation, c’est le moment des orages et les pauvres exposants ont bien des difficultés à maintenir leurs stands contre la pluie et le vent sans parler du fait qu’il vient bien moins de chalands quand le temps est gris et encore moins s’il est pluvieux-orageux !.

Dans ce cas c’est une perte pour tout le monde, ces gens qui se déplacent, la ville, et les visiteurs qui n’ont pas eu le plaisir de découvrir des trésors !

Mais aujourd’hui, si cela se réveille encore gris sous le ciel du Rio, on peut encore espérer que le temps se lève…

J’ai acheté au supermarché une boîte de « tapas » : coques au naturel. 63g de coques minuscules dans de l’eau salée qui s’est « parfumée » au contact des coquillages.

J’ai fait cuire du riz vapeur avec quelques petits pois, petits dés de carottes et de courgette.

J’ai fait une sauce légère de fécule et de mascarpone légèrement assaisonnée d’une pointe d’ail et d’un peu de persil.
J’ai mélangé, mis dans des plats en terre au four histoire de tout mettre à la bonne température et ...Qu’est-ce que nous nous sommes régalés !
!!

Petite histoire :

Une mère a eu trois fils. Des triplés, tous pareils au point qu’elle seule pouvait les distinguer les uns des autres. Pourtant ils n’étaient pas nés d’un même ovule.

Elevés de même et ensemble ils devinrent de beaux adolescents.

Le père avait un champ qu’il cultivait en alternance en blé ou en betterave et qui donnait bien, régulièrement.
Le père décida de partager ce champ en trois parties égales et d’en donner chaque pièce à chacun de ses fil
s.

Tous trois travaillèrent leur champ avec soin et de même façon tel leur père le leur avait enseigné.

Pourtant une vache vint piétiner le terrain du premier écrasant une partie du blé. Le garçon dû se donner beaucoup de mal pour redresser les épis et sauver ce qui pouvait l’être. Et dans cette partie il sema des fleurs qui avaient encore le temps de fleurir… Chacun venait regarder cette saignée fleurie pour le plaisir et se cueillir un bouquet.

Le deuxième avait reçu la foudre qui y avait creusé un large sillon calciné. Que de peine pour le garçon qui dû nettoyer, retourner ce qui était détruit ! Mais bricoleur, il en fit une goulotte d’eau dans laquelle il ensemença quelques poissons et chacun eut droit à sa friture.

Le troisième avait eu une invasion de souris nichées dans les racines. Ce furent des jours et des jours de surveillance pour se débarrasser de cette vermine. Il créa un élevage de chats dont tout le village profita.

A la fin de l’année, quand ils comptèrent leur recette, ils avaient à peu près le même gain et malgré les peines de chacun, les garçons étaient contents de leur année en dépit du travail et des mésaventures. Chacun avait trouvé des solutions différentes selon leur tempérament et transformé les difficultés en quelque chose de positif.

Je pense qu’il en est de même de chacun de nous, grosso modo. Nous naissons avec ce que nous sommes, nous recevons notre part de devoirs, nous accomplissons notre travail comme nous pouvons, de notre mieux, nous recevons chacun nos calamités et à la fin du compte la fierté d’avoir réussi à faire si peu que ce soit malgré les difficultés nous donne du plaisir de vivre.

Il en est de même de nos enfants…
Le cœur angoissé, les parents des trois garçons ont vu leurs chers fils se battre contre les évènements, se sont désolés de leurs malchances, se sont inquiétés de leurs fatigues, mais ils les ont laissés faire à leur manière afin de leur laisser toutes leurs responsabilités, tout en veillant de loin pour intervenir en cas de danger extrême et les ont vu vaincre l’adversité, Ô surprise, chacun d’une manière qu’aucun d’eux n’aurait pens
é.

Ce n’est pas ce qu’ils avaient prévu pour eux, mais leurs enfants faisaient leur route à leur façon…et c’est tout ce que nous espérons, nous les parents, que les enfants VIVENT…

Une petite idée qui m’est passée par la tête, juste de quoi vous faire sourire de la naïveté de votre amie qui voue embrasse de toute son amitié !

BONNE JOURNEE A TOUS !!!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 09:00
Canicule-14-11-20-121
Canicule-14-11-20-121

Bonjour les amis!

Vous êtes rafraichis? Tous en forme?

Il pleut…

C’est drôle comme d’un jour à l’autre nous passons de l’été torride au mélancolique automne…Mais nous savons qu’il y aura d’autres beaux jours, aussi profitons- en pour nous reposer.

Pas de plage, ni de balades à vélo ?

Oui mais des jeux de société, groupés autour de la table, ensemble, cela a son charme tout autant !Peut-être quelque brave femme se sera dévouée pour faire un gâteau pour l’heure du goûter ?

Ou alors… Mettre de la musique, pousser les meubles contre le mur et danser ?

Oh ! Je suis tranquille vous trouverez bien de quoi vous faire un beau souvenir de cette journée !

Par contre ici ce fut bien calme hier (ce qui n’est pas non plus pour me déplaire !) car pratiquement impossible d’ouvrir l’ordinateur et la télé était hasardeuse à cause de multiples coupures d’électricité qui font sauter le matériel et ça, il n’aime pas, le matériel !!!

Mais une gentille visite dans l’après-midi a éclairé notre journée de sa présence. Un couple qui apporte l’image de leur tendresse et de leur équilibre et qui, malgré leurs difficultés, restent souriant et courageux.

Michel a fixé des cartons pour empêcher les poussins de passer la frontière des clandestins pour le camp des coqs, puis, après déjeuner, il a commencé à peindre un volet pour voir ce que cela donne. Pas vilain. Pas ce que nous voulions, mais pas vilain. A suivre…

Cherchant autre chose, je suis tombée sur ce travail passé, et j’ai trouvé que c’était bien représentatif de notre grosse chaleur avec les oiseaux qui étouffaient dans leurs œufs ! Ne trouvez-vous pas ?

Et je vais aller me préparer pour un nouveau vendredi. J’ai trouvé au supermarché des boîtes de coquillages en conserve, nous allons essayer cela à midi. Il faut que j’invente que mettre autour, je n’ai aucune idée de ce que je vais trouver une fois le couvercle levé !

Ce sera une des aventures du jour !!!

Bonne journée à vous tous, chers amis, et si le rythme est un peu trop plat avec cette pluie fine, mettez de la musique et vous verrez, une nouvelle lumière s’allumera en vous !

Je vous envoie toutes mes amitiés, et si mes moyens intellectuels sont un peu diminués en ce moment pour vous distraire à cause de ma fatigue, soyez certains que mon affection ne l’est en aucune façon !

Bonne journée à tous !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 08:52
Tigre sur bois
Tigre sur bois

Bonjour les amis!!!

Je ne suis pas en avance, je n’avais rien préparé hier, l’orage, la pluie et le brouillard se sont levés cette nuit et ma connexion ce matin est aventureuse.

Mais tout va bien…ou presque…

Et je vous ai sorti ce tigre sur bois, ne trouvez pas qu’il a l’air très « zen » ?

Hier Egletons pour la peinture des fenêtres, portes et volets.

Ils ont, à Bricomarché, une machine qui est sensée reconnaître les couleurs de n’importe quel support et vous faire le mélange exact pour votre peinture.

Cela fait des années que nous cherchons une certaine couleur sans la trouver. Une teinte dans les violets pour contrebalancer un bleu lavande.

J’ai donc pris une photo de la façade de la maison, et j’ai peint à l’ordinateur toutes nos ouvertures de la couleur que nous souhaitions pour voir ce que cela donnait, et une fois choisi le modèle préféré, j’ai fait le gros plan de la porte qui montre en même temps les montants bleus et les volets violet.

Fiers et riches de ce projet et munis de nos photos, nous avons affronté la fournaise et les chaos des routes qui m’arrachaient le sein et l’aisselle à l’aide de mon soutien-gorge.

Michel présente mon modèle et une jeune femme très aimable nous propose une pléthore d’éventails de teintes.

-Mais je pensais que vous pouviez reconnaître la couleur avec un ordinateur ?

-ah oui mais…Bon. Ca ne va pas marcher…

Effectivement cela ne marche pas.

- Attendez je vais appeler quelqu’un.

Un monsieur plus âgé vient à la rescousse, mais avec lui cela ne marche pas mieux.

Mon papier serait trop brillant.

C’est possible. J’aurais dû tirer sur papier mate.

Jusqu’ici je ne bougeais pas trop, écrasée que j’étais de mal à l’aise entre chaleur et gratouilles. Mais Michel commence à se tendre. Pendant qu’il discute je regarde les échantillons proposés, et je trouve quelque chose de différent mais pas si mal…Je mets de côté et j’entre dans le débat.

Bref nous repartons avec un petit pot d’essai de la couleur de l’échantillon de la boutique et je referai un essai de modèle sur papier mate si le résultat ne nous plait pas.

Ils peuvent faire toutes les teintes à partir de n’importe quel support..sauf la nôtre.Pas de chance!

Mais chaque fois, car un autre spécialiste est venu à notre secours, ils nous demandaient quelle était la marque de la penture de nos volets etc. Chaque fois nous leur disions qu’ils n’étaient pas peints mais cela n’entrait pas dans leur logique puisqu’ils voyaient bien la photo ! Jusqu’à ce que je comprenne et dise clairement :

-Ces fenêtres n’ont jamais été peintes de cette couleur, ça je l’ai peint… à l’ordinateur !

Alors là deux paires de yeux ronds se sont plantés sur ma figure et ont découvert un être à part !

-Mais vous avez un logiciel spécial pour faire ça ?

-Les petits logiciels téléchargés gratuitement !

-Ah ben ça alors vous êtes forte !

-Vous ne vous rendez pas compte de tout ce qui peut être fait en dessin-photo avec un ordinateur, c’est MAGIQUE !

Le soir je suis allée ranger mes poules. La couveuse habituellement garde le nid deux ou trois jours avec ses petits mais je pense que la chaleur l’a incitée à sortir tout de suite, d’où le petit oublié. Aussi était-elle avec les autres dans la cour et le soir absolument pas décidée à rentrer.

Elle a réussi à affoler les poussins qui….Sont passés à travers le grillage des coqs !!!!

Ce grillage a de toutes petites mailles hexagonales comme vous connaissez, eh bien ils réussissent, avec un peu d’énergie certes, à s’enfiler dedans !

Je craignais que les coqs les piquent ! Le temps de passer de l’autre côté les autres suivaient, je ne vous raconte pas plus longuement le cirque pour rentrer tout le monde à l’abri car je vais encore m’essouffler ! ahahah

Je vais aller prendre une bonne douche fraîche pour finir de me réveiller, Michel chante déjà au rez-de chaussée !!!

Il va faire plus frais, nous serons mieux, enfin surtout les enfants et les anciens !!!

Bonne journée et mille baisers à attraper au vol, on peut faire un peu d’exercice aujourd’hui ! WOUAI !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 08:52
etude Monet- 67
etude Monet- 67

Bonjour à tous!

Tout le monde va bien? Eh bien moi aussi! Enfin presque mais c’est mieux et c’est déjà ça.

Ca y est les poussins sont nés et tous les quatre. Mais quand je suis arrivée au poulailler la mère était sortie du nid avec seulement trois. Deux jaunes et un noir qui pointaient sur le dos de la poule au pli de son aile.

Quand j’ai soulevé le couvercle de son refuge, j’ai trouvé un petit noir, plus petit, tout seul, qui ne cherchait rien et qui ne piaillait même pas.

Je l’ai soulevé et posé près de sa mère, rien ne se passait ni du côté maternel, ni du côté du bébé. Je surveillais de crainte qu’elle le refuse et le tue.

Au bout d’un moment elle a picoté sur le sol et le petit s’est approché, elle a pris une bouchée dans le plat, l’a posée sur le ciment et elle a piqué dedans, le petit est venu et a fait de même. Il a fini par se réunir avec les autres sous les ailes protectrices.

Quand je suis allée nettoyer le nid sa coquille n’était pas très écrasée et l’emplacement était encore humide. Je pense que madame était sortie avec les enfants en laissant l’œuf à son destin et le pauvre chou est né tout seul, loin de tous… Booou !

Etes-vous sortis le soir voir les étoiles ? Nous avons éteint la maison pour faire l’obscurité et nous avons vu chacun une étoile filante et fait un voeu! Par contre les drones ou satellites ou je ne sais quoi ont disparus…

Pas les avions de chasse en tous cas, il en est passé deux hier après le déjeuner j’ai cru qu’ils emportaient le toit de la maison avec eux !!! Je les déteste quand ils font ça, tous mes nerfs explosent et me mettent presqu’aux larmes !

Une dame bavarde avec son amie tout en préparant le repas. Elle se prépare à mettre son rôti dans la cocotte et coupe soigneusement l’extrémité du rouleau de viande.

_ « Pourquoi coupes-tu le bout ?

-Je ne sais pas, ma mère a toujours fait comme ça, je fais pareillement…

-C’est bizarre…Je ne fais jamais cela…

-Ah bon ? Tiens je vais demander à maman. »

Elle prend son téléphone et appelle :

-« Dis-moi maman, pourquoi faut-il couper le bout d’un rôti quand on le met à cuire ?

-A vrai dire je n’en sais rien ma fille, j’ai toujours vu ma mère le faire et je fais pareil… Oui tu as raison, tu devrais demander à grand-mère ! »

Puisqu’on y est, la cuisinière appelle la grand-mère et :

-Dis mamie, pourquoi tu coupes toujours le bout du rôti quand tu vas le faire cuire ?

-Parce que ma cocotte est toujours trop petite et je n’en ai jamais acheté de plus grande ! »

Cette histoire démontre que dans la vie nous avons plein de pensées, de gestes mémorisés automatiquement dans les habitudes et les traditions sans que nous n’ayons jamais réfléchi qu’ils n’avaient absolument aucune raison d’être perpétués…

Je vais réfléchir pour voir si je peux m’en découvrir mais je crains qu’on ne le voie pas soi-même !

Hier j’ai fait trois petits dessins à la demande, oh pas grand-chose, juste trois petits croquis noir et blanc, mais cela m’a fait du bien, cela faisait TELLEMENT longtemps que je n’avais rien dessiné !

J’espère reprendre après les jardins… De toute façon pour l’instant cela m’est encore difficile de rester trop longtemps au bureau et comme je ne sais pas arrêter quand je suis démarrée, mieux vaut que je n’entreprenne pas un gros travail.

Aujourd’hui nous allons devoir sortir, à Egletons je pense, pour acheter de la peinture, pas pour moi mais pour Michel qui entreprend de repeindre portes et fenêtres. Il semble qu’à Egletons ils doivent recevoir une machine de haute technologie qui permet de reconnaître la couleur que l’on veut et faire le mélange exactement à la demande. Je ne vous dis pas quel est notre projet, juste un peu osé, je vous montrerai si ça marche !

J’aurais aimé me débarrasser du supermarché en même temps mais Michel dit que nous n’aurons pas le temps.

J’espère que vous pourrez faire aujourd’hui ce que vous avez le plus envie de faire. Que ce soit dormir ou lire dans une chaise longue, faire des mots croisés ou des sudokus, tricoter dans votre fauteuil devant la baie ouverte, aller faire une grande promenade tranquille, vous baigner, ou bien…. Aller vous enfoncer dans le gros dossier que votre patron vient de poser sur votre bureau, ou monter sur le toit pour y cuire, ou vous mettre sous la voiture à réparer, bref…aller travailler car il y en a qui travaillent et je pense aussi à eux !

De toute façon, bon courage à tous et quoi que vous fassiez, faites le bien et de bon cœur !

Avec toutes mes amitiés, comme chaque jour !

LN

Illustration : Une étude : quatre façons de voir cet espace du jardin de Monet…

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche