Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 08:40

10-11-20-142

10-11-20-142

Bonjour chers tous !!!

Ce fut une journée bien grise, mais j’espère que vous allez tous bien et avez tout de même le cœur joyeux.

J’ai fait pas mal de rangements, retrouvé des PPS à envoyer à mon cousin et surtout répondu à vos nombreux courriers. Merci de vos envois souvent enrichissants…ou amusants !

Entre autres ceci :

Je sais que les chansons que nous chantions dans nos cours d’école étaient de vieilles chansons rapportées par les colporteurs pour donner des nouvelles du royaume et du gouvernement. Pour éviter de se retrouver en prison, bien des affaires étaient cachées sous des plaisanteries et jeux de mots, ainsi que les allusions aux fredaines de la cour que les enfants ne devaient pas comprendre. Cela devait même amuser les adultes d’entendre les enfants chanter ce qu’ils savaient être « vilain » mais que les gosses reprenaient en toute innocence.

Une fois je chantais une chanson entendue à la colonie de vacances d’à côté de chez mes grands-parents et qui disait : « zim boum boum tralala, riquiqui la canne à papa »  en refrain. C’était un bon rythme, joyeux et bien cadencé. Pour nous ce n’étaient que des onomatopées bien innocentes mais qui nous valurent un sérieux coup de botte aux fesses par le grand-père outré qui nous envoya illico réfléchir dans notre chambre. Réfléchir on voulait bien, mais à quoi ? Ce n’est que bien plus tard, retrouvant ce refrain adulte, le coup de pied me revint sinon au derrière au moins à la mémoire et que je réalisai alors l’outrageuse signification que… seul mon grand-père, avait décelée.

Je savais qu’Au clair de la Lune » n’était pas innocent…

Et je me suis toujours demandée de quel fait divers pouvait venir ce jeu du frère qui donnait trois coups de couteaux à sa sœur Marie, assisse sur une pierre.

Mais pour le furet du bois joli je ne savais pas et c’est bien trouvé !!!!

 

On a tous appris cette chanson dès la maternelle : "Il court il court le furet, le furet du bois, mesdames. Il court il court le furet, le furet du bois joli. Il est passé par ici, il repassera par là."

C’est magnifique de tendresse et de naïveté, mais pourquoi est-ce un furet qui court ? Pourquoi pas un petit lapin, un chat, un chien, une souris, ou même un ourson?

Vous allez me dire : parce que c'est une chanson très ancienne, et qu’autrefois, à la campagne, on avait parfois un furet comme animal domestique.  Ou alors elle fait référence au jeu ancien jeu du furet…

Pas du tout ! Son succès remonte aux années 1710-1720, pendant l'épisode de la Régence, quand le pouvoir était exercé par Philippe d’Orléans, neveu de Louis XIV. Son principal conseiller était le cardinal Dubois, réputé pour son amour des femmes.

Cette rengaine de cour d'école était à l’époque une chanson populaire, connue de tous. Il s'agit d'une contrepèterie qui se moquait de ce curé trop porté sur la gente féminine. "Il court il court le furet" est à comprendre ainsi : " Il fourre il fourre le curé". Ce n'est pas un furet qui vient du bois, mais le curé Dubois, en un seul mot. Sinon quel intérêt de rajouter "Mesdames" dans le refrain?

Reçu d’ami, entendu sur France Inter.

 

Parlant d’Internet je suis atterrée de voir l’utilisation faite à l’arrière des applications de santé qui font fureur en ce moment, bien poussées entre autres par les mutuelles.

Toutes ces applications et autres sur les smartphones ramassent avec nom et adresses grâce à la localisation, le régime alimentaire, les indications de santé,  la fréquence au sports etc. Tout déplacement et faits et gestes sont notées afin de contrôler les gens. Ces indications ramassées sont vendues et rapportent pas mal d’argent « afin de mieux nous servir et nous soigner ». (sic d’eux)

Pour le moment ce n’est pas obligatoire. Mais…
Déjà certains souscripteurs se voient offrir des réductions ou des avantages sur certaines choses.

« A partir du 1er janvier 2017 L’Italien Generali proposera son programme Vitality. Si les objectifs conseillés sont atteints les personnes recevront des bons de réduction des produits de Generali « Adidas, Weight Watchers etc… »

« A terme il  y aura  des malus, prévient Benoit Thieulin. Grâce aux données de santé, on peut individualiser les risques. Et on pourrait casser notre logique de solidarité »

J’imagine le «  hey ! vous avec 3OO grammes de trop et vous mangez gloutonnez sur les viennoiseries, cela fait trois fois que vous allez à la pâtisserie xxx et, de plus, ils mettent du beurre dans les croissants ! Si on vous y reprend avant que vous ayez repris le poids homologué vous recevrez une contravention !»

Les mutuelles pourront augmenter le prix des assurances si nous ne sommes pas « raisonnables » et ne suivons pas les régimes imposés.

Et ne dites pas, « ils ne peuvent faire cela !!! C’est de la science-fiction ! » Je crois qu’aujourd’hui plus que jamais au vu des évènements actuels, nous ne pouvons douter que l’incroyable, l’invraisemblable PEUVENT arriver !

Je vais aller reprendre un carré de chocolat puisque c’est comme ça !!! Puisque je le peux encore ahahah Vous aussi ? C’est bien ! Ah non, pas toi Laurent ! Ton foie ! Fait gaffe ! Tu veux une sucette ?

Bon, d’accord, relaxez-vous, ce n’est pas pour aujourd’hui ! Et il est bien d’en parler autour de nous sans angoisse afin que chacun de nous soit prudent avec ces petits espions qui se glissent gentiment dans nos poches sous forme d’amusements.

 

Je vous souhaite pour aujourd’hui de pouvoir prendre votre plaisir, sans excès pour ne pas dépasser les bornes afin de vous préserver vous-même, tout simplement, mais vous faire tout de même une belle journée gourmande et agréable !

Bon courage à tous et toutes et mes amitiés attentives !

LN

Partager cet article

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • Le blog de helenedurio.over-blog.com
  • : ttextes , histoires, peintures et photos du quotidien isolé en montagne Correzienne
  • Contact

Recherche