Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 08:40

printempsprintemps

Bonjour les amis !

 

Première question pour chacun de nous : quel temps fait-il ce matin ?

HUMIDE… et gris-vert,presque vert de gris…Il fait lourd…Froid et chaud quand on bouge et je n’aime pas…

Hier soir je pesais le poids d’une vieille vache à cause du temps orageux. Décidément je n’aime pas ce temps-là ! Mais pourtant il a fait beau et c’était agréable.

J’ai eu 7 œufs avec 6 poules !!! C’est fort !!!

Bon, je pense en avoir loupé un ou deux hier soir ! Comme je vais les chercher à tâtons sous les poules !

Nous sommes allés acheter nos plants. Pas toujours ce que l’on veut, pas toujours le nombre que nous voulons, par exemple les tomates sont vendues par barquettes de 6 c’est donc 12 ou 18 quand on en veut 15, mais on s’arrange, je n’en ai pris que 12. De plus je ne vais pas les faire pousser cette année comme on m’a appris ensuite, mais comme quand je faisais en toute ignorance, j’en récoltais bien plus, c’est-à-dire pas sur une seule pousse car je me retrouve avec 3 bouquets et le haut collé au plafond de la serre. Avant je laissais en buisson et cela fonctionnait plutôt mieux. Bref l’aventure recommence cette année encore et youpi !

Sans doute la pluie, mais je m’en fiche aujourd’hui je serai sous la serre.

 

Ayant lu un petit truc curieux je vais revenir plus loin dans mes expériences pour vous parler d’un sujet dont il ne faut jamais parler !

Quand j’étais petite ma maman m’a appris qu’il ne fallait jamais laisser s’exprimer son intestin. Pas de flatulences !

-C’est quoi ,dis Mamie, flatulence ?

-Un pet ma chérie.

Je l’ai appris si tôt que je ne me souviens pas quand et cet inconvénient qui m’arrivait parfois me posait problème, mes parents n’ayant jamais rien fait connaître de leurs intérieurs personnels. Aussi, consciente de cette étrangeté qui m’accablait de temps à autres, je serrais des fesses, « ni entendu, ni sentU, je t’embrouille »  pensant que je n’étais pas normale, ce qui était déjà déclaré et reconnu depuis toujours par  mon entourage.

Et c’est quand nous nous sommes retrouvées chez les nourrices, ma sœur et moi, que le pet eut ses droits d’expression !

Je pense que la nourriture composée de quantité de fruits et de légumes alimentait nos talents mais officiellement, c’était dit : tout le monde pète ! Déjà j’étais rassurée. Mais comme le bruit ne gêne personne mais l’odeur qui l’accompagne n’est pas très plaisante à partager, nous allions à tout de rôle faire notre musique sous un épais rideau qui couvrait la porte et empêchait l’air froid de nous geler dans la pièce. Donc tour à tour l’une de nous se levait, plus ou moins discrètement pour aller s’exprimer dans son isoloir.

Ce souvenir me revient parce que l’on parle souvent des flatulences des vaches qui attaquent l’ozone, sans doute faute de rideau épais entre la porte du ciel et elles !

Mais il y a actuellement des scientifiques qui se penchent sur ce problème… Bien oui, la pénicilline est déjà découverte, il faut justifier leur existence à ces chercheurs de tous poils ! Et ils ont raison puisque j’en fais mon blog ! Quels sont les animaux qui pètent autres que les vaches ?… La science avance ! On ne sait pas encore tout, et même si nous avions décidé que la mouche pète, cela n’est pas encore prouvé. Mais tenez-vous bien, je vais changer votre regard sur l’existence en vous apprenant, Messieurs et dames, que la moule ne pète pas mais le cafard oui et probablement l’araignée aussi ! Quand je pense au boucan que doivent faire mes araignées…Mes oreilles ont vraiment beaucoup baissé il serait temps que je fasse quelque chose car je n’ai rien entendu…Bien entendu !

Ah hein ! Je vous coupe le souffle, non ?

Qui me l’a dit ? « Ca M’intéresse bien sûr » ! ahahah !!!

Allons jusqu’au bout du sujet, une petite histoire tant qu’on y est :

Napoléon, à qui on attribue cette histoire mais je n’y étais pas , je ne puis vous affirmer que c’était lui, était avec un Maréchal penché sur des documents. Peut-être le Maréchal Lannes, mais cela ne m’a pas été rapporté non plus. Quand un besoin de péter lui arrive, pour en couvrir le bruit, l’empereur tapote des doigts sur le bureau aussi discrètement que possible.

Alors le Maréchal, Lannes peut-être, se penche vers lui et lui dit :

-« Mon Empereur, pour le bruit, c’est parfait…Mais pour l’odeur vous faites quoi ? »

Hélas nous n’aurons jamais la réponse. Pourtant, j’en aurais bien une…Arsenicum album en 7 ch 3 ganules. Ah oui mais…C’est trop tard ! C’est avant qu’il faut les prendre ! Valable en cas de pétarade assurée…

Heureusement que ce blog existe afin d’agrandir nos connaissances et élever nos esprits ! Pauvres de nous que serions-nous sinon ? ahahah

Là-dessus je vous souhaite une bonne digestion et une excellente journée toujours avec le sourire !

J’espère à demain si je peux encore bouger !

Avec mille baisers parfumés, faudra bien ça après mes histoires à vous enfumer !!!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 08:41

Aït Morrhad (Ht Atlas Maroc)

Aït Morrhad du Haut Atlas Marocain

Bonjour chers tous !

 

Temps pas encore très stable mais la journée fut meilleure hier !

 

J’ai profité de cette éclaircie pour aller nettoyer de petit carré du bord de la route.

Vous vous souvenez peut-être (vous ai-je assez bassinés avec !) que je suis en amour pour mes coquelicots qui ont malencontreusement choisi  de pousser au bout d’une bande normalement réservée aux pommes de terre nouvelles, et que Michel veut toujours récupérer entièrement en sacrifiant mes chères corolles.

Et cette année ils se sont ressemés et il y en a plein !!!! Ils remontent sur la moitié du bout de terre ! Aucun dans l’herbe alentour, uniquement là, comme pour ennuyer Michel. Je pense qu’ils ont besoin de terre retournée…

Michel parlant des plantations je commence à le supplier :

- « Dis, tu voudras bien me laisser le petit bout du bout pour mes coquelicots ? »

D’habitude il me répond en termes moins courtois que ceux que je vous propose :

- « oh tu m’ennuies avec tes fleurs ! Tu ne peux pas te les mettre ailleurs ?

-Ben non ! J’ai mis des graines mais ailleurs ils ne veulent pas pousser !!! »

Et ceci répété chaque année, lui grognant, retournant tout, et malgré lui il y a des fleurs qui sortent de graines remontées avec la terre bougée.

Et cette année le miracle :

-« Ne t’inquiète pas, je te laisse tes coquelicots, il y en a plein et je ne ferai pas de patates nouvelles »

OUAI !!!!

Du coup je suis allée en déraciner 6 pour planter dans le petit jardin du bord de la route. J’ai aussi mis 6 œillets d’Inde qui levaient dans la serre. Maintenant à savoir s’ils voudront prendre ???

 

Je n’aime pas les nouvelles façons de la poste qui nous ont supprimé les oblitérations claires. J’aimais avant d’ouvrir la lettre, regarder le tampon pour savoir d’où elle venait. Même si je le faisais machinalement j’avais une instinctive sensation du voyage qu’elle avait parcouru…

Mais il y a pourtant des numéros et ma fille qui est facteur m’a dit que cela devait bien correspondre quelque part aux numéros des bureaux de poste !

Sur  sa suggestion je suis allée voir…sur Internet…Pour trouver la liste. J’avais trois lettres sur mon bureau, je voulais vérifier pour voir comment lire les codes….Et je n’ai pas trouvé…L’une j’ai bien trouvé que cela correspondait, entre les premiers chiffres et le département, mais pour la seconde aucun rapport. J’ai cherché dans des listes de « code Roc » et je n’ai même pas trouvé le numéro. Sur une liste, une lettre postée dans le Loiret a un code correspondant à Bastia…Ca fait tout de même un long voyage pour aller mettre sa lettre à la boîte !!!!

Vous souvenez vous qu’à une époque les flammes avaient un dessin qui faisait la « publicité » de la ville ! J’avais commencé à les garder et puis…Il faut faire de la place un jour ou l’autre !!!  Et l’une d’elle avait fait rire dans beaucoup de chaumières car son logo c’était : « Aubusson ses sites pittoresques » et si vous avez le réflexe des contrepèteries, ce n’est pas triste, tout un programme pour amener des touristes ! ahaha Ils avaient dû changer leur flamme !

Cet après-midi, nous allons acheter nos plants. GammVert fait une remise de 10% , « Toujours ça de pris » comme disait ma nourrice ! C’est bien nous avons reçu le papier annonçant l’arrivage.

Ensuite ce sera le gros boulot pour moi !!!

 

Mais en attendant que je sois trop épuisée pour envoyer des baisers… Mais non ! Pour cela il reste toujours assez d’énergie ! Mais je vous fais déjà plein de gros baisers qui claquent malgré tout ! Prudent !!!

Bonne journée les amis et…Doucement !!!!

LN


PS: Je reprends ma page , j'ai oublié de vous donner une petite explication, minime mais un peu rassurante, au sujet du bateau qui déprime au flanc de la Tour Eiffel:

C'est la Tour Eiffel qui a demandé le bateau et versé de l'argent à l'association.

Merci Mésange une fois de plus!

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 08:29

95-

95-

Bonjour à vous !!!

J’espère que vous avez VU LE rayon de soleil ! ahahah

Nous avons surtout entendu les avions et le « gros gros n’avion » qui rase les sapins ! Je me demande ce que c’est que cet engin qui semble dater d’autres temps et ce qu’il fait là ?

C’est un triste anniversaire pour notre amie Martine la poétesse. Ayons ensemble une pensée affectueuse pour elle si vous le voulez bien….

Je me pose et vous pose une question, peut-être sans réponse, mais je précise que c’est sans jugement ni ironie que j’en parle, juste que je me demande comment « ça marche », en toute innocence et ignorance….

Depuis le 22 mars ils ont fait hisser le monocoque du gagnant de Vendée-Globe, Tanguy de Lamotte, au 1er étage de la Tour Eiffel en le faisant venir de Vendée. Le voilier appartient au mécénat de chirurgie Cardiaque qui aide les enfants défavorisés à être opérés de malformations cardiaques.

Déjà je ne comprends pas comment le navigateur qui rentre peut compenser la dépense d’un voilier qui coûte des quantités d’euros que je ne sais même pas écrire.

La publicité…

Mais comment un produit peut-il être plus vendu-acheté, parce que son nom est écrit sur un bateau, même gagnant une course ? Mais nous, nous payons le bateau en achetant le produit vanté… ?

Le navigateur a reçu des sous je pense par les journaux et les intervieweurs ça je peux le concevoir. Et sa notoriété lui fait rencontrer des gens bien placés qui peuvent lui ouvrir des portes pour un job intéressant, jusque-là je suis.

Mais en admettant que ce soit la mécénat médical qui ait PAYE le bateau (et les reste car il y a bien d’autres choses à payer avant de partir dans la course), ou racheté l’esquif ensuite ?!...ce serait avec l’argent envoyé pour payer les opérations des enfants ? Comment l’association rentre-t-elle dans ses frais ? Comment peut-elle en tirer des bénéfices pour les gosses ? Et si Tanguy avait loupé son périple, l’association aurait perdu TOUT CET argent privant les enfants de soins ????? C’est un pari lourd pour le projet annoncé qui a amené les gens à leur donner leurs économies !

Est-ce que nous payons le bateau une fois en versant bénévolement nos économies pour des enfants malades puis une deuxième fois en achetant des produits vantés (des globes, pardon je n’ai pu me retenir !) par la marque et la notoriété de l’exploit ?

Et maintenant, le bateau est là. Cela doit coûter une fortune pour l’amener de Vendée jusqu’à Paris, pour louer une super girafe de fer pour hisser le bateau jusqu’au premier étage de la Tour Eiffel.

Qui paie ?

Comment cela peut-il leur rapporter de l’argent pour les gosses ?

Et je ne parle pas du ridicule de ce bateau pendu là-haut !

Qu’est-ce qu’il reste de l’agent donné pour les petits malades après tout cela ?

Je ne comprends pas, il doit bien y avoir une explication quelque part !?

                Je sais, je suis plutôt stupide quand il s’agit « d’affaires d’argent » mais je ne demande qu’à apprendre !

       Le bateau s’en balance là-haut dans le ciel de Paris…Je me demande s’il ne se sent pas quelque peu humilié, car lui, dans tout cela, il souffre mais n’a rien touché ! Mais il SAIT…

Et j’aurai bien d’autres questions, mais je ne veux pas vous accabler, une seule à la fois ce sera suffisant pour aujourd’hui !!!!

Toujours ce temps gris vert humide, mais le cœur joyeux je vous souhaite à chacun et à tous une excellente journée et faites le plein de marques d’amitié, commencez par les miennes, elles sont sincères et pures !

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 08:21

signet Ao Dai Vietnam

Signet Ao Dai Vitenam

Bonjour à chacun de vous !

 

Le calme redescend doucement sur le Rio, flottant comme des feuilles mortes qui voudraient nous ensevelir, mais nous ne nous laisserons pas faire !

 

Regardez bien l’image !

Je viens de recevoir ceci de mon amie Tam du Vietnam. C’est un signet, il y a un petit ruban pour dépasser du livre. Et cette dame ne savait même pas que j’en faisais collection, ce sera une des plus belles pièces ! La « sur-robe » orange et les cheveux noirs sont en « quilling art ». Ce sont de fins rubans de papier enroulés plus ou moins serrés puis collés sur la tranche en les appuyant pour épouser les arrondis prévus. Regardez celui du col !!! Qui a des doigts aussi sensibles et délicats pour faire cela ? Tam est la personne qui m’a déjà envoyé les pliages au milieu des cartes et qui se déplient en l’ouvrant, vous vous souvenez, je vous les ai photographiées déjà. Et c’est elle aussi qui a de si belles photos sur son blog…

Quel plaisir de si jolies choses faites avec bien peu de matériel….

 

Des signets, j’en ai beaucoup en papier et carton bien sûr, des publicitaires plus ou moins beaux, certains très beaux, d’autres artistiques avec des collages etc…Certains avec des petites choses, des pompons, ou des bijoux de pacotille attachés au bout de la cordelette comme le premier à gauche de la deuxième photo.

collection de signets

Voici certains que je viens de photographier pour vous et qui sont plus originaux, comme les deux suivants la petite étoile faits de toiles peintes découpées  et cousues et les deux suivantes exécutées pour moi , également par des artistes, les petits à bouts ronds en suivant ont des aimants pour coller de chaque côté de la page, très pratique, les deux derniers sont en bois mince, les rubans bleus sont pris dans un morceau de cuir cousu, le dernier que l’on voit hélas assez mal est Turque et de tissus damasquiné de toute finesse

En dessous vous avez des marque-pages en métal, une ‘dame’ en pliage-collage papiers souples non entièrement collés et le suivant à la tête ronde est chinois, le suivant est en bois avec une sculpture de chat en bas-relief de métal. Si vous pouvez voir de près, le petit ruban brodé fin qui semble terminé par un pompon blanc c’est une petite poupée en fils blanc, sans bras, et les quadruplés sont découpés et peints dans du métal fin chinois….

Ah j’ai oublié, la petite chose rose au milieu, c’est moi qui l’ai faite, c’est un origami marque-pages amusant, mais qui ne tient pas très bien. On glisse le coin de la page entre les pliages, mais il suffit de bousculer un peu l’ouvrage pour que la « fleur » s’envole !

 

Mais dans le livre que je suis en train de lire, point de signet…Non , pas seulement pour ne pas abimer mes pièces de collection, mais parce qu’il y a des papiers et un crayon avec un pince attachée aux feuilles du livre car, à cause toujours de mon manque de mémoire, je suis obligée de noter les personnages importants, parfois d’autres choses, afin de me remémorer en cours d’histoire qui est qui et pourquoi. Il me faut arriver au moins à la moitié d’un ouvrage pour commencer à ne pas me perdre entre les héros du roman !

Et en ce moment c’est pire que tout car j’ai BEAUCOUP de monde dans mon histoire et cela se reconduit sur plusieurs générations en trois tomes !!!! Quand vous vous souvenez que je lis vers minuit, bien fatiguée et pendant 5à 6 minutes parfois seulement, cela n’arrange pas l’enregistrement dans ma pauvre cervelle ! Mais j’ai mes notes…

 

Hey ! Il nous faut aller au boulot. Pour nous les retraités, nous n’aurons pas à aller bien loin ! Mais le travail ne se fera pas tout seul ! Alors, on y va ?  Alors, allons-y !

Je vous souhaite une bonne journée à tous, peut-être du soleil qui tienne ? Qui sait ?

Et je vous envoie toutes mes amitiés !!!

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 09:12

10-11-27-14510-11-27-145

Bonjour mes amis !

Je vous remercie de tous vos messages, cela me fait réellement chaud au cœur. Moi qui fus rejetée pendant toute mon enfance me voici avec plus de personnes aimables et attentives que je ne pensais rencontrer ! J’ai répondu à la plupart d’entre vous, sauf parfois aux commentaires du blog à cause du Captcha qui ne capte pas. Heureusement il nous reste les mails pour finir nos échanges !

Car oui, c’est ce que j’aime dans ce procédé de contact, ce sont des échanges immédiats. On pouvait et je l’ai fait des années, par courrier, mais il faut attendre entre la question et la réponse et bien souvent, les choses et leur états ont bien changé entre-temps… La consolation ou le soutien arrive trop tard, quand tout va bien, triste rappel…L’avis, le conseil quand on a renoncé… La mise en garde quand le feu a éclaté… Là nous avons le temps d’envoyer le feu vert ou rouge, la main tendue au moment où on se sent glisser moralement… Le câlin quand on se sent triste et seul…

Merci Internet et tellement de mercis à chacun de vous.

 

Que vous dire de ces jours à la météo sinistre…Les jeux….

Les jeux sont très importants dans mon esprit. Les jeux seuls ou en groupe… Physiques ou de table… Les jeux pour apprendre à vivre, à respecter des règles, respecter les partenaires…Les jeux pour se contrôler, jeux de patience, puzzles…seul ou ensemble…Les jeux pour réfléchir, ceux pour apprendre, ceux pour comprendre….

Nous avons ici une prédilection pour les jeux de mots, vocabulaire, et le maître incontesté étant le Scrabble. Mais nous avons aussi le Diamino, nous y avons joué ce week-end, et d’autres à bases de tuiles ou de cartes, des simples avec enfants jeunes, des plus compliqués pour les… « lettrés » !

Mais notre fortune ne s’arrête pas là. Nous avons dans un placard des quantités inimaginables de jeux de toutes sortes, des plus petits comme toupie ou boîte de plastique avec une paroi dedans comportant des trous et il faut y faire glisser des petites billes métalliques qui s’échappent, des jeux sur cartes, de cartes, des jeux sur plateau, des jonchets, des osselets, les dés, tant de jeux de dés… etc…

Ne pas oublier tous les jeux sur papier également ! Cadavres exquis, BAC, dessiner c’est gagné, bataille navale etc….

 

Avec les jeux on peut échapper aux conversations dangereuses, chacun à son tour est coupé,  il y a place pour lancer une information qui risque de froisser mais qu’il faut passer tout de même, celui qui attend va dire par exemple :

-« Tiens Dudula, il faut que je te dise que Martin n’a plus son âne ! »

 -« Ah bon ? » et la nouvelle est passée et

- « c’est ton tour de jouer ! » et la conversation s’arrête avant de glisser trop loin à propos de quelque indiscrétion sur Martin ou sur l’âne… Avant de déclencher des souvenirs brûlants encore…Avant d’ouvrir la querelle de famille….

Avec certains partenaires il faut adroitement éviter la compétition. Certains ne peuvent supporter de perdre et cela fini par les fâcher… Souvent je dis « on joue mais on ne compte pas les points » et ainsi tout va bien…

 

Et c’est ainsi qu’avec les jeux nous pouvons rire ensemble ! Rire de nos petites erreurs de jeux sans importance, rire de ce que cela rappelle en passant…Juste en passant… Et nous avons joué sans compétition, beaucoup ri, ensemble, et cela fait beaucoup de bien.

 

Notre petite fille de 11 ans a retrouvé la boîte de dominos. J’ai joué aux dominos avec les nourrices étant gamine, bien sûr ! Et j’étais restée longtemps sur l’idée que c’était un jeu très …limité…Il suffit de ne pas s’endormir pour mettre le 6 au bout du 6 et voilà. Le Hasard. Depuis j’ai appris que j’étais nulle aux Dominos, que c’est un jeu dans lequel il y a de véritables champions, car, comme aux cartes ou aux échecs, il faut calculer ce qui est posé, pas posé et les probabilités des jeux des autres joueurs (je n’aime pas le mot adversaires) et ça j’en suis incapable ! Michel est bien meilleur que moi mais il n’a aucun mérite puisque je suis nullissime. Je ne peux pas me rappeler !

Et les dominos que nous avons ont des tuiles qui vont jusqu’à 9 !

Et il y a une dizaines de règles de jeux différents !!!

Je vous avoue que l’on n’a pas tout expérimenté !

 

Mais maintenant il n’est plus temps de jouer chers amis, vous avez et nous avons du travail qui nous attend. Peut-être pas la lessive même si la corbeille vomit, le temps est encore sinistre, froid et pluvieux…

 

Je suis heureuse de vous retrouver, surtout prenez bien soin de vous et je vous envoie toutes mes amitiés à chacun !!!

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 08:20

17-04-19-031

17-04-19-031

DRELIN !DRELIN !Bonjour à vous tous !

JOYEUX PREMIER MAI !!! Mais il y a peu d’espoir d’une promenade dans les bois pour cueillir la fleurette en faisant voler les jupettes !

Neige, vent et orage violent, notre fille avait ramené sa voiture devant la porte de peur que les branches tombent dessus ! Et ce matin reste gris et instable, peu propice à se mettre en joie à l’idée d’une longue route à travers la France. Et pourtant elles doivent repartir, école d’un côté, semaine du père de l’autre et troisième côté, travail oblige pour notre fille !

Nous ne sommes pas beaucoup sortis dehors ces jours-ci, le vent était froid en permanence. Bien enveloppés nous avons pu manger une glace au soleil le deuxième jour et les filles ne sont même pas allée jusqu’à la serre et le poulailler, c’est dire. Jeux et nourritures ont fait l’essentiel de nos journées d’hier et notre fille part en fin de matinée aujourd’hui.

Merci de vos messages et je n’ai pas tout lu car le temps était très méchant et l’ordinateur ne fonctionnait pas toujours, en plus hier je devais couper à cause des orages de neige. A un moment, le soir un  peu tard, il en est tant tombé que l’on a dit à notre fille de remonter la voiture vers la route de peur qu’elle ne puisse partir ce matin. Mais il a dû pleuvoir cette nuit, tout est gris mais propre, du moins pour l’instant.

Je vous retrouverai bientôt je pense, mais avant tout je voulais vous envoyer ce brin de muguet, s’il pouvait vous porter bonheur, à chacun de vous, je ne voudrais pas rater cette chance !

Avec toute mon affection !!! Bonne journée à tous !!!!

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 08:26

11-04-17-016

11-04-17-016

Bonjour les amis !!!!

 

Un ami m’a demandé de bien vouloir lui taper sa lettre parce que son orthographe n’est pas terrible et il écrit avec des pattes d’oiseaux. Ce que j’ai fait bien volontiers car il est très gentil.

Mais ce faisant j’ai trouvé sa lettre très intéressante, et je me suis dit que cela pourrait vous plaire de connaître cette situation.

Je lui ai demandé l’autorisation de vous la faire lire, et il a dit oui, un peu étonné, mais très gentiment me faisant confiance.

La voici, intégralement :

 

Cher ami,

Tout d’abord je te demande pardon d’être resté si longtemps sans te donner de nouvelles. Mais tu me connais, je n’aime pas ennuyer les autres avec mes problèmes, cela ne sert qu’à les attrister et cela ne nous apporte aucune aide au contraire, nous nous sentons coupables de les avoir chargés de peines…

Mais comme les choses semblent changer pour un mieux, je viens partager les bonnes nouvelles et retrouver ton attention affectueuse.

 

Les temps ont été durs, je ne te le cache pas. J’étais toujours dans cette communauté quand je suis tombé malade. D’abord ce furent les pieds qui me firent souffrir, et petit à petit, mes jambes ont fini par se paralyser complètement. Seulement le groupe n’était pas très patient avec l’éclopé que j’étais devenu, inutile et à charge ! Aussi ai-je dû subir beaucoup de vexations, voir quelques brutalités et je perdais le moral petit à petit, me faisant invisible et devenant complètement ignoré dans mon coin, sans soin en dehors de l’infirmière qui me soignait gentiment. Les autres membres de la communauté passaient sans me voir, sauf parfois pour manger ma part sans me demander mon avis. La vie en groupe n’est pas tendre, tu sais !

De plus, handicapé comme je l’étais j’avais demandé un plan incliné au service social afin de pouvoir sortir, même si c’était en me trainant. Mais tu sais ce que c’est, ou peut-être pas après tout, ce sont des demandes, des papiers, « on s’en occupe Monsieur » et le temps passe et … c’est toi qui repasse…. J’ai eu droit à une sorte de tabouret pour sortir car, si tu te souviens, mon logement est un peu en sous-sol pour donner de la hauteur aux appartements. Donc il faut monter puis descendre. Avec cet appui je pouvais à la rigueur me hisser sur le pas de la porte mais ensuite, c’était sauter dans le vide et comment remonter ??? Aussi je ne bougeais plus de ma couche…

Parfois j’étais fatigué et tous venaient faire le tapage juste devant mon espace. Je leur demandais bien d’aller plus loin, mais ils faisaient comme s‘ils n’entendaient pas, et moi je ne pouvais pas dormir. Je ne te parle pas non plus des moments où certains se battaient juste sous mon nez !

Les derniers jours, j’ai tout de même eu une surprise agréable et surprenante.

C’est une compagne  rondelette et tu connais mon goût pour les dodues ! Ne va pas rêver, dans mon état elle ne craignait pas pour sa vertu, vertu  qu’elle a perdue depuis bien longtemps d’ailleurs.

Elle est très populaire dans le coin et je crois qu’elle a connu de près tous les mâles du quartier. Mais quelques fois ces brutes se disputent ses appâts sans égards pour ses choix, ni sa fatigue ! Alors elle est venue se réfugier chez moi. Mon lit était un peu étroit mais c’était très agréable de profiter de sa chaleur, moi qui suis maintenant toujours gelé.

Elle avait un bébé, rond comme un œuf, qu’elle me demandait de garder quand elle allait voir ses marlous. Moi cela ne me dérangeait pas, le petit était calme.
               Jusqu’au jour où l’un des voyous est venu me chahuter et s’est mis à jouer avec le gosse. J’ai appelé sa mère aussi fort que je pouvais, mais cette gourgandine était en pleines pulsions et ne m’entendait pas. Quand enfin libérée de ses crampes ovariennes elle m’a entendu, elle s’est précipitée comme une folle, non sur le malotru mais sur moi, bec et ongles dehors, me reprochant de n’avoir pas couru pour aider son cher poussin. Mais que pouvais-je y faire dans l’état où j’étais ?

Si bien que je lui ai dit d’aller crécher ailleurs purement et simplement !

Et je suis retombé dans ma solitude craintive du moindre événement brutal.

Bref ce fut vraiment la galère et je n’en pouvais plus. Aussi avais-je fini par renoncer et j’étais décidé à me laisser mourir.

C’est alors que mon infirmière qui passait deux fois par jour pour les soins divers de la communauté s’est aperçue que j’avais…perdu pied ! C’est drôle de dire cela quand tu n’en as plus !

Aussi ai-je été transporté dans un établissement de soins particulier. Oh mon appartement n’est qu’un clapier, mais j’y suis SEUL ! OUF ! Nul ne vient m’agresser ! J’entends à côté d’autres malades en soins qui sont en bonne convalescence maintenant et qui m’encouragent. Ils comprennent, ils savent ce que c’est que de souffrir… Je ne peux pas les voir d’où je suis et je ne peux toujours pas sortir, mais nos portes étant côte à côte nous pouvons bavarder. C’est un couple plutôt sympathique…et CALME ! Ca fait du bien.

L’infirmière du coup m’apporte des plats spéciaux préparés par elle pour les malades, j’avoue que je n’ai pas très faim et que j’en laisse encore souvent, mais je reprends plaisir à manger, particulièrement la salade de son jardin, tu le sais, j’ai toujours adoré la salade.

Cette pièce est spartiate, pas de lit, il y avait un divan rond, très joli et confortable, mais elle l’a retiré quand elle a vu que je préférais rester au sol, trop d’efforts m’étant nécessaires pour descendre et aller aux toilettes. Elle a donc installé ma litière directement au sol et c’est parfait. Je suis chez moi !

 

Voilà cher ami pourquoi je suis resté si longtemps sans t’écrire malgré tes gentilles cartes que j’ai toujours reçues avec tant de bonheur.

Mais maintenant tu peux être tranquille, les choses vont être beaucoup mieux pour moi. Je ne pense pas guérir un jour, je ne sais combien de temps je vais vivre encore, mais même si c’est pour mourir, au moins je mourrai en paix !

Je t’envoie mes meilleures amitiés, tu le sais.

A toi !

Joe le Petit-Coq.

 

Avec un grand sourire je vous souhaite un bon dimanche, une poule au pot et un St Honoré. OK, cela ne se fait plus et je crois qu’il y a de moins en moins de gens à la messe. Mais il y a bien d’autres endroits et d’autres façons,  que ce soit pour se ressourcer ou pour se réjouir ! J’espère que vous avez trouvé les vôtres !

Avec mes amitiés fidèles, à bientôt !

LN

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 08:15

nid de ...Mésange?nid de...Mésange?

Bonjour à tous

Vous vous souvenez que nous avions été surpris de voir un petit tas de foin en équilibre sur des grillages, puis de comprendre que c’était un nid de mésange ?!

Il était d’autant plus mal placé qu’il était à proximité de l’endroit où Michel coupe son bois. Les premiers jours la mésange s’en allait à l’arrivée de mon mari , mais revenait quand l’homme repartait.
Et un matin, la mésange n’était pas là…et il ne l’a plus revue. Moi, je ne l’ai jamais vue, ne voulant pas la déranger plus que nécessaire et elle semblait pourtant avoir accepté la présence de Michel…

Depuis plusieurs jours nous surveillions de loin, mais manifestement, la mésange a abandonné le nid …et les œufs. Est-elle morte tuée par un chat ou autre de la forêt ? S’est-elle aperçue qu’elle était mal placée pour élever sa progéniture (manque d’école primaire dans le coin, par exemple !)…Ce nid surprenant peut être la preuve d’une méconnaissance, d’une maturité trop précoce…N’oublions pas ce temps superbe que nous avons eu et qu’ensuite il a gelé au point de nous avoir tué le kiwi ! Peut-être mal protégée, le froid fut trop fort pour elle, elle était à découvert et plein Nord !

Comme notre petite fille est là pour quelques jours, nous laissons le nid pour qu’elle le voie ! Et j’ai pris des photos.

Mais aujourd’hui…le nid est vide ! Les œufs ont disparus. Qui est venu les voler ? Les chats ? Les geais ? D’autres animaux que nous ne voyons jamais mais qui rodent pourtant bien autour de nous ?

Quant au kiwi, je ne sais s’il se remettra car toutes ses feuilles sont gelées et son aspect est lamentable. Si les branches meurent, nous en profiterons pour les couper et ainsi Michel pourra construire une pergola plus solide, nous ne nous attendions pas au poids qu’ils allaient devenir ! Ceci en espérant que la racine reparte…Mais à ce rythme, nous ne sommes pas près des tartes aux kiwis !

Tout, en dehors de ça, se passe bien au Rio, dans la maison tant il fait froid dehors… Mais le Rummikub est toujours prêt à rendre service dans ces moments-là!

Ce matin il a gelé blanc mais le cil est prometteur. Par contre allez savoir pourquoi, mon pain n’a pas levé alors que son frère de même tournée l’avait bien fait hier ?Je l’ai mis avec son moule à prendre un bain  de siège, cela va peut-être l’inspirer, Rika Zaraï en disait beaucoup de bien !

A bientôt chers amis, prenez soin de vous et je vous retrouve bien vite…Le temps passe si vite de toute façon !

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 08:37

17-04-26-3417-04-26-034

Bonjour les amis !

Jeudi fin de journée…

Voilà, je suis prête et j’attends. Les pains sont préparés, je vais faire une grosse soupe dès que j’aurai pris le prétexte de bavarder avec vous pour rester assise quelques minutes.

La maison est à peu près propre, le temps me permet de ne pas dévoiler que je n’ai pas lavé les carreaux !

A me lire vous devez conclure que nous vivons dans une véritable écurie ! ahahah ! Mais vous me connaissez, j’en mets toujours un peu trop pour en sourire ! Mais il est certain que ma maison n’est pas nickel-chrome comme je faisais avant. Nous laissons un peu aller et nous avons tendance à oublier les coins reculés… Il faut dire qu’entre les chats et le fait que nous soyons de plain-pied avec la nature, sans oublier les feux et leurs cendres, il est bien difficile de garder une maison impeccable !

J’ai profité de ma pause pour signer et enregistrer ce dessin qui attendait depuis un moment et qui me fera peut-être pardonner de ma sœur mon montage d’hier qui lui a fait « si peur ». ;-)

Toute la journée fut une alternance de pluie, soleil, neige tour à tour et parfois ensemble de secondes en secondes. Pour l’instant la route ne doit pas être mauvaise, mais à la nuit…. Cela m’inquiète, bien sûr….

Bon, je finis ma pause –repos et je vais aller éplucher des légumes et fermer les poulaillers et clapiers à poules ! oui, c’est bizarre au rio !!!

Juste je pensais à vous et vous souhaite une bonne fin de journée et une bonne nuit.

……………………….

Bonjour du vendredi !

Avez-vous bien dormi ? J’espère, c’est si bon une bonne nuit…

Mes visiteuses sont-là et récupèrent encore dans les bras de Morphée. Elles sont arrivées très tard et notre fille avait fait sa journée de travail avant, commençant très tôt et finissant dans l’après déjeuner.

Tout est blanchi dehors, pas épais, jamais les arbres n'ont parus plus en fleurs qu'avec cette neige gelée restée en équilibre sur les petites feuilles.

J’en profite pour vous ajouter ce petit mot, tout va bien !

Elles sont toutes deux belles et saines et je suis contente de les voir ainsi !

Bonne journée au chaud! Je vous envoie mes amitiés et à bientôt ! chut… J’écris doucement pour ne pas les réveiller !!! ahahah

LN

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 08:24

attente

attente....et sourire!

Bonjour les amis !

Avant un effort quel qu’il soit, il faut se détendre, prendre son souffle en respirant profondément… C’est ce que j’ai fait en quelques minutes avec ce montage pour vous faire sourire.

J’ai piqué un des arbres du diapo de Gi, il y a de belles photos !

Il me reste à espérer que ce soir il ne gèlera, ni ne neigera…. Et si même il pouvait ne plus pleuvoir ce serait encore mieux. Mais j’ai regardé les météos sur Internet pour Ambrugeat, et ils parlent de -4 et -5°C !!! J’espère que le sol sera sec sur la route !

Pour l’instant tout est poudré de blanc et à peu près sec…

Les trois chevreuils étaient là à brouter sur nos pentes de jardin. J’aimerais bien qu’elles aient la gentillesse de venir quand mes visiteuses seront là ! Mais les animaux sentent quand il y a quelqu’un chez nous et se méfient…

Bon je vous laisse, aujourd’hui ce sera grosse journée de pains, puis attente…

Je ne vous oublierai pas,( ne m’oubliez pas non plus !), prenez bien soin de vous et à plus tard !

Voici une provision de bises en attendant mon retour !

LN

 

 

Repost 0
Published by helenedurio.over-blog.com
commenter cet article